flahaut

  • l'UE doit revoir ses propositions sur l'importation de panneaux solaires chinois (André Flahaut)

    hqdefault.jpg

    La Commission européenne doit rapidement évaluer la situation pour revoir ou atténuer ses propositions concernant l'importation de panneaux solaires chinois, a annoncé le président de la Chambre des représentants de Belgique, André Flahaut, mercredi à Beijing.

    Lors d'une conférence de presse accordée à des journalistes chinois, M. Flahaut a déploré l'absence de concertation avant la prise de certaines décisions par la Commission européenne.

    Selon le président de la Chambre basse du Parlement fédéral belge, l'Europe doit adopter une approche équilibrée à l'égard de ses partenaires commerciaux et économiques et il ne faut pas être sélectif selon l'origine ou la provenance de certains produits.

    La solution à la crise de la dette souveraine européenne et à la crise financière mondiale ne se trouve ni dans un ultralibéralisme débridé ni dans un protectionnisme aveugle, a-t-il souligné, ajoutant qu'un dialogue était nécessaire afin de relancer de façon durable des politiques qui profitent aux différents partenaires.

    M. Flahaut a hautement apprécié les relations bilatérales entre la Belgique et la Chine. Il a espéré que les deux pays pourraient consolider les secteurs traditionnels de coopération et développer de nouveaux secteurs tels que l'éducation, la recherche, le tourisme, l'épuration des eaux, le traitement des ordures et les nouvelles énergies.

    M. Flahaut a effectué une visite en Chine du 18 au 22 mai. Il s'agissait de sa première visite à Beijing en tant que président de la Chambre des représentants de Belgique.

    sans-titre.png

    André Flahaut et André Lamy, ils ont le même prénom et ils ont la même dégaine. On pourrait très facilement les

    confondre

    Question: qui est le Président de la Chambre et qui est l'humoriste belge?

     

  • André Flahaut, Président de la Chambre des Représentants de Belgique, en visite à Beijing

    F201305220850038834126752.jpg

    Le législateur suprême chinois Zhang Dejiang a rencontré mardi à Beijing le président de la Chambre des Représentants de Belgique.

    M. Zhang, président du Comité permanent de l'Assemblée populaire nationale (APN), organe législatif suprême du pays, a passé en revue le développement des relations entre la Chine et la Belgique, faisant état du renforcement de la confiance politique et de l'élargissement de la coopération pragmatique et des échanges amicaux entre l'APN et la Chambre des Représentants de Belgique.

    M. Zhang a proposé que les deux pays renforcent leurs échanges amicaux et leur coopération à divers niveaux et cherchent à développer davantage les relations bilatérales.

    M. Zhang a également encouragé la Belgique à jouer un rôle plus important dans le soutien des relations sino-européennes.

    M. Flahaut a indiqué que la Chambre des Représentants de Belgique s'était engagée à maintenir les relations avec l'APN et à adopter une vision à long terme quant au développement des relations avec la Chine.

    M. Flahaut a ajouté que le Parlement belge souhaitait prendre davantage de mesures pour approfondir la coopération pragmatique dans divers domaines.

    P1010805.JPG

  • Belgique/Chine : l'Année du Dragon se solde par un boom de l'investissement mutuel

    L'Année du Dragon 2012 s'est soldée par un boom de l'investissement mutuel entre la Chine et la Belgique, s'est félicité jeudi soir l'ambassadeur chinois au royaume, Liao Liqiang, lors d'une soirée pour la fête de Noël et le Nouvel An, en présence du président de la Chambre des représentants André Flahaut et du vice-Premier ministre et ministre des Affaires étrangères Didier Reynders.

     

    中国要阅读的文章:http://fp.reverso.net/wang888-skynetblogs/6632/zh/archive/2012/12/15/belgique-chine-l-annee-du-dragon-se-solde-par-un-boom-de-l-i.html



    Reading the article in English http://fp.reverso.net/wang888-skynetblogs/6632/en/archive/2012/12/15/belgique-chine-l-annee-du-dragon-se-solde-par-un-boom-de-l-i.html

    27092011_LIAO_Liqiang-_02.jpg

     

    Selon M. Liao, la Chine a investi 65,1 millions de dollars américains en Belgique au cours des trois premiers trimestres de cette année, soit une hausse de 400% par rapport aux chiffres de toute l'année dernière, tandis que la Belgique a investi dans 25 projets en Chine, soit une fois de plus qu'en 2011.

