guangxi

  • Une campagne contre la consommation de viande de chien ne peut devenir un matraquage raciste antichinois

    FOREIGN201506191427000052882060922.jpg

    En Chine ,comme dans beaucoup d'autres pays asiatiques , il était d'une longue tradition de manger de la viande de chien. L'Asie n'était pas le seul continent où on s'adonnait à la cynophagie, en France, il y eu des boucheries canines jusqu'en 1930 , En Allemagne, la dernière boucherie canine a fermé dans les années 1940. La viande de chien fut consommée dans ce pays au moins jusqu'en 1943  car nous avons des preuves d'un contrôle sanitaire sur cette marchandise par les autorités du Troisième Reich cette même année. Vous voulez une preuve : citons  Guillaume Apollinaire, dans La maison des morts (dans Alcools) :

    « Quelques-uns nous quittèrent
    Devant une boucherie canine
    Pour y acheter leur repas du soir »

    De nombreux médias occidentaux présentent le festival de Yulin de manière tendancieuse 

    Bien que le commerce de viande de chien soit interdit en Chine, Yulin, ville de la la région autonome zhuang du Guangxi continue même si les autorités locales prétendent qu'elle est interdite. La fête annuelle, prévue pour le 21 juin à Yulin, célèbre une tradition locale de manger de la marmite de viande de chien .

    Li Weimin, un avocat du cabinet juridique Weibo, s'est rendu à deux reprises dans cette ville au cours des deux dernières semaines, et il dit avoir constaté que la plus grande partie de la viande de chien qui va être servie lors de cette fête provient du marché noir.

    « On m'a dit qu'il y a quatre importantes installations produisant de la viande de chien dans la ville. Je les ai visitées, et j'ai constaté qu'aucune d'entre elles n'avait de permis d'exploitation ou de certificats », a déclaré M. Li, ajoutant qu'il croyait que la viande fabriquée dans ces lieux était insalubre.

    La décision de manger de la viande de chien dépend de l'individu, mais le commerce lié à la viande de chien est illégal selon les lois chinoises actuelles, a confirmé M. Li.

    Selon An Xiang, avocat des droits des animaux à Beijing, il n'y a pas de fermes canines ou d'abattoirs légaux en Chine. Les chiens pour la fête sont élevés dans des ménages, enlevés dans les rues ou même empoisonnés, a déclaré M. An.

    Les médias occidentaux profitent de l'occasion pour critiquer la Chine. En rendant l'événement par le biais de la propagande antichinoise , ils présentent l'affaire de manière tronquée et mensongère.

    Voici un extrait d'un article d'un journal occidental , "Métro" :

    Une mobilisation internationale se développe, notamment via les réseaux sociaux, pour tenter de faire annuler le festival de Yulin qui se déroule tous les ans dans le sud de la Chine. Des milliers de chiens et chats destinés à être mangés sont mis à mort dans des conditions atroces.

    Ce journal publie également des réactions de lecteurs qui sont racistes et scandaleuses  Ce festival et article servent d'exutoire à bon nombre d'occidentaux afin de satisfaire leurs penchants de haine vis-à-vis des Chinois.

    Ces médias ne parlent pas que la vague de protestations part en fait de Chine et que les plus virulents à l'adresse des mangeurs de chiens sont les Chinois eux-mêmes . Qui sommes-nous ,occidentaux, à toujours vouloir donner des leçons de morale aux autres?

    FOREIGN201506191427000057215280552.jpg

    Voici un témoignage , parmi tant d'autres , d'une dame qui ne se contente pas de signer une pétition inutile .

    Cette femme courageuse , comme des milliers d'autres,tente de saboter ce festival macabre en sauvant autant de chiens qu'elle le peut. Yang Xiaoyun, 65 ans, vient racheter les chiens prêts pour l'abattage directement auprès des commerçants, pour ensuite les emmener dans un refuge.

    Mme Yang a économisé jusqu'à 50 000 yuans, et parcouru un millier de kilomètres de Tianjin sa ville natale à Yulin pour sauver les animaux condamnés, selon le Quotidien du Peuple en ligne.

    La sexagénaire a dépensé l'an dernier 150 000 Yuans pour sauver 360 chiens et des dizaines de chats en provenance du festival.  Diplômée universitaire, elle a commencé en 1995 à faire campagne pour sauver ces toutous, après la mort soudaine de son mari.

    c03fd54abadb150747b605.jpg

    Une fois de plus, la fête a rassemblé les militants chinois des droits des animaux

     

    Respect des animaux oui, racisme non

     

     

  • La fête de la viande canine est boycottée en Chine (Ames sensibles s'abstenir)

     

    001ec92b902913336c570d.jpg

    Les cynophiles se sont rendus dans la ville de Yulin pour boycotter la fête de la viande canine, un événement organisé chaque année dans cette région.

