chinois

  • Liège Airport: les Chinois dévalisent la boutique duty free


    La razia des chinois au TaxFree shop de Liege... par sudpressedcb8f45f8e51d8dc00940da661ffba9d-1438774787.jpg

    Depuis quelques mois, des touristes chinois venant effectuer des circuits d'une à deux semaines en Europe arrivent puis repartent de Liège Airport. En ce moment, il y a chaque semaine douze vols venant de Chine et de retour vers la Chine.

    Avant l'embarquement, chacun de ces vols est l'occasion d'une ruée vers la boutique duty free. L'aéroport a investi en infrastructure et en personnel pour s'adapter à cette augmentation de trafic. Mais l'afflux est tel qu'il doit songer à s'agrandir.

    Avant de dépenser à la boutique duty free, les touristes chinois font la file pour récupérer une partie de ce qu'ils ont dépensé ailleurs.

    Christian Delcourt, le porte-parole de l'aéroport, explique : "Ils ont fait des dépenses partout en Europe et ils peuvent retoucher une partie de la TVA avant de repartir en Chine. Le montant moyen se situe entre 1 000 000 et 1 500 000 euros de dépense donc on estime qu’ils touchent entre 10% et 12% ce qui fait une moyenne de 150 000 euros ".

    Cet argent, ils peuvent le ramener chez eux ou l'utiliser pour leurs derniers achats en Europe. Dans les rayons bondés de la boutique duty free, les touristes chinois sont intéressés par le vin rouge et le champagne ainsi que le chocolat et le parfum.

    "Souvent, les chinois viennent avec des photos ou bien le nom d’un parfum, explique Guli, une des vendeuses d'origine chinoise engagées pour mieux servir ces passagers. Ils viennent vraiment dépenser de l’argent pour les produits de luxe. En moyenne, les dépenses sont de 100 à 150 euros. Mais il y a également des dépenses qui s’élèvent à 1000 ou à 2000 euros avec, par exemple, 5 montres de 500 euros. Ce genre de choses arrive souvent ".

     
  • Hommage ,à Paris, aux travailleurs chinois morts pendant la première guerre mondiale

    002564bb44f715e0cf6c03.jpg

    Jean-Yves Le Drian, ministre de la Défense, en présence de Jean-Marie Le Guen, secrétaire d'État aux Relations avec le Parlement, et de Jean-Marc Todeschini, Secrétaire d’État aux Anciens combattants et à la Mémoire, a présidé l’hommage aux travailleurs chinois morts pendant la première guerre mondiale le mercredi 26 novembre, à 12h00 au Jardin Baudricourt (Paris 13e).

    Cette cérémonie se déroulera en présence notamment de Deng Li, chargé d’affaires de l’Ambassade de la République populaire de Chine en France, de représentants du Conseil pour l’intégration de la communauté d’origine chinoise en France (CICOC).

     

    002564bb44f715e0cf6c04.jpg

    Dans un discours prononcé à cette occasion, M. Le Drian a rappelé qu'en février 1916, alors que la guerre faisait rage en Europe, la France et le Royaume-Uni, qui se trouvaient affaiblis par le manque de main d'œuvre, conclurent un accord avec la Chine pour l'envoi de travailleurs. 140 000 Chinois ont quitté ainsi leur pays pour participer à l'effort de guerre. A leur arrivée en France, tous expérimentèrent des conditions de travail difficiles, dans des manufactures d'armes, des mines ou encore des usines. A leur manière, ils sont - sur le front économique - les combattants de la France alors engagée dans une guerre totale. Certains y laisseront leur vie, a précisé le ministre français de la Défense.

    Selon M. Le Drian, tous ces travailleurs chinois ont contribué à empêcher l'effondrement de la France pendant la Première Guerre mondiale, et ont ainsi contribué à l'Armistice, et à la victoire de la France dans cette guerre. Selon lui, ces travailleurs chinois, par leurs sacrifices et efforts, ont aussi contribué à l'amitié franco-chinoise.

