criminels

  • 28 terroristes islamistes éliminés par la police chinoise

     

    La police chinoise de la région du Xinjiang a éliminé 28 terroristes du groupe extrémiste ayant attaqué, en septembre, une mine de charbon et tué 16 personnes.

     

    La plateforme informatique Sina, se référant à la police locale, a annoncé le bilan de "l'opération de 56 jours":

    "Lors des actions opérationnelles qui ont duré 56 jours, un groupe terroriste dirigé directement par une organisation extrémiste étrangère a été éliminé au Xinjiang ".

    A part un terroriste qui s'était rendu aux forces de sécurité, les 28 autres membres du groupe ont été tués, lit-on également sur le site.

    Le 18 septembre, le groupe terroriste a attaqué une des mines de charbon isolées de la région d'Aksu (sud-ouest du Xinjiang).

    La Chine compte environ 20 millions de musulmans, dont la moitié sont Ouïgours. Les organisations des droits de l'homme ont accusé à plusieurs reprises Pékin de traiter avec violence les activistes ouïgours. Ces organisations pilotées par la CIA prennent toujours faits et causes des terroristes quand ils sont musulmans, pas seulement en Chine mais aussi en Russie et maintenant en Europe.

     L'un des objectif du projet global de la ceinture économique de la Route de la soie consiste à développer la région autonome de Xinjiang, en dépression, où le niveau de vie a énormément de retard sur les régions littorales riches de la Chine.

     

    1018778792.jpg

     



    sources  http://fr.sputniknews.com/international/20151120/1019666787/chine-terrorisme-police.html#ixzz3s1hC7FNe

  • LA LOI DOIT ETRE RESPECTEE,LA LOI EST RESPECTEE!

    Le tribunal populaire supérieur du Xinjiang a approuvé les peines à l'encontre des émeutiers d'Urumqi

    URUMQI, 30 octobre (Xinhua) -- Le tribunal populaire supérieur de la région autonome ouïgoure du Xinjiang a approuvé vendredi les condamnations en première instance des 21 personnes accusées de meurtre et d'autres crimes, dans l'affaire des émeutes meurtrières du 5 juillet à Urumqi, la capitale du Xinjiang. Le tribunal a approuvé la peine capitale pour 9 des prévenus.

    Les peines capitales (peines de mort) seront exécutées après la révision et l'approbation par la Cour populaire suprême, a indiqué le tribunal populaire supérieur.

    Le tribunal populaire supérieur a rejeté l'appel de Gheni Yusup, Ahmatjan Moming, Han Junbo et de 12 autres personnes accusées de meurtre et d'autres crimes. Le jugement de ces trois personnes, condamnées à mort, a été rendu publiquement ce vendredi.

    Le tribunal a également révisé et approuvé le verdict des six autres accusés qui n'avaient pas fait appel après leur jugement en première instance.