fete des bateaux-dragons

  • Recette des zongzi que les Chinois mangent à la fête des Bateaux-Dragons

    0019b91ed62e16ec9b5e16.jpg

    Le 5 du 5e mois lunaire (environ en juin), les Chinois célèbrent la fête des Bateaux-Dragons, une des fêtes traditionnelles chinoises, qui possède une histoire deux fois millénaires.

    Cette année la fête tombe le 20 juin.

    Chaque année, lors de la fête des Bateaux-Dragon, dans toutes les régions on organise des courses de bateaux-dragon.Une fois le signal donné, les rameurs canotent de concert au son des tambours et les bateaux en forme de dragon avancent à toute allure vers la ligne d'arrivée. La légende dit que ce jeu date du moment où l'on cherchait en bateau Qu Yuan, mais selon les recherches scientifiques, c'était une activité à la fois religieuse et divertissante à l'époque des Royaumes Combattants (475-211 av. J.-C.). Depuis des millénaires, ce jeu s'est popularisé non seulement dans les diverses régions de Chine y compris Taiwan et Hong kong, mais s'est introduit également au Japon, au Vietnam et dans d'autres pays voisins voire en Grande-Bretagne. A présent, il est devenu un sport nautique traduisant à la fois la tradition populaire et la modernité. En 1980, la course de bateaux-dragon a figuré sur la liste des épreuves de compétition sportive nationale de la Chine. La Coupe Qu Yang de course de bateaux-dragon est organisée chaque année.

    Lors de la fête, on n'oublie pas encore de manger des gâteaux triangulaires de riz ou de millet glutineux, enveloppés de feuilles de roseau ou d'autres plantes. Selon des documents historiques, cet aliment est apparu pendant la période des Royaumes Combattants. Avec le temps, ses variétés se sont multipliées, par exemple le gâteau de jujubes, de purée d'haricots rouges, de jaune d'œuf, de jambon ou farci de porc.

    Recette de Zongzi

     

    Ingrédients:

     

                   12 feuilles de bambou séchées

                   12 ficelles d'une dizaine de cm.

                    200 gr. de riz gluant

                    1 boîte de pâte d'haricots rouges

                    12 jujubes séchées ou dates

     

    WP_20150619_001.jpg

    La veille, mettez tremper le ris gluant ou collant( 糯米 -nùomǐ) . A noter que cette variété de riz convient aux personnes allergiques

    au gluten car il ne contient aucun des éléments allergènes du gluten.

     

    WP_20150619_011.jpg

    Si vous utilisez des jujubes , faites les aussi tremper dans l'eau quelques heures

     

    WP_20150619_002.jpg

    Prenez une feuille de bambou que vous aurez lavée

     

    WP_20150619_003.jpg

    Enroulez la feuille de bambou en forme de cône

    WP_20150619_005.jpg

    Vous remplissez le cône avec le riz , jusqu'à mi-hauteur , puis d'une demi-cuillère à soupe de pâte d'haricots rouges

    puis une date ou  une jujube

     

    WP_20150619_006.jpg

    vous complétez le remplissage du cône avec du riz

     

    WP_20150619_007.jpg

    Vous refermez votre cône pour obtenir un beau berlingot que vous ficelez

     

    WP_20150619_009.jpg

    Vous mettrez cuire vos zongzi dans une casserole remplie d'eau , pendant 45 minutes

     

    Vous pouvez déguster vos zongzi immédiatement ,chauds ou plus tard à température.

    Certaines personnes qui veulent les déguster très froids voir même glacés , les placent au préalable dans le frigo.

    J'ai vu des gens les placer dans l'eau froide pour obtenir un zongzi bien froid. 

     

    Ceci n'est qu'une variante de zongzi, ma préférée . Mais vous n'êtes pas obligés de combiner dates et haricots rouges , souvent , surtout dans les villages , ils choisissent soit l'un, soit l'autre.

    Il existe une très grande variété de zongzi salés , il suffit de remplacer les fruits et légumes par de la viande , souvent pour ce faire, les Chinois utilisent du porc fort gras.

     

     

     

     

     

     

     

     

     

  • La Fête des Bateaux-Dragons célébrée en Chine le 12 juin depuis plus de 2000ans

    F201306112037242611127876.jpg

    Le cinquième jour du cinquième mois du calendrier lunaire marque une date importante pour le peuple chinois. Il s'agit de la Fête Duan Wu ou Fête des Bateaux-dragons, qui se célèbre à travers tout le pays. Ce festival a une histoire de plus de 2 000 ans, avec de nombreuses légendes expliquant son origine, dont la célèbre l'histoire du grand poète patriote Qu Yuan de l'époque des Royaumes combattants (475 - 221 av. J.-C.).

