culture chinoise

  • La Chine fête Noël mais la ville de Wenzhou interdit les célébrations de Noël dans les écoles

    aa 4335.JPG

    Pour Noël, Shenzhen troque ses palmiers pour des centaines de sapins qui ornent

    les rues, les centres commerciaux et les restaurants.

    A la veille de Noël, des alertes d’embouteillage ont été émises dans de nombreuses villes à travers toute la Chine, une fête qui devient de plus en plus populaire dans le pays. Des embouteillages sont attendus dans les zones autour  des bars et principaux quartiers commerçants, ainsi que des églises.

     

    A Xi'an, dans la province du Shaanxi (centre de la Chine), la police a annoncé de nouveaux plans de contrôle de la circulation dans les zones d’activités importantes de la ville pour faire face aux aux possibles encombrements.

    aa 4487.JPG

    A Beijing, les églises sont bondées. Chez nous , à Shenzhen, la fête a un côté profane et commercial, mais en est-il différemment  en Europe?

    Noël est célébré par un nombre croissant de personnes en Chine, qui voient ce moment de fête plus comme une occasion pour des rencontres et du shopping, sans aucun lien religieux.

     

    Cet événement est devenu une activité commerciale annuelle majeure, ou l’on voit de nombreuses rues et grands magasins qui sont parés de mille lumières, décorés d'arbres de Noël, et de Pères Noël.

    Pour les plus jeunes, cette période est l'occasion d'offrir des cadeaux, se réunir avec des amis et d’organiser une fête de Noël.

    aa 4345.JPG

    Oui, c'est bien Shenzhen, pour l'occasion, le parc Windows of the world célèbre Noël et brille de ses illuminations.

    Une ville située dans l'est de la Chine a interdit toutes les activités de Noël dans les écoles et maternelles.

    La ville de Wenzhou, dans la province du Zhejiang, a déclaré que cette décision visait à inciter les écoles à mettre en avant les fêtes traditionnelles chinoises. Cette ville ne vous dit probablement rien, mais la grande majorité des Chinois que vous croisez ç Bruxelles ou Paris, viennent de cette ville ou de cette région.

    "Aucune école secondaire, primaire ou maternelle ne pourra organiser des activités ou des fêtes sur le thème de Noël," selon un communiqué publié par les autorités de la ville chargées de l'éducation, ajoutant qu'il y aurait des inspections pour vérifier l'application de cette décision.

    L'interdiction de célébrer Noël ne vise pas à réprimer toutes les fêtes occidentales, mais à maîtriser l'engouement pour ces fêtes et attacher plus d'attention aux fêtes chinoises, a indiqué Zheng Shangzhong du bureau de l'éducation de la ville.

    Les écoles ont plutôt la vocation d'expliquer aux élèves le sens des fêtes traditionnelles telles que la Fête des lanternes, la Fête des bateaux-dragons ou la Fête du Printemps, a-t-il rajouté.

    Célébrer Noël est devenu trop populaire parmi les jeunes chinois selon eux. Cette fête chrétienne représente une chance de faire les magasins et de faire la fête avec des amis et proches , cela stimule la consommation intérieure ,ce qui est un souhait du gouvernement chinois, mais les partisans de la culture traditionnelle chinoise y voient une menace d' intrusion culturelle.

     

    aa 4501.JPG

  • Les symboles culturels chinois les plus importants aux yeux du monde

    En tant que pays ayant une histoire de plus de 5 000 ans, la Chine est certes riche en termes de culture et de civilisation, mais qu'est-ce qui représente le mieux ce pays ?

    Voici une liste des 10 symboles culturels chinois les plus importants :

    FOREIGN201405261637000061694288852.jpg

    Confucius (551-479 avant JC) était un professeur et un philosophe de la période historique des Printemps et Automnes. La philosophie de Confucius met l'accent sur des valeurs de la morale individuelle, comme l'humanité, la justice, l'étiquette, la sagesse et la sincérité. Les principes de Confucius sont d'une grande importance dans les traditions et les croyances communes chinoises.

    FOREIGN201405261638000033964959734.jpg

    Le dragon : c'est une créature légendaire, qui présente typiquement des traits serpentins ou reptiliens. Le symbole du dragon est souvent utilisé sur les objets destinés aux anciens empereurs de Chine, comme les sièges ou les vêtements. Il est considéré comme une représentation du pouvoir.

