consommation

  • Comportement et caractéristiques du consommateur chinois

    a1.jpg

    Le marchandage en Chine fait partie du quotidien.

     Par expérience, j'ai pu constater 3 niveaux de prix. Le plus élevé quand un occidental négocie le prix. Il diminuera encore si vous vous faites aidé par un Chinois ,et encore plus si vous envoyez la personne chinoise marchander à votre place et que vous vous tenez à carreau.  Un bon truc, sortir du magasin en exprimant que malgré l'intérêt porté c'est trop cher, vous serez souvent  rattrapé par le vendeur.

    a1.jpg

    La propriété immobilière est capitale

    Si on dit que le Belge a une brique dans le ventre ,alors que dire du Chinois. Avoir son propre appartement est une priorité dans la vie de nombreux Chinois. Pour ceux qui ont déjà une maison, posséder d'autres biens immobiliers (en Chine ou à l'étranger) est généralement le choix d'investissement numéro un.

    a1.jpg

    Le marché du cadeau « inutile », mais avec un emballage sophistiqué et coûteux se porte toujours bien. Dans certains cas, l'emballage est plus couteux que le contenu.

    a1.jpg

    Les contrefaçons sont un marché à part entière.

    A noter qu'il y a deux catégories de contrefaçons. La plus répandue est celle que vous trouvez à chaque coin de rue , elle généralement de 20 à 200 fois moins chère que l'original , mais de mauvaise ,voir de très mauvaise qualité . Vous avez aussi la contrefaçon qui est identique à l'article griffé. Il a été fabriqué  de la même manière ,avec les mêmes matériaux que l'article original. En fait quand un commanditaire s'adresse à un industriel , il lui demande une certaine quantité d'articles , l'industriel , souvent en fabrique 10à 20% en plus. Ces articles serviront à l'industriel à remplacer des articles qui seraient refusés par le commanditaire, le reste étant écoulé dans un marché parallèle .

    a1.jpg

     Les Chinois sont friands d'or. La Chine  est le premier importateur et le premier producteur d’or. Selon un récent rapport du World Gold Council. Le pays encourage largement sa population à se tourner vers l’or. Culturellement d’abord – l’or est particulièrement recherché au moment du nouvel an chinois par exemple– mais aussi afin de proposer des solutions de placement et d’investissement.

    a1.jpg

    Les Chinois se plaisent à accumuler des marchandises. La Chine a toujours connu de grandes famines, même dans un passé récent. La peur du "manque" fait donc partie de l'inconscient collectif même si aujourd'hui, les magasins regorgent de marchandises.

  • Les Chinois gaspillent 16 milliards Euros de nourriture chaque année

    133715508_title0h.jpg

    Des officiels de haut rang ont mis en garde la population chinoise contre sa consommation excessive d'aliments. Les autorités ont révélé qu'en Chine, environ 200 milliards de yuans (15,8 milliards €) de nourriture, qui provient des restes des repas, est jetée chaque année.

    La nourriture gaspillée pourrait nourrir plus de 200 millions de personnes, a indiqué Wu Zidan, directeur adjoint du Bureau national des Céréales.

    Si la Chine a réduit de manière drastique son nombre de pauvres , si aujourd'hui, peu de gens ne mangent à leur faim,ces problèmes ne sont pas complètement éradiqués , et sachant que les Chinois de plus de 50 ans ont connu au moins une famine, on peut s'étonner de la débauche de nourriture dans les restaurants ,partout en Chine et aussi bien dans les 'grands restaurants' que dans les petites gargotes ou les échopes de rue. Tous les jours , ces lieux sont bondés et tous les jours les tables débordent de plats savoureux , commandés en grands nombres et dont les convives peinent à terminer de manger si bien que des quantités de bonne nourriture prend la route des poubelles même si certains repartent avec des boîtes remplies de restes de nourriture destinés aux animaux domestiques voir, ça ne s'invente pas, je l'ai vu de mes poperes yeux, pour le personnel de maison.

    A part la nourriture, environ 35 millions de tonnes de céréales sont gaspillées chaque année dans les processus de stockage, de transport et de transformation, a indiqué lundi M. Wu, lors d'une cérémonie marquant le début d'une campagne de sensibilisation de la population pour économiser les ressources alimentaires.

    La sécurité alimentaire constitue un sujet majeur en Chine, où des problèmes tels que le manque de terre cultivée, les ressources en eau ainsi que la pollution croissante exercent une pression sur la production agricole.

