emploi

  • La Chine qui depasse son objectif d'économie d'énergie pour 2014 a créé plus de 13 millions d'emplois en 2014

    foxconn_worker-3.jpg

    La Chine remplit de manière favorable ses objectifs en matière d'économie d'énergie cette année, alors que le gouvernement a adopté des règlements plus sévères après avoir accusé un retard durant la période 2011-2013, a déclaré mercredi l'organe suprême de planification économique du pays.

    L'intensité énergétique de la Chine, à savoir la quantité d'énergie consommée par unité de produit intérieur brut (PIB), pourrait baisser de 4,7%, a fait savoir Xie Zhenhua, directeur adjoint de la Commission nationale du développement et de la réforme, lors d'un forum organisé mercredi à Beijing.

    En début d'année, la Chine s'est fixé pour objectif d'abaisser son intensité énergétique d'au moins 3,9% pour 2014 et 2015.

    M. Xie a indiqué que la Chine continuerait l'année prochaine à renforcer ses efforts pour économiser l'énergie et réduire les émissions grâce à plusieurs projets hydroélectriques et nucléaires prévus.

     

    apple.jpg

    Le plan quinquennal 2011-2015 de la Chine vise à réduire l'intensité de carbone de 16%, et les émissions de dioxyde de carbone par unité de PIB de 17%.

    Malgré le ralentissement de la croissance économique, le marché chinois de l'emploi est resté robuste cette année, et le nombre d'emplois créés devrait atteindre 13 millions, a déclaré un haut responsable chinois.

    Le taux de chômage dans les régions urbaines de la Chine reste à un niveau "relativement bas", a indiqué Yin Weimin, ministre des Ressources humaines et de la Sécurité sociale, lors d'une conférence de travail organisée jeudi, sans donner de chiffres précis.

    Le nombre de nouveaux emplois dépassera l'objectif de 10 millions fixé par le gouvernement pour 2014. Le produit intérieur brut (PIB) a augmenté de 7,4% en glissement annuel sur les trois premiers trimestres.

    Fin septembre, le taux de chômage urbain était de 4,07%, en dessous du plafond de 4,6% établi par le gouvernement. La Chine a créé 10,82 millions d'emplois sur les neuf premiers mois.

    Selon le ministre, plus de deux millions d'emplois seront créés au quatrième trimestre.

    5621831493_0d1bc7deda.jpg

  • L'investissement chinois sauve 100.000 emplois en Europe ( Ecole de gestion d'Anvers)

    cosbelcalendar2.jpg

     

    La montée des investissements chinois a contribué à créer ou à préserver environ 100 000 emplois en Europe en 2011-12, alors qu'un ralentissement a frappé l'économie de ce continent, selon un rapport.

    La principale conclusion est contenue dans le Rapport d'investissement Euro-Chine, un rapport bisannuel de l'École de gestion d'Anvers, en Belgique.

    En janvier 2013, il y avait 7 148 entreprises avec investissements chinois en Europe, et celles-ci employaient 123 780 personnes. Un an plus tôt, il n'y en avait que 4 525 avec 27 381 employés.

    « Nous avons constaté que les investissements chinois en Europe ont bondi à tous les égards en 2011-12 », a déclaré Zhang Haiyan, chef de l'équipe de recherche et directeur scientifique du Centre de recherche Euro-Chine de l'université. « L'histoire de l'investissement chinois en Europe s'écrit encore. »

    En plus d'une augmentation rapide du nombre d'entreprises à capitaux chinois et du nombre de leurs employés, M. Zhang a déclaré que les actifs des entreprises à capitaux chinois ont également grimpé en flèche.

    Dans le premier rapport publié en novembre 2011, il avait calculé que ces actifs étaient d'environ 15 milliards d'euros (20,2 milliards $). En janvier dernier, le chiffre s'élevait à environ 88 milliards d'euros.

    Selon M. Zhang, les recherches de son équipe étaient basées sur les données de la base de données de la Amadeus European Company Database qui contient des données financières et commerciales complètes sur plus de 19 millions d'entreprises enregistrées dans 43 pays européens.

