hainan

  • Et si vous embarquiez à bord d'un navire de croisière vers les îles Xisha,les îles chinoises du Sud

    sans-titre.png

    Les touristes auront un nouveau choix à partir du mois de juillet : un grand navire de croisière va bientôt naviguer au départ de Sanya à destination des îles Xisha. Ce sera le second bâtiment, et aussi le plus grand, à prendre la mer dans cette direction.

    Selon Cai Chaohui, vice-président du Centre des affaires portuaires dépendant de la société Sanya Phoenix Island International Cruise Port Development, le propriétaire du nouveau paquebot, baptisé le Dream of the South China Seas, « Nous envisageons également une croisière autour de la mer de Chine méridionale au moment opportun ».

    Il y avait déjà navire, le Star of Beibu Gulf, de la société Hainan Strait Shipping, qui allait de Sanya vers les îles ; entré en service en mars dernier, il peut accueillir 300 personnes sur quatre à cinq voyages chaque mois. Il faut 13 heures pour arriver aux îles Xisha au départ de Sanya.

    « Nous allons permettre à davantage de citoyens chinois de profiter des paysages de la mer de Chine méridionale », a dit M. Cai, qui a ajouté que « Je suis confiant au sujet des perspectives du marché du tourisme dans les Xisha, car beaucoup de touristes veulent découvrir ces îles mystérieuses ». Selon M. Cai, la société prévoit également de lancer davantage de croisières au départ de Sanya vers les pays d'Asie du Sud-est en passant par la mer de Chine méridionale.

    Dans le même temps, la seconde phase du terminal international de croisières de l'île Phoenix à Sanya est actuellement en construction. Ce projet, qui bénéficie d'investissements de 18 milliards de yuans (2,45 milliards d'euros), permettra au port de recevoir 2 millions de touristes par an, ce qui fera de lui l'un des ports de croisière les plus actifs d'Asie.

     

    croisière,xisha,mer de Chine du Sud,sanya,hainan

    Les îles Xisha  sont un archipel de petites îles coralliennes, situées en mer de Chine du Sud. Elles sont à environ 170 milles marins de l'île chinoise de Hainan et sont constituées d'environ 130 îlots répartis sur une zone de 250 km de long sur 100 de large.

    Ces îles sont contrôlées par la Chine depuis 1974. Cette dernière y maintient depuis 2013 un millier d'habitants. Cependant, comme les îles Spratleys, les îles Xisha  font l'objet de revendications  par le Vietnam  et Taiwan. La possession de ces îles est d'autant plus importante qu'elles se situent dans une riche zone de pêche et une zone de gisements de pétrole.

    En fait, le peuple chinois a découvert et nommé en premier les îles de mer de Chine méridionale, et les gouvernements chinois successifs ont exercé la souveraineté et la juridiction du pays sur ces îles.

    Ci-dessous est un résumé de l'histoire écrite des activités de pêche et de navigation du peuple chinois en mer de Chine méridionale ainsi que des preuves historiques que la région fait depuis longtemps partie du territoire chinois.

    Des documents datant de la dynastie des Qin (221-207 avant JC) font déjà état d'activités de pêche et de navigation de son peuple dans la région.

    Dans le "Livre des Han", l'historien de la dynastie des Han, Ban Gu (32-92 après JC), écrit que l'empereur Wu a envoyé des messagers dans les pays d'Asie du Sud-Est et que ces derniers ont voyagé par la mer, et leurs itinéraires comprenaient bien entendu la mer de Chine méridionale.

    Les anciens pêcheurs et marins chinois ont donné leurs noms à plusieurs îles et récifs en mer de Chine méridionale selon leurs principales caractéristiques géographiques. C'est ainsi que sont nés Shanhuzhou (récif de corail) and Ruluozhou (récif en forme de conque).

    Avec les activités de navigation devenant de plus en plus fréquentes en mer de Chine méridionale, le peuple chinois des dynasties suivantes avait une meilleure connaissance de la région, et lors de la dynastie des Song (960-1279 après JC), ils se référaient aux îles de mer de Chine méridionale en tant que "qianli changsha, wanli shitang, wanli changsha", ce qui signifie "les bancs de sable et récifs qui s'étirent sur des milliers de kilomètres". Et ces noms généraux ont également été adoptés par les peuples des pays que sont la Thaïlande et le Vietnam d'aujourd'hui lors de leurs voyages en Chine, selon des archives historiques.

