danse

  • "Gangnam Style", pour la première fois une danse asiatique, phénomène de mode, déferle sur les USA et maintenant l'Europe!!!(voir le clip)

     中国要阅读的文章:

    Reading the article in English:http://fp.reverso.net/wang888-skynetblogs/6206/en/archive/2012/11/04/gangnam-style-pour-la-premiere-fois-une-danse-phenomene-de.html

    Pour la première fois , une danse originaire d'Asie crée la mode en Amérique et bientôt en Europe. Phénomène de mode en Corée d'abord ,puis en Chine , la mode a rapidement franchit le Pacifique pour déferler sur l"Amérique et s'apprete à faire de même en Europe.

    psy_2349018b.jpg

    Une soudaine notoriété pour le chanteur sud-coréen PSY, qui a fait le buzz sur la toile avec son clip « Gangnam Style ». Plus de 200 millions d'internautes l'ont visionné sur Youtube.

    Grâce à son rythme simple mais addictif et à son humour, le clip s'est classé 2e au récent classement hebdomadaire «hot 100» de Billboard, meilleur classement Billboard pour un artiste sud-coréen. Le chanteur PSY a été invité à plusieurs programmes vedette de la télévision américaine NBC, dont « Today » et « The Ellen DeGeneres Show ».

    La chorégraphie de PSY, qui consiste à se déhancher en imitant un cavalier sur sa monture, est aujourd'hui massivement reprise par ses fans dans le monde entier.

    Gangnam est le nom d'un quartier huppé du sud de Séoul.

     

     

    En Chine,les copies de Gangnam Style suscitent des préoccupations sur la créativité

     

    123808199_121n.jpgSur Youku.com, un des plus gros sites Web chinois de médias, plus de 4 000 vidéos tournées dans les écoles, les parcs et même dans des mariages ont été mis en ligne peu de temps après que le single du rappeur Psy, 34 ans, eut été en tête du hit-parade aux États-Unis et au R-U.

    La version la plus populaire présentant des jeunes femmes en bikini et des hommes à moitié nus criant « à la chinoise » a été visionnée plus de 9,26 millions de fois sur le site - environ quatre fois autant que l'original.

    La vidéo originale met en vedette Psy qui exécute une danse comique à cheval dans divers endroits de l'arrondissement Gangnam de Séoul.

    Dans des certaines vidéos tournées dans des universités, on peut voir les étudiants faisant leur « invisible danse à cheval » dans les ascenseurs, ce qui a choqué les professeurs et d'autres passants.

    Mais les copies chinoises semblent avoir suscité plus de critiques que d'éloges, soulevant la question de la raison pour laquelle la Corée du Sud peut produire une exportation musicale si populaire, alors que la Chine ne peut que la copier.

    « Le pays n'a-t-il rien d'autre à montrer fièrement au monde et ne faire que changer le mot « Gangnam » en « Chine » pour que le single devienne sa propre création ? » pouvait-on lire dans un commentaire en ligne.

    Un autre a dit : « En fait, je me sens bizarre d'entendre des paroles en chinois et de voir des filles à moitié nues. Pourquoi suivons-nous toujours la tendance, raillant les autres et faisant de bonnes copies « shanzhai », plutôt que de créer d'excellentes vidéos ? »

     

     Shanzhai » fait référence aux tristement célèbres produits chinois contrefaits, la plupart du temps des copies d'articles populaires comme les iPhone.

    Selon le sociologue Gu Xiaoming, professeur à l'université Fudan, la tendance de copier les autres était prévisible dans l'environnement culturel actuel en Chine qui, dit-il, fait peu pour encourager la créativité.

    « Cette danse est très facile à apprendre, certaines des paroles peuvent être mémorisées facilement, et le chanteur a un aspect aimable et simple qui incite les Chinois à participer et à créer leurs propres versions », a déclaré M. Gu.

    Ce dernier a comparé « l'invisible danse à cheval » à la danse de traditionnelle chinoise avec tambour à la taille, mais selon lui, cette dernière ne pourrait avoir une popularité mondiale, car elle est difficile à apprendre.

    Selon lui, les émissions de télévision pour enfants se concentrent à leur montrer le monde adulte, souvent à des époques anciennes, plutôt que de leur inculquer le désir d'être original et créatif.

     

     

    Cette déferlante Sud-coréenne sur la Chine, me rappelle quand en 2009 , toute la Chine était scotchée sur son écran tv pour regarder des soaps coréens qui ont autant de succès en Chine que les séries américaines en Europe.

    J'ai présenté , à l'époque , le feuilleton qui avait le plus de succès : La vie en Rose , et dont le thème musical était la chanson d'Edith Piaf qui du coup eut une nouvelle vie en Chine plus de 50 ans après sa création.