  • Forte croissance de la consommation en Chine

    001aa0bab90b1252239a0f.jpg

    Pendant le congé de sept jours du Nouvel An lunaire, les Chinois ont dépensé 13,3 % de plus dans les magasins et les restaurants, ce qui illustre la grande confiance des consommateurs, en dépit de l'essoufflement de la dynamique de croissance de l'économie au début de 2014.

    Selon les analystes, les chiffres des dépenses du congé suggèrent que la demande des consommateurs chinois est restée solide, même si les dépenses de luxe ont été frappées par l'approfondissement de la campagne de frugalité du gouvernement.

    En Chine, le Nouvel An lunaire qui, cette année, tombait le 31 janvier, est la fête la plus importante pour le regroupement familial. Le congé d'une semaine signifie traditionnellement des folies pour beaucoup des 1,4 milliard de Chinois.

    Durant le congé de la « Semaine en or » qui a pris fin le 6 février, les ventes des entreprises de vente au détail et de restauration se sont élevées à 610,7 milliards de yuans (500 milliards €), en hausse de 13,3 % par rapport à l'année dernière, ont révélé, jeudi, les données du ministère du Commerce.

    Comme les gens célébraient l'année du Cheval dans le cycle de douze années du zodiaque chinois, les bijoux portant le thème du cheval se sont beaucoup vendus, avec des ventes en hausse respectivement de 35 %, 31,6 % et 30,2 % en glissement annuel dans les centres commerciaux des provinces du Hubei, du Liaoning et du Heilongjiang, selon le ministère.

    Cependant, les ventes de produits de luxe dans leur ensemble ont chuté, en partie en raison de la campagne nationale contre l'extravagance et l'appel à un style de vie frugal. Dans la ville de Fuzhou, en Chine du Sud-Est, le volume des ventes de boissons alcoolisées coûteuses a chuté de près de 70 % dans certains supermarchés.

    Les secteurs du tourisme et des divertissements ont prospéré.

    Au cours des trois premiers jours de la fête, les recettes au box-office ont dépassé celles de l'ensemble du congé du Nouvel An lunaire en 2013.

    Les recettes nationales du tourisme ont atteint 126,4 milliards de yuans pendant le congé, en hausse de 16,4 % par rapport à il y a un an, a indiqué l'Administration nationale du tourisme, vendredi.

    Le nombre de touristes a dépassé 231 millions à travers le pays au cours des sept jours, une hausse de 14 % par rapport à l'année dernière.

    Un autre chiffre éloquent : au cours des sept jours, la valeur totale des transactions au pays et à l'étranger par l'entremise des cartes UnionPay a bondi de 23 % en glissement annuel pour se situer à près de 200 milliards de yuans.

    Les paiements par carte dans les supermarchés et les centres commerciaux ont continué à mener la croissance, en hausse de 22 % et de 27 % respectivement, selon China UnionPay, l'opérateur national de la carte bancaire.

    Les dépenses du congé constituent une bonne occasion d'examiner la confiance des consommateurs chinois, a déclaré Lu Ting, économiste en chef pour la Chine chez Bank of America Merrill Lynch dans une note de recherche.

    « En fait, chaque année, c'est le premier ensemble de données fiables de l'activité, car les autres données mensuelles de janvier sont sensiblement biaisées par le calendrier du congé du Nouvel An lunaire », a-t-il indiqué.

  • Comment les Chinois ont délaissé le Petit Livre rouge pour le litre de rouge

    images.jpg

    Mao et son Petit Livre Rouge a connu ses heures de gloire dans les années 60.

    C'est même le livre le plus publié au monde après la Bible , près d'un milliard d'exemplaires.

    Aujourd'hui, on le voit aux étales de brocanteurs ou au milieu d'objets pour touristes car plus aucun Chinois n'a d'œil pour cet objet d'antiquité , les seuls chalands qu'attire le Petit Livre rouge , sont les étrangers qui y voient le côté vintage pour nostalgiques des année 60.

    Vinexpo%20Hong%20Kong.jpg

    Si du temps de Mao les Chinois buvaient peu ,voir très peu de vin, l'élévation du niveau de vie , l'éclosion d'une classe moyenne de plus en plus importante , ont créé un important engouement pour les produits de luxe et le vin  en a parfaitement profité. Résultat , on vient d'apprendre avec stupéfaction que la France n'est plus le premier consommateur mondial de vin rouge. Selon l'étude de conjoncture Vinexpo , c'est la Chine qui a détrôné l'Hexagone avec plus de plus de 155 millions de caisses de neuf litres de vin rouge (soit 1,865 milliard de bouteilles) consommées en 2013, contre 150 millions de caisses en France, suivis de l'Italie (141), les États-Unis (134) et l'Allemagne (112).