    Ces derniers siècles, les gouvernements chinois ont davantage exercé un contrôle efficace des îles en mer de Chine méridionale.

    En 1909, un commandant naval de la dynastie des Qing (1644-1911 après JC) nommé Li Zhun a mené un contingent de 170 hommes dans les îles Xisha pour cartographier la région. Ils y ont baptisé 15 îles et annoncé ces noms publiquement.

    Entre 1934 et 1948, le gouvernement chinois a publié par trois fois les noms d'îles et a émis des cartes de la mer de Chine méridionale mises à jour.

    En avril 1983, le gouvernement chinois a publié une liste de 287 noms standard pour certains des îles et récifs chinois en mer de Chine méridionale.

    croisière,xisha,mer de Chine du Sud,sanya,hainan

     

  • Quel temps fait-il en Chine? Ca dépend, dans le sud +/- 30° mais dans le nord, - 42°

    FOREIGN201412201111000356264233286.jpg

    La province du Heilongjiang (nord-est) : les plus beaux paysages enneigés de Chine.

    Photo prise par la presse chinoise. Je n'ai jamais eu l'occasion de visiter cette région en hiver et cela me tente.

    Là nous sommes aux  confins de la Sibérie . Ces contrées furent tour à tour russes et chinoises.

    aa 9183.JPG

    Dans cette région le type d'habitation russe tel que les isbas que l'on rencontre en Sibérie. Cette photo fut prise au printemps dernier.

    aa 9185.JPG

    Là les enseignes sont bilingues, de même que les noms de rues et les indications routières.

    aa 9236.JPG

    Ce qui m'a surpris dans le grand nord, c'est la luminosité . Toute différente de chez nous et de toutes les autres régions chinoises. La photo fut prise dans le cimetière juif de Harbin , ouvert spécialement pour moi.

    FOREIGN201412201111000351996596401.jpg

    Cette photo a été prise par la presse chinoise , le même jour que la première photo .

    La province de Hainan , qui est une île tout au sud de la Chine : pour des vacances au soleil toute l'année . Ici la climat est tropical.

    aa 4495.JPG

    Photo prise en décembre 2006 ,

  • Chine : Sanya frappée par le typhon Haiyan(photos)

    sanya.jpg

     

    Bien qu'ayant créé  moins de dégâts et surtout fait beaucoup moins de victimes  sur l'île d'Hainan dans le sud de la Chine, qu'aux Philippines , le typhon Haiyan a surpris les habitants de cette magnifique station balnéaire chinoise.

    sanya2.jpg

    Le 10 novembre, le typhon Haiyan a frappé la province chinoise du Hainan. Selon l'agence China News, de violentes averses se sont abattues sur l'île de Sanya et l'électricité a été coupée dans plusieurs quartiers.

    Arbres, glissières de sécurité, clôtures de chantier, vélos… les objets renversés jonchaient le sol dans toute la ville de Sanya. Le 10 novembre à 15h, 187 vols avaient été annulés et 27 retardés à l'Aéroport international de Sanya. L'autoroute menant à l'aéroport a été provisoirement fermée.

    sanya4.jpg

    sanya3.jpg

    sanya5.jpg

    sanya6.jpg

    sanya7.jpg

    sanya9.jpg

    sanya8.jpg

    sanya10.jpg

    sanya11.jpg

  • Ouverture d'une maison de retraite médicalisée 7 étoiles à Haikou (sud de la Chine)

    F201301251711551636051866.jpg

    Une vue de la première maison de retraite médicalisée sept étoiles de Chine à Haikou, capitale de la Province de Hainan, dans le Sud de la Chine, le 22 janvier 2013. Offrant des services adaptés aux personnes âgées, Gongheyuan -c'est son nom- est la maison de retraite médicalisée la plus chère dans cette province, avec des frais allant de 7 980 Yuans (960 euros) à 15 200 Yuans(183 euros) par mois.

    F201301251711532102621167.jpg

    中国要阅读的文章:http://fp.reverso.net/wang888-skynetblogs/6867/zh/archive/2013/01/28/ouverture-d-une-maison-de-retraite-medicalisee-7-etoiles-a-h.html

     

    Site traduit en :
       

    Reading the article in Englishhttp://fp.reverso.net/wang888-skynetblogs/6867/en/archive/2013/01/28/ouverture-d-une-maison-de-retraite-medicalisee-7-etoiles-a-h.html

     

    F201301251711532622012611.jpg

     Hainan est une île tropicale au sud de la Chine. Elle forme une province, la plus petite du pays et la plus septentrionale. Le climat tropical et la proximité de la mer font que la température est toujours au-dessus de 20° et qu'il ne fait pas trop chaud l'été.

