crash

  • Dix satellites chinois redéployés pour localiser le Boeing de Malaysia Airlines

    La Chine a redéployé 10 de ses satellites dans l'espoir de parvenir à localiser le Boeing de la compagnie Malaysia Airlines disparu depuis quatre jours, a annoncé mardi la presse officielle.Les satellites chinois à haute résolution, contrôlés depuis la base de Xian, dans le nord du pays, vont être utilisés pour l'aide à la navigation, l'observation des conditions météorologiques, les communications et autres aspects des opérations de recherche, a indiqué le Quotidien de l'Armée populaire de libération chinoise. Près des deux-tiers des 239 passagers du vol MH370 reliant Kuala Lumpur à Pékin sont des citoyens chinois. Si la catastrophe se confirmait, ce serait la deuxième pire tragédie aérienne pour la Chine.

  • Que de mystères autour de l'avion de Malaysia Airlines disparu!!!

    Près de 48 heures se sont écoulées depuis la disparition du vol MH370 de Malaysia Airlines qui transportait 239 personnes, dont plus de 150 Chinois. Leur sort reste inconnu jusqu'à présent.
    Le centre de contrôle du trafic aérien à Subang (Malaisie) a perdu le contact avec l'avion, un Boeing 777-200, moins d'une heure après son départ de Kuala Lumpur, capitale malaisienne.
    Voici des explications d'experts sur certains des grands mystères qui entourent la disparition de l'avion.
    Comment l'avion peut perdre soudainement son contact ?
    Les analystes ont donné trois possibilités : 1. L'avion vole dans un cumulo-nimbus et perd le contrôle.

                                                                  2. Certains accidents ont eu lieu faute des  pilotes.     

                                                                  3. La communication air-sol est coupée en raison d'un dysfonctionnement.

    Les contrôleurs au sol surveillent l'avion par trois voies : le radar, la communication vocale et le système de liaison de données air-sol basé sur la technologie de communication par satellite.

    L'absence d'un appel "suggère que quelque chose de très soudain et très violent s'est passé", estime William Waldock, qui enseigne l'enquête sur les accidents à L'Université Embry- Riddle Aeronautical, à Prescott (Etats-Unis), cité par les médias.
    S'il y avait une défaillance mécanique mineure, ou même quelque chose de plus grave comme l'arrêt des deux moteurs de l'avion, les pilotes auraient probablement eu le temps d'envoyer un signale de détresse, a-t-il affirmé.
    Le 1er juin 2009, le vol AF447 de la compagnie aérienne Air France, un Airbus A330-200, s'est abîmé dans l'océan Atlantique avec 228 personnes à bord. La foudre était initialement considérée comme la cause de l'accident. Mais le rapport d'enquête sorti trois ans plus tard montre qu'une défaillance technique et le facteur humain étaient à l'origine de l'accident.    
    Qu'est-il advenu de l'avion à l'altitude de croisière ? 

       
    La disparition du MH370 est particulièrement mystérieuse du fait qu'il s'est apparemment produit quand l'avion était à l'altitude de croisière, pas pendant les phases les plus dangereuses de décollage ou d'atterrissage.
    Seulement 9% des accidents mortels se produisent quand l'avion est à l'altitude de croisière, selon un résumé statistique des accidents d' avions commerciaux établi par Boeing.
    Les experts pensent que l'avion se serait soudainement désintégré en vol ou aurait plongé verticalement à haute vitesse.
    Après les attaques terroristes 9-11 en 2001 à New York, les avions du monde entier ont installé des portes pare-balles pour les cockpits d'avion, pour permettre aux pilotes d'avoir suffisamment de temps d'informer le sol si un avion est détourné par des terroristes.
    En outre, il est impossible pour l'avion de disparaître de l'écran radar si le transpondeur reste actif.

    Quelle est la chance pour survivre ?


    Dans le milieu de l'aviation, il est dit que l'on préfère s'écraser sur une colline plutôt que dans l'eau.
    Si un avion a explosé avant de plonger dans la mer, les chances de survie sont  presque nulles, et les fragments de l'avion pourraient se disperser autour d'un rayon de plus de 100 km.
    Si l'avion perd le contrôle avant de s'écraser dans la mer, les chances de survie sont également très faibles.
    Un atterrissage d'urgence contrôlé dans l'eau est extrêmement rare pour les compagnies aériennes commerciales et est très exigeant pour la capacité et  la psychologie des pilotes.
    Yin Zhuo, membre du Comité national de la Conférence consultative politique du peuple chinois et expert militaire de renom, a déclaré aux médias que la chance de survie est rare pour un avion atterrissant dans la mer.
    "L'avion pourrait se désintégrer quand il s'abîme dans l'eau en raison de la force de l'impact", a-t-il affirmé.

