commerce bilatéral

  • Belgique/Chine : le commerce bilatéral connaît une croissance annuelle de 30% ces trois dernières années

    Le commerce bilatéral entre la Chine et la Belgique a connu une croissance annuelle de plus de 30% au cours de ces trois dernières années, a affirmé mardi l'ambassadeur de Chine en Belgique, Liao Liqiang, à l'occasion de l'ouverture du "Forum d'Anvers, lier les affaires entre la Chine et l'Europe" dans la ville portuaire belge.

    Il a également déclaré que le commerce sino-belge pourrait franchir le cap de 25 milliards de dollars américains cette année.

    Selon M. Liao, la Belgique ne cesse d'augmenter son investissement en Chine, tandis que seule la brasserie InBev dispose de 36 usines et de 18 marques en Chine pour y vendre cinq millions de tonnes de bière par an, en contrepartie, la Chine accélère son investissement en Belgique et une délégation de jeunes entrepreneurs chinois viendra en Belgique en décembre prochain.

    "Les relations économiques et commerciales entre la Chine et la Belgique commencent à se développer à double sens", a noté M. Liao.

    Pour le vice-Premier ministre et ministre belge des Affaires étrangères, Steven Vanackere, "les bonnes relations commerciales entre la Belgique et la Chine représentent les bonnes relations politiques entre les deux pays".

    Wang Jinzhen, vice-président du Conseil chinois pour la promotion du commerce international, a pour sa part indiqué que la Chine était la deuxième plus grande économie, le plus grand exportateur et le deuxième plus grand importateur du monde. "La Chine a importé pour 8.700 milliards de dollars américains de marchandises au cours des dix années passées, elle en importera pour 8.000 milliards de dollars américains d'ici cinq années", a-t-il ajouté.

    M. Wang a attribué le développement économique rapide en Chine à trois facteurs : réforme et ouverture, transformation de l'économie planifiée en celle de marché à la chinoise, intégration dans la mondialisation. "La Chine travaille à l'amélioration de l'environnement économique, la moyenne des tarifs douaniers a été baissée de 15,3% à 9,8%, un peu plus élevée que celle du monde, mais plus basse que celle de la majorité de pays, y compris des pays développés", a-t-il ajouté.

    Cette année, le Forum d'Anvers est pour la première fois consacré aux affaires entre la Chine et l'Europe. Il coincide avec le 40ème anniversaire des relations diplomatiques entre Beijing et Bruxelles. Le Forum d'Anvers entend jouer un rôle de plateforme pour les échanges commerciaux entre des entreprises chinoises et belges.

    Environ 100 hommes d'affaires chinois ou responsables de différents départements gouvernementaux, en provenance de 17 villes, provinces ou régions autonomes, discuteront avec leurs homologues belges, d'autres pays européens ou d'institutions de l'Union européenne (UE) pour chercher et établir des relations de coopération commerciale durable entre des entreprises chinoises et européennes.

    Anvers constitue un centre logistique pour l'Europe avec son deuxième plus grand port de l'Europe et son plus grand noeud ferroviaire du continent. 60% du pouvoir d'achat de l'Europe se concentre dans un rayon de 500 kilomètres de Bruxelles.