festival de croisement

  • Pour l'ancien Premier ministre français Jean-Pierre Raffarin, pour renforcer la compréhension entre les peuples chinois et français, il faut mieux faire connaître la Chine aux Français

    jp-raffarin-livre11.jpg

    L'ancien Premier ministre français Jean-Pierre Raffarin a déclaré vendredi à Beijing que la clé pour renforcer la compréhension entre les peuples chinois et français était de mieux faire connaître la Chine aux Français, ajoutant que les échanges culturels étaient la base de la coopération bilatérale dans tous les domaines.

    Il s'est exprimé ainsi lors d'un dialogue culturel intitulé "50 personnalités pour 50 ans de relations diplomatiques entre la Chine et la France", en compagnie de l'ancien ministre chinois de la Santé publique Chen Zhu. 25 personnalités chinoises et 25 françaises seront sélectionnées dans le cadre de cet événement.

    M. Raffarin a évoqué lors du dialogue sa visite en Chine en 1976. "Cette année-là, la Chine avait connu le violent séisme de Tangshan. Mao Zedong et Zhu De étaient également décédés. J'ai cependant vu des enfants à Harbin jouer au tennis de table en toute insouciance". C'est ce fort optimisme pour la vie qui permet à la Chine de survivre avec espoir, a-t-il souligné.

    Son interlocuteur, Chen Zhu, a fait ses études en France en 1984 et a été élu membre associé étranger de l'Académie des sciences de France pour sa contribution dans le domaine de l'hématologie.

    Il a évoqué la période du SRAS (syndrome respiratoire aigu sévère) à Beijing en 2003. "Cette période difficile a permis d'illustrer l'amitié entre la Chine et la France", a-t-il souligné, expliquant que la France fut le premier pays européen à envoyer une équipe d'experts en Chine et que les deux pays avaient ainsi renforcé leur coopération dans le domaine des nouvelles maladies infectieuses.

    La-Chine-vote-Raffarin_article_top.jpg