condamné à mort

  • Chine:les meurtriers du Mékong seront exécutés le 1er mars

    131867002_11n.jpgLe trafiquant de drogue birman, Naw Kham, et trois de ses complices qui ont été reconnus coupables du meurtre de treize marins chinois sur le fleuve Mékong en 2011 seront exécutés par injection le 1er mars à Kunming, dans la province du Yunnan, a annoncé mercredi le Tribunal populaire intermédiaire de Kunming.

    Les trois complices de Naw Kham sont le Thaïlandais Hsang Kham, l'apatride Yi Lai et le Laotien Zha Xika.

     

    Après que le tribunal a rejeté leurs recours en appel et maintenu la peine de mort à leur encontre, les jugements ont été remis au Tribunal populaire suprême de Beijing (TPSB) pour révision. Le président du TPSB a signé un ordre d'exécution à la suite des procédures de révision.

     

    Le Tribunal populaire intermédiaire de Kunming a reçu la décision concernant le verdict ainsi que l'ordre d'exécution le 22 février 2013. Les coupables ont été informés du verdict le 24 février.

     

    L'exécution sera supervisée par le Parquet populaire intermédiaire de Kunming.

     

    Le tribunal a déjà informé les consulats de Thaïlande et du Myanmar à Kunming, ainsi que les proches des condamnés, et arrangé des rencontres. Le tribunal a également assuré leurs droits de litige.

     

    Après l'exécution, le tribunal remettra les corps, les testaments et les objets personnels des condamnés à leurs proches ou à leurs consulats.

     

    A l'aide de soldats thaïlandais, Naw Kham et des membres de son gang ont planifié et mené le 5 octobre 2011 une attaque sur le fleuve Mékong contre deux cargos chinois, le Hua Ping et le Yu Xing 8.

     

    Sur ordre de Naw Kham, plusieurs de ses subordonnés ont également kidnappé des marins chinois et détourné des cargos en échange de rançons début d'avril 2011.

     

    Le gang a été démantelé début 2012 au cours d'une opération conjointe menée par les polices de Chine, du Laos, du Myanmar et de Thaïlande, après que le meurtre des marins chinois a suscité des appels à lutter contre la criminalité endémique dans la région frontalière.

     

    Naw Kham et ses trois complices ont été condamnés à la peine de mort le 6 novembre 2012.

     

    Deux autres membres du gang, Zha Bo et Zha Tuobo, ont été condamnés respectivement à la peine de mort avec sursis et à huit ans de prison.

     

    Naw Kham, surnommé le "parrain", était le chef du plus grand réseau armé de trafic de drogue sur le fleuve Mékong, lequel traverse la Chine, le Laos, le Myanmar, la Thaïlande, le Cambodge et le Vietnam.