europe

  • L'ancien premier ministre Jean-Pierre Raffarin appelle l'Occident et les États-Unis à soutenir la deuxième puissance mondiale en proie à une crise financière

    2009116959.jpg

    Les analyses sur l'économie chinoise, faites ces dernières semaines en France et plus généralement dans le monde occidental, "pèchent souvent par surréactivité voire joie maligne", a indiqué l'ancien Premier ministre français Jean-Pierre Raffarin dans un discours prononcé lundi à Paris.

    A travers ces remarques, M. Raffarin réfute les méfiances voire diffamations sur l'image économique de la Chine apparues sans cesse depuis la fin du mois d'août suite aux fluctuations du marché boursier chinois, qui n'ont point touché les fondements de l'économie chinoise.

    Ces analyses "extrapolent l'instant, la rupture sans suffisamment prendre en considération les facteurs lourds de l'économie chinoise, humains comme financiers, qui doivent rassurer sur la capacité des responsables chinois à piloter l'économie et ses changements de cap", a souligné M. Raffarin lors de la 6e édition du Sommet des entrepreneurs qui a débuté le même jour.

    Selon M. Raffarin, la Chine apporte sa contribution à sa mesure au monde en sachant concilier ses intérêts nationaux avec une approche globale et régionale, alors que le monde est en mouvement rapide et l'économie mondiale est moins forte que prévue.

    Il faut que l'Europe cesse de considérer trop souvent que les investissements chinois sont "porteurs de risques", lorsque la Chine n'achète plus seulement les bons du trésor américain, mais aussi lance des investissements de plus en plus à l'extérieur, a souligné M. Raffarin.

    Les choses évoluent dans le bon sens mais beaucoup reste à faire, a-t-il indiqué, ajoutant que la mixité de ces investissements est un moyen de dépasser ces craintes.

    Les initiatives chinoises comme "la Ceinture et la Route" et la Banque des BRICS sont dans le sens de la promotion d'intérêts communs, a indiqué l'ancien Premier ministre français, exprimant aussi ses joies pour la participation de la France et d'autres pays européens à la Banque asiatique d'investissements pour les infrastructures (BAII).

    Cette participation est une occasion commune de contribuer au développement de l'Aise et ainsi de créer des marchés nécessaires pour les entreprises européennes et chinoises, a dit M. Raffarin, ajoutant que l'Afrique offre aussi un champ de coopération immense entre la Chine et l'Europe.

     

  • Une nouvelle liaison ferroviaire relie la ville chinoise de Harbin (nord-est) à l'Europe

    1115607585_title0h.jpg

    Un nouveau service de fret ferroviaire reliant la ville chinoise de Harbin (nord-est) à l'Europe a été inauguré samedi, ouvrant une nouvelle route commerciale entre la Chine et l'Europe.

    Le train a quitté la gare de Harbin, capitale de la province du Heilongjiang, samedi à 10h00, transportant 49 conteneurs de marchandises chinoises, telles que des produits électroniques et des pièces automobiles fabriqués dans le nord et le nord-est du pays, d'une valeur totale de 3 millions de dollars.

    Au cours de ce trajet de 9.820 km, le train passera par la Russie et la Pologne avant d'atteindre sa destination, Hambourg, en Allemagne, a indiqué Tu Xiaoyue, directeur général de HAO Logistics Co., Ltd, une joint-venture qui gère ce service.

    Un train partira une fois par semaine, et chaque trajet durera quinze jours. Le service transportera des marchandises depuis la Chine, la République de Corée et le Japon ainsi que depuis des pays européens tels que l'Allemagne, la Pologne, la France, l'Espagne et l'Italie.

    Plusieurs villes chinoises, dont Chongqing, Chengdu, Changsha, Hefei, Yiwu et Suzhou, ont lancé des servies similaires à destination de l'Europe avec comme destination Anvers,Rotterdam, Varsovie et même Madrid. Le coût est moindre et deux à trois fois plus rapide que les routes maritimes.

    Harbin-St-Sophia-Cathedral-01-Ivan-Walsh.jpg

    Cathédrale Sainte-Sophie à Harbin

     

  • La France, la Belgique, l'Allemagne et les Pays-Bas se disputent la nouvelle gare des trains de marchandises reliant la Chine à l'Europe

    c03fd559e56616624bf804.jpg

    Une nouvelle gare en Europe occidentale sera ajoutée à l'itinéraire des trains de marchandises reliant la ville chinoise du Chengdu (sud-ouest) à la ville polonaise de Lodz, a-t-on appris mercredi.

    Les pays candidats incluent la France, la Belgique, l'Allemagne et les Pays-Bas, selon des responsables de Chengdu qui ont participé à la troisième Réunion Asie-Europe (ASEM) à Riga, capitale de la Lettonie.

