dongguan

  • La France recrute 50 000 étudiants chinois

    faguoshixijianli88JOBS.jpg

     

    Interviewé récemment par China International Business, M. Fabrice Rousseau, conseiller adjoint culturel de l'ambassade de France en Chine, a annoncé le projet français de recruter 50 000 étudiants chinois en France.

    M. Rousseau a annoncé le projet à l'occasion d'une conférence sur la deuxième sélection pour le prix de l'Entreprenariat des anciens étudiants chinois en France. Il a indiqué que plus de 35 000 étudiants chinois poursuivent leurs études en France et que leur nombre augmente d'année en année. La France est l'un des pays européens qui accueillent le plus d'étudiants chinois.

    Il a rappelé que les partenariats dans l'enseignement font partie de la coopération et des échanges culturels et éducatifs sino-français. Depuis 2014, année du lancement du mécanisme d'échanges socioculturels sino-français de haut niveau, les écoles créées dans le cadre de la coopération visent l'enseignement technique et scientifique de haut niveau en mettant l'accent sur la transformation et la créativité, et coopèrent étroitement avec les entreprises. A présent, 3500 étudiants suivent des cours dans cinq établissements ouverts par la Chine et la France, et pourront obtenir, à la fin de leurs études, des diplômes reconnus par les deux pays.

    L'enseignement supérieur est relativement accessible en France, avec des dépenses moyennes de 50 000 yuans par an et par étudiant pour les frais de scolarité et de la vie courante. Les nombreuses bourses d'études et les opportunités de travail temporaire légal offrent un autre appui matériel aux étudiants en France. Pour séduire un plus grand nombre d'étudiants chinois, le gouvernement français a simplifié sa procédure de demande de visa, créé des bourses de master et le programme de bourse Tour Eiffel, qui vise à aider les meilleurs étudiants chinois à obtenir leur master et leur doctorat en France. Les étudiants chinois bénéficient aussi, au même titre que les étudiants français, de l'allocation pour le logement, de l'assurance sociale, ainsi que d'allocations pour la nourriture et le transport, et de tarifs réduits pour les activités culturelles.

     

                                        Nouvelles en Bref

     

    En 2014,le régulateur chinois a mené une enquêté sur Siemens AG, pour tenter de déterminer si l'unité de soins de santé du groupe allemand et ses concessionnaires avaient soudoyé des hôpitaux pour acheter des produits jetables coûteux utilisés dans certains de ses dispositifs médicaux, ont expliqué à l'Agence Reuters trois sources proches du dossier.

     

    Un centre de fabrication dans la province chinoise de Guangdong (sud du pays) a commencé la construction de la première usine «zéro ouvrier» de la ville, un signal fort des autorités locales pour promouvoir la stratégie «robot assemblage de ligne». La société privée, Dongguan Everwin Precision Technology, va lancer 1000 robots lors de la première phase du projet, a rapporté la China National Radio.

     

    La Chine a exhorté lundi les Philippines à cesser "leur mensonge malveillant et leur provocation" concernant les différends territoriaux en mer de Chine méridionale.

     

  • Miracle en Chine !!! Un bébé abandonné nu survit au typhon Kalmaegi

    0019b91ec9811584b55205.jpgUn nouveau-né abandonné a été retrouvé nu et vivant à Dongguan (ville su sud de la Chine à côté de Shenzhen) sur les rives souillées d'une rivière par les pluies torrentielles et les vents très forts causés par le typhon Kalmaegi, a rapporté le Southern Metropolis Daily mercredi.

    Le bébé, nu, contusionné et la bouche pleine de sable, a été retrouvé par une femme vers 6 h, mardi, et a été envoyé à l'hôpital. Le bébé a survécu après un traitement d'urgence et est maintenant dans un état stable.

    « Le petit est très fort », a déclaré un porte-parole de la station de police locale. Parce qu'il est né la veille du typhon Kalmaegi , nous l'avons nommé Haiou ["mouette" en chinois]. »

    Cette affaire fait l'objet d'une enquête par la police.

    Cette merveilleuse histoire , véritable miracle , n'est pas sans nous rappeler Moïse le premier prophète du judaïsme.

    Voici au moins une bonne nouvelle tournant autour du typhon qui a fait beaucoup de ravages dans le sud de la Chine , et coutant la vie à au moins 3 personnes.

