etudiants

  • La France recrute 50 000 étudiants chinois

    faguoshixijianli88JOBS.jpg

     

    Interviewé récemment par China International Business, M. Fabrice Rousseau, conseiller adjoint culturel de l'ambassade de France en Chine, a annoncé le projet français de recruter 50 000 étudiants chinois en France.

    M. Rousseau a annoncé le projet à l'occasion d'une conférence sur la deuxième sélection pour le prix de l'Entreprenariat des anciens étudiants chinois en France. Il a indiqué que plus de 35 000 étudiants chinois poursuivent leurs études en France et que leur nombre augmente d'année en année. La France est l'un des pays européens qui accueillent le plus d'étudiants chinois.

    Il a rappelé que les partenariats dans l'enseignement font partie de la coopération et des échanges culturels et éducatifs sino-français. Depuis 2014, année du lancement du mécanisme d'échanges socioculturels sino-français de haut niveau, les écoles créées dans le cadre de la coopération visent l'enseignement technique et scientifique de haut niveau en mettant l'accent sur la transformation et la créativité, et coopèrent étroitement avec les entreprises. A présent, 3500 étudiants suivent des cours dans cinq établissements ouverts par la Chine et la France, et pourront obtenir, à la fin de leurs études, des diplômes reconnus par les deux pays.

    L'enseignement supérieur est relativement accessible en France, avec des dépenses moyennes de 50 000 yuans par an et par étudiant pour les frais de scolarité et de la vie courante. Les nombreuses bourses d'études et les opportunités de travail temporaire légal offrent un autre appui matériel aux étudiants en France. Pour séduire un plus grand nombre d'étudiants chinois, le gouvernement français a simplifié sa procédure de demande de visa, créé des bourses de master et le programme de bourse Tour Eiffel, qui vise à aider les meilleurs étudiants chinois à obtenir leur master et leur doctorat en France. Les étudiants chinois bénéficient aussi, au même titre que les étudiants français, de l'allocation pour le logement, de l'assurance sociale, ainsi que d'allocations pour la nourriture et le transport, et de tarifs réduits pour les activités culturelles.

     

                                        Nouvelles en Bref

     

    En 2014,le régulateur chinois a mené une enquêté sur Siemens AG, pour tenter de déterminer si l'unité de soins de santé du groupe allemand et ses concessionnaires avaient soudoyé des hôpitaux pour acheter des produits jetables coûteux utilisés dans certains de ses dispositifs médicaux, ont expliqué à l'Agence Reuters trois sources proches du dossier.

     

    Un centre de fabrication dans la province chinoise de Guangdong (sud du pays) a commencé la construction de la première usine «zéro ouvrier» de la ville, un signal fort des autorités locales pour promouvoir la stratégie «robot assemblage de ligne». La société privée, Dongguan Everwin Precision Technology, va lancer 1000 robots lors de la première phase du projet, a rapporté la China National Radio.

     

    La Chine a exhorté lundi les Philippines à cesser "leur mensonge malveillant et leur provocation" concernant les différends territoriaux en mer de Chine méridionale.

     

  • Etrangers en Chine : une jeune belge et sa mère chinoise

    F201305151656443292252172.jpg

    « Maman, maman-» 4 filles entourent Jiang Xuelian. Mais la prononciation de l'une d'elle est évidemment un peu particulière. Voici la fille étrangère de Jiang Xuelian. Elle s'appelle Mathilde et elle vient de Belgique. Depuis 3 mois, elle loge dans la famille de Jiang et est devenue sa fille étrangère.

    Il semble que cette jeune fille étrangère âgée de 22 ans est tombée du ciel, a révélé Jiang Xuelian au journaliste du « Qingdao Evening News ». En tant qu'étudiante qui apprend le commerce extérieur, Mathilde a participé à un projet d'échanges et de coopération de l'université. Avec l'aide de l'organisation « Inter China », dont le siège est à Qingdao (province du Shandong) et qui se charge de trouver des familles de logement pour les étudiants étrangers, Mathilde a fait connaissance avec sa mère chinoise. Pendant la journée, elle fait son stage dans une société de commerce extérieur et le soir, elle rentre dans sa famille et apprend la langue et la culture chinoise. Comme plus de 700 autres étudiants étrangers, elle va passer des mois dans sa nouvelle famille à Qingdao.

