cigarette

  • En Chine, une légende rend les cigarettes slim plus populaires

    19017170.jpg

    Les 300 millions de fumeurs chinois se tournent maintenant vers les cigarettes "slim" et "super slim" avec la conviction erronée d'être exposés à moins d'éléments nocifs qu'avec les cigarettes traditionnelles.

    Zhang Qingyu, fumeur invétéré d'âge moyen, a changé pour les slim il y a trois ans. "Ma famille me soutient pour ce changement. Vous savez, fumer tue et avec cette alternative plus "saine", je pourrai vivre plus longtemps", a-t-il confié.

    En 2014, la production et la vente de cigarettes slim ont doublé en Chine, qui est le plus grand consommateur et producteur de tabac au monde. Un total de 15 milliards de cigarettes slim ont été vendues au cours de cette année-là, contre seulement 500 millions en 2007.

    Un article publié sur le site de la société nationale du tabac montre que les cigarettes slim possèdent "un grand potentiel sur le marché".

    Ce qui est plus préoccupant, c'est que les cigarettes slim sont répandues parmi les fumeurs jeunes et les "cols blancs", dont une grande proportion sont des femmes.

    Chez un distributeur de tabac près de Xuanwumen, au centre-ville de Beijing, on constate une douzaine de marques slim dont les prix varient entre douze (1,6 euro) et 32 yuans (4,5 euros) par paquet.

    "Il y a de plus en plus de marques slim", a indiqué le propriétaire de la boutique, soulignant que la plupart des consommateurs des slim sont des jeunes.

    Cependant, Wu Yiqun et d'autres militants anti-tabagisme sont convaincus que le mythe des cigarettes slim "moins nocives" est dangereux et trompeur.

    "Il n'y a pas de preuve qu'un fumeur soit exposé à moins d'éléments chimiques et nocifs après avoir changé pour des cigarettes slim", a noté M. Wu, directeur adjoint de ThinkTank, une ONG basée à Beijing ayant pour mission de contrôler le tabac.

    De plus, les fumeurs ne se sentent pas satisfaits avec la quantité abaissée de nicotine dans les slim et ont tendance à augmenter le nombre de cigarettes qu'ils fument.

    Xu Guihua, directrice adjointe de l'Association de contrôle du tabac de Chine, pense qu'il n'existe pas de cigarettes "sûres" qu'elles soient slim, ajoutant que les cigarettes slim sont un canular du marketing, utilisé par l'industrie du tabac pour duper et tirer davantage de profits de ce marché.

    L'industrie chinoise du tabac a généré presque 956 milliards de yuans de taxes et de profits en 2013. Plus d'un million de Chinois décèdent chaque année des maladies liées au tabac -- soit environ 3.000 morts par jour, l'équivalent d'un mort par tranche de 140.000 euros de profits générés.