    Pour sa part, M. Deng Li, chargé d'affaires par intérim de l'Ambassade de Chine en France a, dans son intervention prononcée à la cérémonie au Jardin Baudricourt, rappelé qu'il y a 100 ans, 140 000 travailleurs chinois ont traversé des océans pour venir en Europe. Ils ont assumé, pendant la guerre, "toutes sortes de travaux pénibles", et plus de 20 000 parmi eux reposent éternellement sur cette terre, loin de leur pays natal. Après la Première Guerre mondiale, beaucoup de ces travailleurs chinois ont choisi de rester en France. Ces premiers résidents chinois en France jouent désormais un "rôle de trait d'union" entre les peuples chinois et français, a-t-il indiqué. M. Deng Li a également saisi cette occasion pour remercier le gouvernement et le peuple français qui "ont reconnu le rôle de ces travailleurs chinois dans l'histoire de la Première Guerre mondiale". Ses remerciement vont également à la communauté chinoise en France et aux amis français qui ont "déployé des efforts inlassables pour préserver et faire reconnaître cette partie de l'histoire", a-t-il souligné.

    M. Bounmy Rattanavan, co-président du Conseil pour l'intégration de la communauté d'origine chinoise en France (CICOC) a rappelé les efforts déployés par le CICOC pendant les 30 dernières années passées en vue de la reconnaissance du rôle de ces travailleurs chinois, et préserver et faire reconnaître cette partie de l'histoire.

    En 1998, lors des cérémonie du 80ème anniversaire de l'Armistice, le CICOC a érigé, au Jardin Baudricourt, une stèle "à la mémoire des travailleurs et des combattants chinois morts pour la France", a précisé M. Bounmy Rattanavan. "Ce monument commémoratif a été souhaité dès après la guerre, par les travailleurs et combattants chinois. Cette commémoration a été renouvelée en 2008", a poursuivi M. Bounmy Rattanavan.

     

    002564bb44f715e0cf6c06.jpg

    Source Xinhua ,notre bureau de Paris.

     

     

  • Les Français, pires touristes du monde devant les Indiens et les Chinois

    Les Français, pires touristes du monde !

    Radins, malpolis, ronchons, arrogants, antipathiques, sans humour… Telles sont les caractéristiques des touristes français, qu'un sondage du site Travelzoo vient de désigner comme les pires touristes du monde.

    Le site de tourisme Expedia est parvenu à la même conclusion, après avoir interrogé 15 000 employés d'hôtel de 12 pays européens. Selon le même sondage, les meilleurs touristes sont les Japonais, les Américains et les Suisses. Derrière les Français, les deuxièmes et troisièmes pires touristes sont les Indiens et les Chinois de la partie continentale de la Chine.

    Ce n'est pas la première fois que les Français jouissent de ce triste privilège mais on peut s'étonner autant du classement des Indiens et Chinois d'une part et des Japonais et Américains d'autre part. Je me souviens avoir fait une enquête en Belgique et  si les conclusions étaient favorables aux américains parmi le personnel des hôtels , des taxis et de toute personne vivant des pourboirs, car les américains sont généreux en pourboirs, les autres personnses leur donnaient la palme de touristes désagréables , sans respect pour les autres touristes et des lieux visités. A contrario les Japonais étaient détestés du côté des gens qui attendent un pourboir alors que les touristes, guides et locaux vantaient leur politesse et courtoisie. Les touristes chinois à ce moment se faisaient rares et ne figuraient sur aucun panel.

    A titre personnel, j'ai pu contater que les Belges étaint assez bien appréciés. Souvent on me prend pour français ou hollandais ,après avoir signalé que j'étais belge j'étais mieux accueilli. Ceci ne s'appliquant pas à la Chine car le Chinois est accueullant avec tout étranger car ici on m'a déjà donné toutes les nationalités, depuis l'anglaise jusqu'à la russe sans que je puisse rencontrer la moindre animosité à mon égard. En Chine, être étanger est un avantage plus qu'un inconvéniant.  