     

  • Yang Liping, femme d'exception, symbole de la diversité ethnique de la Chine

    20091231舞...pps Cliquez sur ce lien pour voir un magnifique diaporama de cette dame hors norme dont on a peine à croire qu'elle est née en 1958 . La vidéo date de 2008.

    En ce jour de la femme , je vous présente une femme d'exception , une des danseuses les plus célèbres de Chine:

                                                                Yang Liping

     

     

    2005_China_liping.jpgRéputée pour ses danses typiques de l’ethnie Dai, dont le public pense souvent à tort qu’elle est originaire, Yang est née dans le département autonome des Bai localisé à Dali dans la province du Yunnan.
    A l’âge de 9 ans, Yang Liping a déménagé avec toute sa famille au Xishuangbanna où elle a intégré à 13 ans, grâce à son don pour la danse, la troupe de chants et de danses régionale de l'ethnie Dai. Le rôle principal qu’elle a interprété dans le ballet Dai intitulé L’âme du paon l’a alors rendue célèbre. En 1988, elle est entrée dans l’Ensemble central de chants et de danses des Nationalités de Chine. Elle gagne des prix de réalisation et d’interprétation pour la danse
    Depuis, les chorégraphies de Yang Liping sont souvent diffusées sur le petit écran.
    ‘‘Je me suis naturellement intéressée à la danse’’, dit Yang Liping lors d’une interview. ‘‘L’ethnie Bai voue un véritable culte à la nature, à l’origine de la vie et l’exprime notamment à travers les danses et les chants’’. On retient effectivement de ses danses, les silhouettes mouvantes de l’arbre, du poisson, de l’oiseau et du serpent évoqués dans sa danse Clair de lune. Yang nous invite dans un royaume féerique peuplé d’animaux avec qui elle communique et auxquels elle donne vie grâce à son émouvant langage corporel.

     

                     Entre 2004 et 2008, Yang Liping met  en scène et danse les chorégraphies : "Dynamic Yunnan", "Echos de Shangri-la» et «Mythe du Tibet».  "Son du Yunnan" de Yang Liping,  nous permet de voir le merveilleux côté de la diversité ethnique de Chine et de s'approcher de la nature.

     

     

    Yang Liping

    "Les gens devraient se calmer et écouter le son de la nature et de la vie. Vous pouvez sentir l'harmonie entre l'humain et la nature lorsqu'un homme et une femme jouent une pièce de bambou sur scène. Le sentiment est pur. Il appartient à la vie même."

    Le Son de la Nature représente les souvenirs d'enfance de Yang Liping : une relation harmonieuse entre les humains et la nature. Une forte force de vie est exprimée à travers le thème de la maternité. Yang elle-même apparaît dans 3 pièces. Dans l'une d'elles, elle joue une femme enceinte donnant naissance, et elle termine la pièce en dansant avec sa nièce qui joue le rôle de sa fille.


    Yang Liping

    "Aider une femme à accoucher est une des plus vielles coutumes au Yunnan. Quand une femme accouche, toutes les femmes du village jouent des tambours pour l'encourager et montrer leur soutien. L'esprit d'équipe, la gentillesse et avoir soin les uns des autres sont des attitudes extrêmement nécessaires aujourd'hui."

    Différents des autres acteurs qui jouent leurs parties, ces jeunes hommes et femmes vivent leurs parties. Ils ont tous été choisis par Yang Liping dans les montagnes et les rizières. La danse fait partie de leur vie. Ils vivent leurs rêves et frustrations sur scène.

     

     

     

     

    Au gala du nouvel an  2012 à CCTV, un programme de danse effectué par la célèbre danseuse chinoise Yang Liping a impressionné les téléspectateurs et les internautes chinois qui ont applaudi autant sa beauté que sa performance.

     

     

  • Le Ralpa , danse traditionnelle tibétaine

    Le Ralpa est une danse traditionnelle du Nord et de l'Est du Tibet qui existe depuis plus de mille ans. Mais comme beaucoup d'autres arts traditionnels, cette danse a un peu disparue au cours du temps. Heureusement, certains danseurs tentent aujourd'hui de la faire revivre.

    Cette danseuse s'appelle Nyima Metog. Elle a grandi dans les prairies du nord-Est du Tibet.

    Elle a toujours espéré pouvoir porter sur scène la danse de son pays natal, d'une manière nouvelle et magnifique.

    Les heures de répétition peuvent être difficiles pour Nyima Metog. Mais son rêve de faire un spectacle de danse Ralpa la motive. Elle a très envie de donner une nouvelle vie à cette ancienne forme d'art.

