guandong

  • Un dauphin blanc perdu dans la rivière des Perles va retrouver la mer

    Dans la rivière des Perles (la province du Guangdong, sud de la Chine), un dauphin blanc (Sousa chinensis) a pu franchir un grand pont grâce à l'aide humaine pour retrouver la haute mer. Plutôt âgé, l'animal semble mal s'adapter à l'environnement en eau douce et sa peau révèle des signes d'ulcère.

    Le dauphin nage plus lentement et ne saute plus comme aux moments où il avait été découvert. M. Zhang, un dresseur de l'Aquarium des dauphins de Guangzhou, s'est rendu sur le site, et a estimé que l'état de santé de l'animal était passable. «Même s'il nage lentement, cela est dans un degré normal».

    Se trouvant en difficulté dans les eaux douces, c'est une épreuve terrible pour avoir à passer sous le pont de la rivière des Perles. A son approche, il ressent le bruit des véhicules passant sur la structure, le faisant reculer. Certains passants ont vu le dauphin tourner au moins  deux fois autour du pont, sans oser s'y aventurer.

    Le 23 octobre 2015, à 11 heures, le dauphin est réapparu dans les eaux près du pont. A 11h50, deux bateaux de pêche ont commencé à tenter avec prudence de « guider » l'animal, vers l'aval de la rivière. Après plusieurs obstacles, le dauphin a enfin pu traverser le pont pour regagner la haute mer. 

    FOREIGN201510261400000439418023305.jpg

    On ne compte plus que 80 à 140  dauphins blancs chinois dans les environs de la rivière des Perles.

  • Top 10 des villes chinoises avec les meilleures perspectives d'expansion

     

    0019b91ec981167b5c4124.jpg

    Installation sportive dans la baie de Shenzhen

     

    Selon un rapport de PricewaterhouseCoopers (PwC) société de conseil internationale, c'est la ville de Shenzhen qui est en tête en termes d'opportunités de développement futures en Chine, comme l'année dernière.

    Publié conjointement par PWC Chine et la China Development Research Foundation, le rapport a étudié le développement de 20 villes chinoises sur la base de 10 indicateurs, comme l'état de préparation en matière de technologie, le développement durable et l'influence économique.

    0019b91ec981167b5c3c23.jpg

    N° 2. Guangzhou, province du Guangdong (sud de la Chine)

    0019b91ec981167b5c3422.jpg

    N° 3. Nanjing, province du Jiangsu (est de la Chine)

    0019b91ec981167b5c2d21.jpg

    N° 4. Wuhan, province du Hubei (centre de la Chine)

    0019b91ec981167b5c2720.jpg

    N° 5. Hangzhou, province du Zhejiang (est de la Chine)

     

    0019b91ec981167b5c1d1f.jpg

    N° 6. Chengdu, province du Sichuan (sud de la Chine)

    0019b91ec981167b5c121d.jpg

    N° 7. Xi'an, province du Shaanxi (nord-ouest de la Chine)

    0019b91ec981167b5c0c1c.jpg

    N° 8. Municipalité de Tianjin (nord de la Chine)

    0019b91ec981167b5c071b.jpg

    N° 9. Xiamen, dans la province du Fujian (sud-est de la Chine)

    0019b91ec981167b5c021a.jpg

    N° 10. Qingdao, dans la province du Shandong (est de la Chine)

  • La Province du Guangdong renforce sa réglementation sur les étrangers

    La Province du Guangdong vient de renforcer les règles régissant le séjour et le travail des étrangers vivant dans la province, en tant que partie des efforts faits pour lutter contre l'immigration clandestine.

    Un réglement provincial, qui entre en vigueur à compter du 1er mai prochain, encourage les citoyens à rapporter les fraudes impliquant des étrangers, comme l'entrée illégale, le dépassement de la durée de visa, le travail sans autorisation ou la conduite d'affaires sans licence.

    Ce règlement, qui a reçu l'approbation du Gouvernement provincial le 21 janvier dernier, a été mis en ligne récemment sur le site internet du Gouvernement, et il est le premier de son genre concernant la gestion des étrangers sur le Continent.

    Ce règlement de six chapitres et 67 articles dispose ainsi que nul n'est autorisé à fournir un logement à un étranger dont le visa a expiré ou qui ne dispose pas d'un passeport valide.

