fait divers

  • UNE BELLE HISTOIRE D'AMOUR SI ELLE SE TERMINE BIEN.

    Une fille tente de se suicider pour donner son foie à son père

    Une fille de 13 ans se trouvait dans un état critique mercredi 4 février, 11 jours après avoir avalé 200 pilules d'hypnotique dans une tentative de se suicider afin de donner son foie à son père qui souffre du cancer du foie en dernier stade, a rapporté un journal de Nanjing, capitale provinciale du Jiangsu dans l'est de la Chine.

    Sa mère a découvert sa fille étendue sans bouger sur le lit chez elle à Wuxi du Jiangsu, le 24 janvier, à midi, deux jours avant la Fête du Printemps (le Nouvel An chinois). A côté d'elle, il y avait une feuille de papier écrite et deux bouteilles vides pouvant contenir 200 pilules d'hypnotique.

    “Maman, je m'excuse de ne plus pouvoir rester avec vous. Je demande de donner mon foie au père après ma mort”, a ainsi écrit Lin Lin, le pseudonyme qu'on adopte souvent pour désigner une étudiante secondaire, sur le papier, selon le Modern Express.

    Selon le diagnostic en décembre dernier, le père est atteint du cancer du foie et des docteurs ont dit qu'il lui restait seulement quelques mois à vivre. Lin Lin ne savait cet état de choses que quand elle a vu un jour le certificat du diagnostic dans le sac à main de sa mère, en janvier.

    Voyant sa fille inconsciente, la pauvre mère avait des vertiges et des étourdissements, quand elle est rentrée chez elle après la visite de sa fille à l'hôpital. “Plus de dix heures sont passées, depuis que ma fille avait mangé à l'hôpital après 05H de l'après-midi”, a-t-elle dit au journal, en laissant entendre que sa fille avait pris des médicaments il y a plus de 10 heures.

    Lin Lin a été transportée à l'hôpital du Peuple de Wuxi où elle a reçu un traitement d'urgence.

    Quatre jours après, elle a repris conscience, mais elle perdait connaissance de temps en temps. Elle demeure dans un état critique maintenant et a besoin des soins intensifs, selon le journal.
    Bien qu'il soit dans le même hôpital, le père ne sait rien de ce qui s'est passé.