crimée

  • Pour la Chine, il faut moins de révolution de couleur et plus de drapeaux blancs


    Etats-Unis à la conquête de l'Est...

    Ce film nous montre le vrai visage de George Bush, ,c'est lui qui a commencé le travail, mais on sait que c'est Obama qui le continue . Bush et Obama , c'est en matière internationale , bonnet blanc et blanc bonnet.

    Ce film est intéressant à plusieurs ponts de vue. Il nous montre les agissements sournois des Etats-Unis qui

    provoquent des soulèvements dans les pays qui n'acceptent pas leur domination. Sous couvert de droits de l'homme , aidés par des ONG se réclamant des "droits de l'homme" mais dont le but est d'assoir la toute puissance des occidentaux , n'ayant cure des victimes innocentes , les occidentaux mettent ces pays à feu et à sang. Cette vidéo montre la tactique qu'ils utilisent , toujours la même , qui rappelle celle qu'ils ont mise en place à Tian'anmen dans le but de renverser le pouvoir chinois et de dépecer la Chine. Heureusement pour la Chine , leur plan machiavélique a échoué. Heureusement le nombre de victimes fut limité. Les agents provocateurs, aidés et financés par l'occident , eux, maintenant, sont en Amérique et comme par hasard, tous sont millionnaires en dollars.

    Malheureusement , beaucoup de pays paient le prix fort pour assouvir l'appétit de conquête des Etats-Unis et leurs alliés fantoches.

    Les coups de feu qui font rage en Syrie, de même que les tensions en Ukraine et Crimée, démontrent vivement que l'Occident déclenche de façon irresponsable et dangereuse des conflits qu'il ne peut ensuite stopper.

    A cause de l'ingérence partielle de l'Occident, qui a fermé les yeux sur les réalités dans le pays arabe, les troubles, qui auraient pu être résolus, ont rapidement dégénéré en une guerre incontrôlable.

    En trois ans, la guerre a transformé le pays en un cauchemar humanitaire. Selon les chiffres de l'ONU, plus de 100.000 personnes ont été tuées, 680.000 autres blessées et au moins 6,5 millions de personnes ont été déplacées à l'intérieur du pays.

    Les appels à la démocratie et aux droits de l'Homme de l'Occident résonnent encore aux oreilles de la Syrie,

    Les nobles valeurs de l'Occident, utilisées comme prétexte pour une intervention, restent élusives, et ce sont le peuple syrien et leur terre natale qui en paient le prix.

    Malheureusement, la tragédie en Syrie, dans laquelle l'Occident irréaliste et intolérant sanctifie son système comme le seul valable et refuse de reconnaître les actualités spécifiques au pays et la diversité de la civilisation humaine, est en train de se répéter en Ukraine.

    Avec le référendum en Crimée sur la sécession de l'Ukraine, les modes opératoires intolérants et égocentriques de l'Occident poussent à nouveau un pays au bord de la désintégration.

    Cela doit cesser dès maintenant. Trop de sang a coulé et trop de vies ont été sacrifiées pour que l'Occident se déconnecte complètement de la réalité et se conforte dans ses illusions plus longtemps.

    Si l'Occident tient tant à ses institutions, il doit ouvrir les yeux maintenant et empêcher son édifice de se détériorer.

    Les acteurs occidentaux devraient ainsi prendre des mesures sincères pour rejoindre la communauté internationale comme le fait la Chine, afin de mettre un terme immédiat à toutes les violences.

    sans-titre.png

  • Pour la Chine, il faut moins de révolution de couleur et plus de drapeaux blancs


    Etats-Unis à la conquête de l'Est...

    Ce film nous montre le vrai visage de George Bush, ,c'est lui qui a commencé le travail, mais on sait que c'est Obama qui le continue . Bush et Obama , c'est en matière internationale , bonnet blanc et blanc bonnet.

    Ce film est intéressant à plusieurs ponts de vue. Il nous montre les agissements sournois des Etats-Unis qui

    provoquent des soulèvements dans les pays qui n'acceptent pas leur domination. Sous couvert de droits de l'homme , aidés par des ONG se réclamant des "droits de l'homme" mais dont le but est d'assoir la toute puissance des occidentaux , n'ayant cure des victimes innocentes , les occidentaux mettent ces pays à feu et à sang. Cette vidéo montre la tactique qu'ils utilisent , toujours la même , qui rappelle celle qu'ils ont mise en place à Tian'anmen dans le but de renverser le pouvoir chinois et de dépecer la Chine. Heureusement pour la Chine , leur plan machiavélique a échoué. Heureusement le nombre de victimes fut limité. Les agents provocateurs, aidés et financés par l'occident , eux, maintenant, sont en Amérique et comme par hasard, tous sont millionnaires en dollars.

