fisc

  • Les Chinois souffrent de la deuxième plus lourde pression fiscale du monde et la France de la première selon Forbes

     
     

    Selon des repportages des médias, Forbes a publié une liste sur la pression fiscale, la partie de la Chine continentale est considérée comme le pays ayant la deuxième pression fiscale la plus lourde du monde avec 159 points.

    Selon Forbeschina.com, le dernier classement sur la pression fiscale a été publié en 2009 en calculant le niveau de pression fiscale en additionnant les impôts sur les sociétés et sur le revenu, les charges patronales et salariales et la taxe sur la valeur ajoutée (TVA). La Chine s'est classée à la deuxième place (après la France avec 167,9 points) parmi les 65 pays et régions qui ont fait l'objet de l'enquête.

    Selon Zhang Bin, directeur du Bureau d'imposition de l'Académie chinoise des Sciences sociales, le moyen de calcul d'imposition de Forbes manque de conscience scientifique et pourrait échouer à montrer la réalité : premièrement, le taux nominal d'imposition choisi par l'enquête n'égale pas le taux réel, qui est principalement supérieur au premier. Deuxièmement, le taux marginal d'imposition concerne seulement très peu de contributeurs, il ne peut pas montrer d'une manière générale la situation d'imposition.

    Le moyen d'évaluation de la pression fiscale reconnu internationalement est la Charge fiscale globale, soit la proportion des recettes fiscales totales d'un pays dans son PIB, a précisé Zhang Bin.

    Le calcul internationalement reconnu de l'Organisation de coopération économique et de développement (OCED) indique que les charges fiscales globales des Etats-Unis, du Japon, de l'Allemagne et de la France étaient respectivement de 27,9%, 28,3%, 36,0% et 43,5% en 2007, et celle de la Chine n’était que 21,7% pour la même période.

    Selon les dernières statistiques de l'OCED, la charge fiscale globale de la Chine s'est élevée à 21,9% en 2010, alors que la moyenne de ses pays membres avait atteint 34,8% en 2008.