condition de travail

  • A Shanghai et Suzhou, un nouveau fournisseur d'Apple critiqué pour ses conditions de travail

    apple.jpg

     

    Selon l'association China Labor Watch, les employés d'un fournisseur d'Apple seraient forcés d'effectuer des heures supplémentaires non-payées dans des conditions de travail et de vie déplorables au sein d'usines à Shanghai et à Suzhou, en Chine.

    Pegatron, la société taïwanaise qui assemble des iPhone et des iPad pour Apple, « violerait un grand nombre de lois et de normes du travail internationales et chinoises, de même que le code de conduite de la société Apple elle-même », pouvait-on lire dans le rapport de l'ONG chinoise.

    Les ouvriers des usines Pegatron dépassent régulièrement la limite des 60 heures de travail hebdomadaires imposée par Apple, souligne le rapport, qui précise encore que l'environnement de travail des employés est médiocre et leurs logements inappropriés.

    Selon des professionnels du secteur, l'usine du district de Pudong à Shanghai assemblerait un tiers de tous les iPhone et iPad produits dans le monde.

    China Labor Watch explique avoir envoyé des enquêteurs sous couverture dans trois usines Pegatron et interviewé près de 200 ouvriers à proximité de leur lieu de travail de mars à juillet.

    Pegatron a accru sa production de produits Apple lorsque ce dernier a décidé de recourir aux services de nouveaux sous-traitants plutôt que dépendre uniquement du taïwanais Foxconn.

    Celui-ci avait lui-même défrayé la chronique lorsque 10 employés de ses usines avaient mis fin à leurs jours. A la suite de ces incidents en série, Apple et Foxconn avaient décidé d'augmenter les salaires des ouvriers et d'améliorer leurs conditions de travail.

    Dans les filiales de Pegatron à Shanghai et à Suzhou, ville voisine de la première, des fluides de coupe auraient été directement déversés dans les égouts, mentionne encore le rapport de l'ONG.

    La direction de Pegatron a annoncé dans un communiqué qu'une enquête serait menée au sujet de ces allégations et qu'elle interviendra immédiatement pour remédier aux éventuelles infractions.

    Apple a pour sa part affirmé avoir réalisé 15 audits approfondis auprès de 130 000 ouvriers dans les usines Pegatron depuis 2007.

    Une enquête de la société californienne menée en juin de cette année avait également révélé que les employés de Pegatron qui fabriquent les produits d'Apple travaillent en moyenne 46 heures par semaine.

    « Notre groupe s'engage à garantir des conditions de travail sûres et raisonnables au travers de notre chaîne d'approvisionnement. Nous supervisons le secteur au moyen d'audits spécialisés et de grande portée, c'est le programme informatif et éducatif le plus transparent qui soit pour enrichir les conditions de vie de nos ouvriers », avait déclaré le porte-parole d'Apple en Chine.

    L'usine Pegatron de Shanghai, qui fabrique notamment les boîtes des produits à la pomme croquée, encourt la « plus lourde peine » pour avoir déversé des déchets polluants dans une rivière.

    Les habitants du district de Songjiang à Chedun ont longtemps été dérangés par la « rivière de lait » qui traverse le parc industriel du district et longe les habitations. La rivière Tielu a en effet reçu ce surnom l'an dernier lorsqu'elle est subitement devenue aussi blanche que le lait et a commencé à dégager une odeur nauséabonde.

    Les riverains avaient indiqué à ce sujet qu'ils étaient inquiets pour la sécurité alimentaire des produits régionaux dès lors que de nombreux agriculteurs font pousser leurs légumes sur les rives du cours d'eau et utilisent son eau pour irriguer leurs terres.