     

    F201301251711533005160681.jpg

    F201301251711533192229909.jpg

    F201301251711553007619362.jpg

     

       

  • Chine: haute saison touristique à Sanya et le Tibet accueille un nombre record de touristes

    F201212100828522307210840.jpg

    Des touristes sur la plage à Sanya, une station balnéaire dans la province de Hainan (sud), le 8 décembre 2012. Sanya vient d'entrer dans la haute saison touristique

     

    中国要阅读的文章:http://fp.reverso.net/wang888-skynetblogs/6661/zh/archive/2012/12/10/chine-haute-saison-touristique-a-sanya-et-le-tibet-accueille.html

    Reading the article in English :http://fp.reverso.net/wang888-skynetblogs/6661/en/archive/2012/12/10/chine-haute-saison-touristique-a-sanya-et-le-tibet-accueille.html

     

    La région autonome du Tibet (sud-ouest) a accueilli un nombre record de 10 millions de touristes chinois et étrangers depuis le début de l'année, ont annoncé vendredi les autorités touristiques.

    Le 30 novembre, le nombre total de personnes à avoir visité la région avait progressé de 22,6% en glissement annuel pour atteindre 10,34 millions de touristes, franchissant pour la première fois la barre des 10 millions, a indiqué Wang Songping, un responsable de l'office du tourisme de la région.

    Les revenus du secteur touristique ont augmenté de 33,9% en base annuelle à 12,4 milliards de yuans (1,99 milliard de dollars), a poursuivi M. Wang.

    Il a attribué cet essor aux efforts de promotion à travers le pays, à un meilleur accès en matière de transports et à la hausse des voyages individuels.

     

    F201212051029512911719652.jpg



    Le Tibet se situe sur le plateau Qinghai-Tibet, une région majoritairement peuplée de Tibétains. Ses destinations touristiques comprennent notamment les sites du patrimoine du bouddhisme tibétain, tels que le palais du Potala, le temple Jokhang et le monastère Zhaxi Lhunbo.

    Près de 300.000 personnes travaillent dans le secteur touristique de la région, selon le gouvernement.

    Le nombre de touristes voyageant au Tibet a connu une croissance annuelle moyenne de 30% au cours des cinq dernières années. En 2011, plus de 8,69 millions de touristes ont visité le Tibet, apportant au secteur des revenus totalisant 9,7 milliards de yuans. Les autorités prévoient de recevoir 15 millions de touristes par an d'ici 2015.

    F201212051030151880326986.jpg

  • Les plus belles photos des îles Xisha dans le sud de la Mer de Chine méridionale

    175284.jpg

    Situé à 330 km du sud-est de l'île de Hainan, les îles Xisha, ainsi que les îles Dongsha, Nansha et Zhongsha, sont appelées les quatre grands archipels de la province du Hainan. Les îles Xisha sont belles et pures. Composée de 45 îles, récifs, îlots et grèves, des groupes d'îles coralliennes de différentes formes couvrent une immensité de parages.

    Xisha se trouve au sud du tropique du Cancer , les précipitations y sont abondantes et le changement de la température annuelle faible. Ces conditions naturelles favorables sont à l'origine du paysage extraordinaire des îles Xisha.

     

    Eloigné du continent et peu fréquenté, l'eau de mer autour de Xisha est pure et la visibilité atteint jusqu'à 40 m. En raison des récifs de corail s'étendant sur une longeur de mille, on peut y trouver de nombreux oiseaux maritimes et une variété de plantes aquatiques et poissons. Depuis ces dernières années, quelques voyageurs ont monté sur cet archipel pour dévoiler son mystère.

    L'archipel Xisha est réputé pour sa beauté du paysage naturel. on peut y voir beaucoup de palmiers et l'air y est frais. La température anuelle moyenne est de 26 degré.

    Sans population indigène, la propriété de l'archipel a été sujette à de nombreux différends depuis le début du XXe

     siècle.

