chocolat

  • Camille Druard , artisan du chocolat , amoureux de la Chine

    Un artiste belge du chocolat

    Monsieur Druard,artiste belge du chocolat

    À partir de 11 h, la chocolaterie du pavillon de la Belgique accueille déjà une longue file d'attente. Accompagné d'un confrère, Camille Druard distribue du chocolat aux visiteurs, assiette en main et sourire aux lèvres. Lorsqu'on lui demande de le prendre en photo après la dégustation, il a l'air de rire ou de faire une grimace. En voyant cela, même le personnel de sécurité à ses côtés ne peut s'empêcher de rire. « Le chocolat est quelque chose qui fait plaisir; pour en fabriquer, il faut d'abord être de bonne humeur », dit-il au journaliste en souriant.

    Monsieur Druard est chocolatier dans le village d'Angreau, en Belgique, mais il préfère se considérer comme un artiste du chocolat. D'ailleurs, les chocolats qu'il distribue et vend ici ne sont pas produits par sa propre fabrique. Il est là pour montrer la fabrication du chocolat et diffuser la culture de ce produit.

    Le chocolat belge a été maintes fois présenté aux Expositions universelles, mais c'est la première fois que les quatre plus célèbres chocolatiers de Belgique participent en même temps. « Ce qui attire les professionnels, c'est essentiellement la potentialité du marché chinois », explique M. Druard.

    Bien qu'il ne puisse pas vendre ses produits à l'Expo, il souhaite y trouver un partenaire fiable. « Ouvrir une chocolaterie à Beijing ou à Shanghai, c'est mon rêve », confesse-t-il.

    Mais surtout, ce qui amène M. Druard en Chine, c'est son affection pour ce pays.

    Sa femme, Ma Mixia, est Chinoise. Ils se sont rencontrés dans l'autobus n° 5 de Beijing puis se sont mariés en 1987. Mme Ma était alors chercheuse en mathématiques à l'Institut de recherche Hua Luogen. Mme Ma dit que son mari est devenu le plus « chinois » de leur famille, et qu'il est toujours prêt à se disputer avec ceux qui en disent du mal. Pour mieux défendre son point de vue, il a cherché à en savoir plus sur l'histoire de la Chine. Inspirée par son esprit très motivé, toute la famille l'a suivi, et le fils aîné viendra bientôt en Chine pour ses études universitaires. À leur avis, c'est le pays le plus dynamique, celui ayant le plus d'opportunités de développement.

    « J'adore la Chine. Maintenant que la culture du chocolat – ce que j'aime le plus – est présente à l'Exposition organisée par la Chine, comment puis-je rater cette occasion? Franchement, si l'Expo avait eu lieu dans un autre pays, je n'y aurais peut-être pas participé. »

    Ils ont presque fait le tour du monde. « Chaque voyage me donne de nouvelles idées. La Chine m'a inspiré trois types de chocolats, dont l'un l'a été par un ami cuisinier. Dans cette recette, j'ai utilisé les cinq parfums qui rentrent dans la composition du canard laqué. Je fusionne le thé Earl Grey avec la quintessence de la culture du thé chinois », dit fièrement M. Druard.

     

    Source: La Chine au présent

    YAN WEIJUAN

  • LE BEL AVENIR DU CHOCOLAT BELGE EN CHINE.


    Chine : reproduction en chocolat de la Grande Muraille et de l'Armée en terre cuite de l'Empereur Qin

    tour-eiffel-en-chocolat-4_4qs

    La Chine va refaire sa Grande Muraille et son Armée en terre cuite de l'Empereur Qin, deux icônes du pays construites il y a plus de 2 000 ans. Mais cette fois-ci, aucune pierre ni terre ne seront utilisées, mais du chocolat.

    World Chocolate Wonderland, parc à thème autour du chocolat qui verra bientôt le jour à Beijing, eivisage d'édifier une "Choc Wall" de 10 mètres de long et de 2 mètres de haut, Grande Muraille en miniature.

    Situé dans le nord de la capitale chinoise, le parc de 20 000 m² ouvrira ses portes au public le 29 janvier 2010. Son ambition est de "promouvoir la culture chocolat" en Chine, a expliqué Tan Liya, directeur des relations publiques de l'entreprise qui a informé Xinhua du projet.

    Plus de 100 tonnes de chocolat seront consacrées à la fabrication de cette "merveille du monde", ainsi qu'à la reproduction de quelque 500 statues de soldats de la dynastie des Qin (211-206 avant. J.C.).

    Le parc à théme sera aussi un "tour du monde" des produits chocolatés et des bonbons, car il entend inviter des producteurs internationaux à y faire une exposition de trois mois.

    "Nous avons déjà pris contacts avec des entreprises suisses et belges, ainsi que certaines sociétés nationales", a fait savoir Tan Liya.

