heilongjiang

  • En Chine aussi, les gens du Nord ont plein de soleil dans le coeur

    Ce n’est pas la première fois que j’explique le pourquoi de mon attrait de la vie en Chine. Je me sentais si bien dans ce pays que j’y ai trouvé l’âme sœur, ma seconde épouse. Ce dimanche j’ai, une fois de plus fait l’expérience d’une fantastique rencontre générée par la gentillesse innée du peuple chinois.

    Au programme de ce jour, pas moins de trois expositions la première traite du thé, la seconde a pour thème l’agro-alimentaire, le riz, le soja, blé etc… la troisième, je n’en parlerai pas car, vu le temps consacré sur l’exposition agro-alimentaire, nous dûmes faire l’impasse sur l’exposition féline.

     

    IMG_1733[1].JPG

    Tout a commencé de mon étonnement devant une plante de riz , brune, exposée sur un stand. Je n’avais pas la moindre idée de ce qu’était cette plante. Xu me dit que c’était du riz et en même temps dit à une dame sur ce stand que je ne connaissais pas cette plante. En deux minutes, tout le stand m’entourait et tout le monde voulait voir ce « laowai »( terme qui désigne les étrangers en Chine) qui ne connaissait pas le riz.

     

    IMG_1756[1].JPG

    Une dame s’est alors adressée à moi, souriante avec un petit côté ironique , me souhaitant la bienvenue sur le stand représentant la production de sa ferme dans le Nord-Est de la Chine , dans le Heilongjiang près de la ville de Shuangyashan , non loin de la frontière Russe ,au Nord de Vladivoskov. Elle me dit être venue à Shenzhen pour faire connaître sa production en général mais surtout son riz. Il faut dire que le riz de Heilongjiang commence à avoir une sérieuse réputation même ici dans le sud pays, région du riz par excellence. Le riz de Heilongjiang que j’ai goûté est probablement le meilleur au monde que j’ai rencontré. Il est plus moelleux qu’un autre riz, son goût agréable fait qu’on sait le manger seul avec plaisir, sans sauce ou légume ajouté . Sa qualité est justifiée par la richesse de la terre, mais aussi par le fait d’une seule récolte annuelle. Dans le sud de la Chine, on pousse à deux récoltes voir à trois .

     

    IMG_1757[1].JPG

    Cette dame est la propriétaire de cette ferme,compagnie. Elle me présente tout son staff venu l’accompagner à Shenzhen. Elle me fait goûter du riz de sa production. Excellent.

    Sa ferme d’une superficie de 600 h. est composée de terres cultivables, riz, soja, mais aussi mares pour canard , de terre pour poulets et oies . En plus , elle est fière de présenter les multitudes d’oiseaux sauvages dont des grues qui passent régulièrement sur ses terres réservées à la sauvegarde de la nature.

     

    IMG_1758[1].JPG

    Tout en discutant, nous avons pris quelques photos ensemble. Ils m’ont demandé de poser avec eux ou avec différents produits qu’ils commercialisent. Nous avons ,selon la coutume chinoise ,échangé nos cartes de visite et pour me remercier de m’être prêté à leur séance de photos, nous sommes repartis les bras chargés de cadeaux avec en prime une invitation chez eux en été. Invitation que nous avons reportée à l’année prochaine car cet été nous serons en Belgique.

     

    IMG_1761[1].JPG

    La distance entre Shenzhen et Shuangyashan est de près de 4000 Km. Actuellement il fait – 10° le jour et -20° la nuit à Shuangyashan tandis qu’ici nous avons 25° . En plein hiver , la température descend parfois jusqu’à -50°.

    Face à la chaleur de ces gens venus de l’extrême nord de la Chine , à la frontière de la Sibérie orientale , je ne puis m’empêcher de penser , en quittant cette dame accueillante, à la chanson d’Enrico Macias : « Les gens du Nord ».

    IMG_1735[1].JPG

  • Quel temps fait-il en Chine? Ca dépend, dans le sud +/- 30° mais dans le nord, - 42°

    FOREIGN201412201111000356264233286.jpg

    La province du Heilongjiang (nord-est) : les plus beaux paysages enneigés de Chine.

    Photo prise par la presse chinoise. Je n'ai jamais eu l'occasion de visiter cette région en hiver et cela me tente.

    Là nous sommes aux  confins de la Sibérie . Ces contrées furent tour à tour russes et chinoises.

    aa 9183.JPG

    Dans cette région le type d'habitation russe tel que les isbas que l'on rencontre en Sibérie. Cette photo fut prise au printemps dernier.

    aa 9185.JPG

    Là les enseignes sont bilingues, de même que les noms de rues et les indications routières.

    aa 9236.JPG

    Ce qui m'a surpris dans le grand nord, c'est la luminosité . Toute différente de chez nous et de toutes les autres régions chinoises. La photo fut prise dans le cimetière juif de Harbin , ouvert spécialement pour moi.