    La ligne ferroviaire de 9.826 kilomètres entre Chengdu et Lodz, sur laquelle roulent les trains de marchandises les plus rapides sur le continent eurasien, quitte la Chine au col d'Alataw au Xinjiang (nord-ouest) avant de traverser le Kazakhstan, la Russie et la Biélorussie sur son trajet vers la Pologne. A partir de Lodz, les marchandises peuvent atteindre tous les pays d'Europe en trois jours, par train ou par route.

    En avril, la ligne a transporté plus de 20.000 tonnes de marchandises à partir de la Chine, d'une valeur de plus de 600 millions de dollars depuis sa mise en service en 2013.

    Un autre train de marchandises régulier reliant la province chinoise du Heilongjiang (nord-est) au centre de la Russie a été lancé en février.

    Un certain nombre de villes dans la partie continentale de la Chine, telles que Chongqing au sud-ouest du pays ; Wuhan, Zhengzhou et Changsha dans le centre du pays ; et Shenyang au nord-est, proposent des services de fret ferroviaire vers l'Europe.

     

    0019b91eca57165b78fd03.jpg

     

    Nouvelles en Bref

    La Chine a lancé jeudi à Fuqing, dans la province du Fujian (est), la construction d'un projet nucléaire pilote utilisant la technologie Hualong One, un type de réacteur de troisième génération développé par le pays. La technologie Hualong One illustre l'ascension de la Chine au rang des pays disposant d'une technologie nucléaire avancée, a déclaré Qian Zhimin, directeur général de la China National Nuclear Corporation (CNNC).

     

    Une usine du complexe industriel de Dongguan en Chine s’apprête à remplacer 90% de sa main d’œuvre, soit environ 1.600 employés, par un millier de robots d’ici 2016, rapporte le South China Morning Post. La société Shenzhen Evenwin Precision Technology Co. a déjà commencé cette phase d'automatisation, qui lui permettra d’atteindre une capacité de production annuelle de 2 milliards de yuan (soit environ 290 millions d’euros).

     

    Le prochain sommet entre le président chinois Xi Jinping et son homologue russe, Vladimir Poutine, va donner un nouvel élan aux relations bilatérales, a déclaré l'ambassadeur de Chine en Russie Li Hui. Plus de détails et les principes directeurs de la coopération seront fixés par les deux dirigeants lors de leur première rencontre en 2015, qui va également donner lieu à d'autres réunions de haut niveau, a indiqué M. Li dans une interview exclusive accordée à l'agence Xinhua.

     

  • Pourquoi la Chine connait la réussite et l'Europe l'échec?

    beidou2-300x247.jpgGalileo devrait être la réponse européenne au tout-puissant GPS, le système de géolocalisation américain que nous utilisons quotidiennement dans nos voitures ou avec nos téléphones portables. La Chine y a participé au début mais voyant le système européen stagner,les Chinois se sont lassés et ont décidé de lancer leur propre système de géolocalisation,"Beidou" (le nom chinois de la Grande Ourse), qui est déjà opérationnel, au moins sur l'immensité du territoire chinois. La couverture du monde par leur système ne devrait pas tarder.

    L'échec cuisant de l'Europe est du à un manque fonds et à tant de lourdeurs dans le processus de décision . Cette lenteur à l'Union européenne est à l'image aux complexités des décisions et autorisations dans les Etats membres.  Interviewé par Xinhua , à son retour de Chine, le Maire d'Anvers, Bart De Wever , nous déclarait:

    parlant du meilleur souvenir de son séjour en Chine, le président De Wever a rappelé "sans hésitation" la vue sur le Donghai Bridge à Shanghai.

    "Un pont de 32 kilomètres de long construit en deux ans. Deux ans ! En Flandre, dans ce délai, on obtient à peine un permis de bâtir. J'en ai été vraiment impressionné," s'est-il exclamé.

    Le projet de Galileo qui date déjà de 12 ans, devait être mis en service en 2008, mais, il sera, au mieux, opérationnel en 2019 ! Et son prix est passé de 3 milliards à 5 milliards d'euros.

    Ce qui se passe avec l'Europe et son système GPS, est à l'image de ce qui se passe dans beaucoup de domaines. 

    Si l'Europe veut s'en sortir , il faudra qu'elle se départisse de son sentiment de supériorité, voir de son paternalisme face à la Chine. Il faudra que cesse aussi ce préjugé sur un soi-disant manque de qualité des produits chinois. Les succès qu'engrange la Chine, dans des domaines de haute technologie, comme l'aérospatiale, les chemins de fer grande vitesse, les infrastructures routières, maritimes , aériennes,les télécommunications etc... en sont la preuve.

    A contrario, si je reprends Galileo, les problèmes ne sont pas seulement financiers ou décisionnels mais également techniques. A l'heure actuelle, il n'y a que 4 satellites en orbite , les deux satellites suivants n'ont pas pu  atteindre l'orbite cible, à la suite d'une défaillance technique.

