etat voyou;

  • Et dire que les services secrets américains avaient réussi à nous convaincre que nous étions espionnés par les Chinois (JP Raffarin)

    raffarin-auteur-hagiographe-succes-chine-L-ofeFle.jpg

     

    L'ancien Premier ministre envoie des cartes de vœux en chinois, il aime la Chine et ose le dire . Il a fait de nombreux voyages en Chine et a oeuvré au rapprochement entre la France et la Chine suite aux impaires commises par l'ancien président français Sarkozy.

    Le sort de Snowden nous permet de vérrifier l'état de l'hégémonie des États-Unis, et de constater qu'auprès de certains pays ,elle est intact.

    Edward Snowden,  dénonciateur de la National Security Agency des États-Unis, a demandé l'asile politique à 21 pays, le 1er juillet, mais les réponses ont été négatives. Snowden a retiré sa demande d'asile en Russie après que le président russe Vladimir Poutine eut dicté des conditions à son séjour. Le sort du dénonciateur est devenu un symbole mettant à l'épreuve l'hégémonie des États-Unis.

    Ce que Snowden a divulgué, a discrédité les États-Unis. Ses dernières révélations selon lesquelles les États-Unis espionnaient la mission de l'UE à New York et son ambassade à Washington ont eu des conséquences explosives et suscité de fortes réactions de la part des membres de l'UE comme la France et l'Allemagne.

    Ces actions immorales vont priver encore plus les États-Unis de leur puissance à mettre la pagaille dans les affaires mondiales sous le couvert de valeurs morales.

    Snowden a exposé l'hypocrisie des États-Unis, ses violations aléatoires de la vie privée des citoyens et son cyberespionnage arrogant dans d'autres pays. Le soft power des États-Unis n'a pas empêché ces influences négatives de se propager dans le monde. Les médias autres qu'américains se sont abstenus d'exprimer des critiques sévères contre les États-Unis, mais le tollé soulevé par les fuites de Snowden a bien sensibilisé le public mondial à ce qui se passe.

    scan.jpg

    La dernière action de Snowden a démontré l'hégémonie des États-Unis dans le monde. Il a soumis 21 requêtes d'asile politique, puis les États-Unis ont projeté leur puissance, de sorte que les pays impliqués se sont mis à trembler ou encore ont tergiversé.

    Deux des plus célèbres esprits libéraux d'Internet dans le monde sont maintenant pourchassés par les États-Unis. Ce genre de confrontation est peu courant et représente un risque pour l'image de puissance des États-Unis.

     

    Washington n'a présenté aucune excuse au monde. Les critiques de l'UE contre les activités d'espionnage des États-Unis ont tout simplement été écartées.

    L'équité et la justice constituent l'objectif commun du monde. Elles sont également nécessaires dans les relations internationales. La morale que Washington a présentée à la communauté internationale ne s'harmonise pas avec le rôle de leader mondial du pays. Dans beaucoup de cas, les États-Unis ont détruit l'ordre mondial qu'ils avaient aidé à édifier.

    La façon dont l'affaire Snowden sera réglée va nous donner quelques indications de la performance des États-Unis sur la scène mondiale.

     

    Nous ne devrions probablement pas trop attendre d'un pays qui ne prend pas la peine d'offrir une explication à un scandale si choquant.

    Les États-Unis s'en tiennent toujours à une compréhension dépassée des intérêts nationaux, et ils ont conçu leur politique d'Internet à partir de celle-ci.

    Nous croyons que Snowden ne sera pas le dernier combattant libéral contre Washington. L'apparition soudaine d'un tel combat provient en fait de l'accumulation des événements de notre temps.

    L'Internet change le monde. Nous n'avons pas encore la pleine compréhension de ce qui va se produire.

    Edward_Snowden.jpg