dioxine

  • Du point de vue alimentaire , la Chine serait plus sûre que l'Europe

    Voici l'Europe , une nouvelle fois confrontée à un scandale alimentaire. Le dernier de ceux-ci a coûté la vie à une trentaine de victimes et atteint plusieurs milliers de personnes . Ces scandales sont multiples , en Allemagne , il y a peu  le porc et les oeufs contaminés, en Belgique , la dioxine , en France , en Espagne , en Italie , on ne les compte plus.

    Par je ne sais quel tour de passe passe , l'Européen moyen , manipulé , asséné de propagande , s'imagine que les scandales alimentaires multiples sont l'apanage de la Chine . Alors que de ce point de vue , la Chine s'en sort passablement mieux que l'Europe .

     

    Pourquoi , peut-on se demander , alors que l'arsenal pénal en la matière est plus fourni en Europe qu'en Chine.

    Tout simplement parce qu'en Europe , malgré toutes les lois contraignantes , les responsables sont rarement punis et quand ils le sont , c'est trop faiblement ,a lors qu'en Chine , la justice ne manquant pas à son devoir , punit sévèrement les responsables quel que soit leur rang.

    J'attends des occidentaux un peu d'humilité et qu'ils prennent leur distance vis-à-vis de la propagande occidentale qui critique , à tord, sans cesse la Chine. Ballayez devant votre porte.

     

     

     

    Aucun cas d'E.coli entérohémorragique signalé en Chine

     

    La Chine a déclaré vendredi qu'aucun cas d'Escherichia coli entérohémorragique (EHEC) n'avait été signalé dans le pays jusqu'à présent.

    Deng Haihua, porte-parole du ministère de la Santé, a indiqué lors d'une conférence de presse que la Chine faisait face à "des risques relativement faibles" d'une propagation d'EHEC, une bactérie véhiculée par les aliments, car le pays n'importe qu'une quantité limitée de légumes frais.

    M. Deng a pourtant mis en garde contre l'apparition potentielle de cas "importés" des pays européens.

    Le ministère maintiendra un contact étroit avec l'OMS et les pays européens afin de surveiller de très près l'épidémie, a fait savoir Deng Haihua.

     

    Trafic de poulet à la dioxineSelon les journaux Het Laatste Nieuws (flamand) et La Dernière Heure (francophone), un trafic de viande de poulet avarié entre l’Ukraine et l’Union Européenne ferait l'objet d'une enquête par la justice belge

    1400 tonnes de cette viande avariée ont été saisies en Ukraine et déjà quatre entreprises d'Allemagne, de Belgique, de France et des Pays-Bas sont impliquées dans ce trafic.

    Selon le MDRGF, qui s'est procuré le rapport officiel 2008 de l'UE sur les pesticides et qui porte sur les données de 2006 à paraître la semaine prochaine, la présence de pesticides a été décelée dans 49,5% des fruits, légumes et céréales produits dans l'UE en 2006, le plus haut niveau de contamination .

    Une vingtaine de substances entrant dans la composition des herbicides, fongicides et insecticides considérées comme cancérigènes, toxiques pour la reproduction ou ayant des effets perturbateurs sur le système endocrinien ont été, hier, interdites dans l'Union européenne par les eurodéputés des 27 Etats membres, à l'issue d'un compromis. Le texte entre en vigueur dès 2009. Il va sans dire que les géants de l'industrie chimique allemande, Bayer et BASF, font grise mine...

    Bon appétit !!!

  • On vous empoisonne mais pour les médias , si ça ne vient pas de Chine , cela n'est pas important

     

     Une des raisons pour laquelle je me suis lancé dans l'aventure de ce blog , est mon sentiment de révolte face à l'injustice et au mensonge. L'injustice dont est victime la Chine qui malgré tous ses efforts à pratiquer l'ouverture , à mener une politique évolutive afin d'endiguer la pauvreté est la cible de médias occidentaux qui choisissent de servir la propagande au détriment de l'information objective . Le mensonge , l'arme préférée de dalai lama , des quelques dissidents qui sont l'otage de puissances occidentales occultes.

     Comme pour la crise de la dioxine en Allemagne , le médicament Mediator,qui a fait près de 2000 morts en France cette affaire d'huile frelatée qui n'est pas sans rappeler l'affaire de l'huile frelatée espagnole qui fit des milliers de morts en Espagne , on entend guère la presse .

    La presse occidentale qui opte délibérément pour la propagande plus tôt que de nous informer.Ah s'il eut été question de produits ou médicaments chinois ; alors cette presse docile aux magnats de la presse occidentale aurait sorti l'arsenal et tiré à boulets rouges sur la Chine. Dans ces rédactions , on prend une lorgnette pour examiner ce qui se passe en Chine et de ce fait , l'événement en est grossi , dans les cas ci-dessus qui nous préoccupent , ils prennent la lorgnette , mais par l"autre bout , ce qui en minimise les faits .

