femme chinoise

  • Les femmes chinoises sont parmi les plus belles femmes au monde selon la célèbre dermatologue belge Françoise Guiot

    cropped.jpg

    Les femmes chinoises sont parmi les plus belles femmes au monde et leur beauté est partiellement due à la génétique, a déclaré la célèbre dermatologue belge Françoise Guiot lors d'une interview accordée récemment à l'agence Xinhua.

    Pour les femmes chinoises et d'autres femmes asiatiques, les changements cutanés liés à l'âge, rides, ridules, se marquent moins que chez les Caucasiens, a indiqué le Docteur Guiot.

    Le derme des peaux asiatiques est plus épais et plus dense et il contient une plus grande concentration de collagène, a-t-elle expliqué, pour cette raison les Asiatiques semblent vieillir plus lentement par rapport aux Caucasiens.

    En plus, les Asiatiques ont également un épiderme plus compact et plus dense, a ajouté Dr Guiot.

    Françoise Guiot est diplômée en dermatologie de l'Université Catholique de Louvain et spécialisée en dermatologie esthétique et membre de la Société royale belge de dermatologie et vénérologie.

    Elle est l'auteur de nombreux articles sur ce sujet et apparaît souvent dans les magazines et à la télévision.

    Au cours des six mois passés, en résumant les résultats de ses recherches et son expérience de traitement pendant dix ans sur des femmes asiatiques, surtout des Chinoises, Dr Guiot a écrit un livre intitulé "A la rencontre de la beauté chinoise - Le point de vue d'une dermatologue occidentale", qui est déjà traduit en chinois.

    Les critères de beauté des femmes, de la Chine antique à nos jours, ont considérablement évolués, mais le seul qui ait traversé les siècles est celui de la peau sans défaut et du teint parfait, peut-on lire dans ce livre.

     

    0019b91ec981152de0c31f.jpg

    "Dama" , femmes chinoises de plus ou moins 60 ans

    Selon Dr Guiot, la peau chinoise est plus résistante aux outrages du temps, comme les rides et les ridules, mais également plus fragiles aux traumatismes physiques les plus légers.

    Elle a ainsi suggéré aux femmes chinoises de connaître d'abord leur type de peau et d'utiliser toujours des produits adaptés à leur type de peau, mais aussi de faire attention à l'hygiène de vie et à l'alimentation, de ne pas fumer et boire chaque jour du thé vert (le thé vert contient un anti-oxydant ultra puissant, qui peut détruire puissamment les effets nocifs des radicaux libres).

    Site du Dr. Guiot

    http://www.fr.docvadis.be/francoise-guiot/index.html

    françoise Guiot,dermatologue,femme,femme chinoise,dama,

     

  • Les 10 femmes d'affaires les plus remarquables de la Chine selon Forbes

    Forbes a publié en juin 2014 son classement des 100 femmes d'affaires les plus remarquables de la Chine. C'est la première fois que Forbes publie un tel classement.

    Selon le magazine, les critères de classement ont été basés sur l'envergure de la compagnie, sa gestion, son influence et le nombre d'employés.

    001fd04cfc221519ae1e1e.jpg

    N° 1 Sun Yafang

    59 ans

    Présidente de Huawei Technologies Co Ltd

    Comme présidente de Huawei, le géant de la technologie, on fait souvent référence à Sun Yafang comme la « reine Huawei ». En 2013, le chiffre d'affaires de Huawei a atteint 100 milliards de yuans, une croissance de 34,4 % en glissement annuel. À l'heure actuelle, Huawei compte 16 centres de R & D dans des endroits riches en ressources, 28 centres conjoints d'innovation et plus de 40 centres de compétences professionnelles dans le monde. Les compétences de gestion de Mme Sun, ainsi que ses aptitudes pour les communications interculturelles, les communications et la coordination ont placé Mme Sun en tête des femmes d'affaires chinoises les plus remarquables.