    Le 3 juillet 1938, les troupes françaises, qui ont colonisé l'Indochine au XIXe siècle, envahissent et occupent les Iles Xisha malgré les protestations chinoises. Cet évènement a lieu peu de temps après le début de la Seconde Guerre sino-japonaise, où la Chine se trouve en pleine résistance contre l'invasion japonaise.  La Grande-Bretagne et la France avaient déclaré respectivement en 1900 et 1921, que les Îles Xisha faisaient partie de la préfecture administrative de l'île d'Hainan.

    Le Premier ministre nord-vietnamien Pham Van Dong envoya une note diplomatique à la Chine, en précisant :

    « Nous avons l'honneur de porter à votre connaissance que le gouvernement de la République démocratique du Viêt Nam reconnait et soutient la déclaration datée du 4 septembre 1958 écrite par le gouvernement de Chine, fixant l'étendue des eaux territoriales chinoises. Le gouvernement de la République démocratique du Viêt Nam respecte cette décision »

     Le Sud-Viêt Nam réclama , à tord,la juridiction sur les îles, sur la base de l'occupation française antérieure et envoya des forces armées sur une des Îles Xisha en 1973.
    Il en résulta une bataille entre la Chine et le Sud-Viêt Nam ,suite à cette bataille, la République populaire de Chine  reprit le contrôle de l'ensemble des îles Xisha
     
  • Les Chinois sont formidables,ils portent en eux l'avenir du monde


    Ils sont fous ces Chinois par alxka

    Ce petit film nous montre une Chine extravertie , ouverte sur le monde . Ici pas de crainte de l'avenir, les jeunes s'amusent ,se défoulent . Ils savent que l'avenir est à eux.

    Ils sont libres , où est la dictature dépeinte par les médias propagandistes occidentaux?

    Qu'elle est longue la distance entre la Chine opprimante des médias mensongers et la réalité éclatante d'une Chine où règne la douceur de vivre . Ce ne sont pas que les riches mais une classe moyenne tout entière qui danse ,ripaille et festoie. 

    La Chine , c'est 500 millions de gens qui découvrent non seulement la liberté mais en prime l'ivresse de la consommation ,eux qui jadis étaient privés de tout.

    Dommage que le cinéaste ne soit pas venu à l'Usine 798 quelques années plus tôt , il aurait pu vous étonner tant l'endroit était bouillonnant . C'est à cette époque que le Baron belge Ullens arpentait les méandres de cette ancien conglomérat d'usines et rassemblait la plus belle collection d'art chinois contemporain. Aujourd'hui ce lieu reste encore assez intéressant mais est devenu affreusement commercial.

    Les karaokés , on en trouve des dizaines dans toutes les villes chinoises. On s'y retrouve en famille, en charmante compagnie ,c'est aussi un lieu de prostitution de luxe par opposition à certains "salons de coiffure" où les filles sont disons plus ordinaires et moins jolies.

    Ce que dit la jeune fille est un crédo que j'entends à l'envi ,surtout parmi les jeunes de Shenzhen: "NOUS SOMMES HEUREUX" et de préciser qu'ils ne veulent nullement entendre parler de nos "droits de l'homme" qu'ils savent être la dernière invention de l'occident pour les berner. Mais on ne réécrit pas l'histoire et les occidentaux doivent savoir que l'époque des coolies est définitivement révolue.

    NOUS NOUS SENTONS LIBRES !!! Telle est leur conclusion.

    Zhu Songhua karaoke

    L'île de Hainan qui hier faisait partie de la province de Guangdong est aujourd'hui la plus petite province de Chine ,elle offre des plages magnifiques , parmi les plus belles du monde. Je l'ai connue avant qu'elle ne soit envahie par les Russes . Il n'y avait alors que des promeneurs sur les plages . Armées de leurs ombrelles , les belles dont le but est d'avoir la peau la plus blanche possible n'enfilent leur maillot que pour plonger dans l'eau couleur azur.

    Si le cinéaste s'étonne de voir des travestis et un concours de beauté en Chine , j'ai eu l'occasion de voir ,au début des années 2000 un spectacle de travestis thailandais qui se produisaient sur l'ïle de Hainan . J'y ai aussi rencontré la première femme chinoise qui était un homme  avant de changer de sexe. Cette dame ou monsieur se fit transformer avant Jin Xing la célèbre danseuse qui avant son état de danseuse était un colonel de l'Armée Populaire de Libération,donc il n'y a là rien de bien nouveau.