    FOREIGN201405261638000183456980112.jpg

    La médecine traditionnelle chinoise (MTC) : développée en Chine, la MTC a une tradition datant de plus de 2 000 ans, et se présente sous diverses formes comme la phytothérapie, l'acupuncture, les massages, l'exercice (qigong), et la thérapie diététique.

    FOREIGN201405261638000419079619603.jpg

    La porcelaine : il n'est pas exagéré de dire que la Chine peut être considérée comme le berceau de la porcelaine. Elle est populaire grâce à des qualités comme son faible coût et son étanchéité. En outre, la diversité de la porcelaine représente la sagesse du peuple chinois dans l'art.

    FOREIGN201405261639000066112681091.jpg

    L'Opéra de Pékin : il est considéré comme la quintessence de la Chine. En tant que plus grande forme d'opéra chinois, il peut s'enorgueillir de beaucoup de « premières » places au sein des drames chinois : l'abondance des répertoires, le nombre d'artistes, les troupes d'opéra et les spectateurs.

    FOREIGN201405261639000166638113609.jpg

    Le kung fu ou wushu : cet art martial est composé d'un certain nombre de styles de combat qui se sont développés au cours des siècles en Chine.

     

    2014-01-13 12.09.59.jpg

    Les caractères chinois : ils sont utilisés par le peuple le plus nombreux du monde. Outre le fait que c'est un outil d'enregistrement de la civilisation chinoise, c'est aussi une forme d'art -la calligraphie chinoise qui a de nombreux amateurs en et hors de Chine.

    sans-titre.png

    Le panda géant : considéré comme l'un des trésors nationaux de la Chine, cet animal est proche de l'extinction. Aujourd'hui, il y a moins de 2 000 pandas géants vivant dans le monde.

    FOREIGN201405261640000032555629712.jpg

    La Grande Muraille : un célèbre et vieux dicton dit : « Celui qui n'est jamais allé à la Grande Muraille n'est pas un brave ». La Grande Muraille, l'une des plus grandes merveilles du monde, est une destination incontournable lors d'une visite en Chine.

     

    culture chinoise,calligraphie,grande muraille,porelaine,dragon,confucius,kong fuzi,médecine chinoise,opera de pekin,kung fu,wushu,panda geant

     

  • C'est le dalai lama qui extermine la culture du Tibet

    En novembre 2011, le 14e dalaï-lama a déclaré au Japon que la raison des auto-immolations de moines tibétains était "la politique de la Chine visant à exterminer la culture tibétaine".

    Sur "la culture tibétaine", le dalaï-lama recourt à la logique suivante : la culture du Tibet est la culture du bouddhisme tibétain, la culture du bouddhisme tibétain est la culture de la Secte Guélougpa (la secte dite des "bonnets jaunes" du bouddhisme tibétain dont fait partie le dalaï-lama), tandis que le dalaï-lama a le dernier mot dans la Secte Guélougpa.

    En d'autres termes, tout ce qui va à l'encontre du dalaï-lama est considéré par lui comme "une extermination de la culture tibétaine". Quelle idée ridicule! Le dalaï-lama se croit encore propriétaire de serfs, avec le Tibet comme sa propriété personnelle et le peuple tibétain ses esclaves.

    Un érudit a indiqué que la soi-disant "culture tibétaine exterminée" se réfère au privilège absolu des figures religieuses. Aux yeux du dalaï-lama, le fait que les Tibétains ordinaires maîtrisent la culture pourrait faire vaciller la hiérarchie rigide de la théocratie.

    En fait, la culture tibétaine réside non seulement dans la culture religieuse mais aussi dans la culture folklorique, non pas seulement la culture traditionnelle mais aussi la culture moderne, et non pas seulement dans la culture du groupe ethnique tibétain mais aussi dans les cultures d'autres groupes ethniques, tels que la culture confucéenne, la culture mongole et la culture mandchoue.

    La culture religieuse n'a jamais été le contenu unique de la culture tibétaine, et encore moins la "culture du dalaï-lama" ou la "culture Guélougpa". Le 14e dalaï-lama cherche tous les moyens possibles pour tromper le monde en faisant croire que développer la culture tibétaine c'est développer la culture Guélougpa. Ce qu'il fait est la pire "extermination de la culture du Tibet"!