    001ec92b902913336c570e.jpg

     Ce festival a lieu chaque année fin juin, à Yulin dans la Région autonome Zhuang du Guangxi.

    Chaque année aussi , des centaines de Chinois se rendent dans cette ville pour protester contre ces pratiques

    dites "culturelles" mais en fait barbares. Les protestations sont adressées aux autorités locales, aux marchands et aux consommateurs. Ces manifestations sont appuyées par des pétitions dont le nombre de signatures dépassent le million.

    001ec92b902913336c570f.jpg

    Le nombre de Chinois amateur de viande canine ne représente qu'à peine 1/1000 et beaucoup plus nombreux

    sont les citoyens chinois opposés à ces pratiques . Dans mon entourage , je ne connais personne qui a mangé de

    cette viande. Tous m'ont assuré que s'ils voyaient de la viande de chien ou chat àla carte d'un restaurant qu'ils n'y mettraient pas les pieds et sortiraient immédiatement s'ils devaient le découvrir après être entrés.

    001ec92b902913336c5710.jpg

    A travers toute la Chine, je n'ai rencontré que des gens qui aimaient leurs animaux de compagnie .

    C'était vrai autrefois dans les campagnes, mais aujourd'hui, avec la naissance d'une classe moyenne

    on peut aussi le constater dans les villes.

    P1000244.JPG

    Les golden retrievers de ma belle-soeur à Shenzhen

    P1000166.JPG

    Chien de la campagne près de Huizhou

    132205255_31n.jpg

    MKX%M%3%E%]P(]2W]B[81KP

        

     

     

    C'est sur le marché de Dongkou, YULIN, que les militants mènent leur campagne de protection animale.

     Par téléphone, par mails, énormément de gens dont des personnalités publiques ont contacté les services locaux pour faire connaître leur indignation sur ces pratiques. Ils se soucient également du danger pour la santé publique que peut causer cette « activité ».

      二十余家单位联合呼吁取缔各地狗肉节活动

    Le 18 juin, une conférence de presse réunissant une vingtaines d’organisations chinoises de la protection animale a eu lieu à Pékin. Les participants en appelèrent  à l’annulation de ce massacre.

     

     

    Merci pour les chiens de YULIN 

      

    COURRIER A ENVOYER POUR DEMANDER L’ARRET DU CARNAGE A YULIN玉林. GUANGXI广西. CHINE 

      

    Monsieur l’ambassadeur,                                                                   juin. 2013 

    j’apprends qu’au nom de la tradition, des centaines de milliers de chiens sont massacré puis consommés chaque année au mois de juin dans la région de YULIN, GUANGXI (région autonome minoritaire de Chine). 

     

    Je suis profondément choqué par ce carnage. 

     

    Tout le monde le sait, depuis toujours, les chiens jouent un rôle particulier auprès des êtres humains : 

    Ils sont les gardiens des habitations et des troupeaux ; 

    Ils sont les compagnons des personnes âgées, seules, handicapées… ; 

    Ils favorisent par leur présence la guérison des malades ; 

    Ils collaborent activement avec la police au maintien de l’ordre public ;

    Ils jouent un rôle déterminant dans la lutte anti-drogue, anti-terroriste ;

     

    Après le tremblement de terre qui a frappé WENCHUAN (province de SICHUAN) en 2008,  les chiens d’intervention ont beaucoup apporté aux secours, parfois en y laissant leur vie. Encore un bel exemple de la collaboration Homme-chien.

     

    Monsieur l’ambassadeur, je me permets de vous demander d’intervenir afin d’éradiquer définitivement cette activité « culturelle ».

     

    Je vous remercie sincèrement de l’attention de vous porterez à ce courrier en souhaitant le progrès et la prospérité de cette grande nation qui est la Chine.

     

    Veuillez agréer, Monsieur l’ambassadeur, mon profond respect.

     

     

     

     

     

     

     

     

  • La doyenne du monde a 127 ans et est Chinoise

    World-Oldest-Person-Luo-Meizhen-1-600x518.jpg

    Luo Meizhen est une femme qui vient de célébrer son 127e anniversaire. Elle est née le 25 août 1885, et a un petit-fils de 66 ans. Le district de Ba Ma dans la Région Autonome de Guangxi où elle habite est renommé pour sa longue espérance de vie. 20,8 % de population locale dépasse l'âge de 72 ans.

