herman van rompuy

  • La réussite de la Chine correspond à l'intérêt fondamental de l'Europe selon Van Rompuy et Barroso

    131917888_31n.jpg

    La réussite de la Chine correspond à l'intérêt fondamental de l'Europe, a indiqué vendredi le président du Conseil européen, Herman Van Rompuy.

     

    L'Union européenne (UE) doit "faire un pas en arrière et regarder sur le long terme" en ce qui concerne le développement de sa relation avec la Chine, a souligné M. Van Rompuy, lors d'une conférence de presse commune avec le président de la Commission européenne José Manuel Barroso, au terme d'un sommet de deux jours de l' UE à Bruxelles.

     

    "J'ai donné un compte rendu au Conseil européen sur le récent sommet tenu en septembre avec la Chine", a-t-il déclaré.

     

    "Dans une perspective à long terme, il est dans l'intérêt fondamental de l'Europe que la Chine réussisse", a-t-il ajouté.

     

    M. Van Rompuy a fait savoir que l'UE réexaminerait cette question en début du printemps prochain pour préparer au mieux le prochain sommet UE-Chine prévu en Chine au cours de l'automne 2013.

     

     

    Selon M. Barroso, les dirigeants de l'UE ont eu une discussion très importante sur leur relation stratégique avec la Chine lors du sommet d'automne de l'UE, qui a pris fin vendredi.

     

    "Une relation mutuellement bénéfique avec la Chine est cruciale pour l'Union européenne et la prospérité de la Chine", a relevé M. Barroso, ajoutant que de telles relations seraient également bénéfiques pour le monde entier.

     

    L'UE représente déjà le partenaire commercial le plus important de la Chine tandis que la Chine est le deuxième partenaire et aussi le plus dynamique de l'UE, a-t-il fait remarquer.

     

    "Mais il est possible de faire encore plus, beaucoup plus en effet, sur les services et l'investissement", a-t-il déclaré.

     

    Le commerce de l'UE avec la Chine dans le domaine des services est dix fois inférieur à son commerce de marchandises avec le pays, tandis que les investissements de l'UE en Chine représentent moins de 2% de l'ensemble des investissements directs étrangers du bloc.

     

    "C'est la raison pour laquelle nous travaillons sur un accord d'investissement avec la Chine", a déclaré M. Barroso, ajoutant: "Nous poursuivrons notre travail global sur la meilleure façon de s'engager avec la Chine dans différents domaines en ce moment important".

     

    2012-09-20T100956Z_69113882_GM1E89K1EEH01_RTRMADP_3_EU-CHINA_0_0.jpg

  • La visite officielle du Premier ministre chinois, Wen Jiabao, en Belgique, et sa participation au 15ème Sommet Chine-UE ont été un vrai succès

    131863761_31n.jpg

    Participant au sommet Chine-UE pour la 10ème année consécutive, M. Wen a souligné l'importance stratégique et l'influence mondiale de la coopération Chine-UE, a exploré la direction future de leurs relations, et a envoyé un message positif au monde: les deux parties insistent sur le dialogue et la coopération et se consacrent au développement commun, a indiqué M. Yang

    En plus de participer au sommet, M. Wen a également effectué une visite officielle en Belgique, au cours de laquelle il a atteint un consensus important avec les dirigeants belges sur la promotion des relations bilatérales.

    Le voyage européen de M. Wen a été un vrai succès et a porté ses fruits, a indiqué M. Yang, ajoutant que cette visite revêtait une importance significative pour le futur.

    PROMOUVOIR LA CONFIANCE POLITIQUE MUTUELLE ET LA COORDINATION STRATEGIQUE CHINE-UE

    Depuis que la Chine et l'UE ont établi un partenariat stratégique global en 2003, leurs relations ont connu un développement régulier, des connections enrichies et donné des résultats fructueux, selon M. Yang.

    Ces 10 dernières années, le commerce entre la Chine et l'UE a quadruplé, l'UE étant devenue le premier partenaire commercial de Chine et la principale source des importations chinoises de technologies. Les investissements chinois dans les pays de l'UE ont augmenté de fois et les deux parties ont établi plus de 60 mécanismes de dialogue pour maintenir d'étroites communication et coordination dans les affaires internationales.