    Il y a trois mois depuis que Mathilde loge dans cette famille, et la maison de Jiang Xuelian est pleine des rires de ses 4 filles. Bien que Mathilde ne parle que français et anglais, et que sa mère parle mandarin et le dialecte de Qingdao, cela n'a jamais influencé l'affection entre elles. Malgré leurs difficultés de communication, elles se comprennent sans mot dire. Grâce à son séjour de 3 mois dans cette famille avec ses sœurs, Mathilde a par ailleurs éprouvé l'intimité particulière entre les membres d'une famille chinoise. L'amour entre sa mère, ses sœurs et son père chinois a même rendu jalouse sa vraie mère.

    Le 12 mai marque la fête des mères, lorsque le journaliste s'est rendu visite dans cette famille, il s'est aperçu que le mari de Jiang Xuelian était en train de préparer le repas de la fête, alors que sa fille ainée de 11 ans, Guo Cun, et sa fille cadette de 4 ans et demi, Guo Xinzhu, s'occupaient de faire des cadeaux pour leur mère. Les deux autres filles, Guo Yuwen et Mathilde étaient en train de réfléchir comment faire une surprise à Jiang. Mathilde a eu une conversation téléphonique avec sa mère en Belgique et a finalement choisi son cadeau, a appris le journaliste.

    « Dans notre pays, un bracelet est le cadeau le plus traditionnel pour la fête des mères. C'est pourquoi j'ai choisi un bracelet en or. » En parlant du cadeau qu'elle a acheté, Mathilde semble un peu timide. Jiang Xuelian touche sans cesse la main de Mathilde et caresse sa tête, avec l'air très content.
    source :人民网 - Renmin Ribao

  • Des étudiants chinois sous perfusion pour se préparer aux examens

    photo téléchargée sur Internet, qui montre des dizaines de poches de perfusion au-dessus des têtes d'un groupe d'étudiants dans une classe du Lycée N° 1 de Xiaogan, dans la Province du Hubei

     

     Plus de 20 élèves du secondaire de la Province du Hubei ont reçu des perfusions intraveineuses d'acides aminés dans leur salle de classe dans l'espoir de gagner un peu d'énergie supplémentaire pour se préparer à l'examen d'entrée à l'université, prévu pour le début du mois de juin.
    Les perfusions, dont les médecins ont dit ne qu'elles ne sont ni nécessaires ni raisonnables, suscitent l'inquiétude au sujet de la santé des élèves et de la concurrence féroce qui règne dans l'éducation.

    Plusieurs photos ont été téléchargées sur Internet montrant ainsi des dizaines de poches de perfusion accrochées au-dessus des têtes d'un groupe d'étudiants dans une classe du Lycée N° 1 de Xiaogan, dans la Province du Hubei, vendredi soir.

     

    etudiantperfusion.jpg

    Les lumières étaient allumées dans la salle de classe et de nombreux livres étaient empilés sur les bureaux des élèves. Certains étudiants recevaient une perfusion tout en faisant leurs devoirs.

    « Le liquide contenu dans les poches de perfusion  est composé d'acides aminés destinés à alimenter les étudiants. C'est de leur plein gré qu'ils ont pris ce genre de stimulant », a déclaré un responsable de l'école, du nom de Xia, a rapporté dimanche le Changjiang Times.

    Le responsable a également déclaré que, comme il commençait à faire chaud, beaucoup d'étudiants se sont senti mal à l'aise, demandant cette perfusion. Mais la clinique de l'établissement n'ayant pas assez de place pour eux, elle a dû leur faire prendre leur perfusion en classe.

    Mais pour beaucoup de médecins, ces perfusions n'apportent rien de positif et pourraient même être nocives.

    « Les perfusions d'acides aminés ne sont pas du tout nécessaires pour les étudiants en bonne santé », a ainsi déclaré Gao Huiying, médecin en chef à la Société Chinoise de Nutrition.

    « Les acides aminés servent d'éléments constitutifs aux protéines, mais une consommation excessive de protéines provoque un accroissement de la charge pesant sur les reins et entraîne une perte de calcium ».

    En outre, une perfusion intraveineuse peut provoquer des réactions secondaires indésirables du corps, tels que tremblements et transpiration.
    « Ce dont ils ont besoin, c'est de garder une alimentation équilibrée. S'ils ont besoin d'un peu plus d'énergie, ils peuvent prendre des repas supplémentaires », a-t-elle dit.

    Chen Ting, médecin à l'Hôpital 455 de l'Armée Populaire de Libération à Shanghai, fait écho aux propos du docteur Gao.

