cabs

  • Après Volvo, le Chinois Geely rachète les célèbres taxis londoniens

    1444805_3_151b_zhejiang-geely-holding-group-va-reprendre_69a205d4826b04e90db4b129146dfdab.jpg

    Le constructeur automobile chinois Geely a racheté le fabricant des célèbres taxis noirs londoniens, Manganese Bronze Holdings, placé sous administration judiciaire, a annoncé vendredi 1er février le groupe chinois, déjà propriétaire du suédois Volvo.

     

    中国要阅读的文章:http://fp.reverso.net/wang888-skynetblogs/6909/zh/archive/2013/02/03/apres-volvo-le-chinois-geely-rachete-les-taxis-londoniens.html

    Reading the article in English:http://fp.reverso.net/wang888-skynetblogs/6909/en/archive/2013/02/03/apres-volvo-le-chinois-geely-rachete-les-taxis-londoniens.html

    Après les fameux bus à impérial qui sont devenus de fabrication chinoise les fameux taxis londoniens devenus chinois cotoieront des bus à impérial tout aussi chinois.

    Zhejiang Geely Holding Group va reprendre toutes les activités du britannique, propriétaire du constructeur The London Taxi Company, pour l'aider à se développer à l'international, a ajouté le groupe chinois. Le montant de l'opération est de 11,4 millions de livres sterling (12,7 millions d'euros). Geely possédait déjà près de 20 % de Manganese Bronze, acquis en 2006.

    volvo-hopes-to-grow-under-geely-ownership-18807_1.jpg

    "En tant qu'investisseur engagé sur le long terme, nous sommes déterminés à reconstruire l'avenir de cette marque connue et respectée mondialement", a déclaré le président de Geely, Li Shufu

    Voilà un retour de balancier un peu plus de 150 ans après les guerres de l'opium à la différence que l'action de l'ancien Empire britannique était abject et n'a jamais été condamnée à son juste prix alors que l'opération de Geely comme toutes les actions de la Chine son des opérations amicales et pacifiques.

    Frappé de plein fouet par la récession, ce fleuron des meilleures traditions d'Albion vient de se tourner vers la Chine.

     pour assurer son avenir.

    La création d'une coentreprise entre Manganese Bronze, premier constructeur de "black cabs" du royaume, et le groupe chinois Geely doit relancer la production de ces véhicules trapus aux allures de fiacres motorisés. L'usine de Shanghaï doit assembler un millier de taxis par an.

    "Londres a le meilleur système de taxi au monde. La popularité de la marque constitue un formidable atout à l'exportation", clame John Russel, directeur général de Manganese Bronze. Et de rappeler que pour qu'un taxi soit homologué, il faut que le véhicule puisse virer de 180° quasiment sur place, prévoir un emplacement spécial pour les bagages à côté du chauffeur. La hauteur "convenable" doit permettre d'y prendre place sans ôter son haut-de-forme. A l'écouter, la conduite n'admet aucun laisser-aller.

    L'antenne chinoise doit servir de tremplin pour s'attaquer à l'Asie du Sud-Est et au Proche-Orient.