    Voici quelques exemples réussis de l'atterrissage de l'eau :

    Le 15 janvier 2009, le vol 1549 de US Airways a réussi à se poser avec succès sur la rivière Hudson, entre New York et du New Jersey, après l'annonce de multiples impacts d'oiseaux. Tous les 155 passagers et membres d'équipage à bord se sont échappés et ont été sauvés.
    Le 13 avril 2013, un jet de la compagnie indonésienne Lion Air s'est abîmé dans l'océan et s'est cassé en deux tout en essayant d'atterrir sur l'île indonésienne de Bali. Tous les 101 passagers à bord et les sept équipes en sont sortis sains et saufs.

    Pourquoi est-il si difficile de localiser l'avion disparu ?


    La recherche se poursuit dans les mers entre la Malaisie et le Vietnam où il a disparu des écrans.
    La principale épave de l'AF447 a été trouvé deux ans plus tard.
    Wang Xiaopeng, chercheur de l'Académie chinoise des sciences sociales, a déclaré que selon les informations officielles, la région où l'accident avait eu lieu fait partie du golfe de Thaïlande.
    Qian Chuanhai, directeur du Centre de prévision météorologique du typhon et de la mer de Chine, a déclaré que les conditions météorologiques et de mer seraient bénéfiques pour les opérations de recherche d'ici mardi.

  • Les Etats-Unis enquêtent sur une éventuelle attaque terroriste au sujet de l'avion de Malaysia Airlines

    Malaysia_Airlines_Boeing_777-200ER_PER_Koch-1.jpg

    Des responsables américains enquêtent sur l'éventualité d'une attaque terroriste au sujet de l'avion disparu de la Malaysia Airlines, après que deux personnes sur la liste des passagers du vol MH 370 ont été confirmés comme n'étant pas à bord et ayant eu leurs passeports volés en Thaïlande, ont rapporté samedi les médias locaux.

    Les Américains ont déclaré qu'ils n'avaient trouvé aucun lien évident avec une attaque terroriste, mais qu'ils vérifiaient les listes des passagers et faisaient des enquêtes de renseignement à leur sujet, selon NBC News.

    "Nous sommes au courant des indications sur les deux passeports volés," a confirmé un important responsable américain cité par NBC News. "Nous n'avons pas déterminé de lien avec du terrorisme jusqu'ici, même s'il est encore très tôt, et que cela n'est en aucun cas définitif", a-t-il dit.

    Le ministre autrichien des Affaires étrangères a confirmé samedi à Xinhua que l'Autrichien de 61 ans, qui était sur la liste du vol de Malaysia Airlines disparu, n'était pas dans l'avion mais en Autriche et en bonne santé.

    Cet Autrichien avait perdu son passeport en Thaïlande en 2012, a indiqué le porte-parole du ministère des Affaires étrangères Martin Weiss, ajoutant que manifestement il n'y avait aucun ressortissant autrichien à bord.

    Le père de l'Italien dont on pensait qu'il se trouvait sur le même vol disparu, Luigi Maraldi, a indiqué à Xinhua qu'on avait volé son passeport à son fils au mois d'août dernier, dans un magasin de location de voitures en Thaïlande.

    Maraldi a téléphoné à son père tôt samedi matin pour lui dire qu'il n'était pas dans le vol disparu, mais sain et sauf en Thaïlande.

    Le vol MH370, un Boeing 777-200, transportait 12 membres d'équipage et 227 passagers à son bord, dont 154 Chinois, lorsqu'il a perdu le contact avec la tour de contrôle de Subang tôt samedi matin.

    Une mission internationale de recherche et de sauvetage n'a jusqu'ici pas réussi à trouver de traces de l'épave du vol disparu de la Malaysia Airlines, plus de 24 heures après le dernier contact radio, a indiqué la compagnie aérienne dans son dernier communiqué de presse.

