etudiant

  • Les Etudiants pour un Tibet libre invite ses adeptes français à se déguiser en Tibétains pour manifester contre la Chine

    ETL appelle ses membres et sympathisants à manifester début novembre à l'occasion du G20 . Dans le but de faire croire que ce sont des Tibétains qui manifestent , ils demandent aux étudiants français de se déguiser en Tibétain selon un communiqué envoyé à chacun de leurs membres.

    Extrait du communiqué du 21 septembre de ETL:

    Nous recherchons aussi une tente de nomade et des costumes de Yaks (afin d être visible en nomades Tibétains, avec des Yaks, costumes et objets traditionnels)

    Merci d'avance pour votre aide.

    Tibet will be Free

    le bureau de Students for a Free Tibet France.
    Les Etudiants pour un Tibet libre , prenant exemple sur leur mentor , le dalai lama , comme lui mentent et transfigurent la vérité .

     

    Tous les Etats du monde , tous pays représentés à l'ONU sont d'accord sur une chose , le Tibet est une partie de la Chine et ce depuis des siècles. Toutes les déclarations des chefs d'Etat depuis Obama jusqu'à Sarkosy en passant par les chefs d'Etat de Turquie , du Congo, Afrique du Sud , Chili, d'Australie etc... en attestent .

    For de ces faits , la vieille canaille de dalai lama a transformé ses demandes grotesques d'indépendance du Tibet en demande d'autonomie accrue duTibet. Ceci n'est qu'une ruse de ce forban .

     

     

    Derrière le masque , dalai lama n'est pas aujourd'hui différent du conspirateur et comploteur qu'il était quand il était financé par la CIA. Pendant qu'il dupe les occidentaux sur ses réelles intentions , il continue de soutenir des renégats tibétains de sa clique ainsi que des voyous occidentaux à la tête d'organisations sécessionnistes  entraînant dans leur sillage  quelques  bobos en manque de cause humanitaire.

    Etudiants pour un Tibet libre est une association qui milite en faveur de l'indépendance du Tibet.Ils organisent des campagnes de sensibilisation auprès des étudiants et du public , ils défendent le droit du Tibet à se séparer de la Chine  en se basant sur ce qu'ils nomment l'indépendance historique du Tibet.

    Les ETL sont connus pour organiser des manifestations pour l'indépendance du Tibet lors de la visite de responsables politiques chinois dans les pays étrangers.

    Étudiants pour un Tibet libre a été fondé en 1994 conjointement par le Comité américain pour le Tibet et l'organisation Campagne internationale pour le Tibet,  financés par la "Dotation nationale pour la démocratie".

    Dotation nationale en faveur de la démocratie est une association à but non lucratif américaine dont l'objectif officiel est l'éducation et la formation à la démocratie à travers le monde. Elle a été fondée en 1983 et la plus grande part de ses fonds provient du Département d'État des États-Unis, avec approbation du Congrès , par cette approbation, le gouvernement se dégage de toute responsabilité directe des agissements de la NED.

     

     

    La NED publie le Journal of Democracy  et Encuentro de la Cultura Cubana, un trimestriel  anti-castristespécialement publié pour Cuba, elle organise des conférences avec les intellectuels qu’elle sponsorise comme  le journaliste Jean Daniel du Nouvel Observateur. Enfin, elle forme des cadres politiques et syndicaux, partout dans le monde, à l’exercice de la démocratie. Cet organisme a été accusé de poursuivre par des moyens légaux les actions secrètes de la CIA en soutenant certains partis politiques et de s'immiscer dans les politiques des pays étrangers.

     

     

     

    Reporters sans frontières est financé par le NED, RSF  et le fameux Robert Menard un des nouveaux et principaux soutien de Marie Lepen , la présidente du parti d'extrème- droite qui ont organisé les scandaleuses manifestations anti-olympiques et anti-chinoises à Paris en 2008.

     

     

  • Le nombre de Chinois scolarisés dans le supérieur a doublé dans la partie continentale de Chine entre 2000 et 2010

    Le nombre de Chinois scolarisés dans le supérieur a plus que doublé sur la dernière décennie dans la partie continentale de Chine, selon les chiffres du recensement publiés jeudi par le Bureau d'Etat des Statistiques (BES).

