guerre mondale

  • L'Occident provoquera- t-il une troisième guerre mondiale en attaquant le Dragon et l’ours

    Andre%20Vltchek-big.jpgVoici la traduction d'un article d'André Vltchek , romancier, cinéaste et journaliste d'investigation. Il a couvert les guerres et les conflits dans des dizaines de pays. Acclamé par la critique son roman politique révolutionnaire "Point of No Return" est maintenant réédité et disponible, il illustre l'impérialisme occidental dans le Pacifique Sud. Son livre provocateur L'archipel de la peur, sur la post-Suharto en Indonésie traite du fondamentalisme en Indonésie.. Il vient de terminer un long métrage documentaire Rwanda Gambit sur ​​l'histoire du Rwanda et le pillage de la RD su  Congo. Après avoir vécu de nombreuses années en Amérique latine et en Océanie, Vltchek réside et travaille actuellement en Asie de l'Est . Il peut être contacté par le biais de son site Web.

     

     Peu importe ce qu'ils disent en Occident sur les dragons, mais  en Asie, le dragon est vénéré comme la plus grand créature fabuleuse sur terre et dans le ciel. Le dragon est sage et patient, et n'a presque jamais recours à la force en premier lieu. Mais s'il est traité avec mépris et agressivité, il est capable de riposter d'une manière mortelle, déterminée et puissante.

    Il est également bien idiot d'aller et de commencer à terroriser un ours endormi. Ce qui allait suivre est évident, si on descend dans le trou de l'ours, puis que l'on  commence à piquer la créature en hibernation , rien de bon ne peut suivre, rien de bon du tout.

    Mais il semble que ceux qui sont au pouvoir de l'Empire ne sont pas obsédés par la prudence. Ils semblent être fatigué de petits conflits, qu'ils ont  provoqués en remuant continuellement dans le monde entier. La Libye n'est pas assez et le Congo n'est pas suffisant. Ils ont besoin de quelque chose de grand, très grand; même beaucoup plus grand que ce qu'ils avaient déjà «atteint» il ya quelques décennies - comme la destruction de l'ensemble de l'Indochine ou de l'Indonésie.

    L'Empire a besoin d'un combat mortel avec des adversaires puissants.

    Au lieu d'aider à construire un monde décent et paisible, il doit couvrir notre planète d'innombrables cadavres.

    Cette fois-ci, si elle sera autorisée à le faire, comme il ya 70 ans, des dizaines de millions, et peut-être beaucoup plus, vont disparaître.

    Mais le dragon et l'ours, cette fois devraient s'unir  face au fascisme et pour la lutte pour la survie du monde.


    *****


    La  propagande anti-chinois et anti-russe hurle jusqu'à un crescendo assourdissant, notamment en Asie. Les médias occidentaux sont dans le rapport le plus élevé, la propagande de leurs filiales locales de médias d' Etats, pour la plupart appartenant à la grande entreprise ou à des riches hommes d'affaires.

    La Chine et la Russie sont maintenant vilipendées, ouvertement insultées, et blâmées pour l'escalade des tensions dans la région Asie-Pacifique. L'ensemble du puissant appareil de propagande de l'Ouest est maintenant au travail, de diaboliser la Chine, la Russie et d'autres pays indépendants.

    C'est parce que l'Occident est évidemment poussé vers la guerre.

    Les politiciens défilent les uns après les autres, devant les caméras de télévision, prêtant  serment d'allégeance au capitalisme, aux régimes de type occidental ou tout simplement, à l'Empire. Tous ces discours méprisants et incendiaires contre leurs «ennemis» sont embarrassants,  mais personne en Amérique du Nord et en Europe ne réagit , car ils deviennent la norme.

    Beaucoup mettent en garde que cela peut conduire à une guerre mondiale, que l'Occident a perdu toute retenue et est prêt à se baigner dans le sang de la planète, une fois de plus. Il y a un quart de siècle , il est apparu que la destruction du bloc de l'Est et que la Chine, de plus en plus sur un parcours capitaliste, que l'Occident avait finalement obtenu ce qu'il avait combattu pendant des siècles pour le contrôle total et absolu de la planète.

    Mais récemment, il ya eu du «mauvais» pour l'Occident. L'Amérique latine a gagné sa liberté et alors craché sur la doctrine de Monroe. La Chine a commencé à pousser pour des réformes socialistes dans les soins médicaux, l'éducation, la culture et bien d'autres domaines. Et la Russie a refusé de se laisser intimider et humilier, rappelant à la fois à l'Europe et à l'Amérique du Nord qu'elle est, comme toujours puissante et ne se laissera pas piétiner comme à l'ère de Gorbatchev et Eltsine.

    Et toutes ces nations: plusieurs en Amérique latine, la Chine, la Russie, ont uni leurs forces et ont décidé: "Plus jamais ça" jamais ils ne permettront au monde de descendre aux horreurs du colonialisme occidental.

    Le rêve de l'Ouest de régner  à l'unanimité dans le monde entier commence à disparaître .

    Est-ce que l'Occident va risquer la destruction de notre planète tout simplement parce qu'il ne peut pas la posséder?

     A suivre...

     

    occident,guerre froide,guerre mondale,dragon,ourd,russie

     

     

     

     

     

     

     

     
  • JUIFS DE SHANGHAI.

    Anaïs Martane : Shanghai, une histoire juive

    En 2009, le festival Croisements accueillait Anaïs Martane pour son exposition « Portraits chinois». Cette jeune photographe française de Pékin nous présente cette année « A Shanghai, une histoire juive ». Anaïs Martane a entrepris en Chine la plus paradoxale des quêtes, celle de sa propre identité juive. Elle s'est ainsi rendue à Shanghai pour y retrouver les traces encore vivantes de la présence juive.

    1933-1940. Les frontières du monde sont fermées. Des milliers de Juifs allemands, autrichiens et polonais fuient pour échapper aux persécutions antisémites.

    Shanghai est le seul endroit au monde où ils sont, depuis plusieurs années déjà, acceptés sans visa. C'est son statut unique de ville franche partagée entre les concessions internationales anglaise, américaine, française qui permet à Shanghai de sauver autant de Juifs.

    Pendant la seconde guerre mondiale, ils seront 25 000 à y survivre, malgré l'occupation de l'armée japonaise et la pression de ses alliés nazis.

    Anaïs Martane a décidé de travailler sur cette histoire car elle est singulière et encore méconnue en France. Mais aussi et surtout car elle résulte d'un questionnement personnel sur l'identité juive révélé au contact des Chinois et de leur rapport admiratif pour les Juifs.

    « L'histoire de ces réfugiés juifs à Shanghai pose pour moi la question fondamentale de l'Exil et l'Asile et du passage toujours temporaire sur une terre. S'adapter à tout prix, bâtir puis partir, porter en soi présent, passé, futur...Noter, enregistrer, photographier afin de justifier de sa propre histoire, de son existence et ainsi continuer. »

    Cette exposition n'a pas la prétention de montrer dans son exhaustivité l'histoire des réfugiés Juifs à Shanghai, elle est plutôt la transcription du début d'une recherche.

    « Les traces existent et résistent, ce passage s'est inscrit ici dans les pierres et les mémoires.

    Pour ceux que la présence juive en Chine intéresse, voir mon article sur les juifs de Harbin.

    F201004090818342345263530