     Galileo devait, selon ses promoteurs, capter un marché de 300 milliards d'euros et créer 150 000 emplois. Voilà encore une occasion de passée . Comme vous voyez si le chômage augmente en Europe, ne cherchez la cause en Chine mais dans le manque de détermination et d'organisation des représentants de l'UE d'une part et des différents pays membres d'autre part.

     

  • La tribune exclusive du président chinois au journal français Le Figaro (lettre en entier, en français et en chinois ,pour ceux qui ne peuvent lire ce quotidien)

    francois_et_xi.jpg

    En prélude à la visite qu'il a entamée mardi soir à Lyon et poursuivra mercredi et jeudi à Paris, le président de la République populaire de Chine s'exprime dans un article publié dans l'édition de mardi du quotidien français Le Figaro. A cette occasion, M. Xi défend le principe d'un "partenariat mutuellement profitable" avec la France, dans le respect du modèle de développement choisi par chacun.

    Voici l'intégralité de l'article :

    Xi Jinping : "Entre la Chine et la France, un partenariat mutuellement profitable"

    J'entame aujourd'hui une visite d'État de trois jours en France. Cette visite, qui intervient en ce cinquantenaire de l'établissement des relations diplomatiques entre la Chine et la France, sera l'occasion pour moi d'une part de faire le bilan du passé et de célébrer l'amitié entre nos deux pays, d'autre part de construire l'avenir et de faire accéder nos relations à un nouveau palier.

    L'initiative prise il y a cinquante ans par le président Mao Zedong et le général de Gaulle, avec une vision stratégique et un courage politique hors du commun, a permis la poignée de main entre les deux grandes nations que sont la Chine et la France. Elle a établi pour la communauté internationale un exemple de coexistence pacifique et de coopération «gagnante-gagnante" entre des pays aux systèmes sociaux différents et exerce jusqu'à aujourd'hui une influence aussi importante que profonde sur l'échiquier stratégique international.

    Depuis cinquante ans, les dirigeants de nos deux pays ont toujours su garder une vision globale et un esprit d'indépendance pour faire du développement des relations sino-françaises une priorité diplomatique et créer un modèle d'interaction bénéfique entre grandes nations. Ainsi, la France, premier grand pays occidental à avoir établi avec la Chine nouvelle des relations diplomatiques au niveau d'ambassadeur, a aussi été la première parmi les puissances occidentales à avoir instauré avec elle un partenariat global et un mécanisme de dialogue stratégique.

    Depuis cinquante ans, les deux pays ont mené une coopération pionnière dans de nombreux domaines, renforçant sans cesse la dimension stratégique de leurs relations. La France est le premier pays occidental à avoir engagé une coopération dans le nucléaire civil, signé un accord intergouvernemental en matière scientifique et technique et ouvert une ligne aérienne directe avec la Chine. Aujourd'hui, près de 60 vols font la navette entre les deux pays chaque semaine.

    Depuis cinquante ans, les échanges humains et culturels entre les deux pays n'ont jamais cessé, contribuant à l'inspiration mutuelle entre nos deux grandes civilisations et rapprochant les cœurs des Chinois et des Français. La France, premier pays à avoir organisé des années croisées avec la Chine et à avoir procédé avec elle à la création réciproque d'un centre culturel, est aussi le premier grand pays occidental à avoir développé des échanges de la jeunesse avec la Chine. Cent mille jeunes Chinois apprennent actuellement le français. En France, de plus en plus nombreux sont ceux qui apprennent le chinois. Ils sont maintenant quarante-cinq mille et ce chiffre va croissant.

    "À cinquante ans, on assimile bien les volontés du Ciel", disait Confucius. Le parcours des relations sino-françaises au cours des cinquante années écoulées nous offre bien des enseignements pour faire vivre cette amitié exceptionnelle et réussir notre pari du «gagnant-gagnant". Une conviction est partagée: le respect réciproque, la confiance mutuelle et la sincérité sont des conditions nécessaires au développement sain et stable de leurs relations ; si les relations sino-françaises sont toujours à la pointe des relations entre la Chine et les pays occidentaux, c'est parce que nous avons toujours su prendre l'initiative et évoluer avec le temps ; les relations sino-françaises ne pourront profiter durablement à nos deux peuples que si nous travaillons dans un esprit de bénéfice mutuel et de tolérance ; les valeurs que nous partageons comme l'indépendance et la recherche du consensus par-delà les divergences sont le fondement de notre coopération et de notre coordination dans les affaires internationales ; et la Chine et la France, dans leur quête de la paix et du développement de l'humanité dans un monde mouvementé, doivent nourrir ensemble l'ambition d'une relation solidaire et tournée vers le monde.

    Les Chinois disent : "Il faut joindre l'action à la pensée", et les Français : "C'est en forgeant qu'on devient forgeron". Chacun souligne la nécessité de traduire les idées en actions. Au cours des trois jours à venir, j'aurai d'amples échanges avec le président François Hollande et d'autres dirigeants français, et nos deux pays publieront une nouvelle déclaration conjointe et un plan de coopération à moyen et long terme. Je suis sûr que nous parviendrons à de nouveaux consensus importants, et j'estime que la Chine et la France, liées par un partenariat global stratégique, sont appelées à travailler en collaboration dans un esprit de respect, de confiance et d'innovation et à continuer à donner l'exemple pour le développement des relations Chine-Union européenne (UE) et des relations Chine-Occident.

