corse

  • La Corse est moins française que le Tibet Chinois!!!

    0216zhangping4370bb.jpg

    Double critère des politiciens occidentaux sur la Corse de France et le Tibet de Chine
     

    La Corse, quatrième grande île de la Méditerranée, se situe au sud-est du continent de la France et à la partie nord de la Méditerranée. Avec sa superficie de 3352 km2, la Corse jouit de la réputation de «l'île belle » pour sa beauté naturelle.

    Depuis que l'île a été intégrée au territoire français en 1786, le mouvement indépendantiste de la Corse n'a pas cessé les hostilités, la tension peut s'expliquer par la situation géographique, l'histoire, les traditions culturelles et les contradictions sociales. Le séparatisme ethnique de la Corse n'a pas laissé le gouvernement français tranquille depuis deux cents ans.

    Si la controverse persiste entre la Corse et la France, dans l'histoire le Tibet reste une partie intégrante de la Chine. Néanmoins, les politiciens occidentaux, français en particulier, prennent des positions totalement différentes sur la question de la Corse et celle du Tibet. Cela fait, ils recourent à un double critère dans leur critique.

    De plus, des dirigeants occidentaux se servent à maintes reprises de l'émeute à Lhassa, qui a eu lieu le 14 mars 2008, pour accuser les politiques du gouvernement chinois au Tibet. M. Sarkozy est allé jusqu'à rencontrer le 14e Dalaï-Lama le 6 décembre de la même année en tant que président de la France et de l'UE.

    Contrairement à la question du Tibet de laquelle sont épris les hommes politiques occidentaux, le problème de la Corse attire peu d'attention. Mais pourquoi ?

    SUN Ping, artiste connue de l'opéra de Beijing, est spécialiste de la diplomatie publique culturelle et grâce à son riche expérience à l'étranger, elle connaît très bien la culture et les valeurs occidentales : « En fait, la plupart des occidentaux ne connaissent pas le Tibet réel, a fortiori son histoire de l'émancipation des serfs. »

    Dans son histoire, la Corse a été gouvernée respectivement par la Grèce, l'Empire Romain etc., et elle existait pendant très peu de temps comme pays indépendant. Quant au Tibet, la Chine possède depuis toujours une souveraineté absolue. Si les Français ne peuvent pas tolérer l'indépendance de la Corse, la Chine est moins susceptible de permettre les divisions ethniques.

    « Le problème de la Corse est similaire à la question du Tibet, mais l'attitude du gouvernement français est complètement différente sur les deux territoires», persifle SUN Ping.

    Chinoise de l'ethnie minoritaire, SUN Ping a sa voix au chapitre au sujet du Tibet. D'ailleurs, elle est bien au courant des politiques favorables du gouvernement chinois accordées aux minorités ethniques.

    Madame Sun nous a révélé ses sentiments personnels après une visite en Corse : «Je suis de l'ethnie Hui en Chine, une des minorités. C'est un peu comme la Corse en France, car je fais partie des minorités ethniques, en même temps j'ai l'impression de vivre dans une grande famille qu'est la nation chinoise. Je ne suis pas oppressée dans ma vie, au contraire, je suis très heureuse. »

    Grâce au soutien du gouvernement, aujourd'hui la vie au Tibet a connu chaque jour de nouveaux changements, ce qui favorise la liberté religieuse. Voilà des faits indéniables.

    En Occident, « le problème de la Corse » n'est pas souvent abordé, pour ne pas dire qu'il s'agit d'un tabou. Mais, ce n'est pas le cas du « problème du Tibet ». Cela nous permet donc d'entrevoir un double critère chez des politiciens occidentaux avec sans doute des arrière-pensées politiques.

    «Nous devons renforcer la diplomatie publique culturelle, et transmettre la voix réelle et puissante du Tibet, afin de permettre au public et aux médias occidentaux de connaître clairement l'histoire et le développement du Tibet, précise Madame Sun, Ainsi la vérité du prétendu problème du Tibet puisse-t-elle être connue par tous.»