    FOREIGN201412201111000351996596401.jpg

    Cette photo a été prise par la presse chinoise , le même jour que la première photo .

    La province de Hainan , qui est une île tout au sud de la Chine : pour des vacances au soleil toute l'année . Ici la climat est tropical.

    aa 4495.JPG

    Photo prise en décembre 2006 ,

  • La Chine exhorte le Vatican à ne plus menacer d'excommunier les évêques chinois

    CHINA_-_LESHAN_ORDINATION.jpg

    Le Bureau d'Etat des Affaires religieuses (BEAR) a appelé mercredi le Vatican à ne plus menacer d'excommunier deux évêques chinois qui seront ordonnés prochainement sans approbation papale, et à revenir vers "la voie correcte du dialogue".

    Ces menaces d'excommunication sont "extrêmement déraisonnables et brutales", a déclaré un porte-parole du BEAR dans une déclaration.

    Yue Fusheng et Ma Daqin seront respectivement ordonnés le 6 et le 7 juillet dans la province du Heilongjiang (nord-est) et à Shanghai (est).

    Yue Fusheng


    L'Association des Catholiques patriotes de Chine (ACPC) a été obligée de commencer à ordonner ses évêques élus dans les années 1950 après que le Vatican ait menacé de les faire excommunier.

    L'ACPC a depuis lors ordonné plus de 190 évêques élus, ce qui était favorable au maintien et à la promotion du développement sain des églises chinoises, selon ce porte-parole.

     

    Ma Daqin27102h480w640.jpg



    Continuer la pratique de l'ordination d'évêques élus par l'ACPC est nécessaire pour diffuser le catholicisme en Chine, d'autant plus que certains diocèses n'ont pas d'évêques depuis quelque temps déjà, a indiqué ce porte-parole dans le texte.

    Cette pratique répond aussi à la forte aspiration de la majorité des prêtres et des catholiques de Chine et est une manifestation de la liberté religieuse, a-t-il ajouté.

     



    "Tout rejet ou toute ingérence dans cette pratique religieuse est une restriction à la liberté et un acte intolérant. Il est nuisible au développement sain des églises tant en Chine que dans le monde", a fait savoir ce porte-parole dans le texte.

    Le gouvernement chinois désire discuter de tous les sujets, dont l'ordination des évêques, avec le Vatican, mais le gouvernement continuera à soutenir l'ACPC dans leur élection indépendante et leur ordination de ses évêques avant que les deux parties aboutissent à un consensus, a fait remarquer le porte-parole.

     

  • Chine : une enseignante perd les deux jambes en protégeant ses élèves

    001fd04cfc22111b036306.jpg

    Une enseignante de 29 ans qui a été grièvement blessée et perdu ses deux jambes en sortant ses élèves d'un bus

    hors de contrôle.

    L'accident s'est produit lorsque des écoliers sortaient de l'école, où une fourgonnette et deux bus les attendaient en ligne pour les amener à la maison.

     

    Soudain, le dernier bus a fait une embardée vers l'avant et a frappé l'autre bus, le poussant vers la camionnette et une voiture dans la voie opposée. Plusieurs étudiants étaient en train de passer entre la camionnette et le bus.

     

    Mme Zhang, qui traversait la rue, s'est précipitée vers les jeunes et les a amenés en lieu sûr. Elle a été renversée et le bus lui a écrasé les jambes. Quatre étudiants ont été légèrement blessés.

    Zhang a été transportée dans un hôpital de Jiamusi, où les médecins ont été obligés d'amputer ses jambes pour la maintenir en vie.

     

    Elle a été transférée vers un hôpital plus important de la capitale provinciale Harbin dans la nuit de samedi en raison de ses blessures critiques et d'un risque d'infection.

    La police a déclaré que la conductrice qui a causé l'accident, Xiao Yueyan, savait qu'il y avait des problèmes avec le frein mais continuait à conduire le bus. Elle a été arrêtée par la police .

    Ce n'était pas la première fois qu'elle se mettait en danger pour protéger ses élèves. En 2009, Mme Zhang a accompagné quelques élèves pour rendre visite à un camarade de classe malade. Sur le chemin, elle s'est mise entre eux et un cycliste qui avait perdu le contrôle et se dirigeait droit sur eux. La première chose qu'elle a dite était : « Est-ce que tout le monde va bien ? » C'est seulement après qu'elle s'est relevée, sans faire cas de sa propre blessure, a rappelé un étudiant.