     

     La marque Lesieur grossiste en huile, a acheté à vil prix un lot de 40.000 tonnes d’huile de tournesol ukrainienne(région de Tchernobyl).

    Exerçant son métier, cette société a revendu avec profit cette huile à d’autres multinationales de l’agroalimentaire. Un contrôle a posteriori a mis en évidence la présence frauduleuse, dans ce lot, d’huile minérale destinée à la lubrification des moteurs. Que croyez-vous qu’il arriva ? Ces empoisonneurs, dont l’avidité autant que la veulerie sont sans limite, ont néanmoins décidé d’utiliser sciemment cette huile pour composer leurs produits. Le pire, c’est qu’ils ont eu l’accord des autorités (françaises et européennes) qui ont décrété que tant que les produits n’en contenaient pas plus de 10%, personne ne devait tomber trop malade Ils ont 40000 tonnes à écouler, un peu plus de 5000 tonnes pour la France. Cela fait environ 100 grammes de saloperie par habitant à faire ingurgiter Attention : nombreuses marques concernées, à boycotter d’urgence ! Les produits les plus susceptibles de contenir de l’huile empoisonnée sont les suivants : - Lesieur, bien évidemment, puisqu’elle est à l’origine du problème, et toutes les marques du groupe : Fruit d’or Epi d’or Frial Isio 4 Oli Carapelli Saupiquet Toutes les marques du groupe Unilever http://www.unilever.fr/ourbrands/foods/default.asp Amora Planta Fin Maille Knorr Magnum Miko Mayonnaise Tarama Sauce Béarnaise Chips Vinaigrette allégée Surimi Céleri Rémoulade Soupe de poisson en conserve Poisson pané Paupiettes de veau Vous pouvez téléphoner au service consommateurs de Lesieur au 0 810 193 702 (tarif appel local) pour demander des précisions !

    La firme Lesieur se dit victime de rumeurs et a publié un communiqué qui ne semblre pas très rassurant sur la manière dont nous sommes prptégés par les instances européennes .

    Aujourd’hui, un certain nombre de rumeurs et d’affirmations erronées touchent nos entreprises et nos marques. S’il est normal que certains clients soient inquiets et souhaitent en savoir davantage, il faut remettre les choses en perspective et regarder la situation telle qu’elle est. Voilà pourquoi, en tant que directeur général délégué de Lesieur, j’ai souhaité prendre la parole sur ce blog, de manière simple, directe et accessible.

     

    Tomate LesieurSaipol et Lesieur ont été victimes, comme d’autres sociétés en Europe, d’une fraude organisée par certains fournisseurs ukrainiens, de l’huile minérale ayant été incorporée en faible quantité dans de l’huile de Tournesol. Dès que nous nous sommes aperçus de cette fraude, nous avons pu bloquer, en accord avec les autorités publiques françaises, la totalité des produits non conformes. Lorsqu’un défaut de conformité se présente, nous bloquons les produits, dans le respect de nos consommateurs. C’est notre devoir d’entreprise responsable, c’est mon devoir de chef d’entreprise.

     

    Nous avons, dans le même temps, fait procéder à des analyses des livraisons ukrainiennes antérieures et avons constaté qu’une de ces livraisons avait été l’objet de la même fraude. Nous avons immédiatement lancé la procédure de blocage. Aujourd’hui, pour éviter que de tels faits surviennent de nouveau, plusieurs procédures juridiques sont en cours afin de pouvoir établir clairement les responsabilités. L’Union Européenne a d’ailleurs interdit l’importation d’huile en provenance d’Ukraine.

     

    Un mot encore sur les prix. J’entends ici ou là que nous nous approvisionnons en Ukraine car l’huile y est moins chère. C’est faux. L’achat de l’huile de tournesol se fait sur la base d’un prix mondial, en fonction de l’offre et de la demande. Nous achetons en priorité des huiles françaises, mais sommes néanmoins obligés de recourir à des huiles ukrainiennes pour compléter nos approvisionnements.

     

    Nous avons donc agi en responsabilité, mais une fraude est complexe à détecter lorsqu’elle est sciemment organisée. Il est primordial pour nous de connaître en détail ce qui s’est passé. Même s’il n’y a pas de danger avéré en termes de santé publique, s’engager pour nos clients en faveur de la qualité implique des droits et des devoirs. A nous d’en tirer dès à présent toutes les conséquences en renforçant encore nos systèmes de contrôle et d’analyse. Améliorer encore ce que nous proposons à nos clients : voilà le but que nous poursuivons au quotidien.

