conflit

  • Des experts évoquent un risque de conflit militaire entre la Chine et les Etats-Unis

    e8e363c6-0a18-11e0-9fb9-44f838a468eb.jpg

    Des experts chinois ont évoqué dimanche un risque potentiel de conflit militaire dû à la surveillance accrue des Etats-Unis en mer de Chine méridionale, et préconisé que les deux pays fassent leur possible pour éviter toute erreur d'appréciation dans les relations bilatérales les plus importantes du monde.

    Selon les analystes, l'activité militaire récente des Etats-Unis est une nouvelle preuve que le pays peine à maintenir le statu quo face à l'émergence de la Chine parmi les puissances mondiale. Ils exhortent les Etats-Unis à accepter le fait que la Chine soit devenue une puissance maritime et à ne pas sous-estimer sa volonté de protéger sa souveraineté.

    « Le problème de la mer de Chine méridionale n'est qu'une petite partie des liens sino-américains », a écrit Cen Shaoyu, chroniqueur spécialiste des relations internationales. « Les dirigeants des deux pays doivent comprendre que l'avenir de la Chine et des Etats-Unis, mais aussi celui de l'Asie, ne se résume pas à cela.

    La Chine a stoppé électroniquement des drones de surveillance à longue portée Global Hawk qui espionnaient les îles chinoises de Nansha. Elle aurait ainsi tenté de s'emparer de l'un d'eux en le faisant s'écraser dans des eaux peu profondes, ou en capturant un drone en vol au moyen d'un aéronef piloté, a rapporté vendredi le Washington Free Beacon.

    Mercredi, un P-8A américain, avion de patrouille maritime et de lutte anti-sous-marine, a survolé les eaux entourant les îles Nansha dans le cadre d'activités de reconnaissance.

    Ce sont les Etats-Unis qui ont parcouru des milliers de kilomètres pour obliger la Chine à prendre des mesures pour préserver sa souveraineté territoriale et ses intérêts maritimes, a déclaré au Global Times Peng Guangqian, spécialiste en stratégie militaire à l'Académie des sciences militaires de l'Armée populaire de libération.

    iles-Senkaku.jpg

    « Les réponses de la Chine lorsque des avions américains se sont approchés de ses territoires étaient des actes de légitime défense conformes aux pratiques internationales », a jugé Tao Wenzhao, chercheur à l'Institut d'études américaines de l'Académie des sciences sociales de Chine, dont les propos ont été rapportés par le Global Times.

    La Chine ripostera certainement si les Etats-Unis s'approchent à moins de 12 miles des îles », a prévenu Peng, selon qui Washington provoque délibérément la Chine.

    « Les provocations américaines ont accru les chances de conflit militaire entre Beijing et Washington », a déclaré au Global Times Zhu Feng, directeur du Centre d'innovation collaborative des études sur la mer de Chine méridionale relevant de l'Université de Nanjing.

    Si la Chine envoie des avions pour repousser les chasseurs américains, les deux camps pourraient être amenés à échanger des tirs en raison des vitesses de vol élevées, a expliqué Zhu.

    « Les activités de reconnaissance menées par l'avion de l'armée américaine représentent une menace potentielle pour la sécurité des formations maritimes chinoises, et sont hautement susceptibles de causer des erreurs d'appréciation, voire de malencontreux incidents maritimes ou aériens », a averti Hong Lei, porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères, lors d'une conférence de presse tenue vendredi.

    La présence de l'armée américaine en mer de Chine méridionale encourage également les pays voisins à renforcer leur présence militaire, ce qui augmente l'instabilité de la région et réduit les chances d'un règlement pacifique par le dialogue, d'après Jin Canrong, vice-directeur de l'Institut d'études internationales de l'Université Renmin de Chine.

    Les mesures du Pentagone sont survenues après la venue en Chine du secrétaire d'Etat américain John Kerry, pour une visite de deux jours qui s'est achevée le 17 mai. Kerry a réaffirmé la position des Etats-Unis consistant à ne pas prendre partie au sujet des revendications territoriales en mer de Chine méridionale, et a ajouté que les Etats-Unis adopteraient la même position vis-à-vis des autres pays impliqués dans le conflit, a rapporté l'agence de presse Xinhua.

    chasseurs-chinois-m.jpg