     

    La conseillère d'Etat chinoise, Liu Yandong, a rendu visite dimanche à Zhang Lili

     

    Mme Liu a visité l'hôpital dans lequel Mme Zhang reçoit des soins médicaux et a transmis ses sincères salutations et meilleurs voeux à Mme Zhang au nom du Comité central du Parti communiste chinois (PCC) et du Conseil des Affaires d'Etat, le cabinet chinois.

    Mme Liu a rencontré les membres de la famille de Mme Zhang et les membres de l'équipe médicale chargée des soins médicaux de Mme Zhang et a appelé à déployer tous les efforts possibles pour soigner Mme Zhang et la soutenir dans sa future réhabilitation.

    Elle a également appelé tous les professeurs du pays à prendre Mme Zhang comme exemple et à encourager la diffusion de principes éthiques nobles.

     

  • Les survivants témoignent de l'accident d'avion de Yichun

    Chine : 42 morts et 54 blessés lors du crash d'un avion
     

    Un avion s'est écrasé mardi soir dans la ville de Yichun, dans la province du Heilongjiang dans le nord-est de la Chine, a annoncé le gouvernement local.

    L'avion, avec 96 personnes à son bord, dont cinq membres de l'équipage, appartient à Henan Airlines, a affirmé la compagnie aérienne.

    Le gouvernement local a fait savoir que l'accident s'est produit mardi soir à 21H35.

    42 personnes ont été tuées lors du crash, 54 blessés sont hospitalisés dans quatre hôpitaux de Yichun, dont sept en état critique, a confirmé le maire de la ville de Yichun Wang Aiwen.

    La boîte noire de l'avion qui s'est écrasé dans la ville de Yichun de la province du Heilongjiang (nord-est) a été retrouvée mercredi matin, ont constaté des journalistes photographes de l'agence de presse Xinhua (Chine Nouvelle) sur les lieux de l'accident.

     

     Quelqu'un m'a tiré vers la porte de sortie d'urgence et m'a jeté dehors avant que j'aie pu comprendre ce qui se passait ».

    Agé de huit ans, le petit Ji Yifan n'a apparemment pas vraiment compris qu'il a échappé de peu à la mort.

    Le petit Ji fait partie des 54 survivants sortis de l'Embraer E-190, appareil de fabrication brésilienne, qui s'est écrasé à l'atterrissage à Yichun, une ville de la province du Heilongjiang, dans le Nord-Est du pays, mardi soir.

    Au moins 42 personnes ont péri dans l'accident.

    Le toboggan d'évacuation, qui avait également pris feu, s'est rompu tandis que le petit Ji y glissait. « Je suis tombé au sol. Une fois encore, quelqu'un m'a tiré sur le côté », a-t-il dit sur son lit d'hôpital, avec un pansement sur sa joue droite et des ecchymoses sur la face, la nuque et les bras.

    Un homme, légèrement blessé à la tête, se souvient de fortes turbulences après que l'équipage ait annoncé qu'il était sur le point d'atterrir.

    « Il y a eu quatre ou cinq méchantes turbulences, et les bagages situés dans les coffres au-dessus de nous ont commencé à pleuvoir », a-t-il dit. « Tout le monde était paniqué. Ceux qui étaient assis à l'arrière ont commencé à se ruer vers l'avant de la cabine ».

    « Il y avait de la fumée, que je savais toxique. J'ai retenu ma respiration et couru, jusqu'à ce que je voie un trou en feu sur un des côtés de la cabine. J'ai rampé jusqu'au dehors et couru au moins cent mètres pour être sûr que j'étais en sécurité ».

     

    L'appareil appartenait à Henan Airlines, une compagnie située dans la province chinoise du même nom.

    Sa compagnie-mère, Shenzhen Airlines, basée dans la bouillonnante métropole proche de Hong Kong, a de son côté annoncé que tous les vols de Henan Airlines avaient été annulés mercredi.

    Henan Airlines utilise des avions régionaux de petite taille, essentiellement sur des routes vers le Nord et le Nord-Est de la Chine. Connu antérieurement sous le nom de Kunpeng Airlines, le transporteur a été rebaptisé Henan Airlines au début de cette année.


  • SCULPTURE DE GLACE A HARBIN.

    Le parc du « Monde de neige et de glace » avec des illuminations fantastique à Harbin Etant le symbole le plus important du festival international de neige et de glace de Harbin, le parc du « monde de glace et de neige » est une grande base de loisir sur le thème de la neige et de la glace dans laquelle les touristes peuvent s'adonner à divers sports d'hiver et admirer des sculptures de glace magnifiques.