     

  • Sud de la Chine: les ouvriers d'un fournisseur d'Apple en grève pour leur bonus de la mi-automne

    0019b91ec981157a454b01.jpg

    Des centaines d'ouvriers d'un sous-traitant d'Apple à Dongguan se sont mis en grève mardi matin pour protester contre la suppression des gâteaux de lune et autres avantages de la fête de la mi-automne dans le cadre de la campagne nationale de lutte contre la corruption.

    Plus de 100 travailleurs de Wintak LCD Co Ltd à Dongguan, un fournisseur d'Apple, ont organisé une grève hier suite à la décision de l'entreprise de ne pas distribuer de gâteaux de lune et la prime habituelle d'environ 700 yuans (84€). Ils sont retournés au travail vers 11 heures le jour même.

    La protestation a provoqué de sérieux embouteillages jusqu'à ce que les ouvriers acceptent de retourner à leurs fonctions, car les grévistes ont bloqué deux grands axes routiers à proximité.

    « Nous nous sommes mis en grève en raison des coupes budgétaires à long terme de la société, notamment la diminution des primes de fête et des avantages ordinaires », a déclaré un employé qui a requis l'anonymat.

    La prime de 700 yuans représente la moitié du salaire mensuel de base d'un ouvrier ordinaire. Elle a été réduite à 100 yuans cette année.

    L'ouvrier a également déclaré que d'autres avantages ont été réduits ; la société a cessé de verser des allocations d'ancienneté et a réduit les allocations repas il y a quelques mois.

    Il a indiqué que la plupart des ouvriers ont interrompu leurs tâches mardi matin, avant d'être forcés de retourner au travail par la police antiémeute vers 11 heures.

    La grève de courte durée n'a pas encore donné de résultats : la société n'a pas accepté la moindre concession.

    Wintak LCD a confirmé que la grève s'est produite, mais a refusé de faire d'autres commentaires.

    « Nous n'avons pas d'information à annoncer pour le moment », a déclaré un représentant du service de communication du Bureau de sécurité publique de Dongguan.

    Un commentaire publié lundi dans le Quotidien du Peuple, le journal du Parti communiste chinois, notait que la campagne anticorruption ne pouvait pas être utilisée comme une excuse pour priver les travailleurs d'avantages légitimes.

    « La campagne de lutte contre la corruption vise les dépenses inutiles faites avec de l'argent public par des entreprises d'État », a rappelé Zhu Lijia, professeur de gestion publique à l'Académie chinoise de la gouvernance, ajoutant que les entreprises privées sont susceptibles d'utiliser cette campagne comme prétexte pour réduire les prestations accordées à leurs employés.

     

     

  • Manifestations ouvrières en Chine à la suite d'une grande vague de licenciements dans de grandes multinationales du secteur des technologies de l'information et de la communication (TIC)

    Des manifestations ouvrières sont attendues en Chine à la suite d'une grande vague de licenciements qui touche plusieurs géants du secteur des technologies de l'information et de la communication (TIC), alors que les experts appellent les multinationales à prendre le problème au sérieux.

     

    dongguan_yu_yuan_1.jpg

    Manifestation ouvrière dans une usine de Dongguan (près de Shenzhen) où travaillent 70000 ouvriers

    L'américain Cisco Systems a en effet annoncé un plan de suppression d'emplois à l'échelle mondiale, tandis que les employés de Microsoft en Chine tentent en ce moment de négocier de meilleures indemnités de départ.

    « Les conflits de travail impliquant des sociétés des technologies de l'information étrangères seront amenés à augmenter au cours des deux prochaines années, en raison du ralentissement de l'économie chinoise », expliquait ce jeudi Zhang Zhiru, spécialiste des droits des travailleurs au Centre de services pour les conflits de travail Chunfeng de Shenzhen.

    Selon lui, bien que la plupart des entreprises du secteur des TIC ont accepté de verser à leurs ouvriers des compensations supérieures à celles prévues par le droit chinois, cela ne signifie pas qu'elles sont irréprochables.

    « La loi n'énonce qu'un niveau d'indemnités minimum. Les sociétés qui sont financièrement plus puissantes doivent sans aucun doute payer plus [d'indemnités de licenciement] si les employés en ont besoin », estime Zhang.