    Malheureusement , beaucoup de pays paient le prix fort pour assouvir l'appétit de conquête des Etats-Unis et leurs alliés fantoches.

    Les coups de feu qui font rage en Syrie, de même que les tensions en Ukraine et Crimée, démontrent vivement que l'Occident déclenche de façon irresponsable et dangereuse des conflits qu'il ne peut ensuite stopper.

    A cause de l'ingérence partielle de l'Occident, qui a fermé les yeux sur les réalités dans le pays arabe, les troubles, qui auraient pu être résolus, ont rapidement dégénéré en une guerre incontrôlable.

    En trois ans, la guerre a transformé le pays en un cauchemar humanitaire. Selon les chiffres de l'ONU, plus de 100.000 personnes ont été tuées, 680.000 autres blessées et au moins 6,5 millions de personnes ont été déplacées à l'intérieur du pays.

    Les appels à la démocratie et aux droits de l'Homme de l'Occident résonnent encore aux oreilles de la Syrie,

    Les nobles valeurs de l'Occident, utilisées comme prétexte pour une intervention, restent élusives, et ce sont le peuple syrien et leur terre natale qui en paient le prix.

    Malheureusement, la tragédie en Syrie, dans laquelle l'Occident irréaliste et intolérant sanctifie son système comme le seul valable et refuse de reconnaître les actualités spécifiques au pays et la diversité de la civilisation humaine, est en train de se répéter en Ukraine.

    Avec le référendum en Crimée sur la sécession de l'Ukraine, les modes opératoires intolérants et égocentriques de l'Occident poussent à nouveau un pays au bord de la désintégration.

    Cela doit cesser dès maintenant. Trop de sang a coulé et trop de vies ont été sacrifiées pour que l'Occident se déconnecte complètement de la réalité et se conforte dans ses illusions plus longtemps.

    Si l'Occident tient tant à ses institutions, il doit ouvrir les yeux maintenant et empêcher son édifice de se détériorer.

    Les acteurs occidentaux devraient ainsi prendre des mesures sincères pour rejoindre la communauté internationale comme le fait la Chine, afin de mettre un terme immédiat à toutes les violences.

     

    sans-titre.png

  • La Chine fait des propositions pour une solution politique et pacifique à la crise ukrainienne

    _le-conseil-de-securite-de-l-onu-n-est-pas_4b7be33c68fbcbcbfd5200b5c035d721.jpg

    La Chine a présenté samedi une proposition en trois points pour rechercher une solution politique à la crise ukrainienne en cours, soulignant que la clé pour résoudre la crise était de régler les différences par le dialogue et les négociations.

    "La Chine bénéficie d'une position objective et impartiale sur la question ukrainienne," a déclaré Liu Jieyi, le représentant permanent de la Chine aux Nations Unies, au Conseil de sécurité après que celui-ci eut échoué à adopter un projet de résolution sur l'Ukraine.

    La Russie, un des cinq membres permanents du Conseil de sécurité, a voté contre le projet de résolution présenté par les Etats-Unis et soutenu par les Occidentaux. La Chine, également membre permanent du Conseil de sécurité, s'est abstenue.

    Liu a expliqué que la Chine continuerait d'offrir ses bons offices et de promouvoir le dialogue afin de jouer un rôle constructif pour dessiner une solution politique à la crise en Ukraine.

    "Dans ce but, nous souhaiterions proposer trois recommandations," a-t-il indiqué :

    "Premièrement, établir le plus tôt possible un mécanisme de coordination international réunissant toutes les parties concernées afin d'explorer les moyens pour une solution politique de la crise ukrainienne."

    Deuxièmement, a poursuivi Liu, toutes les parties devraient entretemps se retenir de toute action qui pourrait mener à l'escalade de la situation.

    "Troisièmement, les institutions financières internationales devraient commencer à explorer les manières d'aider à maintenir la stabilité financière et économique en Ukraine," a-t-il ajouté.

    L'ambassadeur chinois a expliqué que son pays n'avait cessé d'appeler à des efforts constructifs et aux bons offices de la communauté internationale pour une désescalade de la situation en Ukraine, et avait à cet égard remarqué de nouveaux développements et de nouvelles propositions.

    "Le vote sur le projet de résolution par le Conseil de sécurité à ce stade ne conduirait qu'à une confrontation et compliquerait encore plus la situation, ce qui n'est pas conforme à l'intérêt commun à la fois du peuple ukrainien et de la communauté internationale," a assuré Liu.

    "Basé sur ce qui vient d'être dit, nous ne pouvons que nous abstenir de voter ce projet de résolution," a-t-il conclu.