    La police de l'est de la Chine a confirmé dimanche qu'un Chinois de la province orientale du Fujian, dont le numéro de passeport G25****18 figure sur la liste d'embarquement fournie par la Malaysia Airlines, n'était pas à bord de l'avion disparu.

    Cependant, la police a annoncé que le nom du propriétaire du passeport ne correspondait pas au nom fourni par la Malaysia Airlines. Le propriétaire du passeport est toujours au Fujian et n'a pas d'enregistrement de départ, selon la police.

    Le propriétaire a indiqué que son passeport n'avait jamais été perdu ou volé.

     

    Des proches des passagers de l'avion malaisien disparu s'envoleront vers un endroit tenu secret

     

    Des proches des passagers de l'avion disparu de Malaysia Airlines seront amenés à l'aéroport international de Kuala Lumpur et s'envoleront dimanche matin vers un endroit tenu secret, a rapporté l'agence de presse d'Etat Bernama.

    Citant un proche non identifié d'un des passagers, l'agence Bernama a également rapporté que le Premier ministre malaisien Najib Razak et son épouse ont prévu de rencontrer ces proches après l'aube.

     

    Le gouvernement malaisien a fait part de sa gratitude envers la Chine, les Philippines, Singapour, le Vietnam et les Etats-Unis pour leur assistance et leur coopération.

     
     
     
  • L'AVION MALAISIEN MH370 A DESTINATION DE BEIJING S'EST ECRASE EN MER DE CHINE, AU SUD DU VIETNAM

    AVION.jpg

    La Chine s'inquiète de l'avion disparu à destination de Beijing

     

    La Chine s'inquiète fortement de l'avion à destination de Beijing qui a disparu des écrans de contrôle du trafic aérien, a indiqué samedi le ministre chinois des Affaires étrangères Wang Yi.

    "La nouvelle est très inquiétante. Nous espérons que les passagers à bord de l'avion sont sains et saufs", a-t-il ajouté.

    Il a fait ces remarques lors d'une conférence de presse en marge de la session annuelle de l'Assemblée populaire nationale (APN, parlement chinois).

    Il a indiqué que le ministère des Affaires étrangères et les départements concernés avaient activé le mécanisme de réponse d'urgence.

    "Dès que nous aurons davantage de nouvelles, nous vous en informerons immédiatement", a-t-il souligné.

    La Chine a dépêché en mer de Chine méridionale deux navires de sauvetage à la recherche de l'avion disparu.

    Un vol commercial de la Malaysia Airlines transportant 239 personnes à bord a perdu contact avec le contrôle du trafic aérien après son départ de Kuala Lumpur, capitale malaisienne, a déclaré samedi la compagnie aérienne Malaysia Airlines.

    Selon la compagnie, un total de 154 Chinois étaient à bord de l'avion, dont un enfant et un Taiwanais.

    L'avion B777-200 a décollé de Kuala Lumpur samedi à 00h41, et devait atterrir à Beijing à 06h30 le même jour.

    Le contact a été perdu avec l'appareil et son signal radar samedi à 01h20 au Vietnam.

    L'Administration de l'aviation civile de Chine a confirmé que l'avion n'avait pas contacté le département chinois de la gestion du trafic aérien ni n'était entré dans la zone chinoise de contrôle du trafic aérien.

    La compagnie aérienne a ajouté qu'elle travaillait avec les autorités qui avaient dépêché l'équipe de recherche et de secours pour localiser l'avion.

    Les médias vietnamiens ont rapporté que le signal de l'avion disparu avait été détecté à environ 120 miles nautiques au sud-ouest de la province de Ca Mau, à l'extrême-sud du Vietnam. L'Agence de presse Xinhua n'a pas encore pu vérifier ces informations.

    A Beijing, les proches des passagers à bord de l'avion attendent avec anxiété des nouvelles.

    L'Aéroport international de la capitale à Beijing a formé un groupe d'urgence pour traiter l'incident.

     

    avion,crash,beijing,vietnam

    Le pilote et le co-pilote de l'avion disparu

     


    Malaysia Airlines publie la liste des passagers du vol MH370

     

    Numéro de téléphone pour la plupart des situations de mise à jour

    Malaysia Airlines : 006037884-1234 ;

    Contact pour Médias    : 006038777-5777 ;

    Ambassade de Chine en Malaisie : 0065322531 ;

    Ambassade de Malaisie en Chine : 01065322531,32,33 .

    Bureau Malaysia Airlines Pékin :010 - 65052681 .