    Toutes deux membres permanents du Conseil de sécurité des Nations unies, la Chine et la France ont pour mission historique de préserver la paix et de promouvoir le développement partagé dans le monde. Elles ont la capacité et la sagesse de proposer de bonnes idées et solutions pour la construction d'un monde multipolaire, la démocratisation des relations internationales, le règlement pacifique des questions d'actualité internationale et la recherche commune d'une réponse aux défis planétaires, comme le terrorisme et le changement climatique.

    Grandes économies du monde, la Chine et la France sont très complémentaires et partagent de larges intérêts communs. Il y a donc lieu pour elles de libérer pleinement leur potentiel de coopération, en approfondissant l'intégration des intérêts dans les secteurs de coopération traditionnels comme le nucléaire, l'aéronautique, l'aérospatiale et l'automobile - à travers la recherche et le développement conjoints, l'investissement conjoint et l'exploration commune des marchés tiers -, et en développant des projets phares dans les secteurs nouveaux comme l'agroalimentaire, la finance et le numérique.

    La Chine et la France croient toutes deux à l'échange et à l'enrichissement mutuel des cultures. Elles rechercheront activement de nouveaux moyens de renforcer leurs échanges humains et culturels pour approfondir la compréhension entre leurs peuples. Elles continueront à organiser des activités festives et populaires pour célébrer le cinquantenaire de leurs relations diplomatiques, accroîtront l'échange d'étudiants et le flux des touristes dans les deux sens, et prendront de nouvelles mesures pour faciliter la circulation des personnes.

    Actuellement, la Chine est entrée dans une nouvelle phase de développement, marquée par l'approfondissement de la réforme sur tous les plans et l'élargissement de l'ouverture sur l'extérieur. Elle œuvre à la réalisation des "deux objectifs centenaires" et du "rêve chinois" du grand renouveau de la nation à travers la promotion d'un nouveau modèle d'industrialisation, d'informatisation, d'urbanisation et de modernisation agricole. La France, elle, entreprend activement des réformes structurelles en faveur de la croissance, de la compétitivité et de l'emploi en vue de "réenchanter le rêve français". Tant que la Chine et la France, deux nations à l'esprit réformateur, saisiront les opportunités et se soutiendront mutuellement, leur chemin de coopération ira en s'élargissant et les relations sino-françaises marcheront vers un autre demi-siècle prometteur.

    Avant de venir en France, je me suis rendu aux Pays-Bas, et j'irai ensuite en Allemagne, en Belgique et au siège de l'Union européenne. En effectuant une tournée de onze jours en Europe en ce début de printemps, j'ai voulu marquer toute l'importance que j'accorde à l'UE et aux relations sino-européennes ainsi que mon soutien sans réserve à l'intégration européenne. Actuellement, la Chine et l'Europe se trouvent toutes les deux dans une phase de développement cruciale, leurs relations ont devant elles de nouvelles opportunités. Elles doivent approfondir continuellement leur coopération mutuellement avantageuse dans les domaines tels que la finance, les infrastructures, l'urbanisation de type nouveau, les nouvelles énergies, l'innovation techno-scientifique, l'économie d'énergie et la protection de l'environnement, et accélérer les négociations en vue d'un accord d'investissement Chine-UE. Dans le même temps, il leur faut respecter chacune la voie de développement choisie par l'autre et gérer adéquatement leurs litiges commerciaux à travers un dialogue d'égal à égal et des consultations amicales, afin d'assurer un développement sain et régulier de leurs relations. Cela profitera non seulement aux peuples chinois et européens, mais également à la paix et à la prospérité du monde, et produira un impact important qui dépasse les relations Chine-UE, pour avoir une portée planétaire.

    "À force d'échanges, les liens d'amitié se tissent et se renforcent". J'attends d'échanger de manière approfondie avec les autorités françaises et les amis des différents milieux pour trouver la voie du "gagnant-gagnant".

     

    xi-jinping-peng-liyuan.jpg

     

    中华人民共和国主席 习近平

    从今天起,我将对法国进行为期3天的国事访问。今年是中法建交50周年。我选择这一时机访法,是为了总结过去、传承友好、继往开来,推动中法关系更上一层楼。

    50年前,毛泽东主席和戴高乐将军以卓越的战略眼光和非凡的政治勇气,推动中法两个伟大国家实现握手,为国际社会树立了不同社会制度国家和平共处、合作共赢的典范,对国际战略格局产生的重大深远影响延续至今。

    ——50年来,两国领导人坚持从全球视野出发,秉持独立自主精神,把发展中法关系放在各自对外关系的优先位置,开创了大国良性互动的先河。法国是第一个同新中国建立大使级外交关系的西方大国,也是第一个同中国建立全面战略伙伴关系和机制性战略对话的西方大国。