    Nyima Metog
    "C'est très différent. C'est pourquoi je veux faire ça. La danse Ralpa bouge au rythme des tambours; les baguettes de tambour symbolisent la sagesse, comme si c'était un stylo qui écrivait quelque chose. Notre performance de tambour et de danse nécessite des mouvements de tout le corps."

    Le nouveau spectacle de danse Ralpa avait déjà été répété des centaines de fois. Mais Nyima Metog sentait qu'il manquait toujours quelque chose.

    Elle a donc fait un voyage spécial à Chengdu pour ressentir la simplicité et le charme de la danse Ralpa.

    Nyima Metog

    "J'adore danser. Je suis reconnaissante à mes ancêtres qui nous ont laissé une si splendide culture. En tant qu'artiste, je vais faire de mon mieux, même si je ne suis pas sûre de réussir. La vie est courte, et je vais créer aussi longtemps que je le pourrai. Quand ça se passe bien, je suis heureuse."

    Sur la route de l'art, la créativité et les progrès sont comme la pratique du bouddhisme : très ardues.


     

  • LA CULTURE HAKKA

    Un opéra-danse Hakka à Beijing

     

     

    Quand on parle de la culture Hakka, les gens pensent à ces airs folkloriques et à ce peuple vivant dans ces rustres habitations rondes du Fujian. Pour davantage promouvoir cet élément du Patrimoine mondial, l'opéra-danse "Le Charme des habitations de terre" va être produite au Centre National des Arts Scèniques de Beijing. A Hei vous montre les coulisses de ce spectacle prometteur.

    Les Hakkas sont des Hans , l'ethnie majoritaire chinoise, qui vivent dans le sud de la Chine .Ils  se considèrent comme les lointains descendants de réfugiés originaires des provinces du Hena, du Shanxi et du nord du Hubei dont ils furent chassés .



    "Le Charme des habitations de terre" nous narre l'histoire de la vie de ce peuple tellement travailleur, les Hakkas. Ce spectacle nous dépeint le processus si difficile de migration des plaines centrales de la province du Henan vers la province côtière de l'Est, le Fujian.On trouve des Hakkas partout où il existe une diaspora chinoise .

    Parmi les hakkas célèbtres ont trouve  Deng xiaoping , Li Peng , la famille Song : Song Jiashu et ses célèbres filles, Song Ailing, Song Qingling et Song Meiling .

    Le spectacle montre comment le peuple a bâti des habitations de terre et a transmis aux autres générations son savoir-faire.

    Lai Yongsheng Directeur

    "La mise-en-scène et la conception de cette opéra-danse sont censées montrer la merveilleuse vie primitive du peuple Hakka. Les chansons folkloriques donnent à entendre la saveur locale des Hakkas."

    La plupart des acteurs sont Hakkas, ce afin de représenter au plus près leur vie originale. La musique utilisée a été sélectionnée avec soin parmi le répertoire impressionnant des Hakkas.



    "Le Charme des habitations de terre" est l'occasion ou jamais de s'intéresser à la culture de cette minorité ethnique. La représentation aura lieu le 20 février au CNAS de Beijing.

     

  • Le lac des cygnes par le Grand Cirque d'État chinois.

      

  • YANG LIPING DANSE MOON SOLO(EN VIDEO)

    Dans mon article "les mysteres du Tibet"je vous ai présenté la merveilleuse YANG LIPING. La voici en vidéo dans  MOON  SOLO.  LIPING FAIT PARTIE DE LA MINORITE DAI,DU SUD-YUNNAN

  • LES MYSTERES DU TIBET.

    Les mystères du TibetF200811281516422377026604[1]
    Yang Liping

    Du 26 au 30 novembre, la pièce « les mystères du Tibet » a été de nouveau montée au Théâtre Poly de Beijing, offrant aux spectateurs un panorama sur la culture tibétaine au travers de danses, de chants ou bien encore de musiques typiquement tibétains.

    Créé conjointement par Yang Liping, danseuse étoile chinoise, et Rongzhong Erjia, danseur professionnel tibétain, « les mystères du Tibet » raconte les tribulations d'une femme âgée au long de son pèlerinage qui durera trois ans et la mènera de la province du Sichuan jusqu'au Tibet.

    D'après ce que l'on rapporte, l'équipe de création de la pièce a mis plusieurs années pour collecter les matériaux et trouver l'inspiration. Plus de 3000 costumes traditionnels ainsi que des instruments musicaux tibétains ont été présentés à cette occasion au grand public dans le but de montrer la vie quotidienne, les us et coutumes et la religion du peuple tibétain, ainsi que de produire un effet théâtral le plus réaliste possible.

    La pièce a rencontré un grand succès lors de sa tournée en Chine en 2007.

    F200811281516391333250412[1]