    Cette année, la Chine est devenue le troisième plus important investisseur direct étranger, après les États-Unis et le Japon.

    L'écart entre son investissement extérieur et intérieur se rétrécit. Certains organismes internationaux ont prévu que la Chine va devenir un investisseur net en 2017.

    Plus de la moitié des sociétés de propriété chinoise en Europe font des bénéfices, selon le rapport, alors qu'en revanche, plus de 80 % des entreprises européennes en Chine font des bénéfices.

    La différence reflète probablement la détérioration de la situation économique en Europe, selon M. Zhang.

    Ce dernier a déclaré que les entreprises chinoises ont intensifié leur activité de fusions et acquisitions transfrontalières en Europe, en ciblant les compagnies de services et de fabrication à forte intensité de savoir et de haute technologie en Europe de l'Ouest et du Nord.

    Les enquêtes commerciales ont en quelque sorte propulsé les investissements chinois en Europe. Investir directement de l'argent dans les entreprises y faisant des affaires aide les entreprises chinoises à éviter les barrières tarifaires, selon M. Zhang.

    Bien qu'on estime généralement que les investissements potentiels de la Chine à l'étranger seront très élevés, jusqu'à présent, le pays n'a fourni qu'une petite part de l'investissement direct étranger dans l'Union européenne.

    La part cumulée de la Chine en stock intérieur d'IED de l'UE en provenance des pays non membres de l'UE était inférieure à 0,4 % en 2011.

    « Ce très faible pourcentage devrait certainement apaiser les craintes exprimées par certains hommes politiques et médias au sujet de l'influence croissante de la Chine dans le marché et l'industrie de l'Europe », a déclaré le rapport sur l'investissement.

     

    investissement.jpg

     

  • Chine: 12 millions d'emplois créés en 2011, l'objectif de 9 millions largement dépassé

    On est loin des déclarations alarmistes de certains , qui , soit pour raison propagandiste , prennent leurs désirs pour des réalités et rêvent d'un effondrement de la Chine, soit répandent des rumeurs ou amplifient de banaux incidents en Chine afin de détourner le citoyen occidental des problèmes , qui deviennent réccurents, de l'Europe et des Etats-Unis.

    Plus de 12 millions d'emplois auraient été créés dans les villes chinoises cette année, dépassant largement l'objectif initial de 9 millions. Le taux de chômage urbain est inférieur à 4,6%, c'est ce qu'a annoncé jeudi Yin Weimin, ministre des Ressources humaines et de la sécurité sociale.

    Il a aussi indiqué que les fonds d'aide sociale de Chine s'élevaient à plus de 2,3 mille milliards de yuans en revenu cette année, soit une augmentation de 25% en glissement annuel. Et les dépenses de fonds d'aide sociale vont augmenter de 21,5% par rapport à l'an dernier, pour atteindre 1,8 mille milliards de yuans.

    Selon le ministre, le système d'assurance retraite de Chine couvrira 300 millions de personnes dans les régions rurales et urbaines d'ici la fin d'année, avec environ 85 millions de personnes âgées touchant la retraite chaque mois. Il a aussi fait savoir que le marché d'emplois pourrait être mis à l'épreuve avec le ralentissement de la croissance économique en 2012. Le ministre a néanmoins promis de tout mettre en oeuvre pour poursuivre la création d'emplois.

    Des diplômés d'université font la queue devant le stand de la Banque de Chine lors d'un salon de l'emploi à Guangzhou, capitale de la Province du Guangdong. Les analystes disent que les entreprises publiques sont devenues une cible de choix pour de nombreux diplômés d'université.

    Ce sont donc China Mobile et la Banque de Chine qui ont pris les deux premières places, suivies par l'Industrial and Commercial Bank of China (ICBC) qui se classe à la cinquième place de cette enquête sur le meilleur employeur, qui a interrogé 171 488 étudiants dans 764 universités de toute la Chine.

    Ce sondage, le plus grand dans son genre dans le pays, a également permis de découvrir que parmi les 50 employeurs les plus convoités, 23 sont des entreprises publiques. Ces entreprises , outre de bons salaires , offrent de nombreux avantages . Généralement on y travaille 7 heures par jour du lundi au vendredi.