    ——50年来,两国开展了多项开拓性合作,不断丰富中法关系战略内涵。法国是第一个同中国开展民用核能合作的西方国家、第一个同中国签订政府间科技合作协定的西方国家、第一个同中国开辟直航航线的西方国家。现在,每周有近60次航班往返于两国之间。

    ——50年来,两国人文交流从未间断,推动着中法两大灿烂文明的交流互鉴,拉近了两国民众心与心的距离。法国是第一个同中国互办文化年、互设文化中心的国家,也是第一个同中国开展青年交流的西方大国。中国有10万青少年学习法语。在法国也有越来越多的人学习汉语,目前已经有4.5万,这个数字还在不断增长。

    孔子曰:“五十而知天命。”中法关系50年的发展历程,为双方维持特殊友谊、走好共赢道路凝聚了许多有益经验和启迪。双方都认为,互尊互信、坦诚相待是中法关系保持健康稳定发展的必要前提。敢为人先、与时俱进是中法关系始终走在中国同西方国家关系前列的重要法宝。互利共赢、互惠共容是中法关系能够长期造福两国人民的根本出发点。独立自主、求同存异是中法在国际事务中实现协调和配合的精神基础。同舟共济、面向全球是中法在国际风云变幻中始终致力于人类和平与发展事业的不懈追求。

    中国人讲“知行合一”,法国人讲“打铁方能成铁匠”,都强调要把思想转化成为行动。在3天的访问中,我将同奥朗德总统等法国领导人充分交换意见,并将共同发表新的联合声明和中长期合作规划。我相信,我们一定能够达成新的重要共识。我认为,中法作为全面战略伙伴,要互尊互信、协作创新,继续引领中欧关系和中国同西方国家关系发展。

    作为联合国安理会常任理事国,中法都肩负着维护世界和平、促进共同发展的历史使命。为推动世界多极化和国际关系民主化,推动国际热点问题纳入和平解决轨道,携手应对恐怖主义、气候变化等全球性挑战,双方有能力、有智慧提出好的倡议和方案。

    作为世界两大重要经济体,中法利益契合点多,互补性强。双方要充分释放合作潜力,通过联合研发、联合投资、共同开发第三国市场等方式,深化两国核能、航空、航天、汽车等传统合作领域利益融合,在农业食品、金融、数字化等新领域打造合作新亮点。

    中法都主张兼收并蓄,双方将积极探讨提高两国人文交流水平的新途径,深化两国民众相互认知。双方将继续举办民众喜闻乐见的活动纪念中法建交50周年,扩大互派留学生和互访游客规模,为便利人员往来采取新举措。

    当前,中国已经进入全面深化改革和扩大开放的发展新阶段,正在通过推进新型工业化、信息化、城镇化、农业现代化,致力于实现“两个一百年”奋斗目标,实现中华民族伟大复兴的中国梦。法国也在积极推动结构性改革,致力于保增长、提高竞争力、扩大就业,实现新的法国梦。中法都是富有改革精神的民族,只要双方抓住机遇,相互支持,合作之路必将越走越宽,中法关系必将迈向下一个辉煌的50年。

    来法国前,我已经访问了荷兰,接下来还将访问德国、比利时、欧盟总部。我在今年开春之际抽出11天时间访问欧洲,是因为我高度重视欧盟和中欧关系,坚定支持欧洲一体化建设。当前,中欧都处于各自发展的关键阶段,中欧关系面临新的发展机遇。双方要不断深化金融、基础设施建设、新型城镇化、新能源、科技创新、节能环保等领域互利合作,加速中欧投资协定谈判步伐。

    与此同时,要相互尊重彼此发展道路,坚持通过平等对话和友好协商的方式妥善处理贸易纠纷,实现中欧关系平稳健康发展。这不仅将造福中欧人民,也有利于促进世界和平与繁荣,发挥超越中欧、更具全球意义的重要影响。

    朋友越走越近,良言越说越亲。我期待着同法国政府以及各界朋友深入交流,寻求共赢之道。

     

  • L'investissement chinois sauve 100.000 emplois en Europe ( Ecole de gestion d'Anvers)

    cosbelcalendar2.jpg

     

    La montée des investissements chinois a contribué à créer ou à préserver environ 100 000 emplois en Europe en 2011-12, alors qu'un ralentissement a frappé l'économie de ce continent, selon un rapport.

    La principale conclusion est contenue dans le Rapport d'investissement Euro-Chine, un rapport bisannuel de l'École de gestion d'Anvers, en Belgique.

    En janvier 2013, il y avait 7 148 entreprises avec investissements chinois en Europe, et celles-ci employaient 123 780 personnes. Un an plus tôt, il n'y en avait que 4 525 avec 27 381 employés.

