forum lanting

  • La Chine ne recherche pas de droits ni d'intérêts par des moyens financiers

    La coopération entre la Chine et l'Europe est mutuellement bénéfique, et la Chine n'a pas l'intention de rechercher des droits ou intérêts par des moyens financiers, a indiqué vendredi la vice-ministre chinoise des Affaires étrangères Fu Ying.

    Mme Fu a fait ces remarques lors du forum Lanting sur les relations sino-européennes.

    "Il existe encore des points faibles dans la confiance mutuelle entre la Chine et l'Europe", a reconnu Mme Fu, ajoutant que la Chine avait entendu des voix européennes contradictoires concernant la possibilité d'une aide chinoise envers l'Europe avant le sommet du G20.

    Elle a souligné que la Chine, au lieu d'être engagée dans la politique du plus fort, soutenait les pays européens pour surmonter la crise économique.


    Concernant la crise de la dette européenne, Mme Fu a indiqué que la Chine avait soutenu les pays européens dans leur lutte, augmenté l'emploi et rétabli la croissance économique en injectant des fonds supplémentaires dans le Fonds monétaire international, en achetant des euro-obligations, en augmentant les importations issues des pays européens et en élargissant les investissements commerciaux. La vice-ministre ajoute que ces démarches bénéficient également au développement chinois.

    "La Chine continuera à rejoindre les efforts de la communauté internationale pour surmonter la crise en Europe", a déclaré Mme Fu.

    Le renforcement de la coopération entre la Chine et l'Europe est exactement ce dont l'Europe a besoin pour surmonter ses difficultés, a-t-elle poursuivi, précisant qu'il n'était pas approprié d'ajouter certaines implications politiques négatives aux échanges normaux, bénéfiques et solides. "Cela entrave l'approfondissement de la coopération bilatérale", a-t-elle noté.

    Elle a également indiqué que deux forces s'opposaient en Europe. L'une est une force attractive de collaboration, et l'autre est une force répulsive de doute. Il est par conséquent difficile pour l'Europe de faire de grandes avancées vers l'élimination des obstacles dans ses relations avec la Chine. "Avec le développement des relations sino-européennes, les deux parties se sont rendu compte de l'importance de la coopération", a-t-elle expliqué.

    Le forum Lanting, lancé par le ministère chinois des Affaires étrangères, constitue une plate-forme pour la communication et les échanges entre le gouvernement, les entreprises, le milieu académique, les médias et le public.

    Le forum vise à créer un nouveau canal pour faciliter les discussions sur la politique étrangère et les questions d'intérêt commun entre les parties concernées.

     

  • Les investissement chinois en Europe ne doivent pas être politisés ( Fu Ying)

    L'investissement chinois en Europe ne doit pas être politisé, a rappelé vendredi la vice-ministre chinoise des Affaires étrangères Fu Ying lors d'un forum diplomatique à Beijing.

     

     



    "Le succès des investissements doit être réciproque. Nous ne souhaitons pas que nos activités économiques soient interprétées selon une perspective politique et soient imprégnées d'intérêts politiques", a annoncé Mme Fu lors du 5e forum Lanting, dont le thème est "Nouvelles situations des relations Chine-Europe".

    Elle a critiqué une tendance récente ayant émergé de la crise financière internationale dans la "communauté occidentale" de politisation des questions concernant la Chine.

    "De nombreux pays européens témoignent leur compréhension et leur soutien envers nous, mais il existe encore des reportages négatifs", a affirmé Mme Fu.

    "Nous devons traiter entre nous selon une mentalité modérée et impartiale. Cela facilitera la gestion des relations bilatérales", a ajouté Mme Fu.

    Elle a notamment cité une récente offre chinoise d'investissement en Islande qui a été rejetée par le gouvernement du pays.

     


    Toutefois, Mme Fu a également cité des cas réussis d'investissements chinois dans d'autres pays européens et a appelé les entreprises chinoises à apprendre et à s'adapter au marché européen.

    La vice-ministre des Affaires étrangères a également encouragé la partie européenne à "faire preuve de sincérité" pour surmonter les obstacles au développement des relations sino-européennes.

    "La reconnaissance du statut d'économie de marché de la Chine et la levée de l'embargo aux ventes d'armes représentent les deux principaux obstacles et concernent la compréhension et la confiance mutuelles des deux parties", a-t-elle indiqué.

    Selon Mme Fu, si les deux parties veulent aller au-delà d'un "partenariat commercial", mener une coopération de haut niveau et établir une coopération stratégique, elles doivent surmonter ces obstacles.

    Mme Fu a réaffirmé que la Chine poursuivrait sa politique d'ouverture et de réforme, que l'embargo soit levé ou non.

    Le forum Lanting, lancé par le ministère des Affaires étrangères, est une plate-forme pour la communication et les échanges entre le gouvernement, les entreprises, l'enseignement, les médias et le public.

    Il vise à créer un nouveau canal pour faciliter les discussions sur la politique extérieure et les questions d'intérêt commun des parties concernées.