    Cisco, premier fabricant mondial d'équipements de télécommunications, prévoit de supprimer jusqu'à 6000 postes dans le monde. Le groupe n'a toutefois pas annoncé combien d'employés seraient touchés par cette vague de licenciements en Chine, premier marché mondial des technologies de l'information.

    Selon une source proche du dossier, Microsoft pourrait quant à lui supprimer au moins 4000 postes en Chine, entamant ainsi la plus grande suppression d'emplois de son histoire. La plupart des licenciements auront par ailleurs lieu dans les trois usines Nokia rachetées par la société il y a quelques mois.

    Plus de 500 employés de l'unité de construction des téléphones portables Microsoft de Beijing ont remis une lettre signée à la direction du groupe la semaine dernière, dans laquelle ils demandent de s'entretenir directement avec elle au sujet des conditions de licenciement.

    Le géant du logiciel américain a toutefois refusé de communiquer les détails de son plan de licenciement en Chine.

    « Nous nous en tenons à une première date de départ à la fin du mois de septembre. Compte tenu de la date de publication de cette annonce, il s'agit d'un délai plus long que celui qui a déjà été pratiqué par Nokia en Chine dans le passé », écrit Donald MacRae, directeur des ressources humaines pour l'unité de production des téléphones portables Microsoft en Chine, dans un courrier interne expliquant le programme de licenciement.

    Si Microsoft a promis à ses employés au moins un mois de salaire en plus de ce qui est prévu par la loi en Chine, ces derniers réclament encore des indemnités plus importantes et une plus longue « période tampon ».

    La loi stipule en effet que les employés ont droit à un mois d'indemnités pour chaque année passée dans la société, en plus d'un mois de salaire supplémentaire.

    Mike Dai, concepteur de smartphones dans l'usine de Beijing, qualifie le processus de licenciement adopté par le groupe d'« action violente ». Selon lui, des manifestations de plus grande ampleur sont prévues.

    Zheng Dongliang, doyen de l'Institut des sciences du travail, pense que la meilleure façon de résoudre les conflits de travail consiste à établir un dialogue direct entre les sociétés et leurs employés.c03fd54abadb1557c75901.jpg

     

  • Le gouvernement chinois a détruit lundi 6,1 tonnes d'ivoire saisies

    F201401071038072122127578.jpg

    F201401071038114573281212.jpg

    Le gouvernement chinois a détruit lundi 6,1 tonnes d'ivoire saisies dans la ville de Dongguan dans la province du Guangdong (sud).

    Des défenses et des objets en ivoire sculptés saisis par le gouvernement au fil des ans ont ainsi été déversés dans deux broyeurs.

    Cette première destruction publique d'ivoire en Chine s'inscrit dans le cadre des efforts du pays pour décourager le commerce illégal de l'ivoire, protéger les animaux sauvages et sensibiliser le public, a déclaré Zhang Jianlong, chef adjoint du Bureau national des forêts (BNF).

    F201401071038073210945241.jpg


    Ceci constitue un pas significatif dans la protection de la faune et contribue à la lutte mondiale contre le trafic illégal de l'ivoire.

    Des représentants de plusieurs pays étrangers et organisations internationales ont assisté à cette destruction organisée par le Bureau national des forêts et l'Administration générale des douanes.

    John Scanlon, secrétaire général de la CITES (Convention sur le commerce international des espèces de faune et de flore sauvages menacées d'extinction), a déclaré que cette action montrait la détermination de la Chine à mettre fin à ce commerce illégal.

    "Les risques d'être arrêté, poursuivi en justice et sévèrement puni pour le commerce illégal de l'ivoire sont aujourd'hui bien plus importants, et le retour sur votre investissement dans le commerce illégal de l'ivoire peut se transformer en peine d'emprisonnement, lourdes amendes et saisie des biens", a-t-il ajouté.

    D'après les derniers chiffres du programme de surveillance des abattages illicites d'éléphants, quelque 22.000 éléphants ont été tués en 2012.

    Selon la loi chinoise, le commerce illégal de l'ivoire est passible d'une peine d'emprisonnement allant de six mois à perpétuité.

    F201401071038116209166543.jpg


    [