     

    001fd04cfc221519ae2f27.jpg

    N° 2 Dong Mingzhu

    59 ans

    Présidente de Gree Electric Appliances

    Dong Mingzhu travaille à Gree depuis plus de 20 ans et a fait de l'entreprise le plus grand détaillant de climatiseurs dans le monde. La société a rapporté une hausse des ventes de 19,9 % en glissement annuel pour atteindre plus de 13,5 milliards € en 2013. Le prochain objectif de Mme Dong est qu'en 2014 la compagnie augmente ses ventes à hauteur d'au moins 20 milliards de yuans (1,8 milliards €).

     

    001fd04cfc221519ae2f26.jpg

    N° 3 Song Guangju

    54 ans

    Directrice générale de Poly Real Estate Group Co Ltd

    De militaire à femme d'affaires, Song Guangju a conduit le Poly Real Estate Group et étendu ses affaires dans toute la Chine. Le chiffre d'affaires de la société a atteint 92,4 milliards de yuans en 2013, une croissance de 34,03 % en glissement annuel.

     

    001fd04cfc221519ae2f25.jpg

    N° 4 Wu Yajun

    50 ans

    Présidente cofondatrice, Longfor Properties, China

    Mme Wu a gardé Longfor sur une trajectoire ascendante en 2013. Sa société immobilière de Beijing a enregistré une hausse des ventes de 20 % pour se situer à 6,9 milliards € pour l'année.

    001fd04cfc221519ae2f24.jpg

    N° 5 Sun Yiping

    47 ans

    Présidente de China Mengniu Dairy Co

    Sun Yiping a été nommée présidente de Mengniu Dairy en 2013 et a établi un rôle de réformatrice. Elle a dirigé l'équipe avec son nouveau concept créatif et garanti la première place sur le marché pour le géant des produits laitiers.

    001fd04cfc221519ae2f23.jpg

    No 6 Yang Huiyan

    33 ans

    Actionnaire et directrice générale de Country Garden Holdings

    Yang Huiyan est devenue la femme la plus riche de Chine en 2013, avec une fortune de 51 milliards de yuans (6,33 milliards €), selon la Hurun List 2013 des femmes riches de Chine. Mme Yang est l'actionnaire majoritaire du promoteur immobilier Country Garden Holdings. Country Garden a rapporté des ventes de 51,9 milliards de yuans au cours des huit premiers mois de 2013, réalisant 84 % de son objectif annuel.

    001fd04cfc221519ae2f22.jpg

     7 Wang Fengying

    44 ans

    Présidente de Great Wall Motor Co

    Wang Fengying a commencé en 1991 à travailler comme vendeuse pour Great Wall Motor, et cette année marque la 11e année comme présidente de la compagnie. Elle est la seule présidente dans l'industrie automobile chinoise, et elle a fait de l'entreprise la marque automobile ayant la plus forte croissance en Chine. L'objectif à long terme de Mme Wang est de fabriquer des voitures qui ont une meilleure qualité que les voitures allemandes.

    001fd04cfc221519ae2f21.jpg

    N° 8 Zong Fuli

    32 ans

    Directrice générale du Hangzhou Wahaha Group Co Ltd

    Fille de Zong Qinghou, président du conseil de Wahaha, géant des boissons en Chine, Zong Fuli a hérité de 80 milliards de yuans et est maintenant responsable du tiers de la production de l'entreprise ainsi que de son marché à l'étranger.

     

    001fd04cfc221519ae2f20.jpg

    N° 9 Zhang Yin

    49 ans

    Présidente de Nine Dragons Paper (Holdings) Ltd

    Propriétaire de la plus grande usine de pâtes et papier en Asie, Zhang Yin envisage d'ajouter six autres lignes de production en trois ans et de diriger la société vers un avenir meilleur.