     

  • Pour l'ancien Premier ministre français Jean-Pierre Raffarin, pour renforcer la compréhension entre les peuples chinois et français, il faut mieux faire connaître la Chine aux Français

    jp-raffarin-livre11.jpg

    L'ancien Premier ministre français Jean-Pierre Raffarin a déclaré vendredi à Beijing que la clé pour renforcer la compréhension entre les peuples chinois et français était de mieux faire connaître la Chine aux Français, ajoutant que les échanges culturels étaient la base de la coopération bilatérale dans tous les domaines.

    Il s'est exprimé ainsi lors d'un dialogue culturel intitulé "50 personnalités pour 50 ans de relations diplomatiques entre la Chine et la France", en compagnie de l'ancien ministre chinois de la Santé publique Chen Zhu. 25 personnalités chinoises et 25 françaises seront sélectionnées dans le cadre de cet événement.

    M. Raffarin a évoqué lors du dialogue sa visite en Chine en 1976. "Cette année-là, la Chine avait connu le violent séisme de Tangshan. Mao Zedong et Zhu De étaient également décédés. J'ai cependant vu des enfants à Harbin jouer au tennis de table en toute insouciance". C'est ce fort optimisme pour la vie qui permet à la Chine de survivre avec espoir, a-t-il souligné.

    Son interlocuteur, Chen Zhu, a fait ses études en France en 1984 et a été élu membre associé étranger de l'Académie des sciences de France pour sa contribution dans le domaine de l'hématologie.

    Il a évoqué la période du SRAS (syndrome respiratoire aigu sévère) à Beijing en 2003. "Cette période difficile a permis d'illustrer l'amitié entre la Chine et la France", a-t-il souligné, expliquant que la France fut le premier pays européen à envoyer une équipe d'experts en Chine et que les deux pays avaient ainsi renforcé leur coopération dans le domaine des nouvelles maladies infectieuses.

    La-Chine-vote-Raffarin_article_top.jpg

  • Tous les Chinois ne sont pas sympathiques

    taiwan_etudiant_faches_zoom945.jpg

    Si vous allez à Taïwan cette semaine, vous risquez de rencontrer des Chinois peu sympathiques . Ce sont des jeunes, manipulés pour la plupart , qui occupent depuis mardi soir l'enceinte délibérative du Parlement. Ils demandent à ce que l'accord commercial sur les services, et tout autre accord ou négociations en cours avec la Chine, soient suspendus .

    Ces gens de Taïwan sont Chinois, Taïwanais étant le nom des habitants de la province de Taïwan qui jouit d'un statut particulier.

    Ces jeunes sont des étudiants et quand des étudiants manifestent pour provoquer des troubles , on sait que derrière eux plane l'ombre des services secrets américains (voir mon article et surtout la vidéo qui démontrent l'action des services de la CIA et ses nombreuses agences sur les étudiants afin de renverser les gouvernements qui ne plaisent pas aux américains) .

    Vous vous imaginez si les Américains devaient perdre un conflit potentiel , c'est comme un marchand de soupe qui perd son meilleur client.  Ils vendent des armes ces gens là et si les Taïwanais fraternisent avec leurs amis de la Chine continentale , quelle perte pour le chiffre d'affaire des Yankees.

     

    media_xll_6599300.jpg

    La police taïwanaise a fait usage de canons à eau lundi pour déloger des centaines de manifestants qui avaient envahi le siège du gouvernement pour protester contre un accord de libre-échange avec la Chine continentale.

    Un millier de policiers avaient été déployés dans la nuit de dimanche à lundi autour des bâtiments gouvernementaux pris d’assaut par les manifestants, qui occupent également le Parlement depuis près d’une semaine.

    Les forces anti-émeutes ont lancé une offensive avec le soutien de deux canons à eau et interpellé 32 personnes, a indiqué la police de Taipei.