    Pour promouvoir les relations entre la Chine et l'UE, M. Wen a déclaré que la Chine et l'UE devraient s'efforcer d'accroître la confiance, de renforcer la communication et la coordination stratégiques, et de mettre en application leur consensus afin de sauvegarder et de promouvoir leurs intérêts communs.

    Concernant les problèmes de dette européens, M. Wen a réaffirmé le soutien de la Chine pour les efforts de l'Europe visant à résoudre la crise et a engagé son aide par des moyens appropriés.

    La Chine espère que l'UE cimentera son consensus sur les réformes, appliquera les mesures d'aide et atteindra un équilibre entre austérité fiscale et croissance économique pour injecter de l'élan en utilisant une combinaison de moyens dans la reprise économique et la croissance durable de l'Europe, a poursuivi M. Wen.

    La partie européenne a fait l'éloge des immenses réalisations des relations entre l'UE et la Chine au cours des dix dernières années, déclarant que le soutien de la Chine et la coopération UE-Chine étaient d'une importance cruciale pour la reprise et la croissance économique de l'Europe.

    Les relations entre l'UE et la Chine sont bâties sur le socle de la compréhension mutuelle, du respect mutuel, de l'égalité et des bénéfices réciproques, jouissent d'un rythme fort et de vastes perspectives. Quels que soient les défis qu'elles rencontreront à l'avenir, les intérêts de l'UE et de la Chine seront étroitement liés, ont indiqué les dirigeants européens.

    ELARGIR LA COOPERATION CHINE-UE DANS DIVERS SECTEURS

     

    La Chine et l'UE possèdent des avantages complémentaires. La visite de M. Wen a souligné la construction d'un mécanisme pour la coopération à moyen et long terme entre les deux parties pour donner de la vitalité et de l'élan au développement durable des relations bilatérales, selon M. Yang.

    Le Premier ministre chinois a présenté un programme pour approfondir la coopération Chine-UE dans les domaines tels que l'économie et le commerce, la technologie, les infrastructures et les services financiers.

    Premièrement, la Chine et l'UE doivent promouvoir vigoureusement la libéralisation et la facilitation du commerce et des investissements et se positionner fermement contre le protectionnisme sous toutes ses formes.

    Deuxièmement, les deux parties doivent se concentrer sur les nouvelles industries telles que les industries de pointe, les énergies nouvelles, les matériaux nouveaux, la biopharmacie, et l'information et les télécommunications, et enfin établir des centres de recherche et développement conjoints, des centres de transfert de technologies et d'incubateur conjoints.

    Troisièmement, M. Wen prévoit l'établissement de mécanismes pour promouvoir la coopération bilatérale dans les secteurs tels que les transports, l'électricité et les télécommunications.

    Beijing encourage les entreprises et institutions financières chinoises à s'impliquer dans la construction d'infrastructures en Europe et à mettre en place un réseau logistique couvrant toute l'Eurasie afin de répondre aux demandes des échanges personnels et commerciaux de plus en plus croissants entre les deux parties, a indiqué M. Wen.

    Quatrièmement, les deux parties doivent promouvoir les réformes du système financier international pour réaliser de nouveaux progrès et maintenir la stabilité financière et économique mondiale, a-t-il ajouté.

    Lors du sommet, M. Wen a déclaré que la Chine encourage les entreprises européennes à utiliser le yuan chinois dans le commerce et les investissements transfrontaliers et souhaite travailler avec l'Europe pour soutenir l'établissement de filiales bancaires des deux parties.

    Ces mesures valoriseront le développement équilibré et complet des relations Chine-UE, a indiqué M. Yang.

    Concernant l'ouverture par l'UE d'une enquête anti-dumping sur les exportations de panneaux solaires chinois, M. Wen a déclaré que l'affaire avait provoqué de fortes réactions en Chine et inquiété également les entreprises européennes. Il a souhaité que le problème soit résolu de manière appropriée et à travers le dialogue et la constitution.

    La partie européenne, quant à elle, a salué les suggestions de M. Wen en faveur des relations entre la Chine et l'UE et a déclaré espérer formuler un plan de coopération à long terme comme guide stratégique afin de poser les fondations pour le développement futur de leurs relations.

