effet de serre

  • Pour la Chine la mise sur orbite géostationnaire d'une centrale solaire permettrait d'avoir de l'électricité en continu et résoudrait la question de l'effet de serre

    station-solaire.jpg

    Les scientifiques chinois cherchent des solutions pour construire et placer sur orbite une station spatiale solaire dont la fonction serait de fournir un flux constant d'énergie à la Terre. Selon le site Xinhuanet, qui dépend de l’agence de presse chinoise Xinhua News Agency, pour mener à bien un tel projet, encore au stade conceptuel, il faudrait être capable de mettre sur orbite un satellite pesant plus de 5 tonnes, soit bien plus que tous les satellites lancés à ce jour, Station spatiale internationale comprise. L’idée d’une station solaire spatiale n’est pas nouvelle et certains scientifiques chinois pensent qu’il sera possible d’envoyer un collecteur d’énergie dans l’espace dès 2020. Mais d'autres, plus prudents, parlent de 2050. « Autour de 2020, la Chine construira une station spatiale qui permettra de développer une technologie de collecte de l'énergie solaire dans l’espace », a déclaré à l'agence Xinhuan News le vice-président de l'Académie chinoise de technologie spatiale, Li Ming.

    Dans un rapport publié il y a 5 ans, les membres de l'Académie chinoise des sciences (CAS) et de l'Académie chinoise d'ingénierie (CAE) laissaient entendre que la Chine pourrait commencer à développer une centrale solaire spatiale expérimentale en 2030, et construire une centrale solaire spatiale commercialement viable en 2050. Wang Xiji, un membre de la CAS et de l'Académie internationale d'astronautique, a déclaré que la construction d'une station spatiale solaire était possible, même si la tâche est « sans précédent et monumentale ». Selon lui, une station spatiale solaire en orbite géosynchrone permettrait de s’affranchir du problème de production d'énergie intermittente sur Terre, où l’on doit s’accommoder de la nuit et des interruptions liées aux conditions météorologiques.