expo 2010

  • L'EXPO DE SHANGHAI FUT REMARQUABLE ET HISTORIQUE

    Ban Ki-moon qualifie l'Expo de Shanghai de "remarquable et historique"

     

     

    Le secrétaire général des Nations Unies Ban Ki-moon a indiqué dimanche à Shanghai que le gouvernement chinois, la municipalité de Shanghai et le Bureau international des Expositions méritaient le plus bel éloge car l'Exposition universelle 2010 de Shanghai a permis de réunir les nations et de célébrer la diversité mondiale.

    "Depuis le mois de mai, aux quatre coins du monde, on parle de cet événement remarquable, voire historique", a indiqué M. Ban lors du Forum du sommet de l'Exposition universelle 2010 de Shanghai.

    Selon lui, l'Expo 2010 de Shanghai offre des espoirs pour relever les défis de l'urbanisation en forte expansion.

    "Je souhaite que la Chine devienne un pionnier de l'urbanisation," a-t-il poursuivi, en ajoutant qu'il attendait une coopération plus étroite avec la Chine dans les programmes du développement durable.

    Ban Ki-moon a appelé la communauté internationale à travailler ensemble pour utiliser plus raisonnablement les ressources naturelles limitées de la planète, appliquer des pratiques durables dans toutes les phases de production, de consommation et de commerce, allant de l'élaboration des politiques quotidiennes aux affaires de petites ou grandes tailles. Il faut continuer de développer des sources d'énergie renouvelables et les rendre accessibles à tous, ainsi que lutter contre les changements climatiques en encourageant nos villes à s'adapter activement à l'avenir, a souligné le secrétaire général de l'ONU.

     

    "En partageant nos savoir-faire, nos cultures et notre désir d'un monde meilleur, nous sommes tous gagnants et nous pouvons tous réussir," a-t-il conclu.

    Le Forum, organisé conjointement par le Comité d'organisation de l'Expo 2010 de Shanghai, les Nations unies et le Bureau international des expositions, a pour thème "l'innovation urbaine et le développement durable".

  • LE PREMIER MINISTRE CHINOIS A L'EXPO DE SHANGHAI

    Wen Jiabao  au Forum du sommet de l'Expo 2010 de Shanghai

     

    Le Premier ministre chinois Wen Jiabao a pris part au Forum du sommet en marge de l'Exposition universelle 2010 de Shanghai (Expo 2010), qui va se clôturer dimanche.

    Ce forum est l'événement le plus important et le dernier parmi une série de forums de l'Expo 2010 qui a duré au total 184 jours. L'Expo 2010 appelle à des efforts conjoints pour faire face aux problèmes communs et relever les défis du développement urbain dans le monde.

    Le secrétaire général des Nations Unies Ban Ki-moon a de son côté indiqué que le gouvernement chinois, la municipalité de Shanghai et le Bureau international des Expositions méritaient le plus bel éloge car l'Exposition universelle 2010 de Shanghai a permis de réunir les nations et de célébrer la diversité mondiale.

    "Depuis le mois de mai, aux quatre coins du monde, on parle de cet événement remarquable, voire historique", a indiqué M. Ban.

    Ce Forum, co-organisé par le comité d'organisation de l'Exposition universelle 2010 de Shanghai, les Nations Unies, et le Bureau international des Expositions, a pour thème "l'innovation urbaine et le développement durable".

    Le forum réunit des chefs d'Etat, officiels, scientifiques, experts et entrepreneurs du monde entier afin de trouver des moyens innovants pour un développement durable en zone urbaine.

    Ce forum a également pour objectif d'explorer et de résoudre différentes questions quant au développement urbain grâce à des échanges intensifs entre les pays développés et ceux en voie de développement, et de laisser un hétitage spirituel positif pour l'avenir des villes du monde et le développement de l'Humanité.

    La Déclaration de Shanghai, se fixant pour tâches prioritaires la construction de villes qui permettent l'harmonie entre les différents peuples, entre le développement et l'environnement, entre le patrimoine culturel et les innovations du futur, va être publiée lors de la session plénière de clôture du forum.

    Ce document exprime également les attentes des peuples du monde entier à une meilleure vie dans de meilleures villes.

     

     

  • L'EXPO DE SHANG HAI SERA LA PLUS BELLE DE L'HISTOIRE.

    Expo-2010 : "On va faire la plus belle exposition de l'histoire",  selon le SG du BIE

     

     

     


    La photo, dévoilée le 25 avril 2009, montre le projet architectural du Shanghai Entreprises Hall de l'Exposition universelle 2010 de Shanghai vu de jour.

         Par LI Xuemei 

         PARIS, 30 avril (Xinhua) -- Le secrétaire général du Bureau international de l'exposition (BIE), Vincente Gonzales Loscertales, ne cache pas sa confiance et son optimisme vis-à-vis des efforts déployés par son organisation et les organisateurs de l'Exposition universelle deShanghai pour faire la plus belle exposition de  l'histoire.  

         "Il faut continuer à croire qu'on va faire la plus belle  exposition de l'histoire", a souligné mardi M. Loscertales, dans  un entretien avec Xinhua dans son bureau à Paris, à un an  d'ouverture de l'exposition universelle de Shanghai, prévu du 1er  mai au 31 octobre 2010. 