    L'UE est prête à renforcer la coopération sur le commerce, les investissements et les infrastructures avec la Chine, à lancer des négociations sur des accords d'investissement, et à résoudre comme il se doit les différends via des discussions et des négociations.

    La Chine et l'UE ont également publié un communiqué de presse commun et ont signé plusieurs documents de coopération sur la technologie, les lois anti-monopoles, et le développement durable et écologique.

    FAIRE PROGRESSER LES RELATIONS ENTRE LA CHINE ET LA BELGIQUE

    La Belgique est un partenaire de coopération important pour la Chine dans l'UE, et les deux pays ont connu une coopération fructueuse dans les secteurs de hautes technologies et de la finance, a indiqué M. Yang.

    La visite de M. Wen en Belgique avait pour but de consolider les relations amicales entre Beijing et Bruxelles, accroître la coopération réciproquement bénéfique et faciliter les relations sino-européennes en général, a annoncé le ministre chinois des Affaires étrangères.

    Lors de sa visite, M. Wen a eu une réunion réussie avec le Premier ministre belge Elio Di Rupo.

    Pour renforcer la coopération bilatérale, M. Wen a suggéré que les deux parties maintiennent leurs marchés ouverts et accroissent leurs investissements mutuels, intensifient la coopération dans les secteurs tels que les services financiers, les hautes technologies, l'urbanisation, les biotechnologies et les nouveaux matériaux, facilitent les échanges dans l'éducation et la culture et maintiennent une coordination plus étroite sur les dossiers d'importance du monde.

    M. Di Rupo a déclaré que la Chine est un partenaire important pour la Belgique et que son pays voulait renforcer les échanges de haut niveau avec la Chine et créer un environnement favorable pour les investisseurs chinois.

    La visite de M. Wen a consolidé la confiance politique mutuelle et la coopération stratégique Chine-UE et Chine-Belgique, intensifié la coopération pragmatique dans divers secteurs et fixer le sens du futur développement des relations bilatérales, a indiqué le ministre chinois des Affaires étrangères.

    La Chine est prête à travailler avec l'UE et la Belgique pour appliquer les résultats de cette visite, renforcer un développement plus stable, plus régulier et plus rapide des relations bilatérales, et apporter de nouvelles contributions plus vastes à la reprise économique et au développement durable mondiales, selon M. Yang.

     

  • Déclaration de Herman Van Rompuy,Président du Conseil Européen, suite à sa rencontre avec le Président de la République Populaire de Chine Hu Jintao

    J'ai rencontré le président Hu suite ç son invitation à visiter la Chine. Nous nous sommes rencontrés à plusieurs reprises auparavant, mais aujourd'hui nous avons eu la première occasion de discuter du partenariat stratégique global entre l'UE et la Chine .

     

     

     


    Je l' ai également remercié pour l'accueil chaleureux que j'ai reçu pendant mon séjour à en Chine. Nous avons eu de bonnes discussions, constructives et très utiles , et je suis satisfait de la progression de nos points de vue . C'est ma première visite en Chine en tant que président du Conseil européen. Je suis venu à Pékin comme un ami de
    La Chine, avec respect et confiance, avec un esprit ouvert, et une forte conviction dans un dialogue honnête. Ma
    visite est aussi un reflet de la plus haute importance que l'UE, et moi-même personnellement, attachons au
    partenariat stratégique de la Chine et de l' EU . Nous vivons dans un monde interdépendant, dominé par des défis mondiaux qui appellent des réponses communes. Nous ne sommes pas seuls  passagers dans le bateau, mais nous avons une responsabilité partagée ,la responsabilité de naviguer dans la bonne direction. Mon but ultime est pour l'UE et la Chine  travaillent au rapprochement avec la vigueur et le dynamisme renforcés, non seulement dans notre propre intérêt mais aussi dans l'intérêt du monde entier. C'est pourquoi j'ai lancé un avis de notre relation stratégique au sein du Conseil européen en septembre dernier, et c'est pourquoi je suis ici aujourd'hui.
    J'ai exprimé ma gratitude au président Hu pour la croissance rapide de la Chine et son immense contribution au
    développement mondial en général. Sortir des centaines de millions de personnes de la pauvreté est un
    exploit sans précédent, le développement économique de la Chine et son élévation sur la scène mondiale est une grande opportunité pour l'Europe

