classement de shanghai

  • Trente-cinq universités chinoises se classent parmi les 500 meilleures du monde

    Un total de 35 universités chinoises figurent parmi les 500 meilleures du monde, selon un classement publié lundi par l'Université des Communications de Shanghai.

    Parmi ces 35 universités, vingt-trois se situent sur le continent chinois, près de trois fois le nombre établi lors du premier Classement académique des universités mondiales (CAUM) réalisé en 2003.

    Selon ce classement, l'Université Harvard arrive en tête de la liste, suivie de Stanford, MIT, Berkeley, Cambrige, Caltech, Princeton, Columbia, Chicago et Oxford.

    L'Université nationale de Taiwan, l'Université chinoise de Hong Kong et l'Université Tsinghua, les trois meilleures universités chinoises, sont classées parmi les 200 meilleures universités du monde. Six autres universités de la partie continentale figurent parmi les 300 premières.

    L'Université des Communications de Shanghai se classe parmi les cinq premières universités de la partie continentale, après l'Université Tsinghua et l'Université de Beijing. L'Université des Communications de Shanghai est considérée comme l'une des universités de Chine de premier rang, en raison de sa réputation dans les secteurs de l'ingénierie et des sciences, et est très reconnue grâce à ses diplômés célèbres, l'ancien président chinois Jiang Zemin ayant obtenu son diplôme de machinerie électrique en 1947.

    Six autres universités de la partie continentale de Chine figurent également parmi les 300 meilleures du monde. L'Université Beihang (connu initialement sous le nom de Université de l'aéronautique et d'astronautique de Beijing) et l'Ecole normale de Beijing se classent pour la première fois parmi les 500 meilleures.

    Le CAUM établit chaque année depuis 2003 le classement des 500 meilleures universités du monde, sur la base d'indicateurs et de données provenant d'une tierce partie. Six indicateurs sont utilisés, dont le nombre d'anciens élèves et de personnel enseignant ayant remporté un Prix Nobel ou une médaille Fields, le nombre de chercheurs les plus cités et sélectionnés par Thomson Scientific, et le nombre d'articles publiés dans la revue Nature et Science.

    Les universités chinoises ont obtenu de bons résultats dans les catégories telles que le nombre d'articles publiés dans les journaux internationaux, mais restent au-delà des 100 premières en termes de nombre d'intellectuels mondialement reconnus et d'articles d'influence internationale, a indiqué le CAUM dans un communiqué de presse.