    World-Oldest-Person-Luo-Meizhen-3-600x523.jpg

     

    Depuis 1991, les vallées de la rivière Panyang, dans le district de Bama, sont connues pour abriter un pourcentage de centenaires par rapport à la population totale parmi les plus importants. De plus, tous ces habitants dont l'espérance de vie monte régulièrement à 115 ans voire 120 ans sont en très bonne santé et continuent de travailler sans se plaindre de maux particuliers ce qui est rare à leur âge. La moyenne d'âge chinoise est inférieure à 75 ans alors que la moyenne d'age des villages de ces vallées excède parfois 80 ans. Plusieurs études étrangères furent menées dans la vallée pour déterminer la mystérieuse source de jouvence de ces lieux. Les résultats de ces études montreraient que la pureté de l'eau de la rivière et de l'air de la vallée, le chant que pratiquent beaucoup de personnes âgées de la vallée, les poissons très sains car vivant dans une eau très pure et contenant ainsi plus de nutriments que pêchent les habitants de la vallée dans la rivière Panyang et le dynamisme de ces seniors de 70 ans jusqu'à 110 ans seraient autant d'éléments favorables à la longévité dans ces vallées.Par ailleurs, les habitants de la vallée mangent en quantité réduite et ont un mode de vie actif.Enfin, il semblerait que l’organisation  du district favorise la bonne santé des personnes âgées : jeunes et centenaires partagent en effet des activités et vivent sous le même toit.

     

    Cette vidéo est sous-titrée dans de nombreuses langues dont le français.

    1267939079779.jpg

     

    13931.jpg

    20115511259765.jpg

  • Dix Vietnamiennes jugées pour trafic d'enfants et avoir tenté de faire entrer illégalement des enfants en Chine

    1107f995e2724a75b121d41c7b7c8c75.jpg

    Vingt-quatre prévenus, dont dix femmes vietnamiennes, sont passés en jugement lundi dans un tribunal dans le sud de la Chine pour trafic d'enfants à la frontière sino-vietnamienne, ont annoncé mardi des responsables locaux.

    Les accusés sont des membres d'un réseau de trafic d'êtres humains qui ont acheté plus de 20 nourrissons au Vietnam, les ont fait entrer illégalement en Chine afin de les revendre à des familles chinoises entre le 2 juin et le 15 juillet de l'année dernière, ont indiqué des responsables.

    Le tribunal intermédiaire de Fangchenggang n'a pas prononcé son verdict lors de la séance de lundi.

    Fangchenggang est une ville qui partage la frontière avec la ville vietnamienne de Mong Cai. La police chinoise a démantelé le réseau et arrêté ses membres en juillet 2011.

    Selon le Code pénal chinois, le trafic de plus de trois enfants est puni par une peine d'emprisonnement allant de dix ans à la perpétuité. Si l'infraction est grave, l'accusé peut être condamné à la peine capitale.

    Ces dernières années, la Chine a adopté une position ferme sur le trafic et a lancé de multiples campagnes de répression. Selon des données officielles, la police du pays a sauvé l'année dernière 8 660 enfants et 15 458 femmes enlevés après avoir démantelé 3 195 réseaux de trafic d'êtres humains.

    chinese-border-fangchenggang.jpg

    71478287.jpg

  • Chine : le Guangxi ferme 123 usines pour lutter contre la pollution

    La région autonome Zhuang du Guangxi, dans le sud-ouest de la Chine, fermera plus de 100 usines de traitement des métaux lourds afin de réduire la pollution, a-t-elle annoncé.

    sem12jani-Z29-Pollution-miniere-Chine-Guangxi.jpg

    Des soldats versent des flocons de neutralisants dans un réservoir de centrale hydroélectriqoe à Luizhou

    Les rejets de cadnium cancérigènes ont contaminé deux rivières.

     

    Les autorités du gouvernement ont effectué une inspection générale sur les installations industrielles de ce genre au Guangxi, vérifiant l'application des règlements de contrôle de la pollution dans 154 usines, a indiqué lundi Liang Bin, chef du département de la protection de l'environnement de la région, à la veille de la Journée mondiale de l'environnement.

    Parmi ces usines, 31 doivent adopter des mesures de correction avant de reprendre leur production, et 123 autres ont reçu l'ordre de fermer, a-t-il expliqué.

     



    Cette inspection a été lancée après qu'une contamination au cadmium ait été découverte en janvier dans la rivière Longjiang, à Hechi, ville de la province du Guangxi. Cette contamination a tué un grand nombre de poissons et a menacé l'approvisionnement en eau potable de Liuzhou, une ville comptant 1,5 million d'habitants.

    La responsabilité de deux entreprises de produits chimiques qui rejetaient illégalement des déchets industriels a été découverte un peu plus tard. Dix responsables de ces entreprises ont été arrêtés.

    Cette année, la région a affecté 25 millions de yuans (3,9 millions de dollars) pour soutenir 11 projets de contrôle de la pollution aux métaux lourds et a demandé au gouvernement central de financer 126 autres projets similaires, avec une dépense totale de 4,5 milliards de yuans.