    La proportion de Chinois éduqués dans le supérieur a atteint 8 930 personnes pour 100 000 en 2010, contre 3 600 pour 100 000 en 2000, selon les chiffres du BES.

    Environ 119,6368 millions de Chinois ont été scolarisés dans le supérieur sur la partie continentale.

    Environ 4,08% des Chinois dans la partie continentale sont illettrés, en baisse de 2,64 points de pourcentage par rapport aux chiffres de 2000.

    Le nombre de personnes arrivées au lycée dans leur éducation est passé à 187,9860 millions de personnes, soit 14 032 pour 100 000 personnes en 2010, contre 11 146 personnes pour 100 000 personnes en 2000.

    Le nombre de personnes arrivées au collège dans leur éducation est passé à 519,6564 millions de personnes, soit 38 788 pour 100 000 personnes en 2010, contre 33 961 personnes pour 100 000 personnes en 2000.

    Cependant, le nombre des personnes avec pour seul bagage l'éducation primaire était de 358,7640 millions, soit 26 779 pour 100 000 personnes en 2010, contre 35 701 pour 100 000 personnes il y a dix ans.

  • LES ETUDIANTS CHINOIS SONT FIERS DE LEUR PAYS.

    Chine : une enquête montre que 75,4% des étudiants sont fiers d'être citoyens chinois

    Le magazine bimensuel « People's Tribune », qui a mené récemment conjointement avec les départements concernés une enquête d'étude à sujet spécial, a récupéré 12.018 questionnaires distribuées effectives. Les résultats de l'enquête montrent que les étudiants de notre époque éprouvent un sentiment patriotique vif et profond : parmi les étudiants qui ont rempli le questionnaire, 75,4% ont déclaré qu'ils sont fiers d'être citoyens chinois et 87,9% affirment qu'ils sont pleins de confiance dans la voie du socialisme à la chinoise.

    La position de l'Etat et de la nation est sacrée.

    L'enquête indique que l'Etat chinois et la nation chinoise occupent une position sacrée dans le cœur des étudiants chinois, car 75,4% des personnes enquêtées ont affirmé qu'elles « sont fières d'être citoyens chinois ».

    En ce qui concerne le sentiment qu'ils éprouvent à l'égard « des succès obtenus dans l'application de la politique de réforme et d'ouverture », 80,2% des étudiants estiment que « des succès remarquables ont été obtenus au cours des trente années de réforme et d'ouverture » et 9,1% pensent que « la politique de réforme et d'ouverture est assez bien réussie », ce qui prouve qu'un total de 89,3% d'étudiants apprécient à leur juste valeur les succès de la réforme et de l'ouverture. Les réponses à la question suivante du questionnaire « Quel est le plus grand succès obtenu durant les trois décennies passées quant à l'application du ‘modèle chinois' ? » montrent que 66,8% des questionnés croient que c'est grâce à ce modèle que la Chine « est devenue le pays du monde dont l'économie se développe le plus rapidement et que 56,22% pensent que celui-ci a permis l'établissement de la théorie et de la voie du socialisme à la chinoise ».

    Confiants dans l'avenir de la Chine.

    L'enquête démontre que 87,9% des étudiants sont confiants dans la construction d'un socialisme à la chinoise. En répondant à la question « Penses-tu que la Chine réussira à construire un socialisme à la chinoise ? », 42,8% des interrogés ont choisi de répondre « Je suis plein de confiance », alors que 45,1% ont répondu par « Je suis assez confiant dans cela ».

    Pour ce qui est de l'espoir placé dans l'avenir de l'Etat chinois et de la société chinoise, les étudiants se préoccupent essentiellement de l'équité sociale et du bien-être du peuple. En répondant à la question « Quels sont les problèmes qu'il faut résoudre en priorité afin de pouvoir améliorer et perfectionner le ‘modèle chinois' ? », les deux réponses qui figurent en tête sont respectivement les suivantes : « Il faut tout d'abord perfectionner le système de distribution sociale et réduire l'écart entre les riches et les pauvres de la société » (87,3%) et « Il faut accélérer la réforme dans les domaines de la médecine, de l'éducation et du logement » (70,7%). En ce qui concerne la question « Soutiens-tu les diverses mesures prises actuellement dans la réforme ? », 58,2% des réponses sont « Oui, je les soutiens ! ».