     

     



    Les propriétaires qui violeront cette règle seront sanctionnés d'une amende atteignant trois fois le montant du loyer mensuel qu'ils font payer.

    Cette réglementation arrive alors que la bouillonnante province attire un nombre croissant d'étrangers à la recherche d'un emploi ou d'opportunités commerciales.

    Plus de 63 000 résidents étrangers permanents sont enregistrés dans le Guangdong, et plus de quatre millions d'étrangers visitent la province chaque année. Mais le Guangdong a aussi vu l'arrivée d'un nombre toujours plus grand d'immigrants illégaux venus travailler ou faire des affaires.

    Pour faire face à ce problème, le règlement dispose que tout employeur d'un étranger sans permis de travail ou de résidence valide sera sanctionné d'une amende pouvant aller jusqu'à 3 000 Yuans (450 Dollars US).



    Et toute entreprise ou personne indviduelle qui fournit un logement ou un compte en banque à un étranger sans documents de voyage valides, ou dont le visa aura expiré, sera frappée d'une amende pouvant aller jusqu'à 10 000 Yuans.

    Max J. Zenglein, Directeur régional de la Chambre de Commerce Allemande en Chine (Chine du Sud), dit que ces nouvelles règles n'affecteront pas les entreprises étrangères dans le Guangdong.

    « Nous devons tout de même attendre encore un certain temps pour voir si ces nouvelles règles auront un impact quelconque sur l'emploi des étrangers dans la province », a t-il déclaré mardi au China Daily.

    Zheng Fengming, Directeur du Centre de Développement Scientifique et de Politiques Publiques à l'Académie Provinciale des Sciences Sociales du Guangdong, dit que ces nouvelles règles ne constituent pas une discrimination à l'égard des étrangers.

    M. Zheng dit qu'au contraire, le nombre d'étrangers qui viennent dans le Guangdong pour travailler ou y faire des affaires continuera à augmenter, du fait de sa croissance économique rapide et de la myriade d'opportunités commerciales qui s'y trouvent.

    D'après la Cour Populaire Intermédiaire de Guangzhou, un tiers des cas de fraude constatés entre 2002 et 2008 impliquaient des étrangers.

    Il s'est avéré que de nombreuses sociétés du Guangdong ont employé illégalement des ouvriers venant d'Afrique, du Moyen-Orient, du Vietnam et du Myanmar, pour disposer d'une main d'oeuvre bon marché.

  • QUE LA MONTAGNE EST BELLE

    Montagne du Nuage Blanc
     

    Les monts du Nuage Blanc est une attraction touristique historique célèbre à Guangzhou, avec de nombreux paysages et lieux pittoresques. Ils font partie des Huit attractions de Guangzhou.

    Les voyageurs peuvent monter en haut de la montagne Baiyun au crépuscule pour apprécier le merveilleux paysage de Guangzhou et particulièrement la rivière Zhujiang qui a la forme d'une ceinture de jade. Ils peuvent également faire de la randonnée et du saut à l'élastique

  • SHENZHEN SERA TOUJOURS A L'AVANT-GARDE.

    Shenzhen, une ville pilote du socialisme à la chinoise

    F200905271519273065823419[1]
    SHENZHEN,C'EST MA VILLE , LA VILLE QUI A LE PIB LE PLUS ELEVE DE CHINE.

    Shenzhen vient de publier ouvertement, le 26 mai, le « programme général de la réforme complémentaire d'ensemble de la ville de Shenzhen », lequel a été approuvé et ratifié officiellement par le Conseil des Affaires d'Etat. Il est suggéré dans ce programme que l'objectif fixé de Shenzhen, en tant que zone pilote du développement scientifique, zone avant-garde de la réforme et de l'ouverture sur l'extérieur, zone avancée de la création et de l'innovation indépendantes et autonomes, zone concentrée des industries modernes, zone guide de la coopération Guangdong-Hong Kong- Macao et zone modèle du raffermissement du système législatif et juridique, est de renforcer son statut national de centre économique et de ville de type d'innovation et d'accélérer sa réalisation en ville internationale et en ville pilote du socialisme à la chinoise.

