discours

  • JP Raffarin : Si on n’aime pas les Chinois, ce n’est pas la peine d’ aller en Chine

    images4QF01W7F.jpg

    Discours de Jean-Pierre Raffarin:

    « La Chine a sa logique qui n’est pas la nôtre. La Chine c’est la coexistence des contraires. Le Yin et le Yang alors que nous cherchons la synthèse qui permet de dépasser les contraires, la thèse et l’antithèse.

    En Chine, on est à la fois les plus grands pollueurs et les plus grands champions des technologies contre la pollution. On est à la fois le pays le plus centralisé, avec un parti communiste de 90 millions de personnes, mais en même temps on est très décentralisé. Carrefour a créé 50 magasins dans les provinces avant d’être consulté par Pékin. C’est-à-dire qu’il y a vraiment un pouvoir local qui est très fort.

    On le voit sur Tianjin. Il y a le premier secrétaire de la région du Sichuan qui est actuellement à Paris. On voit vraiment le Sichuan, un pays grand comme l’Espagne, peuplé comme l’Allemagne, avec un premier secrétaire qui a des vraies responsabilités. Donc, ce sont des pays centralisés et décentralisés, c’est-à-dire paradoxaux.

    En résumé, la Chine aujourd’hui est hyper puissante et hyper fragile.

    D’ailleurs, eux-mêmes savent jouer de cela habilement. Quand ils veulent être des champions, ils prennent le PIB total. Quand ils veulent apparaître comme un peuple pauvre, ils prennent le PIB par habitant. Et donc, ils sont soit premiers soit vingt-cinquièmes. Cet élément-là est un élément très important.

     

    XxjwsfF000037_20110412_BJPFN1A001.jpg

    "Mettre en oeuvre des partenariats"

    Aujourd’hui il faut trouver des moyens, notamment avec des fonds d’investissement, de mettre en œuvre des partenariats franco-chinois. Il y a un très bel exemple, très intéressant, qui est celui monté entre la China Development Bank et la Caisse des Dépôts et Consignations : deux partenaires qui ont créé ensemble un fonds et qu’ils ont confié d’ailleurs à un acteur privé Cathay. Aujourd'hui il faut aider les entreprises françaises à aller en Chine et les entreprises chinoises à venir en France… il faut faire grandir les PME, c’est notre défi n°1. 

    On fait grandir nos PME par l’innovation, par l’international. Et là, je pense que des fonds métissés, des fonds partagés franco-chinois jouent un rôle utile. Nous n’en bâtissons pas assez et c’est sans doute la façon que nous aurions d’apprivoiser les cultures et les méthodes des uns et des autres, sur le plan social, sur le plan environnemental et d’éviter ce qui est souvent le cas aujourd’hui, la crainte de l’investissement chinois.

    La seule chose que je peux dire, c’est que ceux qui ont réussi aiment les Chinois. Si on n’aime pas les Chinois, ce n’est pas la peine d’y aller. C’est un point clé. Les Chinois, comme beaucoup de peuples, aiment ceux qui les aiment. Alors si vous allez en Chine en faisant toujours attention, en vous méfiant, ce n’est pas la peine d’insister : allez ailleurs, cherchez ailleurs. Parce que pour réussir en Chine, il faut les aimer, il faut avoir envie de discuter avec eux. C’est comme ça qu’on peut entrer en communication et gagner leur confiance.»

    raffarin-photo-papier_scalewidth_630.jpg

  • Le Président chinois parle des prix des marchandises, de l'énergie et de la sécurité alimentaire dans son discours au G20

    Au G20 , s'adressant aux dirigeants des plus grandes économies du monde , Hu Jintao a donné ses recettes pour un monde meilleur et remettre sur ses rails l'économie mondiale et surtout , celle des pays développés.

    Vu les succès engrangés par la Chine on devrait espérer que les chefs d'Etat de ces pays écoutent et suivent les conseils d'un homme qui a réussi là où tout le monde a échoué . Mais ces leaders de ces pays dits "grands" sont- ils amènent de conduire leur pays comme le font si bien les dirigeants chinois et sont-ils capables de laisser tomber leur ego.

    Le président chinois Hu Jintao a prononcé un discours vendredi au sommet du G20 sur les problèmes importants comme la fluctuation des prix des marchandises de base, l'énergie, la sécurité alimentaire et l'emploi. Concernant la fluctuation des prix des marchandises de base, M. Hu a déclaré que le G20 doit se concentrer sur les trois aspects suivants:

    Premièrement, chercher un équilibre entre la stabilisation des prix des marchandises de base et la promotion de la croissance économique mondiale.

    Le G20 doit adopter des mesures pour accroître la capacité de production, stabiliser l'offre et la demande, renforcer la supervision, augmenter la transparence des transactions du marché et enrayer la spéculation afin de maintenir la stabilité des prix des marchandises de base à un niveau raisonnable.