    vinexpo.jpg

    Par rapport à 2008, la Chine enregistre une croissance de 136%. L'étude relève que l'engouement des Chinois pour le vin rouge s'est accéléré depuis 2005. Ainsi, entre 2007 et 2013, sa consommation a été multipliée par 2,75 (+175,4%). Dans le même temps, elle diminuait de 5,8% en Italie et de 18% en France.
    Plus de 80% des vins consommés sont élaborés en Chine, qui est désormais le 5e producteur mondial. Cependant, les vins importés gagnent rapidement des parts de marchés. Les importations ont été multipliées par sept entre 2007 et 2013 et représentent aujourd'hui 18,8% de la consommation totale en Chine.

    vin.jpg

  • Des millions de femmes de la classe moyenne voient leur vie se transformer jour après jour dans les grandes métropoles chinoises.

    sans-titre.png

    Zhang Yin, la femme la plus riche du monde

    Vue de la vieille Europe, la statistique peut surprendre. Parmi les vingt femmes entrepreneurs les plus riches au monde, onze sont Chinoises . Les trois femmes les plus riches de la planète sont toutes chinoises : la reine du papier recyclé Zhang Yin, 53 ans, qui possède une fortune évaluée à 5,6 milliards de dollars, est suivie par Wu Yajun, du groupe immobilier Longfor Properties avec 4,1 milliards de dollars. À la troisième place avec quatre milliards de dollars se trouve Chen Lihua, 69 ans, à la tête du conglomérat Fuhua, qui est notamment présent dans la logistique portuaire et dans le secteur de l'énergie.

    milliardaires.jpg

    Wu Yaju

     

    Selon le magazine Hurun, qui salue la domination chinoise, toutes ces femmes ont créé leur fortune par leur travail et non grâce à leurs familles respectives. Rupert Hoogewerf, le fondateur de la liste Hurun, croit même connaître la raison de ce succès économique : la politique de l'enfant unique en Chine qui favoriserait la carrière des femmes dans la mesure où les grands-parents passent beaucoup de temps avec leur petit enfant.

    Derrière elles, ce sont des millions de femmes de la classe moyenne qui voient leur vie se transformer jour après jour dans les grandes métropoles chinoises.

    Dans un pays à la culture masculine dominante, elles sont nombreuses à avoir gagné leur indépendance financière et à avoir vu leur pouvoir d'achat grandir de façon spectaculaire. Une étude récente montre même que plus d'une femme mariée et active sur trois gagne déjà davantage que son mari.

    media_xl_3905801.jpg

    Mais au-delà de cet accomplissement financier, les femmes chinoises ont un autre atout de taille : elles sont rares. La "préférence masculine" a engendré un profond déséquilibre, avec 116 hommes pour 100 femmes. Si on  ajoute que nombreuses sont les unions entre Chinoises et étrangers à peine compensées par les mariages entre Chinois et étrangères qui ne représente que 10 %  de ces unions. La compétition entre les hommes pour avoir une petite amie puis une femme fait rage.

    Tout laisse ainsi penser qu'il s'agit d'un bon moment pour être une femme en Chine.

    Ce phénomène a un impact considérable sur les marques, à commencer par les marques de luxe, car ces femmes chinoises sont aussi des consommatrices de plus en plus sophistiquées. Des consommatrices qui se font offrir des cadeaux par des hommes désireux de leur plaire mais qui peuvent aussi désormais se faire plaisir à elles-mêmes. Une femme de la classe moyenne supérieure peut même dépenser jusqu'à un mois de salaire dans l'achat d'un produit de luxe !

    Le stéréotype de la consommatrice chinoise qui découvre le luxe occidental a  pris du plomb dans l'aile. La réalité est bien différente ,si la recherche de "statut" reste importante, le désir de "connaissance" et de "se faire plaisir" ont fortement grandi : d'un signe extérieur de richesse, le luxe devient une source de satisfaction émotionnelle.

    Bien davantage que le logo ou le prix, ce qui importe de plus en plus aux yeux de ces acheteuses sophistiquées, c'est l'histoire de la marque. Elles y trouvent de l'authenticité. Le must à leurs yeux, ce sont les marques au moins centenaires, mais aussi les marques liées à l'héritage royal, garantie d'un souci du détail devenu rare dans une société standardisée. Les marques made in France, Royaume-Uni ou Italie tirent automatiquement parti de leur appartenance à une longue histoire européenne - un fort héritage culturel dont sont au contraire privées les marques de luxe américaines, plutôt associées à des valeurs contemporaines presque contradictoires avec la demande d'authenticité.

