douane

  • Zaza et H&M épinglés en Chine , pour la vente de vêtements de mauvaise qualité

    IMG_4809.JPG

    Zara à Qianmen Beijing

    La majorité des vêtements de qualité médiocre ont été fabriqués en Italie, au Vietnam, en Corée du Sud ou au Bangladesh.

    Des vêtements importés de marques populaires étrangères telles que Forever 21, Zara, H&M et Mango sont apparus en haut de la liste des produits de qualité inférieure, lors d'un contrôle des autorités de l'inspection et de la quarantaine mené au cours du premier semestre 2014.

     

    Au cours de cette période, Il s'avère qu'un total de 12 305 échantillons prélevés ne répondraient pas aux normes exigées, a déclaré l'Administration générale chinoise de la supervision de la qualité, de l'inspection et de la quarantaine.

     

    Parmi ces vêtements, 396 cas seraient liés à des problèmes de sécurité en raison d'une mauvaise qualité, dont 107 appartenant aux quatre marques mentionnées ci-dessus.

     

    Sans toutefois donner plus de détails, lors de la conférence de presse qui s'est tenue ce mercredi à Beijing.

     

    Cependant, les responsables ont fait part de de données manquantes en chinois ou erronées dans plus de 97% des 12 305 produits, d'une valeur de 47,67 millions de dollars.

     

    La majorité des vêtements de qualité médiocre ont été fabriqués en Italie, au Vietnam, en Corée du Sud ou au Bangladesh.

     

    Un indice PH trop élevé était le principal ennui pour les vêtements pour enfants importés, pouvant conduire à des problèmes de peau.

     

    Les modes fashion, connues pour leurs dernières tendances, le renouvellement régulier des collections, le processus de fabrication rapide et des tarifs plus qu'abordables, ont souvent été impliqués dans des scandales au niveau de la qualité ces dernières années. 

    U47P5029T2D513482F24DT20121006115228.jpg

    H&M ouvre son 100eme magasin en Chine à Nanning capitale du Guangxi de la Région autonome

    Zhuang dans le sud de la Chine

     

     

  • La France saisit du faux Viagra en provenance de Chine via la Belgique

    viagra.jpg

    Les douanes françaises ont déclaré jeudi avoir saisi une énorme quantité dissimulée de 10 tonnes de fausse aspirine et de faux médicaments contre les dysfonctions érectiles et la diarrhée en provenance de Chine, dans ce qu'elles ont dit être la plus importante saisie de médicaments contrefaits jamais faite dans l'Union européenne.

    Les fonctionnaires des douanes ont saisi à la fin de février 2,4 millions de médicaments contrefaits, cachés dans deux conteneurs et déclarés comme du thé chinois, dans le port du Havre, a précisé le bureau des douanes dans un communiqué.

    Un fonctionnaire des douanes a indiqué que quatre marques, comme Viagra et Cialis –des produits fabriqués par Pfizer et Eli Lilly- avaient été contrefaites.

    Les comprimés d'aspirine et les médicaments anti-diarrhée contrefaits ne contenaient pas d'autre principe actif que du sucre, tandis que les faux médicaments contre les dysfonctions érectiles contenaient bien un ingrédient actif mais dosé différemment du produit original, a dit ce fonctionnaire.

    L'expédition, estimée à environ 1 million d'euros, avait été importée de Belgique, mais à ce stade on ne sait pas encore à quel marché elle était destinée mais on présume qu'elle était destinée à la vente en ligne.

    viagra.jpg

     

     

  • Les pénalités douanières sur les produits solaires chinois coûteront 242.000 emplois à l'UE

    F201302200849321751518016.jpg

    Site traduit en : http://fp.reverso.net/wang888-skynetblogs/6964/zh/archive/2013/02/21/les-penalites-douanieres-sur-les-produits-solaires-chinois-c.html
    Site traduit en : http://fp.reverso.net/wang888-skynetblogs/6964/en/archive/2013/02/21/les-penalites-douanieres-sur-les-produits-solaires-chinois-c.html

    Des pénalités douanières sur les produits solaires importés de Chine entraîneront "des destructions d'emplois considérables" pour l'Union européenne (UE), a révélé mardi une étude de l'institut économique indépendant Prognos.

    Une pénalité douanière de 60% sur les produits solaires chinois entraînerait 193.700 destructions d'emplois dans l'UE au cours de la première année d'application de ces droits punitifs, selon ce rapport de Prognos, commandé par l'Alliance pour une énergie solaire abordable.  

    Le nombre d'emplois cumulé atteindrait les 242.000 au cours de la troisième année d'application de ces pénalités, selon ce rapport.

    Même une pénalité de 20% seulement coûterait 115.600 emplois à l'UE lors de la première année suivant sa mise en oeuvre, et un total de 175.500 emplois à la troisième année.

    Ce rapport a été publié quelques mois après le début d'une enquête de lutte contre le dumping ouverte par la Commission européenne en septembre de l'an dernier et après l'ouverture d'une enquête sur d'éventuelles subventions ouverte en novembre dernier sur des produits solaires importés de Chine.

    Ces destructions d'emplois concerneraient principalement les segments non-manufacturiers de la chaîne de valeur de l'industrie photovoltaïque européenne.

    Les pénalités douanières provoqueraient en effet une baisse de la demande qui serait suivie immédiatement d'une baisse de la demande d'installations et de services de la part de ce secteur, indique le rapport.

    3f93b2a8-dd9c-11dd-a3a6-be0ceddfc442.jpg