chars t14

  • Les armées US, russe et chinoise sont les plus puissantes du monde, selon des analystes de Global Firepower

    Les armées américaine, russe et chinoise occupent les trois premières places dans le palmarès des 126 armées du monde, rédigé par des analystes de la compagnie Global Firepower.

     

    Selon les analystes, la Russie a pu se classer deuxième grâce au nombre d'"excellents" chars (15.000 blindés, soit deux fois plus qu'aux Etats-Unis) et à sa Marine. Le nombre d'effectifs de l'armée russe lui permet d'occuper la quatrième place.

    L'armée chinoise est classée troisième, suivie de l'armée indienne. Les armées britannique, française, sud-coréenne, allemande, japonaise et turque  font également partie du palmarès des dix armées les plus puissantes du monde.

    Un F-15E américain. Archives
     

    Les analystes soulignent que le leadership de l'armée américaine n'est pas surprenant, compte tenu de budget militaire de ce pays, Washington dépensant par an 577 milliards de dollars, soit quatre fois plus que Pékin et dix fois plus que Moscou.

    Rappel : Pour voir les pandas en live depuis leur réserve du Sichuan, province du centre de la Chine , il suffit de cliquer sur le lien ipanda.com dans la colonne de droite. Vous pourrez voir les pandas manger, jouer, dormir en direct et ce 24h /24

     

    DERNIERE MINUTE

     

    Le Premier ministre chinois, Li Keqiang, participera à la 17e réunion des dirigeants Chine-UE, qui se tiendra fin juin à Bruxelles, a annoncé mardi le ministère chinois des Affaires étrangères. Cette réunion sera la première depuis le changement de direction à la tête de l'Union européenne.

    Du 28 juin au 2 juillet, M. Li se rendra en Belgique et effectuera une visite officielle en France. Il visitera notamment le siège de l'Organisation de coopération et de développement économique (OCDE), à Paris.

    Li Keqiang réalisera ces déplacements à l'invitation de son homologue belge, Charles Michel, de son homologue français, Manuels Valls, et du secrétaire général de l'OCDE, José Angel Gurria Trevino.