    Chaque année, les Chinois consomment en moyenne pour 3 milliards de yuans (440 millions de dollars) de chocolat, et ce marché s'agrandit à un taux de 10% à 15% chaque année, précise Zheng Yaoting, directeur général de Beijing Artsource Planning Compagny, investisseur de World Chocolate Wonderland.Attention, à consommer avec modération!546995642

    Attention, à consommer avec modération!

     

  • LA BELGIQUE DEFEND SON CHOCOLAT

    La Belgique rassure les consommateurs chinois sur la qualité de  son chocolat

      

        BEIJING, 11 décembre- Le gouvernement belge voudrait  rassurer les consommateurs chinois sur la qualité du chocolat  fabriqué en Belgique, indique l'ambassade de Belgique en Chine. 

         "Les autorités belges et la Fédération belge de l'industrie du  chocolat voudraient rassurer les consommateurs chinois sur la  qualité du chocolat belge qui est de réputation mondiale", indique un communiqué de l'ambassade reçu jeudi par l'agence Xinhua. 

         Selon une information récente émanant de l'Administration  générale du contrôle de la Qualité, de l'Inspection et de la  Quarantaine (AQSIQ), l'importation d'un lot de 24 kg de colorant  jaune citron, utilisé pour la décoration du chocolat, a été  interdite par les douanes chinoises. Mais ce produit ne contient  pas de chocolat, précise le communiqué. 

         "Certains médias chinois et européens ont mal compris cette  nouvelle et annoncé par erreur qu'il s'agissait de la qualité du  chocolat belge", poursuit le texte, ajoutant que ''cela n'est  absolument pas le cas et les autorités chinoises n'interdisent pas du tout les importations de chocolat belge en Chine".

  • PRODUITS BELGES RETIRES DE LA VENTE

    La Chine intensifie l'inspection de qualité sur les produits alimentaires européens

      

        BEIJING, 8 décembre -- La Chine va intensifier ses  contrôles de qualité sur certains produits importés d'Europe après la détection de plusieurs problèmes les concernant, indique  l'Administration générale de la Supervision de la Qualité, de  l''Inspection et de la Quarantaine (AQSIQ). 

         Les produits concernés comprennent le brandy italien, des  assaisonnements britanniques, des produits laitiers espagnols et  des aliments chocolatés belges, a déclaré lundi l'AQSIQ sur son  site officel. 

         Aucun produit problématique n'a été mis sur le marché chinois.  Ils ont été détruits ou renvoyés aux pays exportateurs. 

         L'AQSIQ a demandé aux administrations locales d'inspection et de quarantaine de renforcer pendant 90 jours à partir du 6 décembre  leurs contrôles de qualité sur ces produits. 

         Elle a informé la partie européenne des détails concernant ces  mesures conformément au mécanisme de coopération sur la sécurité  alimentaire, et a annoncé qu'elle approfondirait sa coopération  dans ce domaine. 

         L'AQSIQ a déclaré qu'en fonction des résultats de ses  inspections en cours, elle déciderait des autres mesures à  prendre.

  • CADBURY ET LE LAIT CONTAMINE

    Lait contaminé: chocolats et bonbons de Cadbury retirés de la vente à Beijing

     2008-10-02 07:26:22 

     

          BEIJING, 1er octobre  -- Onze sortes de chocolats et  de bonbons de la marque Cadbury ont été retirées des magasins, a  rapporté Beijing Times mercredi. 

         Les produits affectés comprennent Cadbury Dark Chocette 45g,  Cadbury Dark Chocette 80g, Cadbury Hazelnut Praline Chocolate 312g (édition du Nouvel an chinois de 2008) et Cadbury Dairy Milk  Chocolate 300g (édition du Nouvel an chinois de 2008). Tous ces  produits ont été fabriqués par l'usine Cadbury de Beijing. Ils  étaient aussi distribués à Hong Kong.  

         Le journal a cité une lettre datée de lundi et émanant de  Cadbury Asia Pacific basé à Singapour. Elle prévient tous ses  responsables du marketing que la société a des doutes sur certains éléments utilisés dans les produits fabriqués par l'usine de  Cadbury de Beijing. Elle demande que tous ces produits soient  retirés de la vente en attendant que des analyses de laboratoire  aient dissipés ces soupçons. 

         Cadbury Asia Pacific aurait reçu un avertissement oral des  douanes de Hong Kong les prévenant que certains des produits de  leur usine étaient susceptibles de contenir des substances  similaires à la mélamine. L'entreprise a lancé ensuite une enquête interne. 

         En attendant les résultats, l'entreprise a décidé, pour des  raisons de sécurité, de retirer provisoirement les produits de la  vente. 

         Cadbury a également ouvert une ligne téléphonique (4006501683)  pour les consommateurs voulant connaître les résultats des  analyses. 

         En plus de l'approvisionnement du marché intérieur de la partie continentale de la Chine de dix catégories de chocolats et d'une  catégorie de bonbons, les "Yikoulian", l'usine de Beijing exporte  aussi certains de ses produits à Hong Kong, à Taiwan et en  Australie.