     

    Le dirigeant taiwanais Ma Ying-jeou a défendu dimanche le pacte sur les services entre les deux rives du détroit de Taiwan.

    M. Ma a fait ces remarques lors d'une conférence de presse

    Comme l'économie de Taiwan est hautement liée au commerce extérieur, l'île a un besoin urgent de conclure des accords de libre échange, a expliqué M. Ma. L'avortement de la conclusion du pacte sur les services pourrait endommager la crédibilité de l'île, heurter les relations à travers le détroit et éroder les efforts de libéralisation.

    Le pacte favorise l'ouverture du secteur des services de Taiwan à la partie continentale de la Chine, aidant ainsi des petites et moyennes entreprises, tandis que les investissements de la partie continentale apporteront davantage d'emplois.

    Taiwan n'a eu aucune pression de la part de la partie continentale à l'égard de ce pacte, a-t-il indiqué.

    M. Ma a appelé les étudiants à quitter le parlement pour permettre un retour à la normale dans les opérations législatives. Il a refusé de parler avec les étudiants en indiquant que les conditions préalables pour parler avec le chef de l'administration de Taiwan Jiang Yi-huah samedi avaient rendu ce genre de dialogue "inutile".

  • Les Chinois du monde entier célèbrent la Fête du Printemps

    fete.jpg

    Sao Paulo

    fete.7.jpg

    Budapest

    fete3.jpg

    Barcelone

    fete4.jpg

    Shanghai

    fete5.jpg

    Shanghai

    fete6.jpg

    Rangoon

    fete8.jpg

    Rangoon

    fete9.jpg

    Los Angeles

    fete10.jpg

    Los Angeles

    fete11.jpg

    Vancouver

    fete14.jpg

    Vancouver

    fete12.jpg

    Chicago

    fete13.jpg

    Hong Kong

    fete15.jpg

    Mexico

    fete16.jpg

    Calcutta

    fete7.jpg

    Paris

    jiangsu.jpg

    Waterloo (Belgique)

  • Rachat de vignobles : une vague chinoise déferle sur la France , les Chinois sont les plus gros propriétaires après les Belges

    vin.jpg

    Après avoir signé un contrat d'achat valant 30 millions d'Euros, le milliardaire chinois Lam Kok (Hao Lin) est mort dans un accident d'hélicoptère avec celui qui lui avait vendu le château, James Grégoire.

     

    Le fait que les chinois investissent de plus en plus dans des vignobles en France ces dernières années a suscité la polémique dans le pays. Certains s'opposent à cette tendance en réclamant que les vignobles restent « français », lors que les autres les attendent les bras ouverts, convaincus que les investissements pourraient faire rebondir la production en difficulté.

    Il existe environ 8000 châteaux dans la région bordelaise, dont quelques dizaines ont été rachetés par des Chinois, au prix moyen de 10 millions d'Euros. Le rachat du château de la Rivière, où l'accident d'hélicoptère a eu lieu, est considéré comme la plus grosse transaction avec les Chinois (30 millions d'Euros). Entre 2009 et 2012, le nombre de châteaux que les Chinois possèdent a augmenté de 2 à 25, et cette année, on en compte 50.

    Selon Julien Thomas, le représentant en Asie de la commission du vin bordelais, « les portes de Bordeaux sont toujours ouvertes aux investisseurs étrangers », car « ils y apportent de l'argent, permettant de renouveler les équipements de production».

    Avec 5 ou 10 châteaux de plus, les Chinois vont devenir les plus gros propriétaires étrangers dans la région, dépassant les Belges.

    Certains châteaux rachetés par les Chinois ont été revendus aujourd'hui. D'après un journaliste français, « la circulation des investissements s'accélère, et les nouveaux propriétaires des châteaux sont toujours chinois ».

    Selon un acheteur chinois, « un certain nombre de châteaux ont été vendus pour cause de déficit. Car la gestion d'un château est d'ailleurs un autre défi pour ces nouveaux propriétaires ».