         "Nous avons le plus grand site de l'histoire de l'exposion,  très bien ménagé, dans les deux rives de fleuve" Huangpu qui  traverse la ville de Shanghai, a déclaré M. Loscertales, avant  d'ajouter : "Nous sommes en train de créer un site qui répond aux  défis d'accueillir 70 millions de personnes, c'est-à-dire plus de  400.000 personnes par jour!" 

         Un grand nombre de pays ou organisations participantes ont déjà démarré les travaux de constructions de pavillons dans un espace  d'une superficie de 5,28 km2, équivalente à vingt fois celle de la dernière Exposition universelle à Saragosse (Espagne). "Là, nous  attendons voir à peu près 39 ou 40 pavillons par des pays", a noté M. Loscertales, non sans fierté.  

         Jusqu'à la mi-avril, un nombre record de 187 pays et 47  organisations ont confirmé leur participation à cette exposition,  selon le comité national d'organisation de l'Expo-2010.  

    xin_dd6444f8deae42d7815cdc6d2917a630[1]

    La photo, dévoilée le 25 avril 2009, montre le projet architectural du Shanghai Entreprises Hall de l'Exposition universelle 2010 de Shanghai vu de jour.

         Les organisateurs ont prévu un investissement total de 30  milliards de yuans (4,4 milliards de dollars), dont 20 milliards  de yuans (2,9 milliards de dollars) pour les travaux  d'infrastructures.  

         Face à la tempête financière, qui frappe nombre de pays sur la  Planète, M. Loscertales a affirmé : "Pour l'instant, nous n'avons  pas reçu l'annulation de la participation à Shanghai en raison de  la crise." 

         Le BIE et les organisateurs de Shanghai ont préparé un plan B : si un pays ne peut pas construire son pavillon, le comité  d'organisation en prendra en charge. "Nous sommes en train de  lutter pour qu'aucun pays ne quitte l'expo", a souligné M.  Loscertales.  

         Il a par ailleurs salué le thème "Meilleure ville, Meilleure  vie" de l'exposition de Shanghai. "C'est un thème merveilleux, je  pense que la ville est le phénomène le plus intéressant de notre  civilisation", s'est réjoui ce sexagénaire, cheveux et barbe de  couleur gris-blanc.  

         "La Chine a voulu créer avec ce thème le grand dialogue avec la communauté internationale. Elle introduit aussi l'innovation dans  cette expo, qui est la meilleure pratique de la vie urbaine. Là on va pouvoir voir tous les meilleures pratiques des villes du monde, alors ça c'est un élément très important pour les citoyens chinois, de voir les systèmes de transport, de recyclage et la construction écologique", a expliqué cet Espagnol né à Séville.  

         "Du point de vue du BIE, qui a maintenant 155 Etats membres,  c'est l'occasion d'amener les pays en Chine. La Chine accueille le monde et le monde est accueilli par la Chine pour développer un  dialogue sur le problème important, celui de la vie urbaine",  a-t-il poursuivi.  

         Pour lui, "la présence de tous les pays en Chine montre qu'ils  reconnaissent les progrès de la Chine et qu'ils considèrent la  Chine comme un partenaire et un ami essentiel."  

         "Le fait que la Chine organise cette exposition montre que la  culture chinoise est devenue de plus en plus reconnue, populaire  et acceptée au monde, et que les 5.000 années d'histoire de la  Chine font partie du patrimoine le plus important de l'humanité.  L'exposition est donc l'occasion pour que les gens se rappellent  qu'il y a beaucoup d'inventions, des choses qui sont dans notre  vie quotidienne, c'est la culture chinoise et la société chinoise  qui les a créées il y a plusieurs milliers d'années", a-t-il fait  remarquer.  

         "J'ai le privélège depuis l'année 2000 d'être en contact avec  les organisateurs chinois, j'ai apprécié pendant toutes ces  périodes le grand enthousiasme, le grand engagement et la grande  capacité", a rappelé le secrétaire général du BIE. 

         Interrogé sur les changements que l'exposition pourrait  apporter à la Chine, M. Loscertales a évoqué une augmentation  d'activités économiques.  

         Selon les estimations d'autorités chinoises, l'exposition  universelle rapporterait un revenu direct de 11 milliards de yuans (1,6 milliards de dollars), et une recette indirecte de 80  milliards de yuans (11,7 milliards de dollars), sans compter les  emplois créés à cette occasion et la force d'impulsion donnée à  l'économie shanghaienne. 

         "Mais le peuple chinois s'attend plus que ça, ce qu'il attend,  c'est l'ouverture, que le reste du monde connaisse ce que la Chine a fait, et le peuple chinois espère aussi voir que ses efforts  soient reconnus par le monde et que la Chine soit non seulement  une grande puissance, un grand pays fier de sa culture,  traditionnel, mais aussi un pays ouvert au monde, ça c'est très  important", a indiqué M. Loscertales. 

         A un an d'ouverture de cette exposition attendue, "il faut  continuer à travailler dur, il faut continuer à croire qu'on va  faire la plus belle exposition de l'histoire... La partie finale  de cette course du marathon est l'expo", a conclu le secrétaire  général du BIE.