    « Nous avons constaté que les investissements chinois en Europe ont bondi à tous les égards en 2011-12 », a déclaré Zhang Haiyan, chef de l'équipe de recherche et directeur scientifique du Centre de recherche Euro-Chine de l'université. « L'histoire de l'investissement chinois en Europe s'écrit encore. »

    En plus d'une augmentation rapide du nombre d'entreprises à capitaux chinois et du nombre de leurs employés, M. Zhang a déclaré que les actifs des entreprises à capitaux chinois ont également grimpé en flèche.

    Dans le premier rapport publié en novembre 2011, il avait calculé que ces actifs étaient d'environ 15 milliards d'euros (20,2 milliards $). En janvier dernier, le chiffre s'élevait à environ 88 milliards d'euros.

    Selon M. Zhang, les recherches de son équipe étaient basées sur les données de la base de données de la Amadeus European Company Database qui contient des données financières et commerciales complètes sur plus de 19 millions d'entreprises enregistrées dans 43 pays européens.

    Cette année, la Chine est devenue le troisième plus important investisseur direct étranger, après les États-Unis et le Japon.

    L'écart entre son investissement extérieur et intérieur se rétrécit. Certains organismes internationaux ont prévu que la Chine va devenir un investisseur net en 2017.

    Plus de la moitié des sociétés de propriété chinoise en Europe font des bénéfices, selon le rapport, alors qu'en revanche, plus de 80 % des entreprises européennes en Chine font des bénéfices.

    La différence reflète probablement la détérioration de la situation économique en Europe, selon M. Zhang.

    Ce dernier a déclaré que les entreprises chinoises ont intensifié leur activité de fusions et acquisitions transfrontalières en Europe, en ciblant les compagnies de services et de fabrication à forte intensité de savoir et de haute technologie en Europe de l'Ouest et du Nord.

    Les enquêtes commerciales ont en quelque sorte propulsé les investissements chinois en Europe. Investir directement de l'argent dans les entreprises y faisant des affaires aide les entreprises chinoises à éviter les barrières tarifaires, selon M. Zhang.

    Bien qu'on estime généralement que les investissements potentiels de la Chine à l'étranger seront très élevés, jusqu'à présent, le pays n'a fourni qu'une petite part de l'investissement direct étranger dans l'Union européenne.

    La part cumulée de la Chine en stock intérieur d'IED de l'UE en provenance des pays non membres de l'UE était inférieure à 0,4 % en 2011.

    « Ce très faible pourcentage devrait certainement apaiser les craintes exprimées par certains hommes politiques et médias au sujet de l'influence croissante de la Chine dans le marché et l'industrie de l'Europe », a déclaré le rapport sur l'investissement.

     

    investissement.jpg

     

  • Yang Jiechi : la Chine espère et croit que l'Europe transformera la crise en opportunité

    001aa0c6c27e12a525d04f.jpg

    En marge de la première session de la 12e APN, une conférence de presse sur la politique étrangère et les relations extérieures de la Chine a été organisée aujourd'hui à 10 heures au Grand Palais du Peuple à Beijing.

     

    Alors qu'il répondait aux questions posées par Caroline Puel, journaliste de l'hebdomadaire français Le Point, sur la crise de la dette, l'investissement chinois en Europe et le développement des relations sino-européennes, Yang Jiechi a indiqué que la Chine était confiante en l'avenir de l'Europe. La crise de la dette en Europe influence non seulement la situation européenne, mais également la reprise économique mondiale. La Chine soutient depuis toujours l'Europe dans cette lutte contre la crise, et espère par ailleurs qu'elle la transformera en opportunité pour parvenir à un nouveau développement.

     

    D'après Yang, la relation sino-européenne est une des relations bilatérales les plus importantes du monde. De plus, l'année 2013 marque le 10e anniversaire de l'établissement du partenariat stratégique global entre la Chine et l'Europe. Au deuxième semestre de cette année, le 16e Sommet Chine-UE aura lieu et sera l'occasion pour les deux parties d'entreprendre des négociations sur l'édification du mécanisme de coopération Chine-UE à moyen et long terme. Les partenaires dynamiseront la coopération dans certains domaines clés, tels que l'urbanisation, les nouvelles énergies, les innovations scientifiques et technologiques, le développement vert, etc.

     

    En ce qui concerne le développement futur des relations sino-européennes, Yang Jiechi a rappelé que ces échanges touchaient à de nombreux domaines et qu'il y avait des problèmes concrets à résoudre. La Chine s'oppose au protectionnisme, et notamment à l'enquête anti-dumping lancée par l'Europe sur les produits du secteur solaire en provenance de Chine. D'autre part, la Chine espère que l'Europe réglera les problèmes en question de façon appropriée, par le dialogue et la consultation.

    L'Assemblée populaire nationale (APN, parlement chinois) a approuvé dimanche le rapport d'activité du gouvernement présenté par le Premier ministre Wen Jiabao.

