dang xion

  • UN TIBET QUI GAGNE.

    Tibet : Dang Xiong se transforme en Evian-les-Bains chinoise
    F200903170833272643113504[1]

    La Société de l'eau minérale 5100 du Tibet, l'entreprise moderne la plus haute du genre, est de plus en plus réputée mondialement, notamment après l'ouverture de la ligne ferroviaire Qinghai — Tibet, ainsi qu'avec son produit estampillé « Eau minérale écologique du plus haut plateau du monde ». Selon Mme Wang Hong, directrice exécutive de l'entreprise, la société envisage de créer, avec le concours des autorités locales (administrative et du chemin de fer), un Évian-les-Bains à la chinoise, en vue de valoriser ses très riches ressources naturelles en eau minérale et la marque 5100.

    Le district Dangxiong, où se situe l'entreprise, couvre une superficie de plus de 10 000 km2 avec Nam Co, le lac le plus large du Tibet, au pied des monts neigeux Nyainqentanglha. La source glacière de l'eau minérale se situe dans une vallée de 5100 m d'altitude. Les autorités locales ont trouvé un investissement de 500 millions de yuans il y a quelques années pour lancer le projet 5100. Aujourd'hui, en tant qu'une des cinq meilleures sources d'eau de Chine, la marque 5100 a rapidement gagné une part de marché relativement importante. L'entreprise a contribué, depuis 2007, 20 millions de yuans d'impôt aux gouvernements et a créé près de 300 emplois pour les locaux, majoritairement des Tibétains.

    Le revenu fiscal local s'est significativement accru grâce au fonctionnement de l'entreprise et le gouvernement local s'est également décidé à apporter tout son soutien à l'entreprise et à la chaîne industrielle attachée, et à réaliser, par là, le développement persistant de l'économie locale.

    Avec une source au pied des Alpes, Évian-les-Bains, une toute petite ville française, s'est transformé en un lieu et une marque célèbre pour son eau minérale, a indiqué Mme Wang. Il s'agit d'un exemple tout à fait encourageant pour les habitants de Tangxiong de la façon de transformer leur bourg, en mettant en valeur, outre l'entreprise 5100, toutes leurs ressources naturelles telles que les sources minérales et thermales, la culture ethnique et religieuse, voire même les mythes et légendes, comme modèle économique phare du nord du Tibet.