    P201306112030121796624850.jpg

     Durant l'époque des Royaumes combattants (475 - 221 av. J.-C.), l'Etat de Qin situé à l'ouest du pays était déterminé à annexer les autres Etats, dont Chu, le pays de Qu Yuan. Occupant le deuxième plus haut poste de l'Etat, Qu Yuan exigea que sont Etat résiste à l'envahisseur Qin en s'alliant à l'Etat de Qi situé à l'est. Zhangyi, un ministre de l'Etat de Chu qui tentait de perturber toute alliance anti-Qin, s'y opposa et a comploté avec un autre ministre, jaloux de Qu Yuan, pour l'exclure de la cour royale.

    Qu Yuan refusa de montrer à Jin Shang, le ministre en chef de l'Etat de Chu, la rédaction d'un projet de décret dont il avait été mandaté. En colère, Jin répandu des rumeurs selons lesquelles Qu Yuan avait divulguer les secrets de l'Etat, en expliquant que qu'il se vantait de son rôle indispensable dans la rédaction des décrets de l'Etat. Ce qui déclencha la colère du Roi de Chu, qui pensait que son conseiller l'avait trompé.

    Quand ces ragots arrivèrent aux oreilles de Zhangyi de l'Etat de Qin, celui-ci fit envoyer en secret une grande quantité d'or, d'argent et de bijoux à Chu pour soudoyer Jin Shang et la concubine favorite du Roi afin de former un clan anti-Qu Yuan. Résultat, en 313 av. J. –C., Qu Yuan fut banni de la capitale.

     

    F201306130855403114717153.jpg

    Une cérémonie de commémoration de Qu Yuan, poète patriote ayant vécu il y a plus de 2 000 ans, s'est tenue jeudi 12 juin à l'Université de Wuhan, à Wuhan, dans la province du Hubei.



    L'année suivante, les relations entre Qin et Chu se sont nettemment dégradées, Qu Yuan a été rappelé à la cour et nommé à nouveau à un poste important Cependant, les machinations à son encontre ont continué.

    En 299 av. J. - C., après plusieurs incursions infructeuses contre Chu, Qin a invité le Roi de Chu à participer à des pourparlers sur son territoire. Qu Yuan craignant qu'il s'agisse d'un piège, a exhorté son Roi de ne pas y aller. Ce dernier ne voulait rien entendre et l'a même accusé de vouloir faire capoter les négociations.

    En route pour Qin, le Roi de Chu fut capturé par les troupes de Qin et est mort en captivité trois ans plus tard. Chu se retrouva alors sous le règne du fils aîné de l'ancien roi, connu plus tard comme le Roi Qing Xiang. Durant son règne, l'administration de l'Etat ne cessa de se détériorer.

    Qu Yuan souhaitait des réformes des institutions et critiquait dans ses poèmes la corruption, l'égoïsme et le mépris pour le peuple. Hélas Qu Quan fut complètement ignoré, et le Roi Qing Xiang, alla même jusqu'à se marier avec une fille du Roi de Qin. En 296 av. J. - C., Qu Yuan, la quarantaine passé, a été banni pour la deuxième fois. En deuil de la situation catastrophique de sa patrie, il erra durant des années au sud du Fleuve Yantzé.

    Durant cette période, Qu Yuan a couché sur le papier tous ses émotions de tristesse et d'inquiétude à l'égard de son pays dans le long poème allégorique « Li Sao », dans lequel il raconta ses idées politiques, la corruption et la mauvaise administration de la cour.

    En 280 av. J. - C., Qin lança une grande invasion contre Chu et s'est emparé de la capitale de Chu en 278 av. J. - C.. Quand Qu Yuan a appris la nouvelle, il se trouvait au bord de la Rivière Milo, situé aujourd'hui au nord-est de la province du Hunan. Dans un grand désespoir et se sentant totalement impuissant devant la perdition de son pays, il prit une grande pierre dans ses bras et se jeta dans la rivère pour mettre fin à ses jours.

    La souffrance de Qu Yuan lui a valu la sympathie du peuple de Chu. Pour le commémorer, chaque année au cinquième jour du cinquième mois du calendrier lunaire, la date où il s'est noyé, des courses de bateaux-dragons sont organisées, cet événement représentant la recherche de sa dépouille. Le peuple chinois mange également les célèbres zongzi, un petit gâteau fait de riz gluant enveloppé dans des feuilles de bambou, jetés au départ dans la rivière pour empêcher les poissons de dévorer le cadavre de Qu Yuan. De plus, certains médecins, en apprenant le suicide de Qu Yuan, auraient versé du vin soufré dans la Rivière Milo pour anesthésier les poissons, afin qu'ils ne touchent pas au corps du poète.