    Liu Yupu, Secrétaire du Comité du Parti communiste chinois (PCC) pour la Municipalité de Shenzhen, indique que le changement du statut de la ville de « zone économique spéciale » en « zone d'essai expérimental national de la réforme complémentaire d'ensemble » montre que le gouvernement central accorde toujours la même importance à l'édification de Shenzhen, mais qu'il a également envers celui-ci d'autres exigences.

    On apprend que la réforme complémentaire d'ensemble de Shenzhen réalisera d'importantes percées dans les six domaines suivants : perfectionnement du système de contrôle des grands départements, amélioration du mécanisme de marché à disposition factorielle, avancement du système de contrôle d'une société novatrice, progression du mécanisme d'un système d'innovation autonome, développement du mode innovateur de l'économie et du commerce extérieur et exploration du mécanisme de contrôle général de l'environnement et des ressources.

  • ENTREPRISES CHINOISES FACE A LA CRISE.

    Crise financière : les nouvelles stratégies des entreprises privées chinoises
       

     

       FOSHAN, Guangdong, 17 novembre -- Depuis qu'ils ne  travaillent plus que 40 heures par semaine, les milliers de  travailleurs de la Guangdong Real Faith Enterprises Group Co.  mènent une vie plus décontractée. 

         Ce n'est pas qu'ils soient tout à coup devenus paresseux, mais  la présidente du conseil d'administration, Liang Fengyi, a réduit leurs heures supplémentaires sur fond de la diminution des  commandes. C'est l'une des trois tactiques adoptées par  l'entreprise pour sa survie, les deux autres étant l'augmentation  de ses liquidités disponibles et une restructuration interne. 

         "Dans le passé, les employés travaillaient rarement 40 heures  par semaine. Il y avait trop de commandes et ils faisaient  toujours des heures supplémentaires que je devais leur payer",  déclare la présidente. 

         Ces derniers mois, les commandes de cette entreprise privée du  district de Nanhai dans la province du Guangdong (sud) ont diminué de 30% à cause de la crise financière mondiale. 

         La décision de Liang Fengyi a réduit les coûts de production,  mais elle a davantage confiance en sa décision de conserver des  liquidités et d'éviter les dettes. 

         "En fait, ma compagnie a passé plus d'un an à développer des  lampes à cristaux liquides (LED) de haute qualité et envisageait  au début leur production à grande échelle pour le deuxième  semestre 2008," a-t-elle révélé. 

         Une lampe LED a comme source de lumière des diodes  électroluminescentes. Ces lampes consomment peu d'énergie et sont  respectueuses de l'environnement. Elles possèdent un grand marché  potentiel tant national qu'étranger. "Mais, en ces temps  difficiles, je dois rester prudente et contenir mon envie  d'augmenter la production" a-t-elle poursuivi. 

         "Pour éviter tout trouble financier, les entreprises privées  doivent s'assurer de solides sources de capitaux", estime-t-elle. 

         Cette tactique de Liang Fengyi est typique des compagnies  privées du Delta de la rivière des Perles. Les experts estiment  que les entreprises privées nationales seront moins affectées par  l'état du marché financier et celui des marchés mondiaux que les  entreprises à capitaux étrangers, car pour se développer elles  utilisent plus souvent leurs fonds propres que des prêts  bancaires. 

         La troisième tactique de la Guangdong Real Faith est  d'anticiper les changements de marchés et de moderniser sa  structure industrielle à l'avance. 

         "En 2006, j'ai décidé de me retirer des industries de la  chaussure et du meuble car nous étions sous-traitants et que nos  marges de profits ne cessaient de se réduire. Je me suis dit que  j'allais perdre de l'argent si je ne modifiait pas la structure de la compagnie", a-t-elle expliqué. 

         Depuis, la Real Faith a basculé vers le développement et la  production de ses propres produits de haute-technologie. 

         "La décision de fermer les usines de meubles et de chaussures a été difficile", se souvient Liang Fengyi, "à l'époque elles  généraient encore un bénéfice annuel de 100 millions de yuans". 

         "Mais je me sens justifiée. Mes produits sont plus compétitifs, et ma compagnie a assuré ses arrières sur le plan financier. Je  suis tout à fait persuadée qu'elle survivra à la crise financière" conclut-elle.