     

  • La Chine jouera un rôle « énorme » pour augmenter la richesse européenne selon les experts européens

    chine-europe.jpg

    La Chine est devenue « énormément importante » pour que l'Europe se tire de son ralentissement économique actuel, selon les experts européens qui pressent le gouvernement de continuer d'appliquer des politiques qui aideront à assurer la croissance et à renforcer l'investissement de part et d'autre.

     

    Récemment, l'Union européenne a prévu une détérioration de la situation économique, et on s'attend à ce que les États membres principaux tels que la France aient une croissance de 0,1 % seulement, et l'Allemagne, de 0,5 %, en 2013.

     

    Pour ce qui est de la Grande-Bretagne, sa très convoitée réputation de solvabilité triple A a été abaissée par l'agence de notation Moody's, en raison de préoccupations concernant ses perspectives économiques négatives.

     

    Les perspectives décevantes ont incité beaucoup d'analystes à demander un effort collectif accru pour stimuler l'investissement direct vers la région, en particulier de la part de la Chine, pour aider à sortir la région de sa récession qui s'approfondit.

     

    « Il est très clair que l'Europe échappera à un autre ralentissement seulement si elle peut profiter d'une demande accrue venant de l'extérieur.

     

    « C'est là où la Chine devient très importante, et où il est impératif de rééquilibrer nos relations commerciales bilatérales », a déclaré Jonathan Holslag, chargé de recherches de l'Institut des études chinoises contemporaines de Bruxelles.

     

    Les deux sessions de l'Assemblée législative nationale et de l'organe consultatif de la Chine qui se tiennent cette semaine et la semaine prochaine sont très observées en Europe, car elles éliront non seulement le chef d'État du pays, le premier ministre et les membres du cabinet, mais elles donnent également le ton des politiques économiques de la Chine pour au moins les cinq années à venir.

     

    Duncan Freeman, chargé de recherches de l'Institut de Bruxelles, a indiqué qu'une croissance soutenable à long terme en Chine est essentielle à la reprise économique de l'Europe.

     

    La Chine est parvenue à maintenir une forte croissance, et on peut s'attendre à ce que le nouveau gouvernement poursuive les politiques pour la soutenir, ce qui profitera à l'UE, a-t-il ajouté, en notant que la question clé sera de savoir jusqu'à quel point le gouvernement est disposé à effectuer une réforme pour garantir que la croissance soit soutenable.

     

    Certains analystes ont fait remarquer le potentiel toujours largement inexploité des relations d'investissement entre la Chine et l'Europe.

     

    «Les investissements peuvent être ce qui peut faire vraiment changer la donne », a dit Gauri Khandekar, chercheuse d'Agora Asia-Europe chez FRIDE, un groupe de réflexion européen basé à Madrid, Espagne.

     

    Mme Khandekar a noté que la Chine représente seulement de 2 à 3 % du total des investissements européens à l'étranger, alors que les investissements chinois en Europe représentent moins de 6 % de l'ensemble des investissements directs de l'étranger.

     

    « Dans le cadre des relations UE-Chine, on doit donner la priorité aux investissements, et ils peuvent être la meilleure manière de stimuler la reprise de la partie européenne, en créant des emplois et un appétit pour la croissance », a-t-elle déclaré.

     

  • Les Chinois arrivent en masse en Europe et aux États-Unis pour les Fêtes

    中国要阅读的文章:http://fp.reverso.net/wang888-skynetblogs/6671/zh/archive/2012/12/23/les-chinois-affluent-en-europe-et-aux-etats-unis-pour-les-fe.html

    Reading the articlein English:http://fp.reverso.net/wang888-skynetblogs/6671/en/archive/2012/12/23/les-chinois-affluent-en-europe-et-aux-etats-unis-pour-les-fe.html

    123.JPG

    Un nombre croissant de touristes chinois choisissent de voyager à l'étranger pour Noël, ce qui favorise l'essor des affaires des agences de voyages, bien que cette fête chrétienne ne soit pas un jour férié en Chine. Vu le grand nombre de voyageurs chinois , on ne peut parler seulement de riches mais maintenant c'est la classe moyenne ainsi que les travailleurs qui déferlent sur le monde entier.

     

    Tous les groupes de touristes en direction de l'étranger qui ont été organisés par China International Travel Service Ltd, ou CITS, étaient vendus un mois avant Noël, selon l'agence de tourisme.

     

    Aller faire des achats en Europe et aux États-Unis gagne en popularité parmi les touristes chinois, surtout parce que beaucoup de magasins offrent des escomptes à l'approche de Noël.

     

    « Le nombre de nos clients qui se joignent à des groupes pour aller faire des achats en Europe et aux États-Unis a augmenté par rapport à Noël 2011 », a déclaré Li Meng, directeur adjoint du service des voyages à l'étranger de CITS.

     

    Les pays occidentaux commencent à concurrencer Hong Kong et Macao, qui sont toujours les destinations préférées des résidents de la partie continentale chinoise pour faire des achats, a-t-il révélé.

