campagne qnticorruption

  • La campagne anti-jeux d'argent est devenue un des pivots de la lutte anti-corruption menée par le gouvernement chinois:Beijing sanctionne 7162 fonctionnaires

    La campagne anti-jeux d'argent est devenue l'un des pivots de la lutte anti-corruption menée par le gouvernement chinois.

    Plusieurs milliers de cadres du Parti et de responsables gouvernementaux ont été sanctionnés par Beijing pour des infractions liées aux jeux de hasard depuis le milieu de l'année dernière, d'après un rapport publié par le gouvernement central.

    Parmi les 30 villes et provinces dont venaient les 7162 fonctionnaires, celles ayant rapporté le plus grand nombre de cas sont celles du Zhejiang (1575) et du Guangdong (1127). Concernant la nature des sanctions infligées, Beijing a seulement précisé qu'elles comprenaient de simples avertissements et des sanctions administratives.

    Parmi les façons déguisées d'offrir un pot-de-vin, une pratique répandue consiste à laisser un fonctionnaire gagner une partie de mah-jong, a confié au Beijing Youth Daily un responsable de la commission pour l'inspection disciplinaire du Guizhou. Les gagnants peuvent empocher jusqu'à 100 000 yuans (12 852 euros) en une seule fois, a-t-il affirmé.

    Selon un homme d'affaires cité par le quotidien, certains patrons perdent intentionnellement dans l'espoir de se voir plus tard accorder des traitements de faveur.

    Le journal indiquait également que certains fonctionnaires accros aux jeux se servaient dans les fonds publics pour couvrir leurs pertes.

    En mai dernier, Cong Jun, directeur adjoint du Bureau de gestion de la sécurité publique de Liuzhou (région autonome Zhuang du Guanxi), a été interpellé pour avoir utilisé 3 millions de yuans issus de fonds publics dans des paris sportifs.

    Lu Shengle, directeur du Bureau des finances de Liangjiang, dans la province du Guangxi, est accusé d'avoir détourné 3,23 millions de yuans des caisses de l'Etat au cours des quatre dernières années pour jouer à des jeux d'argent.

    Dans la province méridionale du Hainan, des fonctionnaires ont été sanctionnés pour avoir joué pendant leurs heures de travail, selon le rapport.

    L'affaire la plus récente concerne M. Jin, l'un des responsables du gouvernement de Fotang, une commune du district de Yiwu, placé sous enquête pour avoir contracté plus de 4 millions de yuan de dettes dans des casinos de Macao.

    L'enquête a été lancée après que le fonctionnaire avait tenté de se suicider en mettant le feu à sa voiture, dans laquelle se trouvait sa mère de 79 ans, devant les portes du gouvernement de Fotang le 26 septembre dernier.

    Gravement blessés, l'homme et sa mère ont été hospitalisés et sont désormais dans un état stable.