    D'après l'auteur, "l'extermination de la culture tibétaine" selon le dalaï-lama montre son objectif dangereux : il cherche à satisfaire la demande des séparatistes tibétains et à remuer les forces occidentales pour faire pression sur la Chine" afin de réaliser son but de rétablir le servage au Tibet et de séparer celui-ci de la Chine.

  • La Chine est prête à partager sa richesse culturelle avec le monde

    A l'occasion de la Nouvel Année lunaire du Dragon, lundi, des artistes et des délégations culturelles chinois ont donné des représentations dans le monde entier.

    Ancienne civilisation connue pour son thé, sa céramique et sa soie, la Chine a attiré au cours des dernières décennies l'attention du monde grâce aux nouvelles tendances qu'elle a développées dans les domaines du cinéma, de la mode, des arts et de l'étude du chinois.

    Selon des chiffres officiels, plus de 500.000 personnes ont suivi les cours de langue chinoise proposés par 358 Instituts Confucius établis dans 105 pays et régions dans le monde.

    Par ailleurs, les représentations artistiques et les concerts de musique traditionnelle chinoise font souvent salle comble en Europe et en Amérique du Nord, selon les ambassades de Chine.

    Alors que la Chine est devenue la deuxième économie du monde, davantage de ressources financières se sont libérées au cours des dernières années pour soutenir l'épanouissement de l'industrie culturelle, à l'intérieur du pays comme à l'étranger.

    La culture chinoise ne se réduit plus à des antiquités rouillées exposées dans divers musées à travers le monde, ni à des descriptions romancées destinées au public étranger.

    C'est une culture chinoise plus dynamique et plus diversifiée, mélangeant subtilement l'ancien et le nouveau, la tradition et la modernité, qui part à la rencontre des publics étrangers.

    La Nouvelle Année, placée sous le signe ambitieux de ce symbole magique de l'Asie qu'est le Dragon, est appelée à devenir l'année de la montée spectaculaire de la culture chinoise sur la scène internationale.

    En octobre, le gouvernement chinois a annoncé un plan national destiné à soutenir l'industrie culturelle, visant à faire augmenter sa contribution au PIB chinois de 3% à 5% d'ici 2016.

    Les sommes importantes investies par le gouvernement, les technologies de pointe et l'amélioration des institutions juridiques et financières seront autant de facteurs à même de donner une nouvelle impulsion au développement de l'industrie culturelle en Chine.

    Au cours des dernières décennies, la Chine a acquis une solide expérience dans sa stratégie de communication avec les publics étrangers. Neuf Centres culturels chinois ont ouvert leurs portes en Asie, en Europe et en Afrique pour soutenir des projets interactifs de diffusion de la culture chinoise.

    Les professeurs, étudiants et travailleurs chinois à l'étranger deviennent souvent des ambassadeurs de la culture chinoise, oeuvrant à jeter un pont sur le fossé culturel entre l'Orient et l'Occident.

    Pour donner au public étranger un meilleur aperçu de la culture chinoise, les acteurs de l'industrie culturelle doivent redoubler d'efforts pour concrétiser la stratégie de "diffusion vers l'extérieur" proposée par le gouvernement central, étudier les techniques de communication interculturelle, et examiner ce qui fait la force et l'unicité de la culture chinoise par rapport à ses voisins proches et lointains.

    Comme l'eau de pluie s'infiltre dans la terre au début du printemps, la culture nourrit la vie de manière silencieuse, presque imperceptible. La présence de la culture chinoise au sein d'un monde globalisé ne peut qu'apporter aux gens de toutes cultures davantage de choix, davantage de possibilités, ainsi qu'une plus large compréhension du monde.

  • Tradition de Chine. La fête de Qingming - Jour des morts

    Qingmingjie

     

     

    L'activité principale des chinois à cette occasion est d'aller se recueillir et nettoyer les tombes de leurs familles, personnages importants et martyrs pour leur rendre hommage. On fait des offrandes et brûle du papier monnaie afin d'envoyer de la richesse aux défunts. Des pétards sont lancés pour faire fuir les mauvais esprits. L'encens, trait d'union entre ciel et terre, est aussi brûlé afin de rentrer en contact avec l'au dela.

