cruauté

  • Une vidéo choc pousse des marques de prêt-à-porter en Chine à arrêter l'angora

    angora.jpg

    Les associations de défense des animaux prennent de l'extension en Chine. Ils ont de plus en plus de membres

    et sont de plus en plus écoutés par les autorités. L'association phare en Chine est le WWF dont les remarques remontent jusqu'au Président chinois. PETA reçoit fréquemment le concours de vedettes du cinéma et de mannequins chinois lors de ses campagnes choc.

    Plusieurs marques de prêt-à-porter, dont Tommy Hilfiger et Calvin Klein, ont décidé de retirer de la vente leurs produits en angora après la diffusion par PETA, une association de défense des animaux, d'une vidéo en caméra cachée révélant la cruauté du traitement des lapins angoras dans des élevages chinois.

    La vidéo a été réalisée par un enquêteur de PETA Chine qui, lors de sa visite d'un élevage de lapins angoras, a filmé en cachette les ouvriers arrachant la fourrure des lapins gémissant de douleur.

    « Infliger de tels sévices aux animaux est parfaitement inacceptable », a déclaré Fu Xiarong, responsable des relations publiques chez H&M Chine. « Nous avons retiré de nos boutiques tous les produits contenant de la fourrure angora et nous proposons de rembourser les clients souhaitant rendre leurs produits en angora ».

    Selon les propos d'un porte-parole de Marks&Spencer reportés par le Shanghai Daily, la chaîne de prêt-à-porter procède actuellement à des contrôles supplémentaires dans ses élevages et ne se fournira à nouveau en produits contenant de la laine angora qu'à l'issue de ces visites et de leur examen.

    « Nous plaçons le bien-être des animaux au cœur de notre travail et nous nous sommes engagés à nous approvisionner en matière première, dont fait partie l'angora, de façon responsable », a indiqué le porte-parole.

    Selon PETA, les lapins angoras sont ainsi torturés tous les trois mois pendant trois à cinq ans avant d'être égorgés et remplacés par de nouveaux animaux. La vidéo montrait les lapins confinés seuls dans des cages minuscules et sales après avoir enduré les sévices.