     

     


    L'Union européenne est le partenaire commercial le plus important de la Chine. Nos économies et nos sociétés
    sont liées à une échelle sans précédent dans l'histoire de nos relations.
    Bref, nous voulons que la Chine réussisse. Je l'ai indiqué au président Hu que l'un des principaux défis au développement de nos objectifs de partenariat stratégiques sera de préserver le climat de transparence dans nos relations économiques et commerciales.
    L'UE a confirmé sa politique d'ouverture, même en période de ralentissement économique, et s'attache à réaliser des progrès en vue d'établir un pied d'égalité dans nos relations économiques, y compris les préoccupations que les entreprises européennes ont sur le climat des affaires et d'investissement en Chine. Nous avons convenu avec le
    président Hu que de vastes opportunités s'offrent devant nous dans le développement technologique. Nous avons également discuté du défi de l'urbanisation durable, et j'ai proposé de travailler en vue du lancement d'un
     partenariat dans les domaines de l'urbanisation lors du prochain sommet.
    Nous avons également convenu de l'importance de renforcer les contacts entre leurs peuples comme un "troisième pilier" de notre partenariat stratégique. Dans ce contexte, nous nous sommes entendus sur la nécessité d'élargir le nombre d'étudiants européens qui pourront étudier en Chine. L'idée de créer une université sino-européenne en Chine mérite également notre soutien.
    J'ai également confirmé au président Hu, vu que la Chine joue un rôle très important sur la scène mondiale,que l'opinion publique européenne est fortement axée sur le développement de la Chine et sa politique. L'image publique de la Chine , sa réputation, ainsi que son influence, seront façonnés par des facteurs allant au-delà de son économie
    performante:le bénéfice d'un monde ouvert et interdépendant implique une plus grande responsabilité dans la
    contribution à sa stabilité . La sauvegarde des droits de l'homme et la primauté du droit en font partie.
    La Chine et l'UE ont tous deux signé les instruments internationaux qui consacrent l'universel
    valeur des droits de l'homme, et nous avons une responsabilité partagée pour les défendre. Ceciest d'une profonde préoccupation pour les citoyens européens, et il est reflété dans notre diplomatie à travers le monde. La contribution de la Chine à ce travail sera un élément important . Elément de forgera sa réputation et son influence dans l'avenir.
    J'ai informé le Président Hu que dans l'UE la reprise économique était en bonne voie. Dans l'ensemble, nos
     fondamentaux macroéconomiques sont solides, l'euro reste une monnaie très forte dans laquelle les
    investisseurs du monde entier continuent de faire confiance.
    J'ai exprimé ma gratitude au Président pour la confiance forte que la Chine affiche dans la zone euro, à la fois avec des investissements directs et à travers une politique d'investissement des réserves. La stabilité de la zone euro est une responsabilité partagéed'intérêt et une clé pour la reprise de l'économie mondiale.
    Nous avons également discuté comment le G20 pourrait continuer à être efficace afin d' assurer une coopération économique et financière au niveau mondial. Le rôle de la Chine est essentiel dans ce processus .L'accord sur la meilleure représentation de la Chine dans les institutions financières internationales ont aidé la Chine à
    mieux s'intégrer dans le réseau de la gouvernance économique et financière mondiale. J'ai confirmé au Président
    Hu l'importance que l'UE attache à la mise en œuvre des accords conclus à Séoul.
    Nous avons également discuté des négociations en cours sur le changement climatique et sur le Programme de Doha pour le développement.
    Enfin, j'ai eu l'honneur d'adresser une invitation au Président Hu de visiter les institutions européennes
    à Bruxelles à sa meilleure convenance.
    __________________

  • SOMMET UE-CHINE A BRUXELLES

    Ce merdredi , à Bruxelles , sommet UE-Chine .

    Remarques préliminaires de Herman Van rompuy , Président du Conseil de l'Union Européenne et

    Wen Jiabao Premier-ministre de la République Populaire de Chine