     

     

    Qingmingjie (清明節) est un jour désigné en Chine comme journée nationale de nettoyage des tombes depuis 1935.Qingmingjie est devenu un jour férié en République populaire de Chine depuis 2008, le 4 ou le 5 avril.  Dans les grandes villes, les cimetières sont remplacés par des columbarium où les coffrets renfermant les cendres des défunts sont conservés dans des cases. Les familles viennent chercher les coffrets, et les rapportent après une cérémonie familiale. A la campagne, la famille se réunit auprès des tombes familiales dans les champs, pour un repas après avoir désherbé les buttes de terre qui les marquent.

     

     

    Auparavant, le jour précédant la fête des Morts était la fête du Repas froid. Les gens dans l'antiquité l'ont prolongée à la fête des Morts. Avec le temps, les deux fêtes ont fusionné en une seule . Au contraire de la tristesse, on partage  pendant la fête la joie et l'espoir apportés par le printemps. Le délicieux jour de printemps et le reverdissement des arbres et des herbes rendent la nature pleine de vie. Depuis l'antiquité, les Chinois ont pour tradition de faire une excursion de printemps au cours de la Pure Lumière. On peut voir de nombreux excursionnistes se promener dans des sites magnifiques ou simplement dans la campagne.

     

     

     

    

     

    Jouer au cerf-volant est une autre activité très appréciée par les gens pendant la fête. On le fait non seulement dans la journée, mais aussi dans la nuit! Les petits lampions accrochés aux cerfs-volants scintillent comme les étoiles dans le ciel. On les appelle « lampes sacrées ».

     

    

    Aux environs de la Fête des Morts, les Pékinois affluent à Babaoshan, le plus grand cimetière de la ville, pour rendre hommage à leurs proches défunts. Le Qingming est une fête traditionnelle qui doit se maintenir car elle est l'essence d'une culture, selon Li Hanqiu.  « Les fêtes traditionnelles sont l'essence de la culture de la nation chinoise. Elle sont indispensables. Sans les fêtes traditionnelles, toute nation perdrait sa culture, son caractère, voire pourrait disparaître. » . Il y a un proverbe en Chine qui dit : « On songe davantage aux parents lorsque les fêtes traditionnelles approchent ». Et c'est vrai ! Ces fêtes nous rappellent à quel point, les parents, la famille, le pays natal nous manquent. Et elles nous rappellent notre culture et l'esprit de la nation.

     

     

    P1000185.JPG

    En pleine campagne près de Huizhou province de Guangdong , nous avons rencontré ce bâtiment , ouvert , au milieu d'une bananeraie . Il renferme les urnes des familles contenant les cendres des défunts.

    P1000186.JPG

     

    

     

     

     

  • Le nom de Mao Zedong est sélectionné comme un des symboles de la culture chinoise

    Selon une enquête, les dix premiers symboles de la culture chinoise sélectionnés parmi les 270 signes candidats sont : la langue chinoise, Confucius, la calligraphie, la Grande Muraille, le drapeau rouge à cinq étoiles, la médecine traditionnelle chinoise, Mao Zedong, le Musée du Palais impérial, Deng Xiaoping et les statues de guerriers et de chevaux en terre cuite.

    Selon cette enquête, des figures dans la culture chinoise contemporaine sont moins reconnues que celles de la culture traditionnelle. Citons en exemple Liu Xiaoqing, Han Han, Cui Jian, Li Zehou, Song Zuying, Jay Zhou et Deng Lijun, qui ont été tous classés après le 200ème rang. Les scientifiques et les nouvelles hautes technologies ont été classés aux rangs du milieu.. Les célèbres personnages des oeuvres littéraires et artistiques comme Sun Wukong (roi des singes), Lin Daiyu, Ah Q et Xu Sanduo ont également été classés après le 200ème rang.

    L'enquête, effectuée auprès des étudiants universitaires dans le pays pendant six mois environ, s'est inscrite dans une étude de niveau national.

    PB150227.JPG

    Chacun peut avoir son classement . Pour moi , Deng Xiaoping est sans contestation le numèro un . Sans lui , la Chine ne serait pas ce qu'elle est. Grâce à lui , des centaines de millions de gens vivent hors de la pauvreté . Chaque année , je lui rends hommage , soit devant sa statue dans ce merveilleux parc de Shenzhen , soit devant l'extraordinaire peinture qui lui permet de continuer à veiller sur la bonne ville de Shenzhen , son oeuvre. C'est là que je choisis en 2008 , en face de cette peinture , d 'assister ,au milieu de 3 millions de gens enthousiastes , au passage de la flamme olympique.