    F201306130855332076831681.jpg

    Course de bateaux-dragons sur le Lac Mochou, à Nanjing, la capitale de la province orientale du Jiangsu

    Les coutumes de la Fête varient selon les lieux, cependant, la plupart des familles chinoises décorent la porte d'entrée avec l'effifie de Zhong Kui, dieu pourfendeur de démons, et de bouquets de calamus et d'armoise. La population organise des courses de bateaux-dragons, mange des zongzi et il est d'usage de porter sur soir un petit sachet de tissu rempli d'épices.

    P201306112032272308928311.jpg

    Zhong Kui est l'exorciste par excellence. Son portrait – un homme à l'air féroce brandissant une épée magique – est souvent accroché dans les maisons chinoises, afin de chasser les esprits maléfiques et les démons, surtout à l'occasion de la fête des bâteaux-dragons.

    P201306112029013236482372.jpg

    Le jour de la Fête, la plupart des familles chinoises accrochent des bouquets de calamus et d'armoise à la porte d'entrée. Dans le but est également d'écarter les démons.

    Zongzi.jpg

    Qu Yuan s'est noyé le cinquième jour du cinquième mois du calendrier lunaire en 277 av. J. –C. Depuis l'époque de la Chine ancienne, chaque année à l'occasion de cette journée, il est de coutume de jeter dans la rivère de petits gâteaux à base de riz glutineux enveloppé dans des feuilles de bamboo ou de roseau. Ce qui fait, que les poissons peuvent manger ces gâteaux, en épargnant la dépouille du poète. D'où par la suite cette tradition de manger des Zong Zi.

    P201306112030391551752702.jpg

    Boire du vin soufré, une sorte de vin qui est fait à partir de la poudre de réalgar, est une pratique populaire pour les Chinois durant la Fête des Bateaux-dragons, afin de se protéger contre les démons et les maladies durant le reste de l'année.

    P201306112031131455026229.jpg

    Il est dit que si vous portez sur vous un petit sachet de tissu remplis d'herbes et d'épices, cela peut non seulement chasser les esprits maléfiques, mais aussi apporter fortune et bonheur. Les petits sachets sont souvent faits à la main par les artisans locaux. Ils sont fabriqués avec de la soie de différentes couleurs (notamment le rouge, jaune, vert et bleu), et également avec du satin et du coton. Des animaux, des fleurs et des fruits sont souvent brodés sur les sachets, dans lesquels sont mélangés des épices et herbes médicinales chinoises.
    Hormis les courses de Bateaux-Dragons qui ont lieu dans toute la Chine , ces coutumes ne sont pas répandues dans toute la Chine mais chacune dans telle ou telle région. Il en va de même pour les légendes qui illustrent cette fête , comme ces légendes se transmettaient de bouche à oreille, de village en village , la légende quand elle avait parcouru 3 ou 4 milles kilomètres était bien différente de la légende originale.

  • Célébrations de la fête des Bateaux-Dragons, ce 23 juin

    001fd04cfc22114d266106.jpg

    Des résidants poussent un bateau-dragon vers la rive de la rivière Liuyang pour une course de barques à Changsha, province du Hunan, le 19 juin.

    001fd04cfc22114d264e01.jpg

    Des résidants rivalisent dans la confection de riz glutineux enveloppé de feuilles de bambou, ou zongzi en chinois, au parc Beihai de Beijing, le 19 juin.

     

    Également appelée fête Duanwu, la fête des Batzaux-Dragons est célébrée le cinquième jour du cinquième mois du calendrier chinois. Depuis des milliers d'années, cette fête est soulignée en mangeant des zongzi et par une course de batraux-dragons. Cette année, la fête tombe le 23 juin.

     

    Des résidants rivalisent dans la confection de riz glutineux enveloppé de feuilles de bambou, ou zongzi en chinois, à Hefei, province de l'Anhui.

    Des villageois participent à une course à la rame de bateaux-dragons dans le village de Fushan, province du Jiangxi,

    Des enfants sont baignés dans des feuilles d'armoise, des feuilles d'une plante utilisée traditionnellement pour chasser les vers pendant la fête des Bateaux-Dragons, dans le district de Zigui, province du Hubei.

     

    131667808_11n.jpg

    Deux bateaux-dragons s'affrontent sur la rivière Xiaonanhe, dans la ville de Sanhe à Hefei, capitale de la Province de l'Anhui, dans l'Est de la Chine,

    131667808_21n.jpg