cuisine végétarienne

  • Après le scandale de Husi, la firme américaine qui vend de la viande avariée,il est temps de réfléchir aux effets du fast-food sur la Chine

    0019b91ec9811542d9ef04.jpg

    Il a l'air bon, mais avez-vous pensé à toute la merde qu'il contient

    Dans Zhuang Zi, on mentionne l'exploit qui consiste à « transformer quelque chose de mauvais et en putréfaction en élément rare et éthéré ».

    Après le scandale qui a frappé Husi, je pense que nous pouvons attribuer cet art de la métamorphose à ce fournisseur américain de fast-food.

    Selon un reportage paru la semaine dernière, la société mère de KFC et Pizza Hut a ouvert 6 387 franchises en Chine jusqu'à présent. Ce chiffre doit probablement être réévalué tous les jours étant donné la vitesse à laquelle les hamburgers, frites et sodas continuent d'infiltrer tous les coins et recoins de l'Empire du Milieu.

    McDonald's et consorts ont eu un attrait irrésistible dans la conquête de nos appétits, et les arches dorées envahissent aujourd'hui le paysage chinois. Husi et d'autres sociétés similaires ont été accusées de beaucoup de choses, mais ce qui m'étonne le plus est à quel point leurs produits allèchent petits et grands. Le scandale les dégoûtera certainement des hamburgers et des frites pendant un moment, mais pas pour longtemps.

    Ce scandale aura eu lieu en vain si nous ne parvenons pas à y voir le résultat naturel d'une intention plus large et insidieuse de la part des capitalistes d'homogénéiser nos styles de vie à leur profit. Avec la restauration rapide, la vraie cuisine se trouve sur la chaîne de montage de Husi, où le goût est fabriqué, puis livré aux restaurants déjà congelé, en conserve ou déshydraté. Dans les franchises de fast-food, la nourriture est chauffée et servie en quelques instants.

    Qui eu cru une telle réussite dans le pays de la "Cuisine" , là où la cuisine est élévée au rang d'Art. À Husi, l'exploit qui consiste à renouveler quelque chose de pourri est possible grâce à la technologie ; les chimistes et aromaticiens conspirent pour évoquer l'illusion d'un goût parfait, en utilisant moult additifs, avant de passer à la friture et la congélation instantanée.

    Ainsi, les chaînes de restauration rapide sont devenues dépendantes de Husi. Lorsque la branche de Husi à Shanghai est en difficulté, McDonald's se tourne simplement vers Husi dans le Henan. Les entreprises concurrentes auront besoin de temps avant de maîtriser son art de la transformation.

    Alors que les groupes de restauration rapide se trouvent aujourd'hui à l'avant-garde de l'uniformisation et l'internationalisation , il serait dommage de n'examiner que les retombées d'un incident, en s'abstenant de considérer les multiples facettes qui vont au-delà des préoccupations nutritionnelles.

    fast-food-mafia-digital-art-hd-wallpaper-1920x1080-1453.jpg

    Au fur et à mesure que notre paysage est homogénéisé, franchisé et entouré de chaînes, la nouvelle génération accueille à bras ouverts une culture typiquement américaine, que l'on peut appeler la Disneyfication. Tout ceci est vivement encouragé par un puissant sponsor : le capital.

    Dans les pays occidentaux, les géants de la restauration rapide sont régulièrement mis en cause pour leur exploitation impitoyable d'une main-d'œuvre bon marché, leurs conditions de travail épouvantables, ou le gaspillage d'énormes étendues de terres cultivées qui les fournissent.

    En Chine, l'acte d'accusation va rarement au-delà des carences nutritionnelles. Il est grand temps que les Chinois réfléchissions aux lacunes de leur réglementation contre le pouvoir incontrôlé des multinationales, aux fausses promesses de la malbouffe, et à l'avenir de la Chine, qui dépend de la santé de ses enfants.

    L'industrialisation et les lignes d'assemblage ne font que représenter la manière déshumanisante selon laquelle nous nous nourrissons. La restauration rapide implique la participation d'opérateurs et d'entreprises de différents pays, rassemblés par un seul objectif, le profit. Il est difficile d'imaginer pourquoi ces chercheurs de profits résisteraient à la tentation d'économiser quelques centimes sur un kilo de porc ou de pommes de terre lorsque l'opportunité se présente. Dans un contexte de concurrence acharnée, seuls les plus impitoyables et les plus téméraires survivent.