    A ce communiqué monsieur Casabaldi a intérrogé monsieur Nouffert de Lesieur 

     Monsieur Nouffert,

    Avant tout merci pour votre volonté de transparence et, je l’espère, de dialogue.
    Merci aussi pour ces informations, même si nous les avions déjà en grande partie.Soyez sur que nous n’en voulons pas en particulier à votre marque ou à vos produits, mais plutôt à la DGCCRF, qui, selon nos informations, aurait toléré la commercialisation de produits contenant de l’huile de tournesol “coupée” à l’huile moteur (ou, comme vous le dites, “minérale”), sous prétexte qu’elle en contenait moins de 10% et que selon l’AFSSA, il n’y avait pas de danger avéré pour la santé humaine.Vous nous dites que vous avez “bloqué” certains produits.
    C’est une bonne chose, mais que signifie-t-elle exactement ?
    Avez vous retiré les produits en question de la vente ?
    Les avez-vous “rappelé” ?Vous voudrez bien comprendre que, danger ou pas, nous souhaitions être au minimum informés de ce que contient notre nourriture.En conséquence, auriez vous l’amabilité de bien vouloir répondre clairement aux 2 questions suivantes :- des produits contenant de l’huile minérale (quelle qu’en soit la quantité) ont-ils été ou non commercialisés ?
     certains de ces produits sont-ils susceptibles d’être encore disponibles à la vente ?

    D’avance merci.

    Monsieur Casaldi attend toujours une réponse à sa lettre zt ses inquiétudes légitimes restent sans réponse.

  • POURQUOI LES MEDIAS BELGES MINIMISENT LA POLLUTION A LA DIOXINE QUI S'AGGRAVE

    La pollution à la dioxine s'aggrave, le porc se révèle aussi pollué

     

    Comme pour la Belgique il y a quelques années , l"Allemagne tente de minimiser ce scandale. Il en va de même en France pour le moment et le scandale du médicament qui a fait plus de 2000 morts.

    Pourquoi les médias choisissent la voie de la propagande au lieu de donner une information exacte et proportionnée. Pour le moindre petit problème de marchandises venant de Chine , on sort l"artillerie lourde et on sort les gros titres. Dans les cas multiples et beaucoup plus graves venant d'Europe , ces médias minimisent l'ampleur du danger.

    Après les oeufs et les volailles, le scandale de la contamination à la dioxine en Allemagne a atteint la viande de porc. Des porcs présentant des quantités de dioxine supérieures à la limite tolérée ont été découverts dans un élevage de Basse-Saxe, ont annoncé mardi les autorités allemandes, selon l'AFP.

    Plusieurs centaines de porcs issus de cet élevage de Basse-Saxe également touché ont été abattus. "Les animaux vont devoir être tous abattus et leurs carcasses seront brûlées", a dit le porte-parole du ministère de la Consommation de Basse-Saxe.

    Une enquête judiciaire a été ouverte pour déterminer la cause de cette contamination. Des responsables européens ont fait savoir lundi que des aliments contaminés avaient été importés en France et au Danemark.

     

     

     

     

  • Dioxine: produits contaminés en GB et Hollande

    Des produits contaminés à la dioxine venant d"Allemagne se retrouvent en Grande-Bretagne et en Hollande sous l'indifférence des médias belges . Si ces produits fussent venus de Chine alors nous aurions eu droit aux unes des quotidiens et aux journaux parlés et TV de la RTBF qui est plus apte à diffuser de la propagande... anti-chinoise qu'à informer ses auditeurs et téléspectateurs .

    Communiqué de l'AFP et publié par le journal français "Le Figaro":

    La Grande-Bretagne a été informée aujourd'hui de la présence sur son territoire de produits réalisés avec des oeufs potentiellement contaminés à la dioxine en Allemagne, a annoncé la Commission européenne.

    Les autorités britanniques ont entrepris de retrouver ces produits et de les bloquer en attente de savoir si les oeufs utilisés avaient été contaminés, a expliqué Frédéric Vincent, porte-parole du commissaire à la Santé John Dalli. La traque aux oeufs contaminés lancée par l'Allemagne le 28 décembre s'élargit donc chaque jour un peu plus.

    L'alerte concernait au départ les fermes et exploitations agroalimentaires utilisatrices de graisses alimentaires contaminées à la dioxine provenant du groupe Harles und Jentzsch dans deux Etats régionaux allemands. Huit sont aujourd'hui touchés. Puis les autorités allemandes ont informé hier la Commission et leurs partenaires de l'exportation aux Pays-Bas de 136.000 oeufs, soit neuf tonnes, provenant des exploitations des Etats en proie à la contamination. Ces oeufs étaient destinés à l'industrie de transformation.

    Un premier lot de 86.000 oeufs, soit six tonnes, mélangés à d'autres oeufs aux Pays-Bas a donné 14 tonnes de produits transformés, exportés le 12 décembre vers le Royaume-Uni. La Commission européenne ignore pour le moment quels produits sont concernés : mayonnaise, pâtisseries, shampoings... L'identification est du ressort des autorités britanniques.

