cites

  • Le gouvernement chinois a détruit lundi 6,1 tonnes d'ivoire saisies

    F201401071038072122127578.jpg

    F201401071038114573281212.jpg

    Le gouvernement chinois a détruit lundi 6,1 tonnes d'ivoire saisies dans la ville de Dongguan dans la province du Guangdong (sud).

    Des défenses et des objets en ivoire sculptés saisis par le gouvernement au fil des ans ont ainsi été déversés dans deux broyeurs.

    Cette première destruction publique d'ivoire en Chine s'inscrit dans le cadre des efforts du pays pour décourager le commerce illégal de l'ivoire, protéger les animaux sauvages et sensibiliser le public, a déclaré Zhang Jianlong, chef adjoint du Bureau national des forêts (BNF).

    F201401071038073210945241.jpg


    Ceci constitue un pas significatif dans la protection de la faune et contribue à la lutte mondiale contre le trafic illégal de l'ivoire.

    Des représentants de plusieurs pays étrangers et organisations internationales ont assisté à cette destruction organisée par le Bureau national des forêts et l'Administration générale des douanes.

    John Scanlon, secrétaire général de la CITES (Convention sur le commerce international des espèces de faune et de flore sauvages menacées d'extinction), a déclaré que cette action montrait la détermination de la Chine à mettre fin à ce commerce illégal.

    "Les risques d'être arrêté, poursuivi en justice et sévèrement puni pour le commerce illégal de l'ivoire sont aujourd'hui bien plus importants, et le retour sur votre investissement dans le commerce illégal de l'ivoire peut se transformer en peine d'emprisonnement, lourdes amendes et saisie des biens", a-t-il ajouté.

    D'après les derniers chiffres du programme de surveillance des abattages illicites d'éléphants, quelque 22.000 éléphants ont été tués en 2012.

    Selon la loi chinoise, le commerce illégal de l'ivoire est passible d'une peine d'emprisonnement allant de six mois à perpétuité.

    F201401071038116209166543.jpg


    [