gsk

  • GlaxoSmithKline ( GSK) impliqué dans des affaires de corruption et de crime fiscal en Chine

    gsk.jpg

    Des dirigeants de GSK en Chine ont avoué des pratiques de corruption et de fraude fiscale lors de leurs premiers interrogatoires par la police, a annoncé jeudi le ministère chinois de la Sécurité publique.

    Ces dirigeants de la multinationale pharmaceutique  étaient à l'étude pour suspicion de corruption et de violations liées à la fiscalité  a déclaré la police chinoise jeudi.

    La déclaration décrit les infractions présumées de «crimes économiques graves", ajoutant que le ministère dirige les forces de police à Shanghai, ainsi que les provinces du Hunan et du Henan, dans le centre de la Chine.

    Les suspects sont soupçonnés d'avoir offert des pots de vin à des fonctionnaires gouvernementaux, des associations de l'industrie médicale et des fondations, des hôpitaux et des médecins afin d'élargir le marché de l'entreprise et augmenter le prix de son médicament, indique le communiqué.

    Les pots de vin étaient généralement donnés par des agences de voyage ou sous le couvert de «commandites projet», indique le communiqué.

    GSK est également soupçonné d'être impliqué dans le crime d'ordre fiscal, y compris l'encaissement illégal par l'émission de fausses factures de taxe sur la valeur ajoutée exclusifs et collusion avec des agences de voyages pour écrire des fausses factures et d'émettre des fausses factures afin de financer leurs actes illégaux, selon le ministère .

    On croit que les infractions se sont produites pendant un certain temps, impliquant un grand nombre de personnes et d'importantes sommes d'argent, indique le communiqué.

    En outre, certains dirigeants de GSK sont également soupçonnés d'utiliser leur position pour accepter des pots de vin et commissions occultes des agences de voyages.

    Le communiqué indique que certains employés d'agences de voyages sont détenus comme suspects et sont interrogés par la police.

    Selon le communiqué, la police a obtenu des preuves suffisantes, ajoutant que les suspects ont déjà avoué les délits.

     

    GSK2.jpg

     

     

     

    GlaxoSmithKline a annoncé jeudi qu'elle était prête à coopérer avec les autorités chinoises dans l'enquête des soupçons de corruption et de violations liées à l'impôt en Chine.

    "Nous surveillons en permanence nos entreprises pour nous assurer qu'elles répondent à nos procédures de conformité strictes , nous l'avons fait en Chine et n'avons  trouvé aucune preuve de corruption ou de détournement de médecins ou de fonctionnaires Cependant, si la preuve d'une telle activité est fournie, nous agirons rapidement " a déclaré un haut responsable de GSK  à Xinhua.

    En Juillet 2012, le géant pharmaceutique basé à Londres, a été condamné à une amende de 3 milliards de dollars américains pour des accusations criminelles et civiles de  fraude aux États-Unis.

    gsk.jpg