    Un deuxième lot de 50.000 oeufs, soit trois tonnes, exporté le 15 décembre et mélangé à 14 tonnes d'autres oeufs aux Pays-Bas, a débouché sur trois lots. Un de ces lots est aujourd'hui congelé aux Pays-Bas et il sera analysé pour déterminer s'il a été contaminé à la dioxine et dans quelles proportions. Personne ne sait à ce jour ce que sont devenus les deux autres lots.

    La Commission européenne se veut rassurante. Si les 136.000 oeufs ont été contaminés, cette contamination "sera faible" et les mélanges "devraient l'avoir diluée", affirment ses experts. L'analyse des graisses alimentaires a montré un niveau de 12 à 16 pictogrammes de dioxine par gramme de graisse, soit trois à quatre fois supérieurs aux taux autorisés de trois pictogrammes. La dioxine est un poison chimique et ne disparaît pas.
    Tout est fait pour essayer d'étouffer ce scandale . Quand on voit la réaction des médias belges pour le moindre problème en Chine , on voit bien que le but de ces médias est de présenter la Chine sous un signe négatif. La population belge comme celle des autres pays occidentaux est manipulée et mal informée voir désinformée.


  • Scandale à la dioxine en Allemagne , la presse belge silencieuse , cela ne sert pas sa propagande antichinoise

    Mille élevages de poules pondeuses, de dindes et de cochons du nord de l’Allemagne ont été fermés ces derniers jours après la détection de dioxine dans des œufs. La contamination serait partie d’un fabricant du nord de l’Allemagne, Harles & Jentzsch. Ce dernier aurait livré aux éleveurs de l’alimentation pour animaux contaminée à la dioxine.

    Mais lui-même aurait reçu l’acide gras contaminé en dioxine d’un commerçant hollandais qui s’était fourni auprès d’un fabricant allemand de biodiesel. Au total, c’est finalement 3 000 tonnes de graisses alimentaires contaminées à la dioxine qui ont été livrées à une vingtaine de producteurs d’alimentation animale dans cinq Länder allemands.

    Tout comme les médicaments français qui ont fait plus de 2000 morts ,(voir mon article du 20/12/2010 http://wang888.skynetblogs.be/archive/2010/12/20/un-medicament-francais-responsable-de-la-mort-de-2000-person.html

    ce scandale de la dioxine ne semble pas émouvoir la presse et les médias belges plus prompts à souligner les petits problèmes qu'a connu la Chine.

    Je demande aux médias comme la RTBF et la presse belge de cesser toute propagande et d'essayer d'informer de manière objective.

    En Chine , quand il y a un danger alimentaire , la population est immédiatement alertée, et les responsables , quelque soit leur poste , sont châtiés durement et justement .

    Quelle sanction a prise la justice belge contre les responsables du scandale de la dioxine?

    Il faudra que médias et presse belges balaient devant leur porte.

  • BOEUF IRLANDAIS CONTAMINE APRES LE PORC

    L'on craint que la contamination du porc irlandais se soit propagée au boeuf

      

          LONDRES, 9 décembre -- L'on craint que la  contamination à la dioxine qui touche la viande du porc irlandais ait également infecté le boeuf du pays après que des test  effectués sur des bovins aient révélé des taux illégaux de  produits chimiques, a rapporté Sky News mardi. 

         Trois fermes bovines ont été reliées à la contamination, des  PCB ayant été trouvés dans les 11 troupeaux testés, a confirmé le ministre de l'agriculture Brendan Smith.  

         Pourtant, Smith a affirmé qu'en comparaison des taux de PCB  (polychlorobiphényles) trouvés dans le porc, 200 fois supérieurs  au taux maximum, les taux trouvés dans le boeuf, de 2 à 3 fois la  normale, étaient moins inquiétants.  

         Des responsables ont déclaré que les animaux contaminés qui  avaient mangé de la nourriture infectée avaient été retirés de la chaîne alimentaire. 

         Les responsables sont dans l'attente des résultats des tests  effectués sur les animaux de 34 autres fermes ayant reçu de la  nourriture contaminée.  

         L'industrie du boeuf est le plus large et plus important  secteur agricole d'Irlande et génère 2, 1 milliards de livres par  an. 

         Depuis que des dioxines causant des cancers ont été trouvées  dans le porc irlandais, les produits ont été rappelés de 21 pays.  

         Moins de trois jours après que la crise se soit déclenchée,  plus de 1700 personnes travaillant dans les fabriques de porc ont  perdu leur emploi, après qu'un total de 56 fermes d'Irlande et  d'Irlande du Nord  aient été reliées à la contamination.  

         Mais il n'y a actuellement aucun plan de retrait du boeuf  des rayons, selon les responsables