  • LES SCULPTEURS DE MONTAGNE.

    Magnifiques champs en terrasses dans le Guangxi

    F200906051448321667251453[1]
    4 juin : champs en terrasses dans le canton de Heping du district de Longsheng.

    Le repiquage du riz se déroule dans les champs en terrasses du canton de Heping, situé dans le district autonome ethnique de Longsheng dans le Guangxi, alors qu'afflue un grand nombre de touristes pour contempler les magnifiques paysages des champs en terrasses.

    Dans cette section de champs en terrasses appelée Jinkeng, d'une superficie de 40 km², se trouvent quatre villages administratifs qui abritent 6 000 habitants de l'ethnie Yao. Depuis leur ouverture en 2003, ces champs en terrasses, vieux de plus de 700 ans, ont vu le nombre de leurs touristes augmenter chaque année. De janvier à mai 2009, plus de 50 000 touristes y ont été enregistrés. Le secteur touristique est déjà devenu un pilier de l'industrie dans cette région.F200906051448331446661876[1]F200906051448338640900221[1]

  • ECOLE RURALE EN CHINE

    Une école primaire de 4 élèves dans le sud-ouest de la ChineF200901141609151708425733[1]
    Sur la photo prise le 12 janvier 2009, Xu Zhenguang (premier à gauche) fait des exercices avec ses 3 élèves pendant la récréation dans une école primaire de 4 élèves dans le village de Siliu au bourg de Rongshui (Région autonome du Guangxi Zhuang). Seulement 3 élèves vont encore à cette école alors que les autres l'ont quitté au cours des dernières années avec leurs parents qui sont des ouvriers migrants. M. Xu, qui enseigne depuis 37 ans, a gardé son emploi dans cette école de 4 élèvesF200901141609121594017449[1]

    F200901141609141081325989[1]Xu Zhenguang fait sonner la « cloche » de l'école.

  • DECES D'UNE GRANDE AMIE DE LA CHINE.

    Le décès d'un professeur français suscite un grand deuil

    F200812231104542057323619[1]

    Les proches de la défunte se sont réuni dans un district éloigné du sud de la Chine le 20 décembre pour pleurer une femme française qui avait parrainé l'éducation locale depuis 10 ans et qui est décédée dans un incendie.

    Françoise Grenot-Wang, âgée de 59 ans, a péri dans un incendie de sa maison en bois, le 9 décembre dans le district autonome Miao de Rongshui dans la Région autonome de Guangxi Zhuang au sud de la Chine.

    La police a identifié son corps coincé sous les débris et le complément d'enquête est en cours, a annoncé la police.

    Madame Grenot-Wang s'était elle-même donnée le nom chinois de Fang Fang. Elle est arrivée dans le petit district en 1997 en tant que guide de l'organisme français Médecins sans frontières. Elle a constaté que les enfants, en particulier les filles, manquaient d'éducation et a décidé de rester.

    Depuis lors, le nom de Fang Fang était sur les lèvres des riverains.

    Grâce aux efforts de Fang Fang, au cours des 10 dernières années, 5 775 enfants d'âge scolaire ont bénéficié de son aide et plus de 15 millions de yuans (environ 2,2 millions de dollars US) ont été donnés à la construction des nouvelles écoles et l'achat des livres, ont déclaré les autorités locales.

    Un enseignant qui s'appelle Gun Mingrong témoigne :"Fang Fang a parrainé de nombreuses filles d'âge scolaire qui ne peuvent pas payer les frais de scolarité. Ils l'appellent maman Fang maintenant.

    "Elle a été la personne la plus proche dans le cœur de ces filles", a affirmé M. Gun.

    Le vice-président du Danien Village Junior Middle School, qui s'appelle Wei Yucheng a dit : "Fang nous demandait de chercher des enfants d'âge scolaire et de faire de porte à porte pour discuter avec chaque famille."

    "Elle a fourni beaucoup d'efforts pour que chaque enfant retourne à l'école", a-t-il dit.

    Après avoir parcouru toutes les zones montagneuses de la région, Fang Fang a usé plus de 20 paires de chaussures au cours de ces années.

    De nombreuses personnes ont déclaré qu'ils voudraient construire un monument en sa mémoire sur l'emplacement de sa maison en bois.

    Fang Fang aimait la culture locale. Elle avait appris la langue des groupes ethniques Miao et Tong, et avait fondé une organisation, qui s'appelle Couleurs de Chine.

    Un membre cette organisation, Patrick Nicolas, s'est précipité sur le lieu du drame depuis son lieu de résidence dans la province voisine du Guangdong.

    "Nous nous sentons très déprimés depuis sa disparition," a déclaré M. Nicolas. "Mais les projets de parrainage vont continuer."