    Deuxièmement, atteindre un équilibre équitable entre la stabilité des prix des marchandises de base et assurer la sécurité alimentaire et énergétique mondiale.

    Le G20 doit prendre des mesures concertées dans les domaines tels que l'économie réelle, le commerce et la finance, et établir un système de promotion avancé pour la recherche et le développement des technologies en matière d'énergie et d'agriculture, a-t-il souligné.

    M. Hu a poursuivi en indiquant que le G20 doit également bâtir un système commercial international non discriminatoire afin de promouvoir un développement solide, stable et méthodique du marché international des marchandises de base.

    Troisièmement, atteindre un équilibre entre la stabilisation des prix des marchandises de base et la promotion du développement et de la coopération au niveau international. Les nations du G20 doivent valoriser les transferts de technologie et le soutien financier pour les économies en développement, et les aider à assurer la sécurité en matière d'énergie et de sécurité alimentaire.

    Concernant le secteur de l'énergie, en accordant la priorité à l'économie, en dépendant des ressources domestiques, en encourageant les différents modèles de développement et en protégeant l'environnement, la Chine oeuvre pour construire un système de fourniture d'énergie stable, économique, propre et sûr.

    Le leader chinois a également déclaré que son pays s'efforce d'appliquer la politique d'autonomie alimentaire en augmentant les investissements dans l'agriculture, en améliorant les installations d'irrigation agricole et en valorisant le développement dans les sciences et technologies agricoles afin d'élever la productivité alimentaire et agricole dans son ensemble.

    Concernant l'emploi, Hu Jintao a déclaré que les membres du G20 doivent donner la priorité à la stabilisation et à l'augmentation de l'emploi, notamment de l'emploi des jeunes et des personnes vulnérables dans le développement socioéconomique, ajoutant qu'ils doivent promouvoir l'emploi via la croissance et maintenir la croissance via l'emploi.

    La Chine a toujours considéré le plein emploi comme mission majeure pour assurer et améliorer les conditions de vie de la population, et il s'agit également d'une mesure importante pour accroître la demande domestique, a expliqué M. Hu.

    Il a ajouté que l'application des stratégies sur l'emploi et des politiques actives en la matière ont maintenu un secteur de l'emploi généralement stable, qui contribue également considérablement à la reprise de l'économie mondiale et à la réduction du chômage.

    Lors du sommet du G20, le président chinois a discuté des relations bilatérales et de la coopération dans le cadre du G20 avec un certain nombre de dirigeants étrangers et chefs d'organisations internationales comme le Premier ministre britannique, David Cameron, la chancelière allemande, Angela Merkel, le Premier ministre japonais, Yoshihiko Noda, le Premier ministre turc, Recep Tayyip Erdogan, ainsi que Pascal Lamy, directeur général de l'OMC.

  • Discours de Joe Biden au Sichuan, lors de sa visite en Chine

    La question de la dette américaine promet d'accaparer les discussions de M. Biden en Chine, pays très préoccupé par l'énorme endettement des Etats-Unis.

    Joe Biden arrive en Chine accompagné de sa petite-fille

    Le vice-président américain Joe Biden poursuit sa visite en Chine dans la province du Sichuan. Il a fait un discours à l'Université du Sichuan dimanche matin pour exprimer son souhait de renforcer davantage la coopération entre les deux pays. Selon lui, les deux parties partagent des intérêts et des défis similaires.

    Joe Biden a présenté sa petite-fille aux étudiants au début de son discours à l'Université du Sichuan. Elle a fait des études de chinois pendant 5 ans et elle l'a beaucoup aidé durant sa visite en Chine.

    Biden a rappelé son premier voyage en Chine qui date de 1979 et a parlé des changements immenses apparus dans le pays ces denières décennies. Il a reconnu le rôle de la Chine au niveau international.

    Joe Biden

    "Les peuples américains et chinois doivent être conscients que c'est dans l'intérêt commun des deux pays de promouvoir cet échange. Une Chine plus prospère signifiera une plus grande demande pour les biens et services américains, et davantage d'emplois aux Etats-Unis. Donc notre souhait de vous voir prospérer n'est pas né de la simple générosité, mais il en va de notre propre intérêt que la Chine continue de prospérer."

    Selon le vice-président, la compréhension et la coopération entre les deux pays au niveau de la sécurité nucléaire et des défis posés par l'Afghanistan, le Pakistan et le Soudan ont été renforcées à travers ses entretiens avec des officiels chinois de haut rang.

    Il a également souligné l'importance du commerce en réitérant sa confiance dans les obligations du Trésor. Il a ajouté que les Etats-Unis étaient toujours la première économie du monde.