    001fd04cfc221519ae2f1f.jpg

    N° 10 Zhang Xin

    49 ans

    Cofondatrice et PDG de SOHO China, Chine

    Mme Zhang et son mari, Pan Shiyi, président de Soho, ont fondé conjointement la société en 1995 et en détiennent 64 %. Leur valeur nette a augmenté de 43 % pour se situer à 3,1 milliards € l'an dernier, les classant 24es sur la liste FORBES des personnes riches en Chine.

     

  • Une femme d'affaires chinoise aurait pris un hélicoptère pour gravir le Qomolangma ( Everest)

    FOREIGN201405301559000304900711216.jpg

    Une photo publiée sur le blog de micro Wang Jing Wang la montre (au centre) en compagnie de deux hommes sur le sommet d'une montagne enneigée. [Photo/weibo.com]

    Une Chinoise a nié les accusations d'avoir emprunté un hélicoptère pour atteindre le sommet de la plus haute montagne du monde, selon un responsable des autorités du tourisme népalais.

    Wang Jing, 40 ans, co-fondatrice de la China's outdoor sportswear manufacturer Toread, a été interrogée, sévèrement critiquée et moquée par de nombreux internautes, à la suite d'une enquête menée par le gouvernement népalais l'accusant d'avoir utilisé un hélicoptère pour gravir le Qomolangma, aussi connu comme le mont Everest, à partir du versant du Népal.

    D'après un rapport de l'agence Reuters, les autorités du tourisme népalais espéraient bien pouvoir démasquer Wang et prouver qu'elle avait bien survolé en hélicoptère la route endommagée par une avalanche le 18 avril qui avait conduit à la mort de 16 guides népalais. La Chinoise aurait été la seule personne à escalader la montagne de ce côté depuis l'accident.

    L'utilisation d'un hélicoptère constituerait une violation grave de la tradition morale de grimper le plus haut sommet du monde.

    La femme d'affaires n'a toujours pas réagi à cette affaire, et les appels téléphoniques de China Daily pour joindre sa secrétaire sont restés sans réponse.

     

    FOREIGN201405301559000031237595720.jpg

    Ce cliché pris le 7 décembre 2013 montre Wang Jing, co-fondatrice d'une société de vêtements, lors d' un forum d'entreprises à Beijing

    Lundi 26 mai 2014, Wang Jing avait indiqué sur son compte de micro blog qu'elle avait réussi à gravir la montagne du côté népalais à environ 18h30 le 23 mai, après "l'expérience de dizaines de milliers de difficultés".

    Le post de la Chinoise et la photo où on l'aperçoit avec deux hommes sur le sommet d'une montagne enneigée, a fait le buzz ce jeudi, avec de nombreux internautes lui reprochant d'avoir menti en cachant le fait qu'elle a pris un hélicoptère lors de la montée.

    «Cela prouve seulement que vous avez seulement la capacité de pouvoir tout acheter», pouvait-on lire dans un commentaire, ajoutant que l'escalade était devenue un jeu pour les Chinois les plus fortunés, depuis que les riches grimpeurs pouvaient embaucher un groupe important, y compris des guides et cuisiniers pour les ascensions en haute montagne.

    Certains internautes ont confié ne plus vouloir acheter de produits fabriqués par la compagnie de Wang, tant qu'elle ne s'expliquerait pas sur cette affaire.

    D'après un média, une personne de son secrétariat nommée Cai a indiqué que sa patronne a déjà escaladé le Qomolangma en 2010 et 2012, et qu'elle avait grimpé huit montagnes de plus de 8000 mètres d'altitude. Toutefois, ce rapport ne dit pas si Wang a utilisé ou non un hélicoptère.

    Un représentant de l' ambassade du Népal en Chine a expliqué jeudi à China Daily que si l'accusation était confirmée, Wang pourrait être sanctionnée par une amende.

      

  • Voyez comment cette Chinoise prend son pied

    Incroyable mais vrai!!!

    Pour cette dame, la volonté n'a pas de limite . Une leçon de courage à méditer.