cochon

  • La «tirelire cochon» a été inventée il y a mille ans par des Chinois,et elle sauve encore les Chinois aujourd'hui

    XVM1bac8bee-3f51-11e5-a0ad-5d5b9174081e.jpg

    Les Chinois vénèrent le porc. Ils en ont fait un symbole de prospérité. Ce sont eux qui ont inventé il y a mille ans, sous la dynastie des Song, la «tirelire cochon», destinée d'abord aux adultes.

    De tout temps, les Chinois ont su thésauriser . Il a fallu longtemps avant qu'ils confient leur argent aux banques. La carte de crédit n'est pas encore dans leurs habitudes. Jamais vous ne verrez un Chinois acheter une machine à laver ou une TV à crédit. Même lors d'achats de voiture, le Chinois paie comptant et il n'est pas rare que l'acheteur ne règle la facture avec du numéraire.

    Tout le monde sait que la Chine est le pays au monde avec la plus grande réserve monétaire, ce que l'on sait moins, c'est que les Chinois sont les particuliers qui possèdent le plus d'économie.

    C'est pourquoi la crise monétaire et boursière chinoise de ces derniers mois ne peut être comparée à la crise des subprimes et ne pourrait causer les mêmes effets.

    Quand vous vivez à crédit, ce qui n'est pas le cas de la Chine ni des Chinois, vous êtes exposé au moindre pépin mais avec leurs réserve , les Chinois peuvent voir venir.

    Quand vous voyez des Chinois dépenser à tour de bras , ce n'est jamais pour eux que la face visible de l'iceberg , le gros de l'iceberg caché sous l'eau , ce sont ses réserves .

  • L'artiste plasticien belge Wim Delvoye élève des cochons en Chine pour les tatouer

    Wim%20Delvoye_width340.jpg

    Qui ne connait, en Flandre, Wim Delvoye , plasticien belge né à Wervik en 1965.

    Il est ce que l'on appelle un bekende Vlaming ( Flamand connu ) mais sa notoriété auprès des amateurs d"Art contemporain et conceptuel s'étend à toute la planète.

    wim.jpg

    Dans une ferme située près de Pékin, Wim élève des cochons sur lesquels il peut exercer son "art".

     Win Delvoye a construit sa ferme en 3 mois.Une fois par semaine, les cochons ,sous légère anesthésie , passent sous l'aiguille de professionnels ou de l’artiste lui même.

    cochon3_thumb.jpg

    Les motifs tatoués, s’inspirent de motifs de prisonniers russes,  de Walt Disney (ils ont les mêmes initiales…), de

    logo comme Louis Vuitton.

    « … Je laisse bien entendu le Parti communiste chinois juger mes tatouages, c’est pour cela qu’il n’y a rien de porno. C’est déjà limite quand je fais des seins nus… On tatoue le cochon quand il pèse 35 kilos et un saigneur belge vient le tuer quand il atteint 200 kilos. Puis il faut nettoyer la peau, la congeler et la ramener en Belgique, où elle est tannée par un spécialiste. Enfin, elle peut être présentée, selon sa qualité, comme un trophée de chasse ou tendue sur un cadre comme une toile. Parfois, je fais empailler l’animal. »

    sans-titre.png

    L'oeuvre de Delvoye déroute autant qu'elle attire car elle frappe par sa richesse inventive, ses trouvailles humoristiques et l'insolence dont il fait preuve face aux normes culturelles. En jonglant avec la science et la culture populaire, Delvoye mêle impertinence et recherche formelle à travers des oeuvres parodiant aussi bien le savoir-faire artisanal que la recherche scientifique.
    Il est célèbre pour son installation Cloaca (2000), dite "machine à caca" qui reproduit le processus de la digestion. On entre des aliments et en bout de chaîne, sortent des excréments.

    Wim Delvoye exposera cette année à Lille et Charleroi.

    Joie de Vivre
    Palais des Beaux-Arts, Lille

    26/09/2015 - 31/01/2016

    Les Mondes Inversés
    B.P.S. 22, Charleroi

    26/09/2015 - 31/01/2016