  • Comment l'hebdomadaire Marianne incite à la haine raciale

    aaa.jpg

     

    La cause de la Chine progresse à Paris. Le clash sur le Tibet de Sarkozy, lors des jeux Olympiques de 2008, s'éloigne des mémoires. Le business progresse, les investissements chinois en France explosent, et, en ces temps de tensions intercommunautaires, la cote de l'immigré chinois demeure bien meilleure que celle des autres immigrants.

    Car le Chinois de France a, en principe, bonne presse. Une famille chinoise à Paris ou à Lyon, c'est l'assurance d'une intégration sans histoire. Ses enfants, souvent de très bons élèves, sont réputés rehausser le niveau scolaire de l'école du coin. Et, du moins Zheng Ruolin, journaliste chinois en poste à Paris, l'affirme, les mariages entre Français et Chinois qui progressent - même parmi les homosexuels, dit-il - faciliteront les bonnes relations entre les deux pays. Au risque de heurter la bonne humeur de Zheng Ruolin, il nous revient de relativiser cette description irénique que lui-même, mais aussi nombre de politiques et d'élus français, fait de la présence chinoise en France.

     

    L’article de Marianne commençait bien , malheureusement il dérape par la suite par des déclarations erronées , des sous-entendus qui frisent le racisme et l’incitation à la haine raciale. De plus, les auteurs de cet article font fi de culture chinoise en citant leurs exemples pris sous l’angle de la  culture occidentale. Toujours le même égocentrisme européen !!!

    aaa.jpg

     

    Les auteurs citent le chiffre fantaisiste de 200000 clandestins chinois en France tout en avouant que ce chiffre est tout à fait arbitraire ne reposant sur aucun critère objectif. D’autant plus que parmi les exilés venant de Chine, les Chinois venant d’autres pays asiatiques (Vietnam,Laos,Cambodge etc..) ,les autochtones venant de ces mêmes pays et les Chinois d’une autre ethnie que les Hans , ils s’emmêlent les pinceaux.

     

    Voici comment l’article présente l’immigration de Wenzhou ( l’immigration la plus importante en France et Belgique) :

     

    L’immigrant commence son séjour dans l'esclavage. Douze voire quinze heures de travail par jour pour une rétribution misérable, sans aucune prestation sociale. On s'entasse à sept ou huit dans des studios. L'essentiel des gains est mobilisé pour le remboursement du voyage, puis pour la constitution d'une épargne qui servira à ouvrir un commerce. Car notre Wenzhou n'accepte d'être ainsi esclavagisé  (sic) que parce qu'il va bientôt changer de statut et devenir patron.

     

     

    aaa.jpg

     

     

     

     

     

    Il ne vient même pas l’idée des auteurs qu’un homme ou une femme qui a le courage de quitter son pays , parce qu ’il ou elle pense qu’il ou elle aura un meilleur avenir ailleurs est prêt à bosser pour réaliser son rêve légitime de devenir son propre patron.

     

     

     

     

    sans-titre_4.png

     

     

     

    Je connais une jeune Chinoise , depuis 15 ans en Belgique, qui travaillait le jour dans un magasin , le soir confectionnait des raviolis et autres spécialités chinoises qu’elle vendait pour son compte et le wek-end travaillait dans un restaurant. Résultat , elle vient de s’acheter une troisième maison à Bruxelles.

     

    FRO3_G6J3SNQ90010FRO_24_CHINEES01.jpg

     

     

     

     

  • En Chine , de plus en plus d'adeptes pour des séjours de 3 mois à 2 ans, dans les temples

    F201307051404399911358913.jpg

    Des statues de Bouddha dans le Temple Ci'en, dans la Province du Zhejiang, dans l'Est de la Chine

    Le Temple Ci'en, situé dans le Mont Tiantai, dans la Province du Zhejiang, était jusqu'il y a peu, un lieu de quiétude et un havre de paix pour les quelques moines résidents. Mais, ces derniers jours, suite à une annonce publiée en ligne le 28 juin disant qu'il accueillerait ceux qui voudraient venir vivre la vie d'un moine gratuitement temporairement , le Temple a vu affluer des centaines de candidats alors que des milliers de personnes avient répondu à l'annonce.