    Cette évolution est d'ailleurs cohérente avec les "recommandations" de la nouvelle génération de dirigeants. Si la rhétorique s'articule bien autour de la poursuite d'un "rêve chinois", comme l'a déclaré le président Xi Jinping, il est demandé aux fonctionnaires chinois de vivre de façon moins extravagante et de se préoccuper davantage du bien-être du peuple.

    3380298-femme-d-39-affaires-chinois-portaient-costume-noir-cravate-rouge-elegant-esthetique-forme-d-39-expre.jpg

     

     

    Les consommatrices chinoises sont, à n'en pas douter, très fières du nouveau rôle de la Chine sur l'échiquier international -en à peine 20 ans, les Chinois ont fait de leur pays la deuxième économie du monde. Mais, si les progrès ont été spectaculaires au niveau économique, tout le monde s'accorde sur le fait que la Chine et les Chinois n'ont toujours pas retrouvé leur supériorité culturelle d'antan, supériorité mise à mal pendant la tumultueuse Révolution Culturelle. À bien des égards, la très attendue cérémonie d'ouverture des Jeux Olympiques de Beijing en 2008 a mis en lumière cette fierté teintée d'humilité : la chorégraphie de Zhang Yi Mou a ainsi fait office de "coming out", rappelant au monde entier combien l'héritage culturel millénaire de la Chine avait aidé à façonner le monde moderne à travers des inventions comme l'encre, le compas moderne ou la poudre à canon.

    Les marques ont ainsi l'opportunité de reconnecter les consommatrices chinoises avec ce riche héritage culturel. Dans son ouvrage Elite China, le Dr Pierre Xiao Lu (Professeur de la chaire LVMH à l'Université de Fudan) écrit ainsi: "Malgré une instabilité de près de 150 ans, depuis la première guerre de l'Opium en 1840 jusqu'au début de la politique de réforme de Deng Xiao Ping en 1978, les Chinois d'aujourd'hui n'ont rien oublié du raffinement et de la sophistication du style de vie des élites d'antan".

    0019b91ec98112ba3db13a.jpg

     

    Rien ne symbolise mieux ce changement que cette photo qui a beaucoup circulé dans la sphère digitale chinoise ces derniers temps : elle juxtapose la femme du Président actuel et les compagnes des deux Présidents précédents. Plus que n'importe quel discours, elle montre à quel point la Chine est un pays en plein bouleversement et à quel point l'image de la femme chinoise change avec son pays.

    Les-nouveaux-riches-de-lempire-chinois-Chinecroissance-300x216.jpg

  • CONSOMMATION EN HAUSE MALGRE LA CRISE FINANCIERE.

    L'enthousiasme des consommateurs chinois n'est pas entamé par la crise financière internationale
    F200901041531011260322530[1]

    La crise financière mondiale frappe la Chine comme les autres pays du monde, mais la passion de consommation de la population chinoise n'a ni diminué ni faibli. Depuis le 1er janvier, les quelques 2.300 boutiques et points de vente des principales entreprises de la capitale chinoise ont réalisé un chiffre d'affaires de 1,08 milliard de yuans. D'après le contrôle du Ministère chinois du Commerce, l'enthousiasme des consommateurs chinois n'a aucunement faibli durant le jour de l'An et la vente sur les marchés des articles et des produits d'usage courant a connu une croissance rapide et stable. Le volume de vente des mille principales entreprises commerciales du pays a augmenté de 13% par rapport à la période correspondante de l'année passée, ce qui est un bon début qui présage bien.

    -- Les opérations de promotions de vente, riches et variées, se sont bien déroulées. Au cours des trois jours de congé de la Fête du Nouvel An, le secteur de commercialisation a organisé soigneusement et minutieusement l'approvisionnement et a adopté différents moyens pour promouvoir la vente.

    -- Les articles et les produits substantiels et bon marché sont très demandés. La Fête du Printemps arrive à grands pas et les achats en vue de cette fête commencent à battre leur plein : denrées alimentaires, vêtements à grand rabais, chaussures et souliers, petits appareils électroménagers, ... etc. Tous ces produits sont très bien accueillis par les consommateurs.

    -- La restauration populaire à bas prix est florissante. Le premier jour de l'An, les chiffres d'affaire réalisés par les principales entreprises de restauration de Beijing ont augmenté de 18% par rapport à ceux du jour précédent.

    -- Les prix des objets de première nécessité sont stables dans leur ensemble. Durant la Fête du Nouvel An, les marchés des objets de première nécessité des principales grandes et moyennes villes du pays sont bien approvisionnés et bien organisés. Les prix des céréales, de l'huile comestible, des viandes, des œufs et d'autres produits alimentaires sont relativement stables.