    Par conséquent, une dissection approfondie de l'industrie de la restauration rapide doit nécessairement inclure la menace que celle-ci représente à l'égard de notre culture, la propagation de l'obésité à l'échelle mondiale, et la disparition des méthodes de cuisine raffinées qui constitue le mode de vie chinois.

     

    DSCN02951.jpg

  • Le tofu dans tous ses états

    Festival du Tofu dans l'Anhui
     

    Chaque année, les amoureux du tofu se réunissent dans l'Anhui à l'époque de la Fête du Printemps. Les plus grands chefs du pays entendent rivaliser de créativité pour proposer plus de 300 manières de savourer cet met.

    Le tofu, ou fromage de soja, est une spécialité chinoise qui a su s'imposer sur les tables du monde entier. La province de l'Anhui serait selon les historiens du tofu le lieu qui a vu naître cette délicieuse mixture il y a près de 2 millénaires.

    Des générations de chefs ont fait appel à leur imagination pour accommoder cette préparation et l'Anhui compte naturellement les plus grands spécialistes de la discipline.

     


    Zhu Jianglong Chef

    "Le tofu est un plat très ordinaire dans la vie des chinois. Mais il peut être adapté en une multitude de préparations de toutes formes et pour tous les goûts."

    Le tofu, c'est la joie. Ce n'est donc pas tout à fait un hasard si les deux concepts, joie et tofu, ont une sonorité si proche en chinois

    Su Xinhua  native de l'Anhui

    "Tofu... 'TO-FU'... Une bouchée de joie. Nous autres, Chinois, ne pouvons passer une Fête du Printemps sans manger du Tofu. Ce plat peut amener de la chance à la famille entière."

    Le tofu, ce n'est pas seulement de la joie, c'est aussi la garantie d'une bonne santé. Beaucoup de bonnes protéines et peu de gras en font la nourriture de l'homme moderne.

    A Shenzhen , il existe un restaurant végétarien où l'on vous sert d'excellentes préparations de porcs , de beaux poissons et fruits de mer , sauf que le porc n'est pas du porc et le poisson n'est pas du poisson . C'est à vous y méprendre , car l"aspect est trompeur et le goût du porc ou du poisson sont bien là.
    Mais tout est préparé avec du tofu. Ce restaurant est fréquenté par de nombreux moines.

    P1000269.JPG

    P1000433.JPG

    P1000271.JPG

  • LE TOFU A TOUTES LES SAUCES

    Festival du Tofu dans l'Anhui
     

    Chaque année, les amoureux du tofu se réunissent dans l'Anhui à l'époque de la Fête du Printemps. Les plus grands chefs du pays entendent rivaliser de créativité pour proposer plus de 300 manières de savourer cet met.

    Le tofu, ou fromage de soja, est une spécialité chinoise qui a su s'imposer sur les tables du monde entier. La province de l'Anhui serait selon les historiens du tofu le lieu qui a vu naître cette délicieuse mixture il y a près de 2 millénaires.

    Des générations de chefs ont fait appel à leur imagination pour accommoder cette préparation et l'Anhui compte naturellement les plus grands spécialistes de la discipline.

     


    Zhu Jianglong Chef

    "Le tofu est un plat très ordinaire dans la vie des chinois. Mais il peut être adapté en une multitude de préparations de toutes formes et pour tous les goûts."

    Le tofu, c'est la joie. Ce n'est donc pas tout à fait un hasard si les deux concepts, joie et tofu, ont une sonorité si proche en chinois

    Su Xinhua  native de l'Anhui

    "Tofu... 'TO-FU'... Une bouchée de joie. Nous autres, Chinois, ne pouvons passer une Fête du Printemps sans manger du Tofu. Ce plat peut amener de la chance à la famille entière."

    Le tofu, ce n'est pas seulement de la joie, c'est aussi la garantie d'une bonne santé. Beaucoup de bonnes protéines et peu de gras en font la nourriture de l'homme moderne.

    A Shenzhen , il existe un restaurant végétarien où l'on vous sert d'excellentes préparations de porcs , de beaux poissons et fruits de mer , sauf que le porc n'est pas du porc et le poisson n'est pas du poisson . C'est à vous y méprendre , car l"aspect est trompeur et le goût du porc ou du poisson sont bien là.
    Mais tout est préparé avec du tofu. Ce restaurant est fréquenté par de nombreux moines.

    P1000269.JPG

    P1000433.JPG

    P1000271.JPG