    Par ailleurs, les deux parties ont co-établi deux nouveaux fonds d'investissement. L'investissement mutuel entre la Chine et la Belgique est marqué par "l'élargissement de l'ampleur, la diversification de la coopération et l'augmentation de la rentabilité", a noté M. Liao.

    Il a indiqué que malgré la crise financière en Europe, la Belgique demeurait en 2012 la sixième grande partenaire commerciale de la Chine au sein de l'Union européenne (UE), et que la Chine en était la deuxième de la Belgique hors de l'UE.

     

     

    M. Liao a également rappelé que cette année, Z-Park, le plus grand technopole en Chine, a ouvert un bureau de représentation à Bruxelles, et que le premier incubateur d'entreprises de la Chine à l'étranger s'est implanté à Louvain-la-Neuve.

    La production de la brasserie belge AB InBev en Chine est proche de 5,6 millions de tonnes et occupe un huitième du marché chinois, lorsque la société belge Umicore arrache un tiers du marché chinois des catalyseurs automobiles, s'est réjoui M. Liao.

    Pour l'ambassadeur chinois, les objectifs de développement dressés par le 18ème Congrès national du Parti communiste chinois tenu en novembre dernier, à savoir poursuivre la réforme et l'ouverture pour une société confortable en 2020, le double du produit intérieur brut (PIB) et du revenu par habitant d'ici dix ans, ainsi qu'une société prospère, démocratique et civilisée lors du jubilé de 100 ans de la République populaire en 2049, signifient "davantage d'opportunités et davantage de bénéfices" pour le monde entier.

    De son côté, M. Reynders a mis l'accent sur "une série de visites bilatérales au plus niveau sans précédent" entre la Belgique et la Chine, dont les visites du Premier ministre chinois Wen Jiabao et du vice-Premier ministre chinois Li Keqiang à Bruxelles, ainsi que sa visite à Beijing. Ces visites ont été marquées par la signature de plusieurs accords de coopération agricole et financière.

    Il a surtout apprécié "la croissance de l'influence stabilisante de la Chine sur les affaires financières internationales", surtout face aux attaques spéculatives contre l'euro.

    "L'Année du Dragon était bonne, l'Année du Serpent sera aussi un succès" pour les relations entre la Belgique et la Chine, a dit M. Reynders, souhaitant que les gouvernements, les compagnies, les universités et les ONG des deux pays travaillent ensemble pour renforcer "l'interdépendance, la confiance et l'amitié" bilatérales. Fin

  • DELEGATION DU PS DE BELGIQUE FRANCOPHONE EN CHINE.

    Un haut responsable du PCC souhaite renforcer les relations avec le P.S. francophone de Belgique

    F200911030854352348239956

    Wang Gang, membre du bureau politique du comité central du Parti communiste chinois (PCC) s'est engagé à multiplier les échanges avec le Parti socialiste (PS) francophone de Belgique afin de renforcer la coopération entre les deux pays dans tous les domaines.

    Wang Gang s'exprimait lors d'une rencontre avec une délégation dirigée par le vice-président André Flahaut du PS, qui est également vice-président de la Chambre des députés .

    Wang Gang a salué le succès de la coopération bilatérale depuis des années en indiquant que les deux pays avaient mené de fréquents échanges de différents niveaux et maintenu une coordination saine concernant les grands problèmes internationaux.

    Qualifiant le PS de  force politique importante en Belgique, Wang Gang a indiqué que le PS prenait toujours une attitude positive dans le développement des relations avec la Chine et avait joué un rôle important dans le développement sain et continu des relations bilatérales.

    "Le PCC voudrait faire progresser les échanges et la coopération avec le PS, afin de contribuer à un développement sain des relations bilatérales amicales", a indiqué Wang Gang, qui est également vice-président du comité national de la Conférence consultative politique du Peuple chinois (CCPPC), l'organe consultatif de la Chine.

    André Flahaut a indiqué de son côté que son parti attachait une grande importance à la coopération avec le PCC et que la visite actuelle visait à renforcer les dialogues entre les deux partis dans le but de raviver les relations sino-belges et sino-européennes.

    La semaine drenière, le PCC a noué les mêmes  relations avec le parti UMP, le parti de Nicolas Sarkozy