dialogue

  • Le Dialogue stratégique et économique sino-américain s'achève avec des résultats substantiels

    La Chine et les Etats-Unis ont achevé vendredi leur quatrième Dialogue stratégique et économique, atteignant des résultats substantiels dans ces domaines.

    Quand on lit les communiqués respectifs et que nous lisons entre les lignes , on comprend que les autorités chinoises ont engrangé de substantiels bénéfices , fort de leur position grâce à une Chine forte. Habiles négociateurs , l'affaire  Chen Guangcheng est pour eux tombée à point . Ils laissent les Américains discourir sur ce dissident Pro Vita , de peu d'importance et pratiquement inconnu en Chine ,si ce n'est dans sa campagne . Ils laissent madame Clinton s'étendre sur le cas de Chen , dont le plus comique fut son coup de fil depuis la Chine  passé en directe au Sénat américain dans le but d'être médiatisé largement .

    En contrepartie , les autorités américaines reconnaissent la Chine comme le grand partenaire pour gérrer la région asiatique et surtout il faut comprendre que les Américains ne contrediront pas la Chine dans ses affirmations sur les ïles que lui contestent le Vietnam , les Philippines et le Japon.

    Le président chinois Hu Jintao, le Premier ministre Wen Jiabao et le vice-Premier ministre Li Keqiang ont rencontré vendredi la secrétaire d'Etat américaine Hillary Clinton et le secrétaire américain au Trésor Timothy Geithner.

    M. Hu a salué les "résultats positifs" du dialogue et a appelé les deux parties à tirer pleinement profit de ces pourparlers pour renforcer la communication et la coopération stratégiques et développer la confiance mutuelle.

    M. Wen a exprimé son souhait de voir les deux parties établir un plan à long terme pour la coopération bilatérale en mettant l'accent sur les secteurs de l'économie, du commerce, des finances et des investissements.

    M. Li a proposé que les deux pays renforcent la coordination en matière de politique macro-économique et encouragent la coopération pragmatique dans tous les domaines, afin de promouvoir le développement économique des deux pays et du reste du monde.

    Le conseiller d'Etat chinois Dai Bingguo a indiqué que le thème fondamental du quatrième Dialogue stratégique et économique sino-américain était la construction d'un type nouveau de relations entre la Chine et les Etats-Unis.

    Lors d'une réunion avec des chefs d'entreprises, les représentants spéciaux des deux parties se sont engagés à oeuvrer ensemble afin d'optimiser l'environnement d'investissement pour les entreprises chinoises et américaines.

    Le vice-Premier ministre chinois Wang Qishan a indiqué que les suggestions sincères émises par les entreprises des deux pays renforceraient la compréhension mutuelle.

    Ces deux jours de dialogue ont débouché sur la signature de plusieurs accords importants entre les deux parties.

    La Chine et les Etats-Unis ont publié une liste complète des résultats obtenus sur le plan stratégique ainsi qu'une fiche conjointe détaillée concernant l'aspect économique du Dialogue stratégique et économique 2012.

    Dans le domaine stratégique, les deux parties se sont accordées à promouvoir les échanges de haut niveau, à renforcer le dialogue et la consultation, à traiter conjointement les défis régionaux et internationaux, à développer la coopération bilatérale et à élargir la coopération dans les domaines du changement climatique, de l'énergie, de l'environnement et des science et technologies.

    La Chine et les Etats-Unis ont également décidé d'organiser le prochain cycle de consultations sur les affaires de l'Asie-Pacifique au cours du deuxième semestre de cette année, selon le document des résultats.

    Le quatrième Dialogue stratégique et économique sino-américain avait débuté jeudi matin à Beijing. Le dialogue était conjointement présidé par le vice-Premier ministre chinois Wang Qishan et le conseiller d'Etat Dai Bingguo, représentants spéciaux du président chinois Hu Jintao, ainsi que par la secrétaire d'Etat américaine Hillary Clinton et le secrétaire américain au Trésor Timothy Geithner, représentants spéciaux du président américain Barack Obama.

  • WEN JIABAO REPOND AUX QUESTIONS DES INTERNAUTES

    Le PM chinois dialogue en ligne avec les internautes
    F200902281506192533522745[1]

    Le Premier ministre chinois Wen Jiabao a dialogué en ligne avec les internautes samedi à 15H00 sur deux portails d'information du gouvernement.

    Ces deux portails, www.xinhuanet.com et www.gov.cn,ont interviewé conjointement le Premier ministre Wen, et la conversation a été retransmise en direct en format texte et vidéo.

    Le site Internet de l'agence Xinhua (Chine Nouvelle), www.xinhuanet.com,a invité les internautes à poser des questions à M. Wen sur le Forum du développement, forum.xinhuanet.com. Le Premier ministre chinois a répondu à certaines de ces questions.

    Le site Internet a conseillé de limiter le nombre de caractères de chaque question à 100 pour assurer un flux continu en ligne.

    Selon le Centre d'information du réseau Internet de Chine, le nombre d'internautes chinois a dépassé les 300 millions en janvier, soit 23,8% de la population, se plaçant ainsi au premier rang mondial.

    Le président chinois Hu Jintao avait dialogué avec le public sur le forum Qiangguo en juin dernier, un forum virtuel populaire relevant du Quotidien du Peuple du Parti communiste chinois (PCC). M. Hu a indiqué qu'à travers les internautes, il avait pu s'informer des préoccupations du peuple.

    Dans un discours adressé aux membres du Bureau politique du Comité central du PCC en janvier 2007, M. Hu, également secrétaire général du Comité central du PCC, a demandé aux officiels d'améliorer leur capacité de naviguer sur Internet et de bien utiliser cet outil afin d"'améliorer l'art de la gouvernance."

    M. Wen a également indiqué qu'il était à l'écoute des opinions et des conseils du public sur Internet.

    Les internautes chinois ont posé des dizaines de milliers de questions et offert des conseils au Premier ministre Wen sur plusieurs portails d'information chinois, qui organisent souvent des programmes spéciaux avant les sessions annuelles du corps législatif et consultatif politique suprême du pays.