     Parmi ceux qui ont déposé une demande, plus de 60% sont nés après 1980, ce qui laisse penser que les jeunes sont les principaux participants à cette activité », a déclaré au Global Times Maître Shengzhou, le moine en charge de la gestion des demandes.
    « Les gens vont dans les temples non seulement pour étudier le bouddhisme, mais aussi pour changer leurs attitudes passives et apprendre à résoudre les difficultés de la vie par la méditation et les doctrines bouddhistes », a déclaré au Global Times Maître Rulin, un moine du Temple Chaoyang à Beijing.
    Quand la plupart des gens imaginent la vie dans un temple, ils pensent à la méditation relaxante, mais la réalité est beaucoup plus difficile.

    « Les conditions de vie ne sont pas aussi bonnes qu'elles le sont ailleurs. Chaque année, il y a quelques participants qui ne peuvent pas les supporter et fuient le temple », a dit Maître Zhidu au Global Times, ajoutant que ce n'est pas la première fois que le temple organise ce genre d'activité, mais que ces sept dernières années, il y avait moins de 10 participants chaque année.

    Les activités comprennent le chant, le travail manuel et l'exercice physique. Toutes les activités sont gratuites, y compris l'utilisation du Wi-Fi pour accéder à Internet, mais la quantité de temps que les participants peuvent passer en ligne est très limitée.

    « Les participants n'ont pas à payer pour leur hébergement et leur nourriture, mais ils doivent fournir les vêtements de moine et autres nécessités eux-mêmes », a déclaré Maître Shengzhou, ajoutant que les frais d'étude et autres sont facultatifs.

    Selon une présentation publiée par le temple, les gens peuvent choisir des séjours de différentes longueurs, avec des options de trois mois, six mois, un an ou deux ans.

    Les hommes doivent se raser la tête et respecter les Dix Commandements du Novice -une doctrine stricte faite pour les moines. Les femmes doivent se conformer à un ensemble différent de règles, connues sous le nom de Huit Préceptes Bouddhistes.

     

  • Le ministre français de l'Intérieur condamne l'agression d'étudiants chinois en Gironde,actes xénophobes selon lui

    sans-titre.png

    Le ministre français de l'Intérieur Manuel Valls a condamné samedi l'agression dont ont été victimes six étudiants chinois dans la nuit de vendredi à samedi en Gironde, dans l'ouest de la France, tout en la qualifiant d'"acte xénophobe".

    Les trois agresseurs seront punis par la loi et le gouvernement français assurera aux proches des étudiants blessés de son entier soutien, a indiqué le ministre dans un communiqué.

    Selon le communiqué, trois habitants locaux, visiblement en état d'ébriété, ont attaqué ces six étudiants chinois en oenologie alors qu'ils se trouvaient à leur domicile à Hostens, situé dans le sud de la Gironde.

     

    hostens-picant-echappee-belle-en-sud-gironde_306315.jpg

    Au cours de cette agression, une étudiante d'une vingtaine d'années a été sérieusement blessée au visage par le jet d'une bouteille en verre. Elle a été envoyée dans un hôpital de Bordeaux.

    Deux des agresseurs présumés ont été interpellés et placés en garde à vue par les gendarmes du groupement de la Gironde, selon la même source.

    Des responsables de l'ambassade de Chine en France ont affirmé samedi à l'agence Xinhua que l'ambassade a pris des mesures actives pour aider les victimes chinoises.

    les-etudiants-chinois-en-balade.jpg

    Ces étudiants étaient arrivés en France il y a deux mois pour suivre une scolarité d'un an.