     

    DSC02053.JPG

     

    Quant à la présentation des cliniques de chirurgie esthétiques qui font florès non seulement à Beijing mais dans toute la Chine, elle est très réaliste et pour avoir visiter ce genre d'établissement , je puis vous dire que ce qui m'a le plus surpris , c'est d'une part le jeune âge des clientes et d'autre part le fait que ces jeunes filles ou jeunes dames soient loin d'être vilaines.  Il y a là matière pour les psychanalystes.

    Bref ce film nous montre une Chine et des Chinois peu différents des Européens , à la différence que la Chine doit en plus tirer et porter à bout de bras quelques 800 millions de gens qui n'ont pas pu prendre le train en marche.

    Au crédit des dirigeants chinois je dois souligner qu'ils ont sorti des centaines de millions de gens hors de la pauvreté , que grâce à eux ,personne ne crève plus de faim en Chine mais le chemin est encore long avant de voir la Chine entière sortir de la misère.

  • Une centaine d'enfants japonais originaires des régions sinistrées passent leurs vacances en Chine

    131025988_101n.jpg

    Kayo Fukushima, fillette de onze ans

    HAIKOU, 2 août (Xinhua) -- Peu après la visite du Premier ministre chinois Wen Jiabao dans les régions sinistrées par le séisme du Japon en mai, Kayo Fukushima, fillette de onze ans, a décidé de le remercier personnellement. Elle a donc écrit une lettre à M. Wen pour le remercier et pour lui témoigner de son affection envers les pandas géants, ainsi que son désir d'apprendre le chinois et de faire des études à l'Université de Pékin plus tard.

    Wen Jiabao a répondu à sa lettre en juin, invitant cette fillette et d'autres enfants à visiter la Chine.

    Lundi, Kayo et 99 autres élèves originaires des régions sinistrées au Japon sont arrivés en Chine, en tant qu'invités du Premier ministre chinois, pour passer une semaine de vacances sur l'île de Hainan, qui abrite des stations balnéaires dans le sud de la Chine.

    "Je suis très heureuse d'être ici et intéressée par toutes les activités proposées", a déclaré Kayo au début de ses vacances à Haikou, capitale de la province de Hainan.

    Kayo, élève à l'école primaire Kon Tooru de la ville de Koriyama, dans la préfecture de Fukushima, a raconté qu'après le séisme du 11 mars, le Premier ministre chinois Wen Jiabao a non seulement témoigné de la sympathie aux sinistrés, mais aussi invité des enfants japonais à visiter la Chine.

    "Nous lui en sommes très reconnaissants", a-t-elle dit.

    "Je souhaite visiter des sites touristiques, goûter la délicieuse nourriture et devenir amie avec des élèves chinois", a déclaré Kayo.

  • Bo'ao de l'île de Hainan , le Davos de Chine

    DSC01927.JPG

    Bo'ao : forum d'une région économiquement dynamique

     

    Le Forum de Bo'ao est devenu un forum économique majeur, avec une attention particulière à l'Asie. Le dynamisme actuel de l'économie de la région est d'ailleurs la principale raison pour laquelle le monde entier a les yeux rivés sur Bo'ao.

    La région la plus dynamique. Le marché le plus prometteur. Voilà probablement les principales raisons que vous avez de vous rendre au Forum de Bo'ao. Parce que c'est pour l'Asie.

    DSC02023-1.JPG

    Le forum de Bo'ao est l'équivalant asiatique du forum de Davos. Il se déroule sur l'île paradisiaque de Hainan

    Photo prise en décembre

    DSC01912.JPG

     

     

    Lord Clement-Jones

    Vice-directeur

    Groupe parlementaire inter-partis pour la Chine

    "Beaucoup d'hommes d'affaires s'intéressent aux chiffres de la croissance asiatique, notamment à ce qu'il se passe en Chine, dans le domaine économique. Et, bien entendu, beaucoup d'autres économies sud-asiatiques valent que l'on s'intéresse à elles."

    D'après le rapport du Forum de Bo'ao, les économies asiatiques ont contribué à 45% de la croissance mondiale de l'an passé. Pour leur part, les économies développées ont obtenu des résultats très plats. L'Asie devrait continuer à mener la reprise économique mondiale.