    2012-12-06 08.43.13.jpg

    Le flot de gens qui franchissent la frontière chinoise à Shenzhen pour se rendre à Hong Kong pour y faire du shopping est incessant.

     

     

    Selon les autorités britanniques du tourisme, le nombre de visiteurs chinois au Royaume-Uni a atteint un record de 150 000 visiteurs en 2011. Ceux-ci ont également dépensé un record de 240 millions de livres (390 millions $).

     

    Avec le nombre grandissant de compagnies aériennes étrangères qui exploitent des vols entre la Chine et les pays occidentaux, le prix des billets baisse, affirme M. Li.

     

    Grâce au taux de change inférieur et à l'assouplissement des restrictions sur les visas, les cols blancs chinois choisissent de plus en plus de visiter les pays occidentaux pour Noël.

     

    Les marques de luxe européennes et les marques mode américaines constituent un attrait pour les consommateurs chinois.

     

    « Les consommateurs chinois peuvent acheter des articles de luxe dans le pays d'origine de la marque à un prix inférieur à celui qu'ils obtiennent à Hong Kong ou à Macao », confie M. Li.

     

    Puisque les magasins seront fermés à Noël dans les pays occidentaux, les groupes d'achats partent habituellement une semaine avant Noël, a-t-il ajouté.

     

    Après Noël, les magasins occidentaux offrent des rabais encore plus élevés que le jour précédent, déclare M. Li, de sorte que les groupes de touristes restent pendant plusieurs jours.

     

    Pendant cette période, les compagnies aériennes font également de bonnes affaires sur leurs itinéraires internationaux.

     

    « Nous n'avons plus de billets d'avion entre la Chine et Paris depuis la semaine avant Noël », déclare Zhou Yinghui, directeur des relations publiques d'Air France en Chine.

     

    Plus de Chinois visitent l'Europe à Noël, bien que les étrangers qui rentrent en Europe pour les Fêtes soient toujours les principaux clients de la compagnie, a confié M. Zhou.

     

    Les îles de l'Asie du Sud-Est sont également une destination importante pour les touristes chinois.

     

    Hong Qian, employée de bureau à Beijing, envisage de prendre des vacances de Noël en Malaysia avec son ami.

     

    Mlle Hong et son ami doivent écouler leurs vacances annuelles pour faire le voyage.

     

    « Je veux y profiter du soleil et des plages, plutôt que d'un Noël blanc à Beijing », a-t-elle confié.

     

    Les deux doivent partir samedi, après que le pic des jours de départ sera passé.

     

    Ce Noël, les touristes chinois choisissent de plus en plus de passer leurs vacances dans les îles au climat chaud, un changement de la pratique habituelle des grands groupes de touristes qui visitent plusieurs pays, a dit Niu Yue, agent du service des ventes de l'agence de voyages en ligne Ctrip.com International Ltd.

     

    « Nos forfaits vers les Maldives, Sabah, Koh Samui et d'autres îles étaient tous vendus peu après leur lancement », a-t-il dit.

     

    Selon CITS, le nombre de voyageurs qui visitent des îles de l'Asie du Sud-Est a augmenté de 50 % ce Noël par rapport à l'année dernière.

     

  • La Chine se prépare à fêter Noël dans la joie et l'Europe dans l'indifférence et la tristesse

    A l'approche de Noël, une pomme des bons vœux se vend 12 yuans dans les villes chinoises


    中国要阅读的文章:

      http://fp.reverso.net/wang888-skynetblogs/6631/zh/archive/2012/12/18/le-chinois-se-preparent-a-feter-noel-dans-la-joie.html


    Reading the article in English
    http://fp.reverso.net/wang888-skynetblogs/6631/en/archive/2012/12/18/le-chinois-se-preparent-a-feter-noel-dans-la-joie.html

    001372a0e6ec123a763d1d.jpg

    Des pommes rouges garnies de vœux sont disponibles pour un prix unitaire de 4 à 15 yuans dans les villes chinoises à l'approche de Noël. Photos prises le 12 décembre.

    001372a0e6ec123a766f22.jpg

    De plus en plus Noël est une fête qui rentre dans les moeurs en Chine , dans les grandes villes principalement. Bien entendu pour la plus part , il s'agit d'une fête profane mais n'est-ce pas la même chose chez nous?

    Il y a quelques années j'ai assisté à une messe de Noël à Tianjin et j'ai pu constater que les églises , pour la messe de minuit, étaient plus remplies en Chine que chez nous. Certains fidèles suivaient la messe à l'extérieur , n'ayant pu trouver place dans l'église. J'en ai fait un article sur ce blog à l'époque.

    2012-11-28 11.41.45.jpg

    Il y a quelques années , on ne trouvait des manifestations de la fête de Noël que dans les hôtels internationaux, maintenant c'est à chaque coin de rue même dans des lieux éloignés des centres villes.

     

    2012-12-06 10.04.08.jpg

    2012-11-30 13.29.44.jpg

    2012-12-08 11.42.52.jpg