    Joe Biden

    "Si nous ne voulions pas régler notre dette détenue par la Chine, nous devrions décevoir des dizaines de millions d'Américains qui détiennent 85% de la dette. Et en termes purement politiques, aucun politicien ne souhaite faire cela. Vous pouvez en être sûrs."

    Dans une note personelle lors d'une session de question-réponse, Joe Biden a parlé de ses efforts pour surmonter son bégaiement lorsqu'il était enfant. Il a expliqué que le film "Le discours du roi" était très similaire à ses propres expériences. Biden a donc encouragé les étudiants à travailler dur afin de surmonter les obstacles et les défis.

    Enfin, Biden a mis l'accent sur l'importance des échanges entre les différents pays en disant qu'il voyait un bel avenir s'annoncer pour la Chine et les Etats-Unis.



  • WEN JIABAO FAIT L'APOLOGIE DU PROGRES ET DE LA SOCIETE D'HARMONIE.

    Aucune force du monde ne peut empêcher l'amitié, le progrès et l'harmonie .

    Le 2 février vers 15 heures 30, la grande salle de concert de l'université de Cambridge, qui peut contenir 500 personnes, faisait salle comble et tous les sièges étaient occupés. Accompagné du Président de ladite Université Alison F. Richard et du maître de cérémonie en ancienne tenue, le Premier Ministre chinois Wen Jiabao fit son entrée dans la salle sous un tonnerre d'applaudissements et accueilli chaleureusement par les étudiants et les enseignants. La première chose que fit Wen après avoir monté sur l'estrade c'était de s'incliner devant l'auditoire et de dire que ce n'était pas un geste de courtoisie, mais tout juste le comportement poli d'un élève devant le recteur et les enseignants. Ces mots d'introduction modestes et cordiaux prononcés par le Premier Ministre chinois touchèrent l'assistance qui applaudit sincèrement.

    Puis, Wen Jiabao commença son discours portant le titre « Considérer la Chine d'un point de vue ouvert ». Ses propos concis et énergiques décrivent avec un profond sentiment d'amour une Chine à la fois ancienne et moderne, qui a surmonté toutes les difficultés et les épreuves du passé tout en faisant des efforts inlassables pour se perfectionner et qui attache un grand prix à la tradition tout en s'ouvrant grand à l'extérieur. Il a donné des explications sur la conception du monde de la nation chinoise qui aspire au progrès et qui préconise l'harmonie. Il a appelé et encouragé l'auditoire à s'unir, à travailler la main dans la main et à faire preuve de confiance, de coopération et de responsabilité pour faire face ensemble à la crise financière internationale et surmontant toutes les difficultés qui se dressent devant.

    Mais juste au moment où toute l'assistance écoutait de toute oreille, un jeune homme à visage européen, qui était assis dans un coin de la salle, se leva subitement tout en vociférant et en soufflant dans un sifflet, et il lança une chaussure vers l'estrade. L'auditoire exprima une profonde indignation et beaucoup de mépris pour cet acte ayant pour but de créer le désordre. Sous les cris « Honte à toi ! » et « Fiche le camp ! », le fauteur de troubles a été emmené hors de la salle le service de sécurité.

    Wen Jiabao est resté impassible durant tout le temps de cet incident. Après un moment de silence, il a déclaré : « Ce comportement méprisable ne saurait avoir d'effet sur l'amitié entre la Chine et le Royaume-Uni ! ». Sa déclaration recueillit une salve d'applaudissements. Il leva son bras droit et l'agitant avec force il dit : « Aucune force du monde ne saurait faire obstacle au progrès de l'humanité et à l'harmonie du monde ! » et ce fut une fois de plus des applaudissements nourris et prolongés.

    Puis Wen reprit son discours. Il a exprimé son souhait que le personnel universitaire de Cambridge témoigne un plus grand intérêt aux choses qui se passent en Chine tout en la considérant à la lumière de son développement. Il formula l'espoir que les étudiants de l'Université deviennent des messagers amicaux pour les échanges entre la Chine et la Grande-Bretagne. Il encouragea les jeunes des deux pays à s »inspirer les uns des autres, à avancer la main dans la main, à ajouter un nouveau chapitre à l'histoire de l'amitié entre les deux peuples et à contribuer au renforcement des relations amicales entre les deux pays. Il a ensuite répondu aux questions posées par des étudiants. La salle fut couverte par des concerts répétés d'applaudissements chaleureux et enthousiastes.

  • VIDEOS DE WEN JIABAO A cAMBRIDGE

    LA DIFFERENCE ENTRE LE CALME DE WEN JIABAO , L'ACCUEUIL CHALEUREUX DES CHINOIS DE CHINATOWN A LONDON ET LA HARGNE DES VOYOUX DE LA CLIQUE DU DALAI LAMA