    Dr. Thomas Koniordos

    Président

    Danfoss China

    "Cela fait 15 ans que nous sommes installés en Chine et que nous bénéficions de la croissance très rapide du pays. Nous espérons que cette tendance va se poursuivre et l'avenir, et nous sommes très confiants sur ce point."

    Le Fonds monétaire international prévoit une croissance de 50% pour les économies asiatiques au cours des 5 prochaines années. D'ici 2030, la puissance économique de la région pourrait dépasser celle du G-7, le moteur économique mondial traditionnel, et devenir la plus importante région économique du monde.

    Neville D'Souza

    Responsable

    Trimex

    "Il ne s'agit pas seulement des changements en cours, mais également de la vitesse à laquelle ces changements ont lieu. Je crois que le rythme de ces changements est un facteur crucial. Et toute la question est de parvenir à gérer ces changements rapides."

    Au Forum de Bo'ao de cette année, les participants recherchent des moyens de réaliser une croissance inclusive. Cela signifie un plus grand équilibre, et une distribution plus juste des richesses. Ce mode de croissance est censé devoir jeter les bases de dynamiques de long-terme à même d'assurer une croissance durable.

     

    DSC01934.JPG

    DSC01984.JPG

     

  • UNE SOCIETE CHINOISE OUVRE LE PLUS BEAU PALACE DE BRUXELLES

    Un palace chinois à Bruxelles

    Quand le Président chinois descendra à Bruxelles, c’est au Tangla qu’il descendra. Juste en face de la représentation de la Chine auprès de l’Union européenne, le Sodehôtel de Woluwe s’apprête à vivre une mutation à 39 millions d’euros. "Tout va être remis au béton", explique Eric Catry, managing director. Un lustre de deux tonnes pour accueillir les clients, 181 chambres dont un duplex avec ascenseur particulier , un restaurant chinois "comme il n’en existe à ma connaissance pas d’autres en Europe", des salles à manger compartimentées avec karaoké… Le tout coulé dans un concept de liaison entre ciel et terre et régi suivant les préceptes du feng shui, assure le directeur. Côté "green", pas de golf, mais un traitement des déchets organiques à des fins de biométhanisation, la récupération des eaux de pluies pour les toilettes publiques ou encore des éoliennes et capteurs solaires pour assurer l’éclairage extérieur.

    "Les travaux commenceront avant juin, et l’ouverture est prévue pour février 2013", annonce Eric Catry. Les architectes sont Montois Partners et Altiplan, mais rien n’est réalisé sans l’approbation de Pékin. Le Sodehôtel appartient depuis 2007 au groupe tentaculaire HNA (Hainan Airlines, etc.), qui vient d’entrer dans le top 500 mondial et vise le top 10 pour la fin de la décennie. Les 39 millions d’euros ont été mis sur la table par le groupe, en augmentation de capital. "Je ne suis donc pas tenu par un remboursement d’emprunt. C’est crucial: investir autant dans un tel projet, en Belgique, ce n’est normalement pas rentable", poursuit Catry.

    Presque comme en Chine

    La chaîne Tangla, dont le nom signifie "Montagnes du Tibet", est le nouveau bijou du groupe. Un premier hôtel a été ouvert à Pékin, un autre est en projet à Sanya, sur l’île de Hainan. Le cinq étoiles de Bruxelles sera le premier hôtel "extra muros" de la chaîne. Sur la forme, il sera très comparable à ce que l’on peut voir dans les grandes villes chinoises, même si tout le mobilier ne sera pas "made in China". "Il y a un seul point sur lequel je ne peux pas suivre les Chinois: c’est le niveau de service. Nous aurons 125 membres de personnel pour 181 chambres", sourcille le directeur de l’hôtel. En Chine, vu le faible coût de l’embauche, les homologues d’Eric Catry peuvent évidemment se permettre d’avoir un ratio beaucoup plus élevé. L’hôtel vise tous les fortunés de passage à Bruxelles, mais le but est aussi "que le Président chinois vienne loger chez nous", explique Eric Catry… Cela fait peu de doute. Pas seulement parce que l’hôtel est en face de l’ambassade chinoise auprès de l’UE ou parce que "le Tangla Brussels sera plus luxueux que le Conrad", selon le directeur. Simplement, le Président s’y sentira chez lui: le groupe HNA est détenu à 48&flexSpace;% par l’État chinois. L F.R.

    iNFORMATION L'ECHO;