    « Prendre une perfusion intraveineuse en classe est contraire au principe du maintien d'un environnement exempt de germes. Ce genre de perfusion n'est pas du tout raisonnable », a dit le docteur Chen.

    Les photos mises en ligne montrant des élèves recevant des perfusions sont devenues un sujet brûlant.

    De nombreux internautes ont dit comprendre le violent désir de ces élèves voulant rendre leur corps parfait pendant la préparation des examens, car leurs performances lors de l'examen d'entrée à l'université peut décider du reste de leur vie.

    Mais beaucoup d'autres disent que c'est folie et rendent les examens responsables de ce genre de comportement.

    Par exemple, un internaute de Beijing du pseudo de « Mozhisiyu », a écrit sur son micro-blog que c'est le système éducatif chinois qui les contraint à utiliser ce genre de moyens extrêmes pour se préparer à l'examen.

    « Je ne pense pas que ce soit totalement inapproprié », a dit au China Daily l'une des élèves de cette classe, un étudiant âgé de 17 ans qui n'a donné que le nom de Chi.

    « Les étudiants de notre lycée qui se préparent à l'examen d'entrée à l'université ont commencé à prendre des cocktails d'acides aminés depuis des années et certains d'entre eux l'ont fait plus de deux fois ».

    « Les critiques et le manque de compréhension de certaines personnes nous attriste et perturbe notre préparation. L'examen arrive dans un mois et il est urgent pour nous de garder nos esprits détendus. S'il vous plaît, soyez plus tolérants ».

    « Elle (la perfusion) ne peut pas avoir d'effets immédiats pour nous rendre plus énergique durant cette préparation difficile, mais au moins elle nous apporte une sorte de confort psychologique, que nous avons plus de force pour avancer », dit-elle, tout en admettant qu'elle n'avait ressenti aucune amélioration après la perfusion, et qu'elle se sentait encore épuisée.

    Les enseignants du lycée ont également soutenu les étudiants qui subissent une perfusion d'acides aminés. Melle Chi dit que ce sont les enseignants qui ont fixé des fils de fer dans la classe pour accrocher les poches de perfusion. Et de nombreux parents ont aussi demandé à l'école de donner les acides aminés supplémentaires à leurs enfants épuisés.

    Melle Chi a ajouté que son professeur leur avait dit que le lycée avait reçu des subventions du Gouvernement Central, ce qui rend les perfusions beaucoup moins chères, et qu'ils n'auraient à payer que 10 Yuans (1,15 euro) par poche s'ils la prenaient à la clinique de l'école, alors que la même poche peut coûter au moins 50 Yuans (5,75 euros)au dehors.

  • 3 PROFESSEURS TUES PAR DES ELEVES

    Un haut fonctionnaire chinois met l'accent sur l'éducation morale des jeunes

      

        HANGZHOU, 2 novembre  Li Changchun, haut fonctionnaire du Parti communiste chinois (PCC) a appelé dimanche à plus  d'efforts en matière d'éducation idéologique et morale des jeunes  du pays, suite à l'assassinat de trois professeurs par leurs  élèves en octobre. 

         "Il faut prêter une attention particulière aux enfants et à  leur développement, car ils sont les successeurs de la cause  socialiste...", a dit Li, membre du Comité permanent du Bureau  politique du Comité central du PCC, dans sa lettre adressée à une  conférence nationale sur l'éducation morale des jeunes qui s'est  conclue dimanche. 

         Selon Li, la culture des idéaux et de la morale parmi les  jeunes est étroitement liée à l'avenir et au sort du pays, aux  intérêts du peuple et à l'harmonie sociale, et des progrès en la  matière ont été accomplis. 

         Un professeur de droit de l'Université de droit et des sciences politiques de Chine a été poignardé à mort par un étudiant en  quatrième année mardi soir dans une salle de cours. 

         Toujours en octobre, un élève de 16 ans a tué son professeur  avec un couteau dans la province septentrionale du Shanxi, et un  autre élève du même âge de la province orientale du Zhejiang a tué son professeur par strangulation. 

         Liu Yunshan, chef du Département de l'Information du Comité  central du PCC, a indiqué lors de la conférence que plus d'efforts devaient être déployés pour créer un environnement social et  culturel sain en faveur des jeunes. 

         "Plus de produits culturels sains doivent être fabriqués pour  ... cultiver chez eux des valeurs telles que le patriotisme et les manières civilisées," a-t-il estimé.