coupe du monde

  • Les paris sportifs grands gagnants de la Coupe du monde

    001aa0c6c27e152c5dbc08.jpg

    En plus de regarder des matchs et de boire de la bière avec des amis pendant la nuit, Shen Yiren, un vendeur de 27 ans habitant à Shenzhen, a trouvé une autre façon de participer au carnaval du football : les paris sportifs.

    Il vient ainsi de dépenser environ 3 000 yuans (350 €) pour la finale entre l'Allemagne et l'Argentine par le biais de son application mobile sur les paris en ligne.

    On peut déplorer l'existence de paris sur des activités sportives , pour moi, cela devrait être interdit. Le pari comme tout jeu d'argent est complètement antinomique à l'éthique sportive. Mais le football lui-même depuis qu'il a opté pour le sport spectacle est en complète contradiction avec les valeurs que le sport devrait véhiculer.

     "Je n'aurais jamais espéré une telle commodité en 2010 lorsqu'il m'a fallu payer en dollars pour payer par Paypal mes participations aux paris en ligne", a déclaré M. Shen. "Maintenant, je n'ai besoin que de cliquer sur quelques boutons" .

    Quand on connait la passion qui unit le Chinois au jeu , on peut déplorer cette dérive , ludique au départ , mais débouche rapidement sur des drames humains tout en remplissant les poches d'organisateurs dont l'appât du gain est la seule motivation. Et ce qui est vrai pour la Chine , l'est en fait sur les 5 continents.

     

    Yu Wensheng, vice-président de 500.com, une société cotée en bourse aux Etats-Unis et spécialisée dans les loteries et paris  sportifs, a déclaré que les ventes quotidiennes ont augmenté de trois à cinq fois au cours de la Coupe du monde, et que le nombre quotidien de participants a été multiplié par dix. Dopé par le marché, le prix de ses actions a augmenté de 8% lors de la première semaine du tournoi.

    « Les chiffres de ventes sont plus élevés que nous l'avions estimé à la fin de l'année dernière », a déclaré M. Yu.

    D'autres acteurs, tels que le géant du commerce électronique Alibaba et la société de l'Internet Tencent, ont contribué à rendre les paris plus facile pour les gens. Les utilisateurs de l'application de discussion en ligne mobile WeChat de Tencent peuvent ainsi parier tout en discutant avec leurs amis sur les matchs. Pour seulement 2 yuans, vous pouvez vous asseoir à une table de paris en ligne.

    Les ventes des loteries ont totalisé 309 milliards de yuans ( 36 milliards d'€)en Chine l'année dernière.

    « L'Internet a tout changé », a déclaré Cheng Yang, spécialiste de l'industrie de la loterie dans la région autonome Zhuang du Guangxi.

    « Avant 2010, nous avions des produits de loterie et des réseaux de vente limités. Aujourd'hui, presque tous les grands acteurs de l'Internet ont rejoint la partie, ce qui a vraiment changé les règles ».

    Chine 2014 Liliane 973.JPG

    Visite de Tencent, société de Shenzhen, qui développe QQ sorte de MSN et Skype chinois, et We Chat sorte de Twitter chinois.

  • A Chengdu, un traiteur ne recrute que des bonnets D pour ses livraisons à domicile

    001ec92b9029150e45ed19.jpg

    Le 16 juin aux petites heures, alors qu'il regarde les matchs de la Coupe du monde avec une bande d'amis, M. Du décide de passer commande chez un traiteur qui livre à domicile. Dix minutes plus tard, une jeune femme à la poitrine généreuse vêtue d'un maillot de foot sonne à sa porte et lui livre sa commande. Il s'agit en réalité d'une campagne de promotion imaginée par un traiteur de la ville pour la Coupe du monde et pour laquelle ce dernier ne recrute que des livreuses avec un bonnet D.

    001ec92b9029150e45f61a.jpg

    001ec92b9029150e45fd1b.jpg

    aa 9338.JPG

    En Chine, le football féminin a beaucoup de succès . Ces dames ont déjà gagné la coupe du monde ,alors que chez

    les hommes , ils n'arrivent même pas à se qualifier dans la région la moins forte du monde, l'Asie.

    J'ai rencontré ces joueuses de charme, aux jambes de faon là où l'on rencontre le plus de belles femmes ,

    à Shenzhen.lol

     

  • Brazuca, le ballon du Mondial 2014, est fabriqué à Shenzhen(Chine du sud)

    c03fd54abadb1500f4be0f.jpg

    Le premier grand gagnant du mondial 2014 qui débute dans quelques jours au Brésil, est la Chine. Depuis plus d'un an, les usines de Yiwu pour le merchandising et de Shenzhen pour les maillots et ballons .

    Selon le Shenzhen Economic Daily, les ballons « Brazuca », nom choisi à l'issue d'un sondage réalisé auprès de plus d'un million de fans de football, sont fabriqués à Shenzhen, une ville chinoise de la province du Guangdong.

    La zone industrielle du village de Tianliao, située au nord-est de la ville, abrite des centaines d'usines et est considérée comme un complexe industriel important du delta du fleuve Zhujiang, lui-même surnommé « Usine du monde ». En réalité, le ballon Jabulani de la Coupe du monde 2010 avait lui aussi été fabriqué à cet endroit. Toutefois, en raison des règles de confidentialité imposées par Adidas, le nom du sous-traitant n'avait pas été divulgué.

    Le fabricant d'articles de sport allemand est devenu le fournisseur officiel des ballons du Mondial en 1970. La production des ballons était d'abord réalisée au Pakistan, puis en Thaïlande, pour finalement être confiée à deux usines chinoises : une usine de Shenzhen pour les ballons utilisés durant les matchs et une autre de Jiujiang (province du Jiangxi) pour les ballons d'entraînement.

    A quelques jours de l'ouverture de la Coupe du monde, l'usine de Shenzhen tourne à plein régime. En réalité, les ballons qui seront utilisés durant les matchs de la compétition ont déjà été envoyés au Brésil il y a deux mois par bateau. Les ballons qui y sont produits en ce moment sont donc destinés à la vente et sont disponibles pour 160 dollars (ou 110€) dans les boutiques Adidas.

    yiwu-toys-